Brigitte Bardot : la star reposera auprès de ses animaux...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : la star reposera auprès de ses animaux...

Dans son livre "Larmes de combat", publié prochainement, Brigitte Bardot parle de ses convictions et ses révoltes. Elle confie particulièrement son amour pour les animaux.

Brigitte Bardot a livré une longue confession au journal Le Monde, quelques jours avant la sortie de son livre testamentaire, "Larmes de combat".

Préserver la paix de ses parents

Tout comme Alain Delon qui sera enterré auprès de ses chiens, Brigitte Bardot a également obtenu l’autorisation d’être enterrée dans sa propriété La Madrague à Saint-Tropez. "Avec mes animaux", a-t-elle affirmé. "J’ai choisi un petit coin, proche de la mer, qui a été entériné par les autorités", explique-t-elle. L’actrice tient à préciser qu’elle a fait cette démarche pour éviter qu’"une foule de connards" vienne abîmer la tombe de ses parents et ses grands-parents. "Je veux qu’on leur foute la paix !", lâche-t-elle.

Les animaux, une grande histoire d’amour

L’ancienne actrice évoque aussi longuement son engagement pour la cause animale. "Tous les combats me tiennent à cœur, car tous sont liés à la mort d’animaux dans des conditions épouvantables que l’on peut difficilement imaginer", souligne-t-elle. Brigitte Bardot confie également que les animaux lui ont sauvé la vie. "Sans eux, je me serais suicidée", dit-elle. "Ma vie ne plaisait pas. La vouer aux animaux a tout changé. Eux ne m’ont jamais déçue", révèle-t-elle. En 1973, Brigitte Bardot avait mis fin à sa carrière au cinéma. Elle avait alors 38 ans.

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

domi 28/01/2018 00:06

l'amour des animaux chère Brigitte est une belle chose, mais ne doit pas nous éloigner de nos frères humains ; cela dit, dormir auprès de ses animaux aimés n'est pas un mauvais choix, le plus tard possible

Ricard Bruno 28/01/2018 14:19

Bonjour

L'un n'empêche pas l'autre comme on dit, à chacun son combat...

Bruno Ricard