Afrique : l'éléphant, une espèce à sauver d'urgence...

Publié le par Ricard Bruno

D'ici dix ans, l'éléphant d'Afrique centrale pourrait avoir complètement disparu de la surface de la planète. Des pouponnières existent qui tentent de préserver et protéger les animaux orphelins du braconnage. Reportage au Kenya, près de Nairobi.

Le constat est édifiant. Sur le continent africain, toutes les 26 minutes, un éléphant est chassé pour son ivoire ou pour sa viande. À ce rythme, l'éléphant d'Afrique centrale pourrait disparaître d'ici 10 ans. Les activités de braconnage laissent souvent derrière elles des orphelins, éléphants trop jeunes qui ne parviennent pas à retrouver un groupe familial. Au Kenya, une pouponnière pour éléphants vient en aide à ces jeunes animaux. Elle a été fondée il y a 40 ans par Daphne Sheldrick, une anglo-kenyane icône de la protection des animaux et plus particulièrement des éléphants.

Un orphelinat unique au monde

Le matin, le rituel est toujours le même : les éléphants débarquent à toute vitesse pour prendre leur petit-déjeuner. Dans la vie sauvage, les bébés éléphants boivent le lait de leur mère jusqu'à leur deux ans. Il n'y a que dans cette pouponnière que des éléphanteaux utilisent des biberons. Ils ont appris au fil du temps à boire du lait en bouteille. Car sans ce lait de substitution, ces éléphanteaux ne survivraient pas. Tous ont entre un et trois ans et sont au nombre de vingt. Ils ont tous perdu leur mère et ont été recueillis dans cet orphelinat unique au monde. Un orphelinat qui répond à une devise bien précise, affirme l'un des responsable de ce lieu qui se trouve en bordure du parc national de Nairobi, la capitale du Kenya : "les éléphants ont le droit de vivre, ils ont besoin de notre protection".

Source de l'article et lien de la vidéo : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article