Montauban: Les propriétaires de la chienne Nikita, traînée sur 25 km, écopent... d'une amende

Publié le par Ricard Bruno

Quelle honte,une telle décision de justice est incompréhensible, pauvre Nikita...ton tortionnaire peut dormir tranquille, la justice Française est du côté du tueur...

Bruno Ricard 

CALVAIRE Le couple propriétaire de la chienne Nikita, retrouvée morte à Montauban après avoir été traînée en voiture sur 25 kilomètres, a écopé de 300 euros d’amende…

Montauban: Les propriétaires de la chienne Nikita, traînée sur 25 km, écopent... d'une amende
  • La chienne Nikita a été retrouvée morte en février à Montauban dans un état épouvantable, après avoir été traînée en voiture sur 25 km.
  • Ses propriétaires ont été condamnés ce vendredi à 300 euros d’amende.
  • Les amis des animaux sont déçus.

Pour le calvaire de la chienne Nikita, le tribunal correctionnel a retenu la thèse accidentelle et condamné ce vendredi les propriétaires à 300 euros d’amende. L’histoire de cette chienne pinscher, retrouvée morte la peau râpée jusqu’aux os en février 2018 sur les berges du Tarn, à Montauban, avait ému les amis des animaux. D’autant que l’enquête de gendarmerie avait démontré que Nikita avait été traînée par une voiture sur 25 kilomètres.

La propriétaire, retrouvée grâce à la puce de l’animal, avait expliqué qu’il s’agissait du résultat d’une distraction, bien aidée par l’alcool. Lors d’une soirée arrosée, elle et son ex-compagnon ont démarré de Grisolles en laissant par inadvertance la chienne attachée en laisse à l’extérieur de la voiture. Ce n’est qu’en arrivant à Montauban qu’ils se sont aperçus de leur erreur et se sont débarrassés du chien en le jetant à la rivière.

« Acte de cruauté », selon les assos de défense des animaux

Le tribunal a retenu cette version et ne les a condamnés, selon France Bleu Occitanie, que pour avoir abandonné le cadavre. Plusieurs organismes de défense des animaux, comme la  Fondation 30 millions d'amis ou encore le refuge canin Les oubliés de Saint-Béart avaient porté plainte. Lors de l’audience tendue du 29 juin devant le tribunal, ils avaient demandé une requalification des faits en « acte de cruauté ». Les plaignants espéraient aussi que la propriétaire serait interdite pour un temps de posséder des animaux. Ils sont aujourd’hui déçus.

La Fondation 30 millions d’amis attend la notification par écrit du jugement pour se prononcer sur la suite. Elle espère, sans trop d’illusions, que le parquet fera appel.

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Brigitte Bouvard 01/09/2018 21:19

Je suis écoeurée de cette justice de MERDE !!!

Kannia 01/09/2018 11:14

Quelle honte !!! pas de justice pour ces tortionnaires !! honte à ce juge !! à vomir !

Ricard Bruno 01/09/2018 11:37

Bonjour

je ne comprends plus cette justice en France, des jugements en dessous de tout, quelle honte!

Bruno Ricard

cmafalda 01/09/2018 09:00

quelle horrible cruauté ! des tortionnaires propriétaires et cruauté de la justice !!
j'en ai marre de vivre dans un monde des maltraitances et massacre animale .
... dans mon quartier son dèja une dizaine de maltraitant ...