Une jeune Montpellieraine sauve la vie des animaux destinés à l’abattoir

Publié le par Ricard Bruno

Lorène Poinsot d'Addario est à l’origine de la plateforme "Sauvons".

Lorène Poinsot d'Addario est à l’origine de la plateforme "Sauvons".

Lorène Poinsot d’Addario, une jeune Montpelliéraine de 26 ans, a créé le 12 novembre une plateforme, "Sauvons", pour mettre en lien propriétaires d’animaux et particuliers. Le but ? Éviter l’abattoir aux animaux de fermes.

"Cette plateforme a un double enjeu, explique la jeune femme. Le premier, référencer un maximum d’animaux pour faciliter les recherches de particulier. Le deuxième, s’il ne s’agit pas d’adoption, permettre aux professionnels de vendre leurs animaux plutôt que de les envoyer à l’abattoir. Cette solution permet au producteur de donner une nouvelle vie à son animal sans perte économique."

"Cette plateforme a un double enjeu. Le premier, référencer un maximum d’animaux pour faciliter les recherches de particulier. Le deuxième, s’il ne s’agit pas d’adoption, permettre aux professionnels de vendre leurs animaux plutôt que de les envoyer à l’abattoir. Cette solution permet au producteur de donner une nouvelle vie à son animal sans perte économique."

"Sauvons" est aussi une association. Elle récolte des dons qu’elle redistribue à des refuges ou particuliers afin de les aider à financer les frais qu’engendre l’adoption, ou l’achat, d’un animal. "Il peut s’agir des frais de vétérinaires, construction d’un abri, achat de nourritures, etc."

 

Afin de bénéficier des dons, il suffit d’envoyer la facture du service ou de l’achat à l’association.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article