Ourse tuée en Ariège par un chasseur : le coup de gueule de Brigitte Bardot contre des "primaires sanguinaires"

Publié le par Ricard Bruno

Ourse tuée en Ariège par un chasseur : le coup de gueule de Brigitte Bardot contre des "primaires sanguinaires"

Brigitte Bardot, défenseure des animaux, a publié un communiqué sur Twitter après la mort d'une ourse tuée par un chasseur en Ariège le 20 novembre. 

La défenseure des animaux pousse un énorme coup de gueule contre les chasseurs à l'origine de la mort de l'ourse Cannelles en Ariège. Elle a publié un communiqué ce jeudi 25 novembre sur Twitter. "Pourquoi ?" C'est la question que pose Brigitte Bardot en préambule. Elle évoque "un véritable scandale, une ignominie honteuse dont se glorifient les chasseurs". L'ex star des années 60 n'en doute pas : "C'est purement et simplement un meurtre". Brigitte Bardot rappelle un principe déontologique qui s'impose aux chasseurs. Il est conseillé de "ne pas abattre de "femelles suitées" c'est à dire ayant derrière elle des petits en bas âge". 

Un chasseur septuagénaire s'était retrouvé face à l'animal pendant une battue aux sangliers sur la commune de Seix en Ariège le 20 novembre dernier. Il avait tué l'ouse de deux balles laissant ses deux oursons orphelins. Blessé aux jambes, l'homme avait été hospitalisé.

Pourquoi toute cette haine ?

Elle évoque le précédent avec la mort de Canelle, une ourse tuée en novembre 2004, et son petit ourson orphelin. "Ces deux pauvres maman ourses qui ne faisaient de mal à personne ont été abattues avec lâcheté par des primaires sanguinaires." Le chasseur septuagénaire avait été gravement blessé aux jambes par l'animal.

Brigitte Bardot partage son immense émotion en conclusion : "Le petit corps de Caramelles sera lui aussi transporté en hélicoptère comme celui de Canelle, dans un filet... ça donne envie de pleurer ! Pourquoi toute cette haine ?" 

Ourse tuée en Ariège par un chasseur : le coup de gueule de Brigitte Bardot contre des "primaires sanguinaires"

Le parquet de Foix annonçait aujourd'hui l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour "destruction d'une espèce protégée". L'information judiciaire est aussi ouverte pour "chasse illégale dans une réserve". Le chasseur n'aurait pas dû se trouver à cet endroit. Une pétition pour interdire les battues dans les zones à ours, lancée la plateforme Mesopinions.com a recueilli près de 50 000 signatures. 

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article