Brigitte Bardot, star libérée

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot, star libéréeBrigitte Bardot, star libérée
Brigitte Bardot, star libérée
Brigitte Bardot, star libéréeBrigitte Bardot, star libéréeBrigitte Bardot, star libérée

BB sous toutes ses formes. BB et les hommes de sa vie. BB la sulfureuse. BB et les couvertures de presse. BB et ses combats. L’ancien “Château de ma Mère” cher à Pagnol, est le cadre de l’expo “Et Bardot créa le mythe” jusqu’au 10 mars. «Et dire qu’elle se trouvait moche ! » commence Valérie Fedele, directrice du château de la Buzine, déjà à l’origine, avec Jean-Michel Gardanne, des deux dernières expos consacrées ici même à Jean-Paul Belmondo puis Johnny Hallyday. « On voulait proposer toute une scénographie autour de celle qui révolutionna, telle une tornade, la vie de bon nombre de femmes, pour participer à leur émancipation dans les années 1960. »

De son téléphone rouge à son porte-jarretelles...

L’événement a été rendu possible grâce au prêt de centaines d’objets issus de la collection de Bruno Ricard (lire par ailleurs). En couleurs, noir et blanc, les plus beaux clichés des photographes Jacques Héripret et Léonard de Raemy, rythment aussi la manifestation. Des affiches de films, couvertures de presse (la star a déjà fait à 42 reprises la Une de “Elle”), partitions originales, vinyles. Nombreux objets personnels : son poste de radio, son téléphone rouge, sa machine à écrire, ses gants, rouges à lèvre. Une partie de l’intimité de BB se dévoile. Comme plusieurs tenues de films : sa robe médiévale dans “Colinot” (qui fut son dernier tournage en 1973), sa nuisette dans “Une Parisienne” (1956), son soutien-gorge doré dans “Boulevard du Rhum” (1971), son porte-jarretelles dans “Viva Maria !” (1965)… Les incon

Mannequin à 14 ans, mariée à 18, vedette à 20

Soixante ans après l'ouragan : “Et Dieu... créa la femme” (1956), le film qui créa le mythe Bardot, et dont la première avait été organisée à Marseille, l’expo retrace le destin exceptionnel de celle qui vient de fêter ses 84 ans le 28 septembre dernier. Une Parisienne issue d’une famille bourgeoise, mannequin à 14 ans, mariée pour la première fois à 18 (elle en est à son 4e mariage), vedette à 20. Qui multiplia les conquêtes et amants (Gainsbourg, Becaud, Distel, Trintignant...). Restée plus que jamais et pour toujours le symbole de la femme française libérée.

L'exposition “Et Bardot créa le mythe”, jusqu’au 10 mars 2019 au château de la Buzine, 56 Traverse de la Buzine, 13011 Marseille.  Tél. : 04 91 45 27 60.  www.chateaudelabuzine. com  Horaires : du mardi au dimanche, de 10 à 18 h.Prix entrée de l’expo : 5 €.

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article