Un projet de ferme aux 4 000 bovins rejeté en Saône-et-Loire...

Publié le par Ricard Bruno

Très critiqué par la Confédération paysanne mais aussi des personnalités telles que Brigitte Bardot, le projet de ferme aux 4 000 bovins à Digoin (Saône-et-Loire) a été rejeté par la préfecture.

Le site de la ferme de Daniel Viard, promoteur de la ferme aux 4000 bovins.

Le site de la ferme de Daniel Viard, promoteur de la ferme aux 4000 bovins.

Le projet avait fait grand bruit. Finalement, la ferme aux 4 000 bovins ne pourrait jamais ne voir le jour à Digoin, en Saône-et-Loire. La demande d'autorisation d'exploitation, émise par un agriculteur local, a en effet été rejetée par le préfet de Saône-et-Loire, indiquent nos confrères du Journal de Saône-et-Loire.

L'arrêté préfectoral évoque notamment "l'impact sur les ressources en eau" et les "antécédents très défavorables en matière de maîtrise des nuisances et capacité à respecter les obligations réglementaires".

Le projet, que l'agriculteur voulait installer sur un hameau résidentiel, avait rencontre l'hostilité tout à la fois des riverains et d'associations ou personnalités à envergure nationale. Ainsi, Brigitte Bardot, par le biais de sa Fondation, avait écrit une lettre de protestation au ministre de l'Agriculture Stéphane Travert. Parmi les associations ou partis politiques qui s'étaient opposés au projet, on comptait aussi Attac, Europe Ecologie Les Verts, France nature environnement, Agir pour l'environnement ou encore la Confédération paysanne.

Le projet avait d'abord reçu un avis favorable de la direction régionale de l'environnement de Bourgogne-Franche-Comté. C'est après une enquête publique d'un mois qu'un avis contraire avait finalement été émis, rappelle le journal Le Monde. L'agriculteur qui souhaitait réaliser ce projet dispose désormais de deux mois pour contester la décision devant le tribunal administratif de Dijon.

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

FANKYS 31/05/2018 12:18

UNE FOIS DE PLUS: merci a MMe. Bardot

FANKYS 31/05/2018 12:17

UN FOIS DE PLUS MERCI A MME. BARDOT

Elisa 06/05/2018 13:07

on sait que ces élevages de grande ampleur ne sont pas viables, pour plein de raisons, donc c'est très bien de rejeter ce projet.

aeschelmann charlotte 05/05/2018 10:50

Un petit espoir, mais d'autres éleveurs sans scrupules et malfaisants envers les animaux prendront la relève quelque part dans l'hexagone tant que l'interdiction de la pratique de ce genre d'élevage ne sera pas interdit par loi en France et en Europe, ladite Europe qui se met au diapason sur le calibre des concombres mais ne légifère pas d'un commun accord sur le bien être et la condition animale à appliquer ni sur l'interdiction de l' abattage sémitique.