Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La chasse aux chiens errants est ouverte à Conakry

Publié le par Ricard Bruno

 
ASSAINISSEMENT: La chasse aux chiens errants est ouverte ! (quelle honte, SCANDALEUX ! RB)
 
 Dans le cadre de la vaste campagne de sensibilisation engagée dans la ville de Conakry, s'’inscrit en bonne place la chasse aux chiens errants. C'est dans cette logique que les autorités de la ville de Conakry, en collaboration avec celles des cinq communes de la capitale, se situent depuis un certains TEMPS. On le sait, les chiens errants constituent, comme leur nom l'indique, des animaux qui n'’appartiennent finalement à aucun foyer, à aucune concession...
 
Ils affectent donc considérablement, l'environnement de la ville de Conakry (QUELLE CON---IE !, parlez moi après du genre humain…)
 
Sans compter les dangers que les paisibles citoyens courent quotidiennement, exposées qu'elles sont à tout moment aux risques des morsures mortelles.
 
D'où la nécessité d'en finir avec eux. En les abattant systématiquement, au grand dam des amis des animaux. Brigitte Bardot aurait tout de suite, porté plainte contre le Gouverneur de Conakry (Brigitte a entièrement raison, comment se fait il que les autorités peuvent elles laissés faire une telle ignominie !)
 
Un appel est donc lancé, à Conakry, aux éventuels propriétaires de chiens errants, de veiller à sur leurs animaux domestiques. Sinon, les pinces de la mort les attraperont sans pitié.
 
Source : http://www.guineeconakry.info/index.php?action=read&item=1198170069

Bruno Ricard (mes commentaires en rouge!)

Partager cet article

Repost 0

Aïd el Kébir la fondation interpelle le gouvernement !

Publié le par Ricard Bruno

mouton---gorgement.jpgAïd el Kébir, 200 000 ovins et bovins égorgés, la Fondation Brigitte Bardot interpelle le gouvernement. A l’approche de la fête de l’Aïd el Kebir, la Fondation Brigitte Bardot demande au gouvernement le recours obligatoire à l’étourdissement préalable des ovins et bovins égorgés.

A l’approche de l’Aïd el Kebir, la Fondation Brigitte Bardot demande au gouvernement le recours obligatoire à l’étourdissement préalable. La Fondation Brigitte Bardot annonce une « fin d’année sanglante pour 200 000 ovins (essentiellement) et bovins égorgés en toute conscience, souvent hors abattoir, pour le sacrifice de l’Aïd el Kébir. »
 
Avec le soutien du Dr Dalil Boubakeur, la Fondation Brigitte Bardot supplie le chef d’Etat d’agir concrètement et rapidement contre la souffrance animale en abattoirs. Le Dr Dalil Boubakeur est le Recteur de l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris et Président du Conseil Français du Culte Musulman.

Pour la Fondation Brigitte Bardot, « désormais, rien ne s’oppose plus au recours à l’étourdissement préalable des animaux… hormis la volonté des autorités françaises à légiférer sur la question ! »
 
« J’ai personnellement assuré à Brigitte Bardot, lorsque je l’ai rencontrée, que l’Islam n’est pas hostile à l’étourdissement mais à condition qu’il ne soit pas irréversible ». C’est en ces termes que le Dr. Dalil Boubakeur s’exprimait, en février 2006, dans la revue « Filières Avicoles ».
 
Ainsi, cette décision, réclamée depuis 20 ans par la Fondation, est largement approuvée par les autorités musulmanes françaises. Dès 1978, l’étourdissement préalable avait été validé par les autorités religieuses égyptiennes.
 
« L’étourdissement électrique des animaux de boucherie, et notamment des ovins, est réversible s’il est correctement appliqué ; l’animal soumis à cette forme d’étourdissement reste vivant, mais dans un état d’inconscience et d’insensibilité à la douleur ». Extrait du rapport, de décembre 2006, de l’Académie vétérinaire de France remis aux ministres de l’Agriculture et de l’Intérieur.
 
De son côté, la Fédération des vétérinaires d’Europe s’est positionnée, le 14 février 2007, en déclarant que « l’abattage des animaux sans étourdissement préalable est inacceptable en toute circonstance ».
 
C’est pourquoi, la Fondation Brigitte Bardot demande au Chef de l’Etat et à ses ministres de l’Agriculture et de l’Intérieur de rendre obligatoire le recours à l’étourdissement préalable des animaux lors d’un abattage rituel.

Partager cet article

Repost 0

La glace au foie gras pas au goût de Brigitte Bardot !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot a fustigé mardi le célèbre glacier parisien Berthillon, après l'annonce par ce dernier du lancement d'une glace au foie gras à l'occasion des fêtes de fin d'année.

"Le gavage est une véritable torture pour les oies et canards, qui doivent ingérer de force et en quelques secondes une telle quantité de nourriture que leur foie grossit jusqu'à atteindre dix fois sa taille normale", écrit B.B. au glacier, dans un courrier qu'a pu lire l'Associated Press.

L'ancienne actrice se dit indignée qu'une "maison aussi réputée et appréciée pour la qualité de ses glaces et sorbets associe son image à la maltraitance animale". Elle rappelle les conditions dans lesquelles sont élevés oies et canards, "maintenus dans de petites cages qui les empêchent de se retourner, de se lever, d'étendre leurs ailes", et comment "ils sont rendus malades et agonisent, le coeur et les poumons compressés par leur foie hypertrophié".

La militante de la cause animale demande au glacier de l'Ile-Saint-Louis de ne pas être "complice de cette industrie de la souffrance et de la mort" car, estime-t-elle, "le sang n'a pas à être versé pour la création de nouvelles glaces, ça n'a pas de sens".

Encourageant Berthillon à "retirer ce produit révoltant qui ne peut que nuire à son image", B.B. termine sa missive d'un lapidaire "sentiments écoeurés".

Source : http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5hEWa1LS3PjlvF-NYtUpDSpvRKbUA 

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

COMBATS D'ANIMAUX

Publié le par Ricard Bruno

corrida.jpgLa corrida fait débat à l'assemblée nationale !


Deux propositions de loi viennent d'être présentées aux députés. La Fondation Brigitte Bardot s'est associée à l'Alliance Anticorrida, à l'OABA et à la SPA de Marseille Provence pour solliciter le soutien des députés (voir lettre ci-dessous adressée aux 577 députés).



Appel aux parlementaires :

Au cours de la dernière législature, les associations signataires de la présente ont apporté leur soutien à la Proposition de loi présentée par Mme Marland-Militello " visant à interdire tous les sévices graves envers les animaux domestiques ou apprivoisés, ou tenus en captivité, susceptibles d'être exercés lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée ".

Cette proposition répond à nos attentes et à celles d'une très large majorité de Français scandalisés par l'organisation de jeux cruels, mais aussi par l'incohérence de notre législation qui considère les courses de taureaux et combats de coqs comme sévices graves sans toutefois les condamner dans certaines régions dites de tradition.

Pourtant, l'évolution de l'homme et de notre société passent par l'abolition de " traditions " barbares… comme la corrida !

Le 27 septembre dernier, une proposition de loi " tendant à interdire l'accès aux courses de taureaux aux mineurs de quinze ans " a été enregistrée à la Présidence de l'Assemblée. Ce texte, présenté par MM. Jean-Pierre Brard, Jean-Jacques Candelier et Daniel Paul, est une réflexion qui doit être prise en compte car la protection de la jeunesse est une démarche légitime à laquelle nous souscrivons bien évidemment.

Toutefois, il nous paraît indispensable d'élargir la réflexion et arriver à une remise en cause de ces combats d'animaux. C'est pourquoi, nous renouvelons notre soutien à la proposition de loi réactualisée de Mme Marland-Militello qui sera présentée, dans les prochains jours, à tous les députés (quel que soit leur groupe politique) susceptibles de s'y associer.

PETITION
Votre mobilisation est importante
:


Vous pouvez nous aider dans cette campagne en signant les deux pétitions mises en ligne sur le site :

http://www.petition-anticorrida.com

Nous comptons sur votre mobilisation !


Source : Fondation Brigitt Bardot

Partager cet article

Repost 0

Interbev Equins condamne les méthodes de la Fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Bonjour

On peut dire que "Interbev Equins" est sur les dents, quelle bande d'imbécile sans coeur (et je suis polis, je vous transmet  ci après le texte paru ce jour sur leur site,n'hésitez pas à réagir à leur propos, leur adresse email en bas de l'article! je mettrai  pour ma part et en rouge mes commentaires)

L’interprofession de la viande chevaline qui regroupe l’ensemble des opérateurs de la filière, des éleveurs jusqu’aux distributeurs, est indignée  par les propos tenus dans les médias par Madame Bardot et ses représentants (ah bon ! bien entendu cela dérange pas mal de gens quand Brigitte Bardot dit la vérité, cela met mal à l’aise pas vrai….. et c’est tant mieux ! Brigitte Bardot à bien raison de dénoncer cette horreur de l’hippophagie.)
 
A la suite d’un jugement en référé, la fondation Brigitte Bardot n’a pas été autorisée à être présente au Salon du Cheval pour y développer sa campagne contre la consommation de viande chevaline. (Et qui a fait pression pour que la fondation ne soit pas présente durant ce salon, c’est vraiment se foutre du monde !)
Mme Bardot a cru bon de saisir le Secrétariat Général de l’Elysée en la personne de M. Guéant. (Elle a eut entièrement raison je la soutiens à 100%)
 
L’interprofession fera de même afin de mettre en évidence les risques de désinformation qu’entraine l’attitude extrême de la Fondation Brigitte Bardot, comme elle l’a déjà fait auprès de son ministre de tutelle. (De quelle attitude extrême parlez vous ?, la fondation ne dit que la vérité !)
 
L’INJURE NE PEUT TENIR LIEU D’ARGUMENT
Mme Bardot a également cru bon d’insulter dans les media les amateurs de viande chevaline. Cela dénote un profond mépris vis-à-vis de la liberté individuelle des consommateurs. (Brigitte Bardot n’ a nullement insulté qui que se soit, elle n’a dit que la vérité !)
 
L’Interprofession n’a jamais, ni en parole ni dans des documents écrits, traité de cette manière les personnes qui militent contre la consommation de viande chevaline.
 
Elle n’a notamment émis aucun avis et mené aucune action contre la campagne publicitaire en faveur de la Fondation Brigitte Bardot et de son opération contre la consommation de viande de cheval. (Ah bon tiens donc !et qui a fait pression pour que la fondation ne soit pas présente au salon ?)
 
LA CONSOMMATION DE VIANDE CHEVALINE EST ESSENTIELLE POUR L’ENSEMBLE DES FILIERES DU CHEVAL
La filière viande chevaline française permet de maintenir le patrimoine que constituent les 9 races de chevaux lourds, considérées comme menacées par l’Union Européenne et qui dépendent étroitement de la consommation de viande.
 
Les Haras Nationaux ont par ailleurs démontré que l’ensemble de la filière équestre reposait sur la bonne santé de la composante viande.
 
L’interprofession est particulièrement attentive aux conditions de traitement des animaux tout au long de la filière. Elle milite pour le strict respect des lois et des règlementations tant en matière sanitaire que de bien-être des animaux. (Ah bien dites donc, vous ne faite pas dans la dentelle, dire que vous, vous souciez du bien être des chevaux, c’est vraiment se foutre des gens puisque la plus belle conquête de l’homme finit dans l’assiette, vous avez une conception plus que douteuse du bien être animal, c’est le moins que l’on puisse dire !)
 
L’interprofession demande donc au Secrétariat Général de l’Elysée et au Ministre de l’Agriculture que soit respectée une profession qui agit strictement dans le cadre des lois et règlements de la République Française.
 
Les professionnels quant à eux ne cèderont pas aux tentatives de provocation d’une minorité de personnes qui pratiquent un amalgame douteux entre bien-être animal, qualité sanitaire des viandes et militantisme végétarien. (Nous ne faons pas d’amalgame mais constatons simplement que seul les imbéciles ne changent pas d’avis, et je dis qu ‘un cheval ne se mange pas, je ne mange pas mes amis !)
 
Communiqué Interbev Equins
 
 

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Chasse aux dauphins au Japon: Brigitte Bardot en appelle à Al Gore

Publié le par Ricard Bruno

massacre-de-dauphins-par-le-japon.jpg
Brigitte Bardot a écrit lundi à l'ancien vice-président démocrate américain et récent lauréat du prix Nobel de la paix Al Gore pour lui demander son soutien, notamment contre la chasse "traditionnelle" aux dauphins au Japon, dont des images ont été diffusées la semaine dernière en France.

(...)

La présidente de la fondation de protection des animaux qui porte son nom évoque "de nouvelles images insoutenables (...) parvenues du Japon sur la tuerie 'traditionnelle' de milliers de dauphins", images entre autres diffusées dans le journal télévisé de France-2.

"Ces animaux, si proches des hommes qu'ils sauvent souvent, sont rabattus vers des criques où ils sont massacrés avec une violence, une cruauté qu'il est humainement impossible d'accepter", poursuit-elle, avant de demander l'aide du Prix Nobel, lui "dont la voix est entendue, reconnue et respectée".

Brigitte Bardot prie Al Gore d'être à ses côtés pour l'"aider dans ce combat difficile pour lequel elle a donné (sa) vie", et pour "dénoncer toute l'horreur des génocides animaliers", évoquant autant les dauphins que la chasse à la baleine, ou la chasse aux phoques au Canada.

En fin de semaine dernière, plusieurs médias avaient diffusé des images de scènes de chasse aux dauphins se déroulant sur les côtes japonaises. Quelque 14 000 dauphins sont ainsi tués chaque année.

Source : Aujourd'hui le Japon

Partager cet article

Repost 0

Salon du Cheval : Brigitte Bardot privée de stand anti-viande chevaline

Publié le par Ricard Bruno

logo-salon-du-cheval-2007.jpgLe Salon du Cheval de Paris, qui est ouvert jusqu'au 9 décembre à Paris, se tient sans stand dédié à la Fondation Brigitte Bardot contrairement à trois autres éditions. Les organisateurs du salon estiment que l'action anti-"hippophagie", au nom de la défense des animaux, est susceptible de "déstabiliser" certains exposants. Atteinte à la liberté d'expression, répond la Fondation Bardot. 

L'hippophagie ou la consommation de viande de cheval : c'est un des combats de la Fondation Brigitte Bardot qui mène un campagne sur le sujet avec pour marraine la comédienne Mathilde Seigner. Cette association de défense des animaux avait prévu de tenir un stand d'information à l'occasion du Salon du Cheval qui a lieu jusqu'au 9 décembre porte de Versailles à Paris. Le 23 novembre dernier, les organisateurs de ce rendez-vous ont informé les dirigeants de la Fondation Bardot que leur autorisation de dresser un stand, déjà accordée en 1999, 2000 et 2002, n'était plus valable.

Motif de cette décision : "le Salon du Cheval ne doit pas être le théâtre d'affrontements, ni une tribune de revendications" affirment ses organisateurs qui craignent que les actions de la Fondation Bardot ne "déstabilisent" certains exposants. "Ce n'est pas un lieu pour développer un point de vue sur l'hippophagie", expliquent les organisateurs, affirmant avoir demandé par ailleurs aux éleveurs de ne pas mettre de leur côté "l'accent sur l'hippophagie".

La Fondation Bardot dénonce elle une atteinte à sa "liberté d'expression" et à son "devoir d'information". L'association a déposé en ce sens un recours en référé auprès du tribunal de grande instance de Paris. Mais le juge n'a pas statué dans l'urgence, renvoyant l'examen sur le fond de l'affaire à une date ultérieure, après la fermeture des portes du Salon du Cheval.

Source : http://www.europe1.fr/informations/articles/770124/.html

Partager cet article

Repost 0

La Fondation Brigitte Bardot interdite de Salon du cheval à Paris!

Publié le par Ricard Bruno

salon-du-cheval-2007-logo.jpg
LA FONDATION  BRIGITTE BARDOT NTERDITE DE SALON,UNE HONTE, UN SCANDALE, réagissez voir adresse courriel en fin de message!

BRUNO RICARD

La Fondation Brigitte-Bardot (FBB) a annoncé vendredi avoir dû renoncer à participer au Salon du cheval de Paris, qui commence ce samedi, l'organisme propriétaire du Salon craignant que sa campagne contre la consommation de viande de cheval n'indispose des exposants.

"Après trois participations sans heurts au Salon du cheval en 1999, 2000 et 2002, nous avons été très surpris de cette volonté de museler notre action", a déclaré vendredi soir à l'Associated Press Ghyslaine Calmels-Bock, directrice générale de la FBB. La "campagne contre l'hippophagie" est parrainée par la comédienne Mathilde Seigner.

En dépit d'un contrat de participation en bonne et due forme pour un stand de 40 mètres carrés, signé le 16 novembre avec Comexpo, l'exploitant du salon, la FBB a reçu dix jours plus tard un courrier du Centre national des expositions & concours agricoles (CENECA), propriétaire du même salon, dans lequel la fondation apprenait qu'elle n'était plus la bienvenue pour la manifestation, qui se déroule jusqu'au 9 décembre au parc des expositions de la porte de Versailles.

"Nous apprenons que la FBB à l'intention de mener des actions visant à déstabiliser certains de nos exposants", écrit Christian Patria, président du CENECA, dans un courrier daté du 23 novembre que l'AP a pu lire.

Le signataire estime qu'il incombe aux organisateurs "d'assurer la tranquillité de tous, et surtout de permettre à chacun de présenter ses produits sans faire de discours critiques ou polémiques, ni de propagande".

"De ce fait, le CENECA (...) se voit dans l'obligation de refuser votre participation au Salon 2007, celui-ci n'ayant pas pour finalité d'être un lieu de prosélytisme d'un exposant ou d'un autre", écrit M. Patria.

La Fondation a déposé un référé d'heure à heure (procédure très rapide), mardi, auprès du tribunal de Grande instance de Paris, mais dans l'ordonnance rendue vendredi soir, le juge des référés n'a pas statué et a renvoyé l'affaire sur le fond à une date ultérieure.

"Cela signifie en substance que je peux parler de mes combats contre l'hippophagie mais que je ne peux le faire au Salon du cheval", a déclaré à l'AP Me Kelidjian, avocat de la FBB. Il dénonce un véritable "bâillonnement et une atteinte à la liberté d'expression" de la fondation.

Vous pouvez réagir et dire ce que vous pensez  à la "CENECA" : cbernard@comexpo-paris.com

Source : http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5i8IRu4QENG94Sz70ETFe7P5RkLGg

Partager cet article

Repost 0