La Nouvelle-Aquitaine adopte une motion visant à lutter contre la maltraitance animale

Publié le par Ricard Bruno

La Nouvelle-Aquitaine adopte une motion visant à lutter contre la maltraitance animale

Le 26 juin, la région Nouvelle-Aquitaine a adopté une motion destinée à lutter contre la maltraitance animale. Une victoire qui fait écho au rejet de la plupart des amendements proposés dans le cadre de la loi Agriculture et Alimentation le 30 mai dernier.

La Nouvelle-Aquitaine adopte une motion visant à lutter contre la maltraitance animale

C’est lors d’une séance plénière que la motion a été adoptée. Elle vise à « cesser progressivement d’ici la fin de la mandature d’octroyer tout financement direct à des entreprises ou industries qui s’adonneraient à des pratiques de maltraitance animale ».

La Nouvelle-Aquitaine adopte une motion visant à lutter contre la maltraitance animale

Les pratiques mentionnées sont détaillées dans le texte proposé lors de la séance par les groupes Europe Ecologie les Verts, Génération.s, Radical de Gauche ainsi que le groupe Socialiste apparenté, et concernent :

 

 
  • Le broyage des poussins vivants (50 millions de poussins mâles seraient broyés chaque année en France)
  • La castration à vif et sans anesthésie des porcelets
  • L’élevage en cage de poules pondeuses dont le bec a été coupé

A travers cette mesure, la Région s’engage à « réunir les filières concernées pour définir les modalités d’action et les accompagner pour atteindre ces objectifs », selon Rue89Bordeaux.

La Nouvelle-Aquitaine adopte une motion visant à lutter contre la maltraitance animale

Nicolas Thierry, élu vert et vice-président en charge de l’environnement et de la biodiversité, a déclaré sur sa page Facebook :

 

[Il s’agit d’] un signal politique fort de la première Région agricole d’Europe au moment où la loi agriculture arrive au Sénat et reviendra bientôt en deuxième lecture à l’Assemblée Nationale.

 

Pour rappel, à la suite des Etats Généraux sur l’Alimentation, les députés se sont réunis à l’Assemblée Nationale pour discuter des amendements à apporter à la loi. La plupart d’entre eux avaient été rejetés, suscitant l’indignation de nombreuses figures de la protection animale, telle que Brigitte Bardot.

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

aeschelmann charlotte 03/07/2018 02:49

Voilà qui met du baume au coeur. Vive la Nouvelle Aquitaine, qu'elle fasse des émules pour niquer Macron, son Travers et ses godillots ! Avec l'espoir d'un meilleur monde …