Un veau s'échappe de l'abattoir de Carmaux (Tarn), la Fondation Brigitte Bardot veut l'adopter

Publié le par Ricard Bruno

Photo d'illustration

Photo d'illustration

Le veau de Carmaux aura-t-il la vie sauve ? Lundi, vers 8h30, un jeune bovin s'est échappé de l'abattoir de Carmaux (dans le Tarn), comme le raconte La Dépêche du Midi. Le veau a couru a travers la ville, plus d'un kilomètre, avant d'aller se réfugier derrière l'hôtel de ville. 

C'est là que l'animal a été endormi à l'aide d'un fusil hypodermique et qu'il a pu être ensuite récupérer par son propriétaire. Pas question en revanche, comme le racontent nos confrères, de le conduire immédiatement à l'abattoir : il faut d'abord attendre que le puissant anesthésiant soit évacué de son organisme.

Une histoire qui a ému la fondation Brigitte Bardot. Dans un tweet, la fondation de protection des animaux a proposé ce mardi de récupérer le jeune bovin pour l'intégrer dans son cheptel et lui sauver ainsi la vie. Elle indique être entrée en contact avec l'éleveur, qui semble réserver sa réponse.

 

 

Un veau s'échappe de l'abattoir de Carmaux (81), la FBB propose d'accueillir l'animal dans son cheptel pour lui éviter la mort. L'éleveur a été contacté, la décision de sauver ou non le veau lui revient désormais... https://twitter.com/ladepeche81/status/1016574748086632448?s=19 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/tarn/albi/veau-s-echappe-abattoir-carmaux-tarn-fondation-brigitte-bardot-veut-adopter-1510137.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Elisa 12/07/2018 08:59

Le pauvre, qui s'est enfui de l'abattoir où il savait bien ce qui l'attendait ... pour aller se réfugier à la mairie et réclamer justice. On est ému aussi. Il y en a tant qui n'ont pas cette chance de se sauver avant qu'il ne soit trop tard.