Macron, le « fossoyeur des animaux » : Bardot dénonce l’ouverture anticipée de la chasse

Publié le par Ricard Bruno

Macron, le « fossoyeur des animaux » : Bardot dénonce l’ouverture anticipée de la chasse

BRAVO Brigitte, vous êtes une vraie combattante de la cause animale, vous ne lâchez rien face à ce gouvernement et ce président qui se fout des animaux comme de l'an 40, nous sommes tous à vos côtés, on ne lâche RIEN face à ces tortionnaires, à ces assoiffés de sang

Bruno Ricard 

Dans une lettre ouverte, l’ancienne actrice épingle le chef de l’Etat. En cause, un décret qui permet de raccourcir les délais de publication des ouvertures de chasse de « grands gibiers ».

Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, Brigitte Bardot dénonce l'ouverture anticipée de la chasse aux sangliers, aux chevreuils et aux renards. Dans sa lettre intitulée « Monsieur le Président… du lobby des chasseurs », Brigitte Bardot tire à boulets rouges sur un décret gouvernemental, daté du 18 mai, qui permet, entre autres, de raccourcir les délais de publication des ouvertures de chasse.

« Comment osez-vous lâchement permettre l'ouverture de la chasse, deux mois avant celle qu'autorise la loi européenne ? En pleine période de reproduction, c'est scandaleux ! », dénonce la fervente défenseure des animaux. « Votre ambition démesurée et votre outrecuidance vous privent de toute humanité », cingle encore Brigitte Bardot, épinglant un chef de l'Etat « fossoyeur des animaux ».

Ce décret « relatif à la maîtrise des populations de grand gibier et de leurs dégâts » est censé permettre, selon le ministère de la Transition écologique et solidaire, d'aider à « la maîtrise des populations de grand gibier et notamment du sanglier », à l'origine de « dommages agricoles en hausse », d'une valeur estimée à 30 millions d'euros par an, précise 20 Minutes.

Comme le prévoit le code de l'environnement, les « périodes d'ouverture générale » de la chasse sont comprises entre septembre et février. Des exceptions sont toutefois prévues pour certaines espèces, comme le sanglier, le chevreuil, le daim et le renard. Ces gibiers peuvent faire l'objet de chasses anticipées dans certains départements dès le 1 er juin (sur arrêt préfectoral), explique CheckNews.

Pétition

Depuis la fin du confinement, le gouvernement a publié plusieurs textes sur l'organisation et la reprise de la chasse. En s'appuyant sur les lois sur l'état d'urgence sanitaire, il a notamment pris ce décret du 18 mai, qui permet notamment de raccourcir les délais de publication des arrêtés préfectoraux de vingt à sept jours.

En cause, le ralentissement des procédures liées à la crise sanitaire du Covid-19, empêchant les préfets de publier les arrêtés dans les temps. Ces délais raccourcis ne seront en vigueur que jusqu'au 10 juillet. Après cette date, les anciens délais de vingt jours devront être respectés.

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Macron, le « fossoyeur des animaux » : Bardot dénonce l’ouverture anticipée de la chasse
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pimprenelle 07/07/2020 13:48

à B. B.
Bravo Madame Je souscris à TOUT et comme vous je ne reconnais plus la FRANCE (nous avons presque le même age( 1936)à chaque présidence nous descendons plus bas et j espère impatiemment la sortie de cette foutue époque :"n 'importe où hors du monde... "Hommage à vous qui avez su rester debout envers et contre tous Vous avez été la seule authentique Marianne

VALERY Anne 10/06/2020 06:35

J'en suis arrivée à être désespérée. Ce Macron est un poison pour le peuple. J'apprends aujourd'hui qu'il l'est aussi pour les animaux qui sont mes amours de toujours. Qui, eux, ne me déçoivent jamais. Tout mon respect à Brigitte Bardot qui, jusqu'au bout, envers et contre tous, tiendra la cause de nos beaux amis à bout de bras. Je lui en suis infiniment reconnaissante.