Brigitte Bardot : L'histoire d'une chanson : La Belle et le Blues de 1963 (inédit jusqu'en 1993)

Publié le par Ricard Bruno

Paroles
Si je suis celle que vous croyez,
Je pense que vous vous trompez.
Si je suis telle que l'on prétend,
A quoi bon perdre votre temps?
L'ombre reste à l'ombre,
Le soleil, au soleil.
Et moi je reste en tout point pareille.
Toute aussi frêle au petit jour,
Quand viennent les chagrins d'amour.
Oui je suis belle comme la nuit,
D'autres avant vous me l'ont dit.
Mais pour les belles, belles de nuit,
Les amours ne sont pas ici.
L'ombre reste à l'ombre,
Le soleil, au soleil.
Et moi je reste en tout point pareille.
Si je suis celle que tu attends,
J'espère que tu as tout ton temps.
Brigitte Bardot : L'histoire d'une chanson : La Belle et le Blues de 1963 (inédit jusqu'en 1993)
Brigitte Bardot : L'histoire d'une chanson : La Belle et le Blues de 1963 (inédit jusqu'en 1993)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

charlotte aeschelmann 04/03/2020 16:09

LA BELLE ET LE BLUES, Une merveille de petit bijou de sensualité, de swing, la voix de Bardot, reconnaissable entre toutes, un trésor inestimable en douceur, naturel, talent, interprétation inégalable comparée aux jeunettes- génération -millenium à la voix si formatées, exception faite pour ZAZ.
Merci .