Statue de Brigitte Bardot à Saint-Tropez vandalisée: comment la protéger?

Publié le par Ricard Bruno

Après un lifting luxueux entrepris la saison dernière, la représentation de l’icône tropézienne, Brigitte Bardot, doit-elle être entourée de garde-fous?

Statue de Brigitte Bardot à Saint-Tropez vandalisée: comment la protéger?

Adulée. Statufiée. Et aujourd’hui dorée. L'effigie en bronze érigée sur la place Blanqui en hommage à Brigitte Bardot suscite toujours de multiples réactions, d'admiration en premier lieu. Ce qui est devenu, bien malgré elle, une source de soucis.

Sa présence a pris une tournure plus délicate depuis qu'à l'été 2021, il a été décidé de la recouvrir de feuilles d’or. Une parure esthétique qui, au regard de son caractère onéreux, nécessite que, sur son piédestal en forme de coquille, elle reste à l'abri des effusions tactiles.

Un sujet qui demeure non réglé selon l'élue d'opposition (groupe Blua), Fanny Briffa: "La statue a été protégée par une barrière pendant la saison estivale depuis qu'elle est recouverte d'or. Ces barrières ont disparu à la basse saison: son mari, Bernard d’Ormale aurait exprimé son inquiétude sur la protection de la statue en leur absence. Et ce malgré qu’un engagement lui aurait été fait pour l’installation de caméras de vidéo-surveillance après les fêtes. Si cette protection s’avérait insuffisante, la mairie pourrait se re-diriger vers une protection plus formelle, avec des barrières".

Un choix qui ne serait guère plus judicieux selon l’élue: "Or, leur mise en place ne manquerait pas de défigurer l’harmonie de ladite place et par là même, l’œuvre. Par ailleurs, il semble difficile que les barrières soient présentes ad vitæ aeternam sur la place dans le seul but de protéger une sculpture. Quelles sont les intentions de la commune?".

La statue victime d’une signature-graffiti rouge vif... 

 

Des barrières de type Vauban "avaient été installées autour de la statue de Brigitte Bardot pour la saison estivale en effet", au plus fort de la fréquentation touristique, commente en préambule, la maire Sylvie Siri.

Dans un second temps, "la presse locale s’étant faite l’écho du risque de dégradation opéré par les personnes ayant des gestes inappropriés vis-à-vis de l’œuvre, nous avions pensé à la protéger de manière durable par un entourage en fer forgé", précise-t-elle ensuite.

"Toutefois, compte tenu du déploiement de caméras très prochainement, notamment sur la place Blanqui, nous avons privilégié le côté artistique de l’œuvre en la laissant comme telle. Il va de soi que si des dégradations importantes étaient commises, nous serions à même de pouvoir réviser notre position."

Visiblement, celle-ci devra certainement être revue plus rapidement qu’imaginé: sur la carapace étincelante, ont été griffonnées à l’encre rouge les initiales de B. B., ainsi qu’un gribouillage dégradant sur ses cuisses dorées...

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article