EXCLU E1 - Brigitte Bardot : Emmanuel Macron "n'a pas beaucoup d’empathie pour les animaux"

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot juge sévèrement l'action d'Emmanuel Macron sur la protection des animaux

Brigitte Bardot juge sévèrement l'action d'Emmanuel Macron sur la protection des animaux

Invitée exceptionnelle de la Matinale d'Europe 1 samedi, Brigitte Bardot a tiré à boulets rouges sur Emmanuel Macron.

EXCLUSIF

Elle avait l'oreille de tous les présidents de la République. Mais aujourd'hui, Brigitte Bardot se dit "désespérée". Invitée exceptionnelle de la Matinale d'Europe 1 samedi, la défenseuse la plus emblématique de la cause animale a confié à Wendy Bouchard sa tristesse et son incompréhension face au silence de l'actuel chef de l'Etat. "J'ai écrit quatre lettres à Emmanuel Macron et je n'ai jamais eu de réponse. C'est la première fois qu’un président ne répond pas à mes courriers", déplore-t-elle.

"Un président en marche arrière". Alors que le chef de l'Etat a entamé samedi un marathon de douze heures au Salon de l'agriculture, l'iconique "BB" juge sévèrement son action. "Pour moi, c'est un président en marche arrière pour ce qui est de la protection animale. Il a de nouveau mis à l'honneur les chasses présidentielles à Chambord, alors que Jacques Chirac les avait abolies. Je pense que malheureusement, on a un président qui n'a pas beaucoup d’empathie pour les animaux", dénonce Brigitte Bardot.

"Nicolas Hulot est très décevant". Le ministre de la Transition écologique aussi en prend pour son grade. "Nicolas Hulot est très décevant, il n’a rien dit, il n’a pas réagi vis-à-vis de la reprise de ces chasses présidentielles. Et il continue à vouloir faire tuer des loups", accuse-t-elle, en référence au "Plan loups" du gouvernement, qui confirme un plafond d'abattage de 40 loups en 2018. "Tout ça est fait à tort et à travers, sans réfléchir, et ce n'est pas bien", estime l'ancienne actrice de 83 ans.

"Pas la moindre victoire" en 45 ans de combat. Déplorant le retard de la France quant à l'interdiction de la chasse à courre, ou au contrôle accru des usines de vison, Brigitte Bardot s'agace. "Malheureusement, après 45 ans de combat, je n'obtiens pas la moindre victoire des gouvernements successifs. C'est quelque chose qui me désespère", conclut-elle.

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Robert 24/02/2018 10:30

Macron a dit que l'agriculture est à réinventer. ça donne un espoir . il faut peut-être aider ces éleveurs à évoluer. la tache est difficile mais on a un jeune président qui écoute, même s'il a l'air de mettre en arrière plan la souff'rance animale. il y viendra j'espère, même si la chasse à courre nous reste en travers...

Ricard Bruno 24/02/2018 13:26

Bonjour Concernant ce président, je suis très pessimiste, il n'a fait aucun geste pour le monde animal bien au contraire, il va à reculons...Hélas...Il n'a même pas daigné répondre aux 4 courriers que Brigitte Bardot lui a adressé...Bonne journée Bruno Ricard

Elisa 24/02/2018 09:46

On nous expose ces vaches magnifiques... dommage que ce soit pour les bouffer.

Elisa 24/02/2018 09:45

Notre président parlemente en ce moment avec les éleveurs au salon de l'agriculture qui n'arrivent pas à survivre face toute la viande des animaux venus d'Amérique du Sud.
Ils tiennent absolument malgré tout continuer l'exploitation de leurs parents et grands parents, certains quand même ont compris et ont changé dans le respect des animaux, pourquoi se bornent-ils à vouloir quitte à en crever, à élever des animaux, puisque ça paye de moins en moins.