Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pamela Anderson pleure pour les bébés phoques

Publié le par Ricard Bruno

pamela-anderson.jpgJeudi dernier, devant la Fondation Brigitte Bardot, les riverains de la calme rue Vineuse du XVIe arrondissement de Paris n'en croyaient pas leurs yeux. Un 4 x 4 noir aux vitres fumées s'est arrêté et Pamela Anderson en est descendue, précédée d'imposants gardes du corps qui empêchaient les nombreux journalistes et les caméras de s'approcher trop près. L'ex-sirène d'Alerte à Malibu, qui séjourne à Paris pour un show au Crazy Horse, venait donner une conférence de presse sur le commerce de la fourrure, notamment celui de la peau de phoque, dont la chasse a repris au Canada. Brigitte Bardot était restée chez elle, à Saint-Tropez, mais les deux femmes se sont entretenues au téléphone. Après la courte diffusion d'un reportage qui lui a mis les larmes aux yeux lors de la conférence, l'actrice s'est confiée aux caméras de «30 Millions d'amis», en tête à tête, sur son engagement bénévole. La séquence sera diffusée dans le magazine des animaux sur France 3, dimanche à 12 h 50.

Source : http://www.tvmag.com/article/Serie/35988/Pamela_Anderson_pleure_pour_les_bebes_phoques.html

Partager cet article

Repost 0

Pamela Anderson à l'ambassade du Canada

Publié le par Ricard Bruno

Pamela Anderson, messagère de choc de Brigitte Bardot à l'ambassade du Canada

Pamela Anderson a remis jeudi après-midi au nom de Brigitte Bardot à l'ambassade du Canada à Paris un courrier adressé à l'ambassadeur Marc Lortie, dénonçant la prochaine reprise de la chasse au phoque dans ce pays, où devraient être abattus pour cette saison quelque 350.000 animaux.

"C'est en tant que Canadienne, une naissance dont je suis fière, que je suis là, au nom de mon amie Brigitte Bardot pour que cesse l'attitude de ce pays à fermer les yeux sur une situation qui écoeure le monde entier", a expliqué jeudi l'ex-naïade de la série "Alerte à Malibu", interrogée par l'Associated Press dans le hall de l'ambassade du Canada à Paris.

"Aucune contrainte économique ne peut excuser la brutalité avec laquelle sont massacrés les jeunes phoques, alors que le réchauffement climatique met en danger la reproduction de ces espèces", a justifié l'actrice née à Vancouver.

Pamela Anderson n'a pu rencontrer l'ambassadeur, bloquée par un responsable la sécurité à qui elle a remis les deux courriers, en français et anglais, en demandant qu'ils soient aussi transmis au Premier ministre canadien.

Dans cette missive signée par Brigitte Bardot, dont l'AP a reçu copie, cette dernière doute de la volonté du gouvernement canadien de "gérer humainement ses populations animales". "Comment vivez-vous avec la mort (...) de tous ces phoques dépouillés de leur fourrure alors qu'ils sont toujours en vie?", interroge l'ancienne actrice, faisant référence à une image du Canada "salie", alors que le pays est une victime "du réchauffement climatique" qui menace la banquise, donc 'l'habitat des phoques.

Avant de se rendre à l'ambassade, Pamela Anderson avait présenté à la presse au siège parisien de la Fondation Brigitte Bardot (FBB) un document filmé pour démontrer "la barbarie" de la chasse au phoque estampillée d'"officielle" et de "l'impossibilité manifeste des chasseurs de respecter les règles éthiques pourtant imposées par le gouvernement canadien".

Il est ainsi montré des chasseurs assommant au gourdin de jeunes phoques puis les dépeçant, sans s'assurer préalablement de leur mort clinique par des tests, avant de "passer" au phoque suivant. Plusieurs de ces films de militants de la cause animale auraient été saisis par le gouvernement canadien, accusent les organisations People for Ethical Treatment of Animals (PETA) ou la FBB.

Cela n'a pas empêché Brigitte Bardot et Pamela Anderson de mutuellement se congratuler dans un entretien téléphonique, dans lequel B.B. a qualifié en anglais Pamela d'"être sa fille de coeur" mais aussi en ce jour de Saint-Valentin, d'"être sa 'Valentine'".

En France, en dépit d'une promesse de Jacques Chirac faite à Bardot en 2007 de faire interdire en France tous les produits dérivés de la chasse au phoque, -une promesse réitérée par Nicolas Sarkozy en septembre dernier à l'Elysée, le décret d'application n'est toujours pas paru au Journal officiel.

Le sujet est aussi d'actualité au niveau de l'Union européenne. La FBB demandait mercredi encore à Bruxelles qu'une harmonisation européenne permette de suivre les mesures d'interdiction nationales déjà en vigueur en Belgique et aux Pays-Bas et celles à l'étude en Allemagne, en Italie et en Autriche.

Source : La Tribune.fr

Partager cet article

Repost 0

PAMELA ANDERSON à la Fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

CHASSE
PAMELA ANDERSON PRESENTE AUJOURD'HUI 14 FEVRIER 2008 A LA FONDATION BRIGITTE BARDOT POUR UNE CONFERENCE DE PRESSE EXCLUSIVE.

350 000 jeunes phoques massacrés sur la banquise canadienne en 2007

Pamela Anderson, actrice engagée depuis des années en faveur de la protection animale, est venue ce jour (14 février 2008 jour de la Saint Valentin) dans les locaux de la Fondation Brigitte Bardot, pour apporter son soutien au combat historique de la Fondation Brigitte Bardot : l’arrêt de la chasse aux phoques au Canada .

Admiratrice du travail de Brigitte Bardot, Pamela Anderson a tenu à militer aux côtés de sa Fondation sur un sujet qui lui tient particulièrement à cœur.

Le 14 février 2007 la Fondation Brigitte remettait plus de 200 000 signatures à l'ambassade du Canada à Paris (voir article).

Aujourd'hui 14 février 2008 à l'aube du début des massacres annuels au Canada, nous lançons une pétition en ligne.
 SIGNEZ LA PETITION :
http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/petition.php?Id=352
Cliquez ici pour faire disparaitreCliquez ici pour faire disparaitreCliquez ici pour faire disparaitre
 Cliquez ici pour faire disparaitre   Pamela avec le coeur de rose offert par Brigitte Bardot  

Cliquez ici pour faire disparaitre
Brigitte Bardot en communication téléphonique avec Pamela Anderson

 Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu_test.php?id=40144

Partager cet article

Repost 0

Pamela Anderson et Brigitte Bardot s'unissent

Publié le par Ricard Bruno

pam-la-anderson--1--copie-1.jpgphoto-couleur-de-BB--25--F.jpg
Pamela Anderson a remis jeudi après-midi au nom de Brigitte Bardot à l'ambassade du Canada à Paris un courrier adressé à l'ambassadeur Marc Lortie, dénonçant la prochaine reprise de la chasse au phoque dans ce pays, où devraient être abattus pour cette saison quelque 350 000 animaux.

"C'est en tant que Canadienne, une naissance dont je suis fière, que je suis là, au nom de mon amie Brigitte Bardot pour que cesse l'attitude de ce pays à fermer les yeux sur une situation qui écoeure le monde entier", a expliqué jeudi l'ex-naïade de la série "Alerte à Malibu", interrogée par l'Associated Press dans le hall de l'ambassade du Canada à Paris.

"Aucune contrainte économique ne peut excuser la brutalité avec laquelle sont massacrés les jeunes phoques, alors que le réchauffement climatique met en danger la reproduction de ces espèces", a justifié l'actrice née à Vancouver.

Pamela Anderson n'a pu rencontrer l'ambassadeur, bloquée par un responsable de la sécurité à qui elle a remis les deux courriers, en français et en anglais, en demandant qu'ils soient aussi transmis au premier ministre canadien.

Dans cette missive signée par Brigitte Bardot, dont l'AP a reçu copie, cette dernière doute de la volonté du gouvernement canadien de "gérer humainement ses populations animales". "Comment vivez-vous avec la mort (...) de tous ces phoques dépouillés de leur fourrure alors qu'ils sont toujours en vie?", interroge l'ancienne actrice, faisant référence à une image du Canada "salie", alors que le pays est une victime "du réchauffement climatique" qui menace la banquise, donc l'habitat des phoques.

Avant de se rendre à l'ambassade, Pamela Anderson avait présenté à la presse au siège parisien de la Fondation Brigitte-Bardot (FBB) un document filmé pour démontrer "la barbarie" de la chasse au phoque estampillée d'"officielle", et de "l'impossibilité manifeste des chasseurs de respecter les règles éthiques pourtant imposées par le gouvernement canadien".

Il est ainsi montré des chasseurs assommant au gourdin de jeunes phoques puis les dépeçant, sans s'assurer préalablement de leur mort clinique par des tests, avant de "passer" au phoque suivant. Plusieurs de ces films de militants de la cause animale auraient été saisis par le gouvernement canadien, accusent les organisations People for Ethical Treatment of Animals (PETA) ou la FBB.

Cela n'a pas empêché Brigitte Bardot et Pamela Anderson de mutuellement se congratuler dans un entretien téléphonique, dans lequel B.B. a qualifié en anglais Pamela d'"être sa fille de coeur" mais aussi en ce jour de Saint-Valentin, d'"être sa 'Valentine"'.

En France, en dépit d'une promesse de Jacques Chirac faite à Bardot en 2007 de faire interdire tous les produits dérivés de la chasse au phoque - une promesse réitérée par Nicolas Sarkozy en septembre dernier à l'Elysée -, le décret d'application n'est toujours pas paru au Journal officiel.

Le sujet est aussi d'actualité au niveau de l'Union européenne. La FBB demandait mercredi encore à Bruxelles qu'une harmonisation européenne permette de suivre les mesures d'interdiction nationales déjà en vigueur en Belgique et aux Pays-Bas et celles à l'étude en Allemagne, en Italie et en Autriche

Source : http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5hwe6c05-Kyty90YSU09FL5rhSPFQ

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Pamela Anderson rend hommage à Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

pam-la-anderson-copie-1.jpgEn visite à Paris pour ses deux shows sexy du Crazy Horse, la bimbo en profite pour faire un détour à la Fondation Bardot.

Voir la vidéo de Pamela Anderson à la fondation Brigitte Bardot : http://www.entrevue.fr/sexy/pamela-anderson-rend-hommage-a-une-autre-blonde-1988.html

L'ancienne d'Alerte à Malibu s'est ensuite rendue à l'ambassade du Canada pour remettre un courrier au nom de Brigitte Bardot, dénonçant la chasse au phoque qui massacre des milliers de bêtes chaque année dans le pays.

Brigitte Bardot et Pamela Anderson se sont ensuite chaleureusement félicitées au téléphone pour leur combat respectif. B.B. a déclaré que Pamela était sa "fille de coeur", et qu'en ce jour de Saint-Valentin, elle était sa "Valentine".
L'ancienne d'Alerte à Malibu s'est ensuite rendue à l'ambassade du Canada pour remettre un courrier au nom de Brigitte Bardot, dénonçant la chasse au phoque qui massacre des milliers de bêtes chaque année dans le pays.

Brigitte Bardot et Pamela Anderson se sont ensuite chaleureusement félicitées au téléphone pour leur combat respectif. B.B. a déclaré que Pamela était sa "fille de coeur", et qu'en ce jour de Saint-Valentin, elle était sa "Valentine".
L'ancienne d'Alerte à Malibu s'est ensuite rendue à l'ambassade du Canada pour remettre un courrier au nom de Brigitte Bardot, dénonçant la chasse au phoque qui massacre des milliers de bêtes chaque année dans le pays.

Brigitte Bardot et Pamela Anderson se sont ensuite chaleureusement félicitées au téléphone pour leur combat respectif. B.B. a déclaré que Pamela était sa "fille de coeur", et qu'en ce jour de Saint-Valentin, elle était sa "Valentine".
L'ancienne d'Alerte à Malibu s'est ensuite rendue à l'ambassade du Canada pour remettre un courrier au nom de Brigitte Bardot, dénonçant la chasse au phoque qui massacre des milliers de bêtes chaque année dans le pays.

Brigitte Bardot et Pamela Anderson se sont ensuite chaleureusement félicitées au téléphone pour leur combat respectif. B.B. a déclaré que Pamela était sa "fille de coeur", et qu'en ce jour de Saint-Valentin, elle était sa "Valentine".

Partager cet article

Repost 0

Pamela Anderson s'allie à Brigitte Bardot !

Publié le par Ricard Bruno

Pamela Anderson s'allie à Brigitte Bardot pour dénoncer la chasse au phoque !

Pamela Anderson dévoile ce  jeudi au siège parisien de la Fondation Brigitte-Bardot (FBB) une pétition en ligne visant son pays natal, le Canada, alors que débutera prochainement la saison de la chasse au phoque sur la banquise canadienne.

C'est à la demande expresse de Brigitte Bardot que Pamela Anderson, membre honoraire de l'association People for Ethical Treatment of Animals (PETA), a accepté de la remplacer au pied levé, alors que la saison de chasse doit débuter dans les semaines qui viennent, indique un communiqué commun de PETA et de la FBB.

L'actrice française et présidente de la fondation qui porte son nom a déjà été récompensée par PETA pour son action en faveur de la condition animale et notamment pour le combat contre la chasse au phoque mené depuis plus de 30 ans. Chaque année, quelque 350 000 phoques sont abattus, le nombre d'animaux destinés à la chasse étant fixé annuellement par les autorités canadiennes.

"Brigitte Bardot a toujours été pour moi un modèle. J'aime la femme qu'elle est et j'admire la militante sans compromis qu'elle est devenue, parce que son combat sans relâche relève, selon moi, de l'abnégation", confiait Pamela Anderson à l'Associated Press lors de son dernier séjour parisien.

L'actrice née à Vancouver doit dévoiler une nouvelle pétition en ligne à l'intention du gouvernement canadien et profiter de son passage dans la capitale mondiale de la mode pour rappeler son engagement contre l'utilisation de la fourrure. Un combat qui vise plus particulièrement les stylistes Karl Lagerfeld, Jean-Paul Gaultier et Christian Lacroix.

http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5hIbqH2TXSQyWtNFjjF5YtTYE-hyQ

Mon commentaire

Merci à Paméla Anderson pour son engagement aux côtés de la fondation Brigitte Bardot.
Elle m'avait déjà en son temps il y a plus de 10 ans déjà !  apporté son soutient pour le refuge en région Parisienne auquel je consacrai mon temps.


BRUNO RICARD

Partager cet article

Repost 0

Alain Delon au secours des chiens chinois !

Publié le par Ricard Bruno

L'acteur appelle les autorités chinoises à lutter contre la maltraitance infligée aux animaux domestiques !
Alain Delon

Alain Delon s'est trouvé une cause digne de celles défendues par Brigitte Bardot : la maltraitance infligée aux animaux domestiques de l'empire du Milieu. C'est la SPA qui l'affirme en produisant une copie de la lettre de l'acteur envoyée aux autorités chinoises: " Nous sommes des milliers à attendre de votre part des mesures de protection animale afin que cessent les scènes de cruauté qui ont fait le tour du monde et qui choquent les consciences."

A la veille du nouvel an chinois qui débute le 7 février et à six mois des Jeux olympiques de Pékin, qui auront lieu du 8 au 24 août, Alain Delon tente donc de sensibiliser le président chinois Ju Jintao au problème du bien-être animal. Il ne dénonce d'ailleurs pas que le sort des chiens mais également celui des ours, chats et tous les animaux à fourrure ou de consommation "brutalisés, dépecés vivants, mutilés, cruellement sacrifiés", concluant: "Une grande puissance comme la vôtre a les moyens de faire évoluer le sort des animaux vers plus de compassion envers eux et d'humanité dans la façon dont ils sont traités." 

Source : http://www.gala.fr/l_actu/ca_c_est_surprenant/alain_delon_au_secours_des_chiens_chinois_102207

Partager cet article

Repost 0

Rencontres "Animal et Société"

Publié le par Ricard Bruno

Rencontres "Animal et Société" : la Fondation Brigitte Bardot intensifie son action !


Rencontres "Animal et Société"
La Fondation Brigitte Bardot intensifie son action !

Après l’entretien que lui a accordé, le 27 septembre dernier, le Président Nicolas Sarkozy, la Fondation Brigitte Bardot a poursuivi son action pour la mise en place de différents groupes de travail interministériels sur la condition animale.




4 février 2008
Lancement officiel des rencontres "Animal et Société"

Selon un communiqué de presse du Ministère de l'Agriculture datant du 4 février 2008, le Président de la République vient de demander au Ministre de l'Agriculture et de la Pêche de lancer un groupe de réflexion sur la question de la protection animale.

La Fondation Brigitte Bardot se félicite du lancement officiel de ces "Rencontres" qui fait suite aux engagements pris par le chef de l'Etat lors de leur entretien le 27 septembre 2007.

La FBB qui est à l'initiative de ce grand projet a enfin été entendue !

Ci-dessous nos dernières interventions auprès du Président et de son gouvernement.

31 janvier 2008
Nouvelle intervention auprès du Président Nicolas Sarkozy.

« Après notre entretien si positif de septembre dernier, ma Fondation a intensifié son action pour la mise en œuvre de groupes de travail interministériels sur la condition animale. L’ébauche que nous vous avions présentée est aujourd’hui devenue, sous votre impulsion, un ambitieux projet placé sous l’égide du ministère de l’Agriculture qui pourra compter sur le soutien, notamment, du ministère de l’Ecologie comme me l’a assuré M. Jean-Louis Borloo.

Bien sûr, il ne faut surtout pas limiter le rôle de ces « assises » de la protection animale à une simple réflexion, elles doivent impérativement aboutir à des propositions concrètes qui redresseront, enfin, l’image de la France dans ce domaine.

Dans quelques jours, nous serons reçus à la Commission européenne pour confronter nos demandes au plan d’action « protection et bien-être des animaux », adopté il y a quelques mois par l’Union. Il serait bon en effet de construire un projet qui, à l’image de ce plan d’action communautaire, établisse des principes généraux et fixe un calendrier avec des objectifs sur 5 ans.

Certains de ces objectifs pourraient être réalisés à très courte échéance comme la révision du régime juridique de l’animal, l’adoption d’un droit d’objection de conscience à l’expérimentation animale, l’étourdissement préalable des animaux lors d’un abattage rituel, la création d’une « écotaxe » permettant de financer des programmes de sauvegarde, etc.

Je suis intervenue auprès de tous vos ministres concernés par ces assises de la protection animale mais plutôt que vous adresser les copies des différents courriers, je vous propose dans le document joint un point sur nos revendications, par ministères. Nos demandes sont souvent appuyées par des propositions de loi qui doivent être prises en compte car elles sont l’aboutissement d’une première réflexion, d’un premier travail parlementaire. »

Nos demandes en bref
(détail par Ministère ci-après) :

  1. La « moralisation » du commerce des animaux de compagnie.
  2. Une révision de la réglementation sur le transport des animaux de ferme.
  3. Le respect de l’étourdissement préalable des animaux lors d’un abattage rituel.
  4. La création d’une taxe sur les activités liées à l’exploitation des animaux pour financer des programmes de sauvegarde.
  5. L’interdiction progressive des animaux dans les cirques et autres spectacles itinérants.
  6. L’interdiction des chasses cruelles comme la vénerie et toute forme de piégeage.
  7. La révision du régime juridique de l’animal
  8. La stricte application de l’article 521-1 du Code pénal (sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux) sans exception pour les courses de taureaux et combats de coqs.
  9. Le développement des méthodes substitutives à l’expérimentation animale (aide à la recherche, validation des méthodes déjà étudiées et enseignement de ces méthodes)
  10. La reconnaissance d’un droit à l’objection de conscience à l'expérimentation animale.

30 janvier 2008
La Fondation Brigitte Bardot intervient auprès de tous les ministres susceptibles de participer aux Assises de la Protection Animale

  • Ministère de l'Agriculture et de la Pêche :

- La « moralisation » du commerce des animaux de compagnie. Face à la surpopulation canine et féline en France, les abandons et euthanasies qui en découlent, il est urgent d’encadrer strictement les réseaux de vente en interdisant, notamment, la vente par petites annonces, en animaleries, l’importation des chiots de moins de 3 mois, etc. ;

- Une révision de la réglementation sur le transport des animaux de ferme. Alors que le règlement CE n°1/2005 faisait l’impasse sur nos revendications visant à limiter la durée des transports et la densité des chargements, la prochaine révision du texte doit permettre d’intégrer ces critères essentiels de « bien-être » animal ;

- Le respect de l’étourdissement préalable des animaux lors d’un abattage rituel. Plus rien ne s’oppose, objectivement, à la généralisation de l’étourdissement préalable des animaux puisque le Président du Conseil Français du Culte Musulman a déclaré que « l’Islam n’est pas hostile à l’étourdissement à condition qu’il ne soit pas irréversible » et que l’Académie vétérinaire de France a précisé, dans son rapport de décembre 2006, que « l’étourdissement électrique des animaux de boucherie, et notamment des ovins, est réversible ».

D’autres réflexions doivent être menées, notamment sur les scandaleuses conditions de vie des millions d’animaux (poules pondeuses, poulets de chair, veaux, porcs, lapins, etc.) élevés en élevages intensifs dans des conditions effroyables qui ne répondent jamais à leurs besoins les plus élémentaires.

  • Ministère de l'Economie :

- La création d’une taxe sur les activités liées à l’exploitation des animaux pour financer des programmes de sauvegarde.

Il s’agit en fait d’appliquer le principe « d’écotaxe » ou de « pollueur-payeur » au domaine qui est le nôtre, la protection animale. Les secteurs d’activité qui pourraient être visés sont nombreux, voici trois exemples pour mieux appréhender le principe :

- Taxe sur l’exploitation des animaux sauvages (cirques, zoos, etc.) pour financer des centres d’accueil et de soins. Ma Fondation est, en effet, constamment sollicitée par les autorités pour procéder au retrait d’animaux sauvages maltraités. Ces saisies sont rendues difficiles, voire impossibles, par l’absence de structures d’accueil adaptées ;

- Taxe sur l’exploitation des chevaux (courses, PMU, clubs hippiques…) pour financer la création de « maisons de retraite » pour les chevaux réformés ou pour soutenir les structures existantes. La plus belle conquête de l’homme, qui rapporte des millions à son propriétaire, ne doit pas finir à l’abattoir, c’est une évidence, un principe éthique et de dignité humaine ;

- Taxe sur le commerce des animaux de compagnie (élevages, animaleries et autres réseaux de vente) pour, d’une part, aider les refuges qui croulent sous les abandons avec peu de moyens et, d’autre part, financer une campagne de stérilisation des animaux de compagnie. » 

  • Ministère de l'Ecologie :

- L’interdiction progressive des animaux dans les cirques et autres spectacles itinérants,

- L’interdiction des chasses cruelles comme la vénerie et toute forme de piégeage. 

  • Ministère de la Justice :

- La révision du régime juridique de l’animal

Il est en effet inacceptable que l’animal soit assimilé à un « bien meuble » dans le Code civil alors qu’il est considéré, à juste titre, comme « être sensible » dans le Code pénal, le Code rural et le droit européen.

- La stricte application de l’article 521-1 du Code pénal (sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux) sans exception pour les courses de taureaux et combats de coqs.

Autre incohérence de notre législation : reconnaître, au niveau national, les courses de taureaux et combats de coqs comme autant de sévices graves sur les animaux sans les sanctionner lorsqu’une tradition peut être invoquée. Pourtant, la cruauté ne saurait se justifier par une « tradition », si elle est établie, elle doit être sanctionnée ! 

  • Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche :

- Le développement des méthodes substitutives à l’expérimentation animale (aide à la recherche, validation des méthodes déjà étudiées et enseignement de ces méthodes)

Il est urgent en effet de prendre des mesures nationales car la France, vous le savez, détient le triste record du nombre d’animaux sacrifiés (près de 2 500 000 chaque année !) en Europe. Ces chiffres en forte progression ne peuvent être justifiés puisqu’il existe désormais des méthodes expérimentales plus fiables et éthiquement recevables (biologie moléculaire, tests sur cellules humaines ou sur peau artificielle, simulation sur ordinateur, etc.).

- La reconnaissance d’un droit à l’objection de conscience.

La Fondation Brigitte Bardot remercie Lionnel Luca, député des Alpes-Maritimes, d'avoir déposé à l'Assemblée nationale, le 29 janvier, une proposition de loi pour un " droit d'objection de conscience à l'expérimentation animale ". Ce texte, rédigé avec le concours de la Fondation, prévoit notamment que " tout citoyen qui refuse, pour des raisons d'ordre éthique, le recours à l'animal doit pouvoir bénéficier d'un droit d'objection de conscience et pouvoir orienter sa formation ou ses recherches vers d'autres méthodes expérimentales ". 

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40143

Partager cet article

Repost 0

Sir Paul McCartney contre la chasse du phoque !

Publié le par Ricard Bruno

sir-paul-mc-cartney.jpg

L’ancien chanteur des Beatles, Paul McCartney, s’engage pour la protection des animaux. Il dénonce la chasse au phoque, pratiquée au Canada et appelle tous les défenseurs des animaux à faire pression sur l’Union européenne pour qu’elle prohibe les produits à base de phoque.

L’Angleterre aurait-elle trouvé sa Brigitte Bardot ? En tout cas, une autre star des années 60 affirme son ferme engagement contre la chasse aux animaux. Il s’agit du chanteur Paul McCartney, ancien membres des Beatles, probablement le groupe le plus célèbre de tous les temps. Sir Paul dénonce la chasse aux phoques, encore pratiquée au Canada, et demande un boycott des produits à base de cet animal polaire.
    
    Dans un communiqué, il justifie : « comme moi, vous avez sans doute vu les images abominables de ces bébés sans défense battus et tués pour leur fourrure ». Pour le chanteur, une interdiction du commerce de produits à base de phoque dans l’Union européenne permettrait la fin de cette chasse. Cette prohibition inciterait également les gouvernements à proposer des emplois alternatifs aux chasseurs.

    En 2006, le chanteur et sa compagne Heather Mills, s’étaient rendus dans le golfe du lac Saint-Laurent, qui abrite de nombreux phoques pour protester contre cette chasse.

Source : http://www.news-de-stars.com/actualite/paul-mccartney-contre-la-chasse-du-phoque_art1566.html

Partager cet article

Repost 0

Jean-Jacques Candelier, député, veut mutiler nos chiens !

Publié le par Ricard Bruno

Le 15 janvier dernier, Jean-Jacques Candelier, député-maire de Bruille-lez-Marchiennes (Nord) groupe GDR (Gauche Démocrate et Républicaine), a déposé une proposition de loi à l’Assemblée Nationale visant à réhabiliter l’otectomie (coupe des oreilles des chiens) et ce afin de « prévenir tous comportements agressifs » ! La Fondation Brigitte Bardot, qui travaille activement pour l'amélioration de la condition animale, ne peut qu'être scandalisée devant cette pratique, interdite depuis 2004 et assimilée à de la mutilation, et face aux argumentaires ridicules développés par cet élu.

Mutiler l’animal pour répondre à une mode

Dans son texte, Jean-Jacques Candelier semble regretter le temps où l’on pouvait allègrement faire couper les oreilles de son chien afin de répondre à des critères de mode. Il ose même déplorer « l’abandon du standard historique des chiens de race » et souhaiter que les autorités puissent « promouvoir le vrai chien de race issu de la sélection, seule garantie d’équilibre et de caractère »… L’otectomie serait-elle devenue un critère de race à part entière ? Doit-on en déduire qu’un chien sans pedigree est un sous-chien, un danger pour l’homme et la société, et qu’il faudrait encourager à son éradication ? Vient ensuite un amalgame d’idées archaïques et non avérées…

Non, M. Candelier ! Il n’y a aucun lien entre coupe des oreilles et dangerosité

! M. Candelier affirme avec aplomb – mais sans citer aucune source – que l’otectomie doit être réalisée pour des raisons de santé animale et de sécurité publique, puisque « les oreilles naturelles seraient source de souffrance », « et qu’un chien qui souffre peut devenir agressif, et donc dangereux ». L’agressivité d’un chien peut être due à un ensemble de facteurs divers (conditions de traitement, d’élevage, d’éducation, etc), mais sûrement pas au fait que les oreilles soient coupées ou non. A l’heure où la Fondation Brigitte Bardot initie, auprès du président de la République et de son gouvernement, la mise en place des « Assises de la protection animale », cette proposition de loi montre combien la route est encore longue avant d’arriver à une relation harmonieuse et respectueuse entre l’homme et l’animal.

Lire la proposition de loi : http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion0595.asp  

Source : Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>