Brigitte Bardot : Une question de vie ou de mort !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Une question de vie ou de mort !

Très affaiblie, la star de 86 ans Brigitte Bardot vient de lancer un déchirant appel au secours…

Ces derniers mois nous ont enlevé trop d'artistes de sa génération… Un crève-cœur pour Brigitte Bardot qui a notamment vu partir son ami, le musicien Claude Bolling, le 29 décembre 2020, à l'âge de 90 ans, et l'écrivain et scénariste, Jean-Claude Carrière, le 8 février dernier à 89 ans…

Percluse d'arthrose depuis de nombreuses années, très isolée entre les murs de La Madrague, sa maison du sud de la France, la star, très réticente envers les vaccins destinés à combattre la propagation du Covid-19, semble ne plus éprouver d'intérêt pour la vie humaine.

« Je pense que cette pandémie n'est pas arrivée par hasard […], a-t-elle en effet déclaré dans France-Soir. Ce virus est arrivé à temps avant que la planète n'explose. » Et celle qui n'a pas sa langue dans sa poche d'affirmer dans Paris Match : « Quand les cinq milliards d'êtres humains en trop sur cette terre auront disparu, la nature reprendra ses droits. » L'on sait depuis longtemps que cette ardente avocate de la cause animale ne croit plus en l'homme. L'on sait aussi qu'elle consacrera ses dernières forces non pas à sa propre santé mais aux bêtes maltraitées que sa fondation s'applique, chaque jour, à recueillir et à sauver des griffes de leurs bourreaux.

Pour ces victimes de la folie humaine, BB est prête à tout ! Et même à demander de l'aide… C'est ainsi que le 17 février, l'ex-actrice a lancé un SOS au gouvernement en adressant une lettre au ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, afin d'obtenir un soutien financier pour prendre en charge les animaux de ferme qui arrivent de plus en nombreux dans les refuges de son association, en plus des chats et des chiens abandonnés. « Rien qu'en février, nous devons organiser la prise en charge de l'accueil de 100 bovins et 400 moutons en Seine-Maritime, 56 bovins en Dordogne, 150 bovins dans le Nord, 90 bovins dans les Deux-Sèvres, etc., écrit Brigitte, chaque fois dans le cadre d'une procédure de mauvais traitements. »

C'est la première fois, dit-elle, que sa fondation, qui dépense plusieurs millions par an pour sauver ces animaux sacrifiés, fait appel à la générosité de l'État. « Nous avons dépassé la marge que nous avions prévue pour organiser la totalité des sauvetages de l'année », alerte aussi la star dans son courrier.

Espérons que le gouvernement entendra l'appel au secours de cette infatigable pasionaria qui, à 86 ans, mérite un peu de repos… 

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article