Oise : il noie le hamster de son ex dans le bocal du poisson rouge

Publié le par Ricard Bruno

Les deux animaux ont été retrouvés morts.

Les deux animaux ont été retrouvés morts.

Un jeune homme éconduit avait saccagé l’appartement de son ancienne compagne, en juin dernier à Beauvais. Il a été condamné à dix mois de prison ferme.

La vengeance peut conduire aux pires bêtises. Et à la prison. Matthieu P. peut en témoigner. Quitté il y a quelques mois par sa compagne, le jeune homme n’a visiblement pas supporté la rupture. Alors, le 11 juin dernier, il décide de se venger.

Il pénètre dans l’appartement de Beauvais (Oise) de son ex-petite amie et saccage les lieux. La télé, une console de jeux, le frigo. Tout y passe. Les sous-vêtements de la jeune victime sont volés. Mais Matthieu P. ne s’arrête pas là. Visiblement rancunier, il s’empare du hamster du fils de la jeune femme, qu’il noie dans le bocal du poisson rouge. Les deux animaux seront retrouvés morts.

«Tu vas finir comme ton hamster»

Interpellé la semaine dernière à Beauvais par les policiers, Matthieu P. nie en bloc. Ce lundi, au tribunal, il continue. Tout juste concède-t-il des menaces de mort, caractérisées par ce SMS envoyée à sa victime : « Tu vas finir comme ton hamster ! »

Agressif, désinvolte, parfois menaçant quand il fixe sa victime assise dans la salle d’audience, le jeune homme nie pourtant être l’auteur des dégradations. Son avocat, Me Mehdi Boudjenane, évoque « des présomptions mais pas de preuves ». Si ce n’est, selon Florent Boura, le procureur, ce SMS « lourd de sens » où Matthieu P. explique à sa victime qu’elle l’a « bien cherché ».

Un élément qui s’ajoute au casier judiciaire du jeune homme de 23 ans, déjà condamné à douze reprises — notamment pour des violences sur sa compagne. « Tout converge vers lui, souligne Florent Boura. Ce n’est pas un cambriolage, mais un acte de vengeance. » Conformément aux réquisitions du procureur, Matthieu P. a été condamné à 18 mois de prison, dont 8 avec sursis. Il a été incarcéré.

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article