Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Taïwan veut interdire la pêche de trois espèces de requin au large de ses côtes !

Publié le par Ricard Bruno

Espérons que Taïwan interdise réellement la pêche aux requins, il faut savoir que de par le monde chaque année plus de 100 millions de requins sont pêchés.

Bruno Ricard  

Taïwan veut interdire la pêche de trois espèces de requin au large de ses côtes !

L'agence des Pêches de Taïwan a annoncé son intention d'interdire la capture de trois espèces de requin : le grand requin blanc, le requin pèlerin et le requin grande-gueule. Même lorsqu'ils sont pris accidentellement dans des filets, les poissons devront être relâchés.

Plus de cent millions de requins sont tués chaque année à travers le monde, selon les estimations. Y compris des espèces considérées comme vulnérables ou menacées. C'est donc une bonne nouvelle que vient d'annoncer Taïwan. L'agence des Pêches du pays a dévoilé son intention d'interdire la capture de trois espèces - le grand requin blanc, le requin pèlerin et le requin grande-gueule - au large de ses côtes.

Selon la Central News Agency, l'interdiction doit être officiellement annoncée cette semaine et prendre effet au cours des soixante prochains jours. Elle obligera les navires de pêche à relâcher les squales de ces trois espèces même lorsqu'ils sont capturés par accident. Un argument régulièrement avancé par les pêcheurs pour justifier leurs prises.

Six requins grandes-gueules capturés en une semaine

Cette décision survient peu après la capture de six requins grande-gueule (Megachasma pelagios) au large des côtes est de Taïwan. Les spécimens d'une tonne et d'environ quatre mètres ont été pêchés en l'espace de quelques jours seulement entre le 15 et le 18 juin dernier, déclenchant de vives critiques de la part des défenseurs des requins et de la faune sauvage.

Les pêcheurs avaient nié, d'après Taïwan News, avoir intentionnellement capturé les squales, affirmant que leur prix n'était pas particulièrement élevé sur le marché et qu'ils avaient été trouvés morts dans leurs filets. Depuis 2013, l'agence des Pêches demande aux navires de signaler toute prise de cette espèce et de conserver la carcasse durant 24 heures afin de réaliser des prélèvements en vue d'études scientifiques.

Au cours des sept dernières années, 136 captures ont été rapportées. L'espèce étant rarement rencontrée et demeurant méconnue, ces efforts sont toutefois jugés insuffisants. Il y a quelques jours, l'ONG Environment and Animal Society of Taiwan (EAST) a ainsi annoncé avoir conclu un accord historique avec des pêcheurs.

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article