Les préfets de plusieurs départements souhaitent prolonger la chasse au petit gibier

Publié le par Ricard Bruno

Les préfets de plusieurs départements souhaitent prolonger la chasse au petit gibier
Incroyable mais vrai !
Les préfets de plusieurs départements souhaitent prolonger la chasse au petit gibier pour... Réguler ? ... Eviter des dégâts sur les cultures ? ... Lutter contre une espèce invasive ?
Non ! Si les préfets veulent prolonger la chasse au-delà des dates réglementaires, c'est pour "écouler la production du gibier d'élevage" qui n'a pas pu être lâché pendant le confinement.
Par exemple, dans le document ci-dessous, le Préfet du Cher écrit : "Cinq établissements d'élevage de petit gibier du département n'ont pas pu écouler leur production pendant cette période, 30 000 faisans et 10 000 perdrix n'ont pas pu être vendus à la période habituelle".
Vous avez bien lu. Alors que la chasse au faisan ou à la perdrix s'arrête normalement en décembre ou début janvier, l'Etat veut reculer cette date de plusieurs semaines pour permettre aux éleveurs de gibier de vendre leur production et aux chasseurs de chasser des animaux élevés en captivité et relâchés juste pour être tués. Bref, du ball-trap sur animaux vivants en pleine nature.
Pour justifier leur activité, les chasseurs mettent souvent en avant la nécessité de "réguler" des animaux qui, sans eux, seraient en surnombre dans la nature et causeraient des dégâts aux cultures. Cet exemple montre exactement le contraire : élever des animaux spécifiquement pour les relâcher et les chasser. Aucune "régulation". Rien de "naturel". Un simple loisir qui consiste à faire souffrir et abattre des êtres sensibles pour le plaisir.
Au-delà de la question animale, les autres usagers de la nature et habitants des zones rurales vont donc devoir subir des semaines de chasse en plus, avec les risques que cela comporte, simplement parce que des préfets veulent contenter quelques amoureux du fusil.
Départements concernés selon les infos de :
- Charente-Maritime
- Somme
- Nord
- Pas-de-Calais
- Aude
- Cher
- Deux-Sèvres
- Eure
Pour 4 d'entre eux, une consultation publique est ouverte.
Vous pouvez écrire un mail pour dire ce que vous pensez de ce projet :
- Aude : écrire jusqu'au 22/12 à ddtm-suedt-ufber@aude.gouv.fr
- Cher : écrire jusqu'au 24/12 à dtt-contribution-environnementale@cher.gouv.fr
- Deux-Sèvres : écrire jusqu'au 11/12 à ddt-see-e@deux-sevres.gouv.fr
- Eure : écrire jusqu'au 7/12 à ddtm-sebf-mnfc@eure.gouv.fr
Lien vers le projet d'arrêté du Cher : https://www.cher.gouv.fr/.../Chasse-Projet-d-arrete...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article