Brigitte Bardot : L'histoire d'une chanson :  Tiens, c'est toi ! 

Publié le par Ricard Bruno

Paroles
Tiens, c'est toi,
Toi qui devais, je crois,
Te suicider pour moi.
Il y a trois mois,
T'es encore là?
Quelle surprise!
Tu n'as pas,
Osé faire le grand pas.
C'n'est pas facile tu vois,
D'abandonner la vie,
Pour moi.
Ne restes pas l'entrée,
Viens plutôt me raconter,
Ce qui t'arrive aujourd'hui,
Viens tu jouer la comédie?
"Ben voilà,
J'ai oublié chez toi,
Mes quatre pyjamas,
Et c'est pourquoi,
Je viens comme ça te les reprendre.
A part ça,
ça va pas mal pour moi.
J'me marie dans un mois,
Je n'me tue plus comme tu le vois."
Me prends-tu,
Pour l'armée du Salut?
Pour la sotte ingénue,
Je te dis tu m'as déjà vue.
A la prochaine fois,
Je crois,
ça vaudra mieux pour toi.
Tu m'épargneras pas,
Moi j'ai souffert l'enfer déjà.
Et dans tes habits de nuit,
Il y a ton meilleur ami.
Reconnais qu'ils lui vont mieux,
Et range cette arme à feu!
"J't'ai mentie,
Et pour être précis,
Si tu veux mon avis,
Restons amis,
Qu'est ce que tu dis?"
Moi je m'en fiche!
"Trahison,
Réponds à ma question,
J'aurais ta peau démon,
Pas la peine d'implorer pardon!"
Tiens, c'est toi,
Toi qui devrais je crois,
Enlever de chez moi,
Cet être là qui crie comme ça,
C'est bien absurde!
Sans compter,
Que tu peux le frapper,
Il l'a bien mérité.
Allez, bonsoir,
Assez parlé.
Tiens, oh c'est toi!
Y a d'la bagarre chez moi,
Tu devrais bien, je crois,
M'emener faire un tour au bois,
On serait plus tranquilles.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article