Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chevaux mutilés : l’agression de la ponette à Pau provoque l’indignation

Publié le par Ricard Bruno

Celina, soigneuse, avec la ponette Lulu, samedi. © Crédit photo : Anna Paul

Celina, soigneuse, avec la ponette Lulu, samedi. © Crédit photo : Anna Paul

Le représentant local de la fondation Brigitte Bardot réagit après l’agression dont a été victime un poney de la ferme Saint-Joseph.

" La fondation Brigitte Bardot est choquée et révoltée après l’agression dont a été victime la ponette Lulu, jeudi matin à Pau, ainsi que le poney Mikado, mercredi à Urcuit. Sur ces deux dossiers, nous nous porterons partie civile auprès des propriétaires et victimes, lorsque les auteurs seront identifiés, arrêtés et jugés."

Représentant local de la fondation Brigitte Bardot dans les Pyrénées-Atlantiques, le Palois Daniel Raposo s’associe à la vague d’indignation qui a suivi la révélation ce week-end, d’actes de cruauté, envers un nouvel équidé en Béarn après celui dénoncé jeudi au Pays basque.

Aspergés aussi de peinture

Mercredi matin, en effet, à Urcuit, un poney des écuries Linagua, appelé Mikado, a été retrouvé avec une plaie à une cuisse provoquée par une arme blanche. Et jeudi matin, c’est une ponette baptisée Lulu, propriété du club de poneys de la ferme Saint-Joseph de Pau, qui a été lardée de coups de lame et aspergée de peinture rose, notamment sur le museau.

Jeudi, un autre poney de la ferme Saint-Joseph avait lui même reçu des projections de peinture rose, sans être blessé.

" On espère qu’il ne s’agit pas du gang de chevaux, mais de gens qui agissent par mimétisme " poursuit Daniel Raposo. " Quoi qu’il en soit, c’est un comportement inadmissible. Même si dans les deux cas, les bêtes ont eu la vie sauve, heureusement. Ça rentre dans le cadre des actes de cruauté envers les animaux, avec des peines de deux ans d’emprisonnement et jusqu’à 30 000 euros d’amende. "

Depuis le début de l’année, 84 attaques ont été recensées contre des équidés : chevaux, poney, ânes… " La fondation Brigitte Bardot a déjà ouvert 30 dossiers sur le gang des chevaux. On prend cette affaire très au sérieux ", enchaîne Daniel Raposo. " Dans les Pyrénées-Atlantiques aussi. La police nationale, la gendarmerie, les parquets de Pau et de Bayonne ont exprimé leur volonté de tirer ça au clair le plus rapidement possible. Tous les témoignages qui permettront de confondre le ou les auteurs sont les bienvenus, afin qu’ils soient sanctionnés. "

Des équidés tués et mutilés

Daniel Raposo évoque la perplexité provoquée par ces actes barbares. " Dans les cas extrêmes, les équidés sont tués ! On leur coupe l’oreille droite, et on leur arrache le sexe et parfois les yeux. Est-ce un rituel sectaire, satanique ? Tant que les auteurs de ces actes criminels ne sont pas neutralisés et confondus, on ne sait pas. "

La fondation Brigitte Bardot se félicite, par ailleurs, d’avoir remporté un combat au Pays basque, l’interdiction du salon des Animaliades, qui se tenait à Biarritz.

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article