AÏD 2020 : VERS UN REMPLACEMENT DU SACRIFICE PAR UN DON AUX VICTIMES DE LA COVID-19 ?

Publié le par Ricard Bruno

AÏD 2020 : VERS UN REMPLACEMENT DU SACRIFICE PAR UN DON AUX VICTIMES DE LA COVID-19 ?

Alors que les employés des abattoirs paient un lourd tribu à la Covid-19, en France comme en Allemagne, Brigitte Bardot vient d’interpeller le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, le ministre de l’Intérieur en charge des cultes et le Président du Conseil Français du Culte Musulman.

Paris, le 24 juin 2020

Monsieur Didier Guillaume
Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Monsieur Christophe Castaner
Ministre de l’Intérieur en charge des cultes

Monsieur Mohammed Moussaoui
Président du Conseil Français du Culte Musulman

 

Messieurs les Ministres,

Monsieur le Président,

Avec 1300 salariés infectés par le coronavirus, l’abattoir de Rheda-Wiedenbrück est le plus grand foyer en Allemagne depuis le début de la crise sanitaire. En France aussi les abattoirs sont de véritables « clusters » du virus, mais rien n’est fait pour arrêter cette folie qui, en plus de faire des millions de victimes animales quotidiennes, tue désormais des employés !

Le 31 juillet prochain, les sacrifices de l’Aïd el-Kebir multiplieront les abattages sans étourdissement préalable et les rassemblements dans les abattoirs (pérennes et temporaires) mais aussi sur des sites clandestins où la règle est… de n’en respecter aucune.

Messieurs, à vous trois vous avez le pouvoir de suspendre les sacrifices de l’Aïd el-Kebir. Si le sort des animaux vous indiffère, agissez au moins dans l’intérêt des personnes que vous exposez à des risques réels comme nous le montre aujourd’hui encore l’exemple allemand.

En Arabie Saoudite, le Prince Khaled Bin Alwaleed et des représentants du culte musulman souhaitent appeler les Saoudiens à remplacer le sacrifice du mouton par un don au profit des plus démunis ou victimes de la pandémie.

Je vous demande, Messieurs les Ministres, Monsieur le Président du Conseil Français du Culte Musulman, de relayer ce même appel en France, de décréter une trêve pour épargner à la fois les animaux et employés d’abattoirs… Ce monde « d’après » ne doit pas être un monde d’archaïsme et de barbarie !

Vous avez le pouvoir d’agir, le pouvoir d’éviter de nouveaux « clusters » et de nouvelles victimes. Ne soyez pas coupables d’inaction, ce pouvoir est une responsabilité, agissez !

Brigitte Bardot
Présidente

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article