Bony et Glasha : nos réponses à vos questions

Publié le par Ricard Bruno

L'ourse Glasha se régale, bien à l'abri dans ses loges intérieures, avant d'explorer les 10 hectares du sanctuaire. ©Fondation 30 Millions d'Amis

L'ourse Glasha se régale, bien à l'abri dans ses loges intérieures, avant d'explorer les 10 hectares du sanctuaire. ©Fondation 30 Millions d'Amis

Les ours Bony et Glasha, enfin retirés des griffes de leurs dresseurs, prennent doucement leurs marques dans leurs établissements d’accueil respectifs. Vous avez été très nombreux à vous émouvoir de leur (triste) sort et à soutenir nos actions pour les protéger. Où sont-ils ? Quand vont-ils être soignés ? 30millionsdamis.fr répond à vos principales questions.

1. Les ours Bony et Glasha ont-ils été secourus ensemble ?

Oui. Bony et Glasha ont tous deux bénéficié d’un placement ordonné par le préfet de Loir-et-Cher (41). Le vendredi 29 novembre 2019, le refuge de l’Arche a été nommé gardien des ursidés. Avec l’appui de la Fondation Brigitte Bardot et la Fondation 30 Millions d’Amis, les autorités se sont rendues au domicile du couple de dresseurs Poliakov afin de prendre en charge les ours. Le refuge de l’Arche n’étant pas en capacité d’accueillir les deux plantigrades, la femelle Glasha a été transférée vers un sanctuaire en Allemagne, avec le soutien de la Fondation 30 Millions d’Amis, qui a veillé sur elle jusqu’à son réveil, en douceur, dans son nouveau havre de paix.

2. Souffrent-ils de ne plus être ensemble ?

Non. Les deux ours étaient détenus par le couple de dresseur Poliakov dans des cages séparées, car ils ne s’entendaient pas. L’ours brun est un animal solitaire qui, en milieu naturel, défend son territoire et évite le contact avec ses congénères. Désormais, le mâle Bony profite donc de son propre espace avec accès à un parc extérieur arboré au refuge de l’Arche en Mayenne, tandis que Glasha s’apprête, elle, à découvrir les 10 hectares du Bear Park Black Forest en Allemagne. En attendant d’explorer cette vaste superficie, la femelle bénéficie déjà de trois loges interconnectées, d’un nid de paille douillet et d’une vidéosurveillance attentive.

3. Qu’en est-il de leur santé ?

Désormais tout est mis en œuvre par les soigneurs pour le bien-être des ours. Ils souffrent de nombreuses lésions – notamment dentaires – consécutives à leurs conditions de vie passées. La femelle présente également une tumeur oculaire. Les équipes du refuge de l’Arche prodigueront les soins adéquats à Bony dans les tous prochains jours, dès qu’elle se sera acclimatée à son nouvel environnement. Idem pour Glasha : les soigneurs du Bear Park Black Forest l’opéreront sur place, avec un dispositif complet pour sa sécurité.

4. Risquent-ils de retourner chez leurs dresseurs ?

En droit, le placement ordonné par le Préfet de Loir-et-Cher l’est à titre « provisoire ». Toutefois, le refuge de l’Arche ainsi que les fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot s’inscrivent en faux contre ce caractère temporaire, étant donné l’absence avérée de soin de la part des dresseurs. Les ONG ont fait appel à Élisabeth Borne, ministre de la Transitions écologique et solidaire, pour qu’elle prenne toutes les mesures qui s’imposent pour que ce placement soit définitif. L’objectif des défenseurs des animaux est que Bony et Glasha retrouvent – autant que possible – un comportement correspondant à celui de leur espèce : ce qui implique le moins de contact possible avec l’homme. Un travail qui serait réduit à néant si les ursidés retournaient dans leur enfer !

5. Qu’en est-il des autres animaux détenus par le couple Poliakov ?

La Fondation 30 Millions d’Amis a officiellement réclamé le retrait définitif de tous les animaux détenus par les Poliakov, notamment le singe magot, une petite femelle prénommée Mina.

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article