Qui veut adopter une chèvre de l'A55?

Publié le par Ricard Bruno

1/1Qui veut adopter une chèvre l'A55?

1/1Qui veut adopter une chèvre l'A55?

Le sujet fait l'actualité ces dernières semaines. Comment contenir les chèvres qui prolifèrent dans les collines de la Côte Bleue? Les animaux semblent de plus en plus nombreux et les nuisances s'accumulent, sans parler des accidents de la circulation qui peuvent survenir. 

Une nouvelle réunion de concertation s'est tenue cette semaine en sous-préfecture, indique un communiqué de la Ville de Châteauneuf-les-Martigues, en présence de l'ensemble des services de l'Etat, des représentants du département, du Maire de Châteauneuf-les-Martigues et des élus des 3 communes avoisinantes. L'association "les chèvres de nos collines" et la Fondation Brigitte Bardot étaient également conviées à participer à cette concertation.

Dans le Massif de La Nerthe, prolifère depuis une décennie un troupeau de chèvres domestiques divagantes. Aujourd'hui, on dénombre environ 500 bêtes réparties sur le territoire des 4 communes concernées que sont Martigues, Ensuès-la-redonne, Carry-le-Rouet et Châteauneuf-les-Martigues. Lors de cette réunion, les chèvres ont bien été reconnues comme animal domestique. Cette décision entérine la responsabilité du maire sur les chèvres divaguant sur le territoire communal au même titre que n'importe quel autre animal errant. L'ensemble des représentants a convenu de la nécessité d'œuvrer mutuellement pour réduire le nombre de bêtes errantes et du caractère urgent des actions à mener.

L'objectif de cette dernière réunion tend à définir de manière concertée les différents sites où des parcs vont être installés pour créer des points d'agrainage servant à la capture des chèvres. La sous-préfecture s'engage à coordonner l'ensemble de l'opération et à en assurer le pilotage. Le représentant de la Fondation Brigitte Bardot a proposé la prise en charge du financement de la castration des boucs pour ensuite les remettre dans la colline. Suite à cette proposition, Le Maire de Châteauneuf émet quelques réserves sur l'efficacité de cette solution dans la mesure où quelques boucs échapperont inévitablement au dispositif. La représentante de l'association "les chèvres de nos collines" a, de son côté, approuvé l'adoption des chevreaux nés dans l'année et issus des troupeaux dont elle a la charge.

Le Maire a annoncé le déclenchement de l'opération des premières captures de chèvres. Il s'agit d'installer trois enclos sur des sites différents du territoire communal pour attirer les chèvres et les capturer. Ensuite, une mise à disposition d'un terrain à titre gracieux par un particulier va permettre de parquer les chèvres capturées afin de les mettre en quarantaine et ainsi respecter les normes de mesures sanitaires. Alors seulement il sera possible de les proposer à l'adoption. Des éleveurs et des particuliers se sont déjà manifestés auprès des services municipaux montrant leur intérêt à l'adoption d'un ou plusieurs caprins.


Dès à présent, la municipalité invite les personnes intéressées à se faire connaître auprès de la Direction de l'Environnement et de la Sauvegarde des populations par mail : service.prevention@chateauneuf-les-martigues.fr ou par téléphone au 04 42 76 90 42.


Ce nouveau dispositif devra évidemment être géré sur le long terme afin d'espérer résoudre le problème de manière pérenne et progressive, conclut le communiqué. 

 

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article