Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brigitte Bardot "révoltée" par Roselyne Bachelot

Publié le par Ricard Bruno

photo-couleur-de-BB--295--n.jpg
La protectrice attitrée des animaux a écrit une lettre à la ministre pour protester contre sa participation aux corridas des fêtes de Bayonne.


La star du cinéma français reconvertie dans la  défense des droits des animaux, Brigitte Bardot, s'est dite "révoltée" et  "dégoûtée" que la ministre de la Santé et des sports Roselyne Bachelot-Narquin ait l'intention d'assister aux corridas de Bayonne, le 15 août.
 
Brigitte Bardot a donc décidé d'envoyer une lettre à la ministre : "L'annonce de votre venue, ce 15 août, aux arènes de Bayonne pour vous  repaître de la souffrance et la mise à mort de taureaux, pauvres bêtes torturées  pour le plaisir sadique de spectateurs pervers, ne peut que révolter tous ceux  qui, comme moi, dénoncent avec force la barbarie de ces jeux du cirque, relents  des plus bas instincts de l'homme. Tout ceci me désole et même, me dégoûte profondément!", déclare Brigitte  Bardot.
 
Et "puisque vous êtes aussi en charge de la Santé, je vous suggère de vous  pencher sérieusement sur celle de vos amis aficionados dont la santé mentale me  paraît plus que menacée", écrit la présidente de la Fondation Brigitte Bardot. Le ministère interrogé jeudi n'a pu confirmer ni démentir la venue de Mme  Bachelot aux corridas de Bayonne. 

Source TF1 : http://tf1.lci.fr/infos/people/0,,3520320,00-bardot-revoltee-par-roselyne-bachelot-.html 

Mon avis ( pas impartial ! ) : Je suis comme Brigitte révolté et plus que dégoûté.
  .....................................................................................................................................................................................................................

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Ottawa ne veut pas renoncer à chasser les phoques!

Publié le par Ricard Bruno

En dépit des protestations internationales de plus en plus nombreuses, le Canada ne peut se résoudre à la mort d'une industrie déjà sur le déclin.
 
« CETTE pratique inhumaine n'est pas digne du peuple canadien. Il n'y a aucune bonne raison pour laisser cette boucherie absurde continuer », affirme le démocrate Tom Lantos. Président de la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants, il est à l'origine de la résolution américaine, approuvée lundi dernier et demandant à Ottawa de mettre fin à la chasse aux bébés phoques. Depuis, les médias et le gouvernement canadien ne parlent plus que de la « trahison » américaine.
 
« Le gouvernement du Canada luttera contre les interdictions de ce type sur tous les fronts. C'est le moyen de subsistance de nombreuses personnes qui est en jeu », tonne le ministre des Affaires étrangères, Peter McKay. Les premières campagnes contre l'extermination des bébés phoques ont commencé à la fin des années 1960. Depuis le milieu des années 1970, tant Greenpeace que Brigitte Bardot ou Paul McCartney ont multiplié les voyages dans les provinces maritimes du Canada pour dénoncer cette chasse.
 
La fourrure des blanchons
 
Les Canadiens sont conscients de l'ombre jetée par ces campagnes sur leur image à l'étranger, mais leur gouvernement affirme que l'interdiction de chasser les « blanchons », les bébés phoques, est respectée depuis une loi de 1987. Les organisations de défense des animaux clament le contraire et montrent des photos de bébés phoques agonisant sur la glace. Ottawa jure ses grands dieux que ces clichés ont été pris avant 1987. Les Canadiens jouent habilement sur les mots. Le ministère des Pêches et Océans ne mentionne pas que, passé l'âge de 12 jours et à partir du moment où il perd sa fourrure blanche, un phoque n'est plus considéré comme un bébé. Il peut dès lors être chassé, au même titre que le sont les 5,8 millions de phoques du Canada. L'Américain Tom Lantos assure, lui, que 95 % des 300 000 phoques abattus chaque année le sont avant l'âge de trois mois.
 
Récemment, la Belgique, les Pays-Bas et l'Italie ont interdit l'importation et la commercialisation des produits dérivés du phoque. Les autres pays de l'Union européenne étudient des mesures similaires. Le Mexique s'est joint au concert des protestations.
 
Si la chasse aux phoques a longtemps été une activité économique importante pour le Canada, en 2006, les exportations canadiennes de peaux de phoque n'ont été que de 16,4 millions de dollars. La résolution américaine pourrait donner le coup de grâce à une industrie sur le déclin, mais il y aura un dernier baroud d'honneur. En milieu de semaine, les Canadiens se sont tournés vers l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Ils demandent la tenue de consultations officielles dans le cadre du processus de règlement des différends commerciaux de l'OMC afin de trouver une solution. Les Canadiens n'en démordent pas : l'interdit belge relève de l'atteinte au commerce international.
 
Cette année, les autorités canadiennes ont autorisé la chasse de 270 000 phoques, soit 65 000 de moins que l'an dernier. Ottawa estime à 5,5 millions le troupeau de phoques du Groenland dans ses eaux et affirme que la chasse ne menace pas sa survie.

Source : http://www.lefigaro.fr/international/20070804.FIG000000889_ottawa_ne_veut_pas_renoncer_a_chasser_les_phoques.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Le Canada veut sauver la chasse au phoque

Publié le par Ricard Bruno

mac-cartney-sur-la-banquise-et-phoque.jpg
David Boily AFP ¦ Sur les glaces flottant à la surface du golfe du majestueux Saint-Laurent, l'ancien Beatle Paul McCartney et son épouse Heather ont réclamé jeudi la fin de la chasse "brutale" aux phoques, pratiquée au Canada depuis des siècles. 
" Mon commentaire : Comment peut on laisser perpétrer ce génocide animalier " En un mot comme en cent : boycott du Canada ! 
Bruno Ricard


Le Canada veut protéger… la chasse au phoque. De plus en plus de pays interdisent les produits issus de ce mammifère arctique, menaçant les débouchés d’une pratique contestée depuis le célèbre cri poussé sur la banquise en 1977 par Brigitte Bardot. Pour arrêter cette vague de boycott, Ottawa a décidé mardi d’attaquer la Belgique devant l’Organisation mondiale du commerce. En janvier dernier, le «Plat pays» avait pris la décision de cesser les importations de produits à base de phoque, suivi en juillet par les Pays-Bas.
 
«Le gouvernement croit que l'interdiction par la Belgique de l'importation et de la commercialisation de produits dérivés du phoque contrevient aux obligations de la Belgique en matière de commerce international dans le cadre de l'OMC», a déclaré mardi le ministre canadien du commerce international, David Emerson. Le gouvernement veut empêcher de la sorte que d’autres pays, comme la France ou l’Allemagne, se lancent eux aussi dans ce type d’embargo.

Le Canada se voit aussi attaquer par le Congrès américain qui lui a demandé, lundi, de cesser la chasse au phoque. «Cette activité a été vérifiée par des vétérinaires indépendants. Le Canada n’a rien à cacher», a répondu le ministère du Commerce international canadien qui juge cette décision «mal informée».

270.000 phoques chassés

Cette année, les autorités canadiennes ont autorisé la chasse de 270.000 phoques, un chiffre en baisse de 65.000 par rapport à 2006. Elles estiment la population totale à 5,5 millions d’individus et affirment que la chasse ne menace pas la survie de l’espèce. Selon le quotidien canadien «La Presse», il y aurait environ 300 chasseurs actifs au Canada. La chasse aux phoques alimente la production de peau, de fourrure, de viande et d’huile riche en Oméga-3.

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Chasse au phoque Washington s'en mêle!

Publié le par Ricard Bruno

Chasse au phoque

Washington s'en mêle

phoques-carcasse-chasseur

Les membres de la Chambre des représentants des États-Unis ont adopté une résolution qui presse le Canada de mettre un terme à la chasse commerciale au phoque.

L'instigateur du projet de loi, le démocrate Tom Lantos, a estimé lundi que cette « pratique est en-dessous de la dignité du peuple du Canada ». Selon lui, 95 % des phoques tués depuis trois ans étaient âgés de moins de 12 semaines.

Le texte souligne que les lois canadiennes permettent de chasser les bébés phoques dès que la couleur de leur duvet n'est plus tout à fait blanche, soit dès qu'ils atteignent 12 jours. Les représentants s'inquiètent également de l'augmentation du nombre de phoques tués depuis 30 ans.

Le Sénat américain se penche lui aussi sur une résolution similaire, déposée en mars dernier.

Brigitte Bardot

Brigitte Bardot, en 2006, lors de son passage à Ottawa

Au printemps 2006, Brigitte Bardot et Paul McCartney, entre autres, avaient réitéré leurs demandes au gouvernement canadien de mettre un terme à la chasse au phoque.

Des sénateurs canadiens s'étaient alors outrés de l'intensification de la campagne internationale à cet égard. La libérale Céline Hervieux-Payette avait entre autres invité une citoyenne américaine à dénoncer les mauvais traitements que le président George W. Bush réservait aux civils irakiens avant de s'inquiéter du sort des phoques au Canada.

En mars 2006, le gouvernement Harper a publié un plan quinquennal (2006 à 2010) à propos de la chasse au phoque. L'année dernière, il a autorisé la capture de 325 000 bêtes. Ce nombre sera réévalué à chaque année, en fonction de l'équilibre entre la conservation de l'espèce et les besoins de l'industrie.

Il y a 30 ans, les quotas de chasse étaient d'environ 125 000 phoques par année. La chasse aux blanchons est toutefois interdite au Canada depuis 1987.

Sopurce : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2007/07/30/002-congres-vs-chasse-phoque.shtml

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2