Brigitte Bardot victime d'une « escroquerie de taille » : « Qu'on me foute la paix ! »

Publié le par Ricard Bruno

Il y a quelques semaines de cela je faisais part de cette scandaleuse publicité à qui de droit, on ne peut utiliser impunément le nom de Brigitte Bardot, beaucoup ont essayé de l'utiliser, ils se sont tous cassé les dents, comme la personne à Saint-Tropez qui avait sans aucune autorisation monté un magasin de produits dérivés dédié entièrement à Brigitte Bardot et ce sans aucune autorisation...il a dû fermer boutique !

Bruno Ricard 

Brigitte Bardot victime d'une « escroquerie de taille » : « Qu'on me foute la paix ! »

Brigitte Bardot est en colère. Ce 28 juillet, l'actrice s'est emparée de Twitter pour dénoncer une arnaque qui utilise son image : selon ses dires, une agence immobilière mettrait en vente une villa dans laquelle elle aurait vécu. Un mensonge, assure-t-elle.

Quand Brigitte Bardot tweete, attention à ceux qui en sont la cible ! La célèbre actrice française a beau vivre recluse à Saint-Tropez et fuir la lumière, elle n'hésite pas à utiliser le réseau social pour pousser des coups de gueule. Quand elle ne s'exprime pas sur les droits des animaux, cette cause qui lui est chère, elle s'adonna à la politique. Mais ce 28 juillet, c'est pour une toute autre raison qu'elle a décidé de poster un message : il s'agit cette fois d'une affaire... d'immobilier.

Comme l'explique l'ancienne actrice, une publicité pour la vente d'une villa dans laquelle elle aurait vécu circule actuellement. Une "escroquerie de taille inventée par l'agence Barnes", dénonce-t-elle. "Je ne connais pas cette propriété, je n'y ai jamais mis les pieds, je n'en suis pas la propriétaire et mon avocat intente un procès en dommages et intérêts à Barnes". Et si les choses n'étaient pas encore claires, elle conclue : "qu'on se le dise et qu'on me foute la paix !" Le message est passé.

Brigitte Bardot, très remontée

Il faut dire que ce n'est pas la première fois qu'une pareille affaire concerne Brigitte Bardot. Comme nous le rapportions en 2013, son tout premier tweet concernait déjà une histoire similaire. A l'époque, la branche immobilière du journal La Figaro publiait un article annonçant la mise en vente de «l’appartement de Brigitte Bardot et Gunter Sachs». BB a bien été l’épouse de l’héritier allemand, cet appartement parisien est bien en vente mais la star n’y a «jamais mis les pieds». Elle déclarait alors qu'elle en avait «marre que l’on usurpe (son) identité pour vendre n’importe quoi». Comme quoi, en immobilier, l'approbation de l'actrice française semble être une qualité recherchée.

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article