Gers : Brigitte Bardot s'oppose au retour des toros à Seissan

Publié le par Ricard Bruno

Gers : Brigitte Bardot s'oppose au retour des toros à Seissan
Gers : Brigitte Bardot s'oppose au retour des toros à Seissan

Alors qu'un rendez-vous taurin est prévu dimanche 5 septembre à Seissan, Brigitte Bardot a adressé une lettre au maire de la commune gersoise. En sa qualité de présidente d'une fondation dédiée à la protection des animaux, elle s'offusque de la tenue de ce rassemblement. La municipalité ne souhaite pas donner suite à "ces provocations".

Les arènes du Soleil d’or de Seissan donnent rendez-vous aux toros et aux aficionados le 5 septembre prochain après une année plutôt calme. Cependant, ce retour des fêtes taurines ne fait pas l’unanimité, notamment du côté des associations de protection animale.

"Je reçois aujourd’hui de nouveaux témoignages concernant l’organisation d’une corrida avec mise à mort de jeunes taureaux après qu’ils ont subi les sévices habituels infligés lors de ces jeux cruels", indique la Fondation Brigitte Bardot dans une lettre signée de son illustre présidente et destinée au maire de Seissan. "Monsieur le maire, les arènes où la torture d’un animal est montrée en spectacle se vident, et c’est tant mieux ! Aujourd’hui vous prenez le parti de la barbarie et le contresens de l’histoire… J’espère que vous démentirez de nouveau mes propos pour ne pas transformer les arènes de Seissan en abattoir."

 

Une tradition "bien ancrée"

En réalité, il s’agit d’un encuentro, et non d’une novillada formelle, avec deux novillos mis à mort sur les cinq présents. Trois d’entre eux ne seront pas mis à mort, précise-t-on du côté de l'organisation.

Le maire de Seissan, François Rivière, ne souhaite pas entrer dans la polémique et ne répond pas directement aux accusations portées par l’association. Mais il souhaite tout de même "défendre les traditions de la région".

"Depuis dix ans, on a toujours fait des spectacles taurins à Seissan", balaye le maire. D’après lui, la levée de boucliers des associations ne repose sur rien de concret. "On est en république, et de surcroît dans une région de tradition taurine, ce n’est pas interdit", affirme-t-il.

Les associations, quant à elles, mettent en avant un évènement qui "ne s’inscrit nullement dans la tradition du village". Ce à quoi François Rivière répond qu’à Seissan, "la tradition taurine est bien ancrée".

Les arènes du Soleil d’or pourraient être le théâtre d’une certaine tension le 5 septembre. Et les associations de défense des animaux d'espérer que le maire fasse machine arrière. Affaire à suivre... 

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
On a pas trouvé mieux à Seissan pour changer les idées aux habitants que d'organiser une corrida ?
Dans le contexte anxiogène que nous traversons actuellement, on a ressorti à Seissan le loisir qui va faire mouche
Souhaitons juste que ça n'ait pas lieu ce massacre imbécile
Manquait plus que ça. Allez dans l'arène à Seissan pour vous amuser, vous allez être servis.
Ridicule .
Répondre