Limousin : le premier sanctuaire pour éléphants « à la retraite » des cirques et des zoos va ouvrir ses portes

Publié le par Ricard Bruno

Dès cette année, à Bussières Galant dans le Limousin, un parc de 29 hectares accueillera les éléphants des cirques désormais de plus en plus interdits par les villes. Un havre de paix les attend pour une retraite bien méritée !

Alors que Paris interdit désormais les cirques avec des animaux sauvages, on est en droit de se demander ce qu’il adviendra des animaux des cirques ! Pour les éléphants, nous avons un début de réponse ! Le département de la Haute-Vienne accueillera bientôt le premier sanctuaire européen pour éléphants !

Ce parc de 29 hectares situé à Bussières Galant, au sud de Limoges, accueillera les pachydermes sauvés des cirques ou maltraités dans certains zoos. Situé dans le Parc Naturel Régional du Périgord-Limousin, il devrait permettre aux éléphants de vivre une retraite bien méritée et entourés ! Baptisé Elephant Haven (Le refuge des éléphants) devrait accueillir les premiers pensionnaires dès cette année.

Il n’est pas toujours possible de relâcher les animaux de cirque dans la Nature. Trop habitués à l’homme et parfois détenus dans de mauvaises conditions, le retour à la vie sauvage pourrait leur être fatal. Il faut donc des structures capables de les accueillir sur le long termeet de les soigner comme il se doit.

Un éléphant d’Afrique peut vivre jusqu’à 70 ans ! Ce sanctuaire financé en partie par la Fondation Brigitte Bardot veut sensibiliser les hommes à la misère de ces éléphants. Bien sûr, tous les cirques ne maltraitent pas les animaux mais défiler devant un public reste contre la nature animale !

Des professionnels au service des éléphants

Elephant Haven sera dirigé par Tony Verhulst et Sofie Goetghebeur, deux anciens soigneurs du Zoo d’Anvers spécialisés dans les pachydermes. Ils souhaitent offrir à leurs protégés une « maison de retraite » pour couler des jours paisibles.

Ils espèrent également pouvoir les resociabiliser et les relâcher quand ce sera possible et dénué de tout danger pour l’animal. Ce lieu devrait être ouvert au public, dans l’espoir de le sensibiliser au respect de l’animal, de son environnement. Mais également pour sensibiliser plus largement au bien-être animal. La construction du sanctuaire est déjà en cours de réalisation, mais il est possible de les soutenir via plusieurs réseaux de crowdfunding ou en faisant un don directement au parc ! Une première européenne en France pour la protection des éléphants ! En voilà une super nouvelle !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article