Bretagne : le même oiseau rare revient chaque année à Dinan pour passer l'hiver

Publié le par Ricard Bruno

Cela fait quatre ans qu'on observe, à Dinan, un tichodrome, joli petit oiseau coloré qui vit en solitaire à la montagne. Il n'avait pas été vu en Bretagne depuis les années 1980.

Un tichodroma est observé chaque année depuis quatre ans, à Dinan. Originaire de la montagne, il vient y passer l'hiver pour se nourrir.Un tichodroma est observé chaque année depuis quatre ans, à Dinan. Originaire de la montagne, il vient y passer l’hiver pour se nourrir. 

Depuis quatre ans, Amaury Louvet s’enthousiasme sur son nouveau compagnon ailé, un tichodrome échelette, petit oiseau à peine plus gros qu’un moineau mais dont la rareté attire, chaque année, des dizaines d’observateurs. Vivant dans les montagnes, l’oiseau vient passer l’hiver à Dinan et retrouve ses habitudes d’une année sur l’autre. Partons à sa recherche.

Vous avez dit rare ? Notre ami tichodrome se fait même très rare. Entre 250 et 500 couples seraient recensés en France sur toute son air de répartition, c’est-à-dire, la montagne et plutôt la chaîne alpine. 

Ce petit oiseau d’une dizaine de centimètres et de quelques grammes ne manque ni de charme ni d’attrait pour tout observateur de la vie animale. Et c’est sans doute ce qui fait déambuler des dizaines d’ornithologues, de photographes, ou de simples amoureux de la nature, chaque hiver, à Dinan, depuis quelques années.

« Il me donne rendez-vous »

Un long bec, des grandes griffes et des ailes soulignées de rouge avec une attitude caractéristique le rendent passionnant à regarder. Ce petit passereau aime explorer les falaises et les vieux murs de bas en haut et peut se laisser tomber régulièrement en piqué et recommencer une nouvelle ascension. 


https://actu.fr/insolite/bretagne-le-meme-oiseau-rare-revient-chaque-annee-a-dinan-pour-passer-l-hiver_37648495.html?fbclid=IwAR0ECWPTaZyE0dblbl_uYjgRTpz1_66tZbf5konyFua9HHIQsnzzXJIwc7Y« C’est rigolo, il me donne rendez-vous. Je l’attendais et j’ai la chance de l’avoir devant chez moi pour la quatrième année consécutive », s’amuse son observateur favori, animateur nature à la Maison de la Rance, Amaury Louvet

"En fin de semaine, je l'ai signalé tout de suite sur les réseaux d'observation ornithologique et, dès le lendemain, il y avait des gens qui le cherchaient !"
Amaury Louvet

 

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article