Paris : le musée Grévin va se refaire une beauté

Publié le par Ricard Bruno

Le musée Grévin va se refaire une beauté en janvier 2019

Le musée Grévin va se refaire une beauté en janvier 2019

A l’occasion de sa métamorphose prévue, le célèbre musée de cire accueillera d’ici un an la statue d’Emmanuel Macron mais a renoncé à celle de l’acteur Kevin Spacey.

A l’aube de son 130e anniversaire, le musée Grévin va s’offrir un nouveau coup de jeune. En janvier 2019, la célèbre institution installée sur les grands boulevards (IXe) depuis 1882 fermera ses portes pendant un mois, le temps de se refaire une beauté.

La dernière grande métamorphose du mythique musée de cire remonte à 2001. Grévin & Cie, filiale de la Compagnie des Alpes (Parc Astérix, Futuroscope, France Miniature…), propriétaire du lieu a prévu d’investir la bagatelle de près de 5 M€ dans le relooking avec pour objectif d’atteindre 700 000 visiteurs par an au lieu de 600 000 aujourd’hui.

Paris : le musée Grévin va se refaire une beauté

« Nous souhaitons renforcer l’interactivité et amplifier l’immersion des visiteurs dans le décor », résume Yves Delhommeau, directeur général. Abat les barrières qui protègent les scènes historiques. Les visiteurs pourront s’installer derrière le bureau de Napoléon pour échauffauder un plan de bataille, entrer dans la peau d’un journaliste pour interviewer une star au Festival de Cannes, chanter en compagnie de leur chanteur préféré dans un studio d’enregistrement, faire du sport en compagnie de champions ou bien encore être acteurs des numéros de magie proposés par Eric Antoine.

« La rénovation sera aussi l’occasion de réparer des erreurs opérées lors de la dernière transformation et notamment de remettre les différentes scènes historiques dans l’ordre chronologique tout en élargissement notre panorama de la préhistoire à mai 1968 », explique le directeur. Aujourd’hui le musée déroule l’histoire de France, du Moyen-âge jusqu’aux impressionnistes.

Le parcours débutera par une évocation de la grotte de Chauvet et s’achèvera sur les barricades de mai 1968 et Brigitte Bardot, symbole de la femme moderne qui effectuera un retour dans le musée en maillot de bain.

L’actrice mythique ne sera pas la seule à être rajeunie. Le général de Gaulle subira le même sort puisqu’il sera représenté debout dans une jeep en train de descendre les Champs-Elysées pour la Libération de Paris. En revanche, c’est un Johnny Hallyday plus âgé qui prendra la place de l’actuelle statue du chanteur décédé en décembre dernier. D’autre personnages comme Louis XIV et Napoléon, eux, seront représentés jeune et dans la force de l’âge.

De nouveaux personnages feront leur apparition : l’écrivain Marcel Proust, le poète Guillaume Apollinaire et Emmanuel Macron. Les visiteurs découvriront le président de la République installé derrière son bureau à l’Elysée, en compagnie vraisemblablement de la première Dame. En revanche, Kevin Speacy, l’acteur principal de la série House of cards empêtré dans des affaires de harcèlement sexuel ne fera pas son entrée dans le musée. Il devait faire face à Macron.

Autre changement : finie la queue devant les caisses. L’entrée sera transformée en hall de palace art déco peuplé de grooms pour accueillir le public, immergé dès son arrivée dans l’esprit de Paris.

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article