Landes. Campagne de pub anti-chasse : verdict du tribunal le 13 décembre

Publié le par Ricard Bruno

Mardi 22 novembre, la fondation Brigitte Bardot et la fédération de chasse des Landes se retrouvaient devant le tribunal de Mont-de-Marsan, cette dernière s'estimant diffamée.

Landes. Campagne de pub anti-chasse : verdict du tribunal le 13 décembre

« Chasseurs, sauvez des vies, restez chez vous« , vous avez certainement pu apercevoir cette phrase au printemps 2021 sur de larges panneaux d’affichage en bord des routes de l’hexagone et notamment dans les Landes.

 

Des affiches diffamatoires d’un coté, liberté d’expression de l’autre

Une campagne de pub menée par la fondation Brigitte Bardot, dans son combat pour la protection des animaux. Déjà relaxée trois fois devant des tribunaux, la fondation créée par l’ancienne actrice de cinéma avait cette fois rendez-vous devant le tribunal du Mont-de-Marsan, ce mardi 22 novembre. Une plainte y avait été déposée il y a deux ans par la fédération de chasse des Landes, estimant que ces affiches diffamées l’ensemble des acteurs cynégétiques du département.

« La dignité des chasseurs »

Au terme de l’audience où chaque partie a pu avancer ses arguments, « liberté d’expression » pour la fondation Brigitte Bardot et « défense de l’honneur et la dignité des chasseurs landais » pour la fédération locale, le jugement en délibéré a été mis au 13 décembre prochain.

Dans un communiqué paru quelques heures après l’audience, la Fédération de chasse des Landes s’estime dans son droit :

Si la liberté d'expression est une liberté fondamentale dans notre pays, les notions du "vivre ensemble" en sont tout autant importantes, valeurs de tolérance bien loin des buzzs médiatiques dont les ressorts sont connus. Effectivement, peu importe le résultat, la FDC40 a défendu l'honneur et la dignité des chasseurs landais.

La fédération de chasse des Landes

Rappelons qu’en mai 2021, la Fédération nationale des chasseurs (FNC) avait été débouté par le tribunal de Cambrai dans cette même affaire avant de faire appel. Quelques mois plus tard, le 21 octobre 2021, la Cour d’appel de Douai avait de nouveau donné raison à la fondation Brigitte Bardot, condamnant la FNC à verser 2000€ à la fondation.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Landes dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article