Bernard Swysen: «Brigitte Bardot m’a fait confiance pour une bio sans concession»

Publié le par Ricard Bruno

En primeur, un extrait de la future bio de «BB» en... BD. Qui s’appellera tout simplement «Brigitte Bardot».

En primeur, un extrait de la future bio de «BB» en... BD. Qui s’appellera tout simplement «Brigitte Bardot».

L’album sortira cette année chez Dupuis: 120 pages qui raconteront la vie de Brigitte Bardot, ses succès, ses combats, ses galères. La star, âgée de 84 ans, a accordé sa confiance au scénariste belge Bernard Swysen. C’est le Français Christian Paty qui s’est chargé du dessin.

L’Avenir.net: Bernard Swysen, l’info est parue ce week-end dans l’hebdomadaire français «Le Journal du Dimanche», et donc, soulagement, vous pouvez enfin parler de ce projet…

Bernard Swysen: Oui, car la plus grande discrétion restait de mise. Mais Brigitte Bardot elle-même en a parlé, et par ricochet, certains médias français m’ont ensuite appelé.

Cela fait donc plus de deux ans que vous travaillez sur le sujet. Au départ, vous aviez commencé sans son accord?

 

BAS: Justement non, car quand j’ai émis l’idée, chez Dupuis, ils m’ont de suite fait remarquer que Brigitte Bardot était prompte à faire intervenir ses avocats et à attaquer quand ça lui déplaît. Donc, je lui ai écrit, une longue lettre lui expliquant comment je voyais les choses. Et ...deux jours plus tard, son mari m’a appelé pour me dire qu’elle était d’accord, qu’elle avait été souvent sollicitée pour des BD la concernant mais qu’elle avait toujours refusé. Mais ici, elle faisait confiance car je l’avais, comme elle dit, « bien reniflée».

Et vous avez pu vous mettre au travail…

BS: Il a fallu d’abord établir un contrat et aller voir son avocat à Paris. Elle voulait qu’une partie des revenus de l’album aille à sa Fondation qui œuvre pour le bien-être animal. Elle est toujours très active pour cette fondation, c’est même incroyable pour une personne de son âge. Elle répond à toutes les demandes, tente d’intervenir dès que c’est possible. Elle m’a souvent dit qu’en Belgique, on était plus avancé qu’en France en matière de défense des animaux. Elle nous aime beaucoup, les Belges.

 

Bernard Swysen: «Brigitte Bardot m’a fait confiance pour une bio sans concession»

"Elle ne pouvait aller aux Galeries Lafayette que la nuit, par crainte de déclencher une émeute !"

Elle a collaboré au scénario?

 

BS: Elle n’a pas vraiment participé, mais plutôt validé. Elle a joué le jeu car je voulais une vraie bio, sans concession et qui parle de tout, de son enfance à aujourd’hui, sans contourner les scandales et les polémiques. Elle a eu plusieurs vies et on ne le sait pas toujours, mais son existence, au temps de sa gloire, a été un cauchemar. Elle n’avait plus de vie privée, les gens faisaient le pied de grue devant chez elle, rentraient dans sa propriété! Elle a un jour retrouvé un photographe dans sa salle de bains. Elle qui n’aimait pas trop les grands couturiers et préférait s’acheter des vêtements ordinaires, elle ne pouvait aller aux Galeries Lafayette que la nuit, en dehors des heures d’ouverture, pour éviter les émeutes. Il suffisait qu’elle soit vue avec son père en rue pour que la presse annonce qu’elle avait un nouvel amant, et un vieux en prime! Elle n’était pas mondaine, elle était plutôt nature, et vivait dans la crainte de tout ce qui lui arrivait.

C’est vous qui avez choisi le dessinateur, Christian Paty?

BS: Oui, je l’ai sollicité pour cet album et aussi une autre bio, de Marilyne Monroe, qui va sortir en même temps que «Brigitte Bardot». Paty, c’est le dessinateur des «Blondes» (NDLR: une série humoristique...sur les blondes, qui paraît chez Soleil), sous le pseudo de Dzack.

Mylène Demongeot vient de m’appeler: elle signera fera la préface de l’album

 

Précisément, il a une double vie, Paty, puisqu’à côté de cette série purement humoristique, il fait aussi des albums d’héroïc-fantasy plus sophistiqués comme «La geste des Chevaliers-Dragons». Quel style a-t-il choisi pour BB?

BS: Entre les deux! Et il a réalisé des planches magnifiques. Mais il a beaucoup souffert au début, car Brigitte n’est pas facile à dessiner.

Brigitte Bardot va-t-elle participer au lancement de l’album?

BS: Ce n’est pas prévu, même s’il y a des idées autour d’une expo à Saint-Tropez. Comme je vous l’ai dit, on a raconté beaucoup de mensonges sur elle, elle préfère vivre retirée et isolée, ne plus s’exposer. Encore qu’elle devrait, car la presse republie sans cesse des clichés peu récents et qui ne sont guère à son avantage. Or, actuellement, elle est superbe, mince, c’est une magnifique vieille dame.

Vous êtes sous le charme…

BS: J’ai en tout cas découvert une femme pleine d’humour, très gentille, d’une grande intelligence et d’une grande droiture d’esprit. Elle est souvent critiquée en France, mais à l’étranger, elle reste adulée, et reçoit des tonnes de courrier du monde entier.

120 planches, c’était assez pour une vie aussi longue et mouvementée?

BS: La matière ne manquait pas. Dupuis a été sympa et m’a laissé une totale liberté quant à la pagination. Pour l’instant, l’album est entièrement dessiné et il ne reste que quelques pages à colorier. Au fait, j’ai une primeur pour vous: la comédienne Mylène Demongeot vient de m’appeler, et elle fera la préface tant de «Brigitte Bardot» que de «Marilyn Monroe»!

«Brigitte Bardot», par Swysen et Paty, chez Dupuis. Sortie en 2019

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elisa 22/01/2019 08:12

Le "dessinateur des blondes", ça me plait.... Heureusement qu'il y en a.
Je vais l'acheter cette BD et l'offrir à mes petits enfants