Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Châlons-en-Champagne: ils vont manifester contre la présence d’animaux au cirque

Publié le par Ricard Bruno

Le Grand cirque de Rome propose des représentations jusqu’au 26 février. - Photo Joan Mora

Le Grand cirque de Rome propose des représentations jusqu’au 26 février. - Photo Joan Mora

a présence du Grand cirque de Rome et de son « nouveau spectacle avec les animaux rois », ne plaît pas à tout le monde. Des militants de l’association Paris animaux zoopolis prévoient de montrer leur opposition « pacifiquement », samedi à 15 heures juste devant le chapiteau installé zone des Escarnotières depuis le 15 février.

Amandine Sanvisens, la présidente et cofondatrice de l’association, regrette que « des primates, fauves et zèbres », soient utilisés lors du spectacle. Une vingtaine de personnes a confirmé sa participation. L’information a été relayée localement par l’association Tous unis, laquelle a également convié 30 millions d’amis et la fondation Brigitte-Bardot, à gonfler les rangs de la manifestation.

Des précédents à Soissons ou Reims

Pour Paris animaux zoopolis, « le dialogue » avec le cirque est « impossible », puisque les militants exigent « l’interdiction d’utiliser des animaux. » Ils entendent peser dans le débat en manifestant dès que le cirque s’implante dans une ville. Parfois, la tension monte d’un cran, comme en février 2019, à Soissons. Une vingtaine de manifestants se rassemblent sur l’esplanade du Mail. « Des employés du cirque sont sortis et les ont agressés », relatait un de nos confrères de L’union. « Pas de blessures graves à déplorer, mais quelques policiers ont dû intervenir pour calmer le jeu », concluait-il. En septembre, c’est à Reims que les militants de la cause animale se faisaient remarquer. Une trentaine de personnes y dénonçait les souffrances endurées « par la captivité, l’itinérance et le dressage ».

Gaël, chargé de la communication du cirque, regrette « ces polémiques ». « Dès qu’ils connaissent les dates, ils harcèlent les mairies ou les propriétaires des terrains sur lesquels nous nous installons. Ils ne sont qu’une dizaine ou une quinzaine », souligne-t-il. Avant d’ajouter qu’il n’y a rien d’illégal dans son activité. « Rien ne nous interdit d’être là. Si nous avons décidé de nous installer sur un terrain privé, c’est parce que le parc des expositions était plus cher. »

Le Grand Cirque de Rome, installé « pour la première fois à Châlons », est en tout cas satisfait de la fréquentation des représentations qui se poursuivent jusqu’au 26 février. « Le public est au rendez-vous même si ce n’est pas complet. Les manifestants ne feront jamais fuir nos spectateurs » conclut-il, optimiste.

Ce que dit la loi

L’arrêté du 18 mars 2011 fixe « les conditions de détention et d’utilisation des animaux vivants d’espèces non domestiques dans les établissements de spectacles itinérants ». Il comprend 44 articles dont des volets sur la surveillance sanitaire et les soins des animaux, leur hébergement, le marquage des différentes espèces, la prévention des accidents… Des maires peuvent toutefois prendre des arrêtés contre l’installation de cirque faisant appel à des animaux « en cas de troubles à l’ordre public ».

Source e l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article