Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean-Jacques Candelier, député, veut mutiler nos chiens !

Publié le par Ricard Bruno

Le 15 janvier dernier, Jean-Jacques Candelier, député-maire de Bruille-lez-Marchiennes (Nord) groupe GDR (Gauche Démocrate et Républicaine), a déposé une proposition de loi à l’Assemblée Nationale visant à réhabiliter l’otectomie (coupe des oreilles des chiens) et ce afin de « prévenir tous comportements agressifs » ! La Fondation Brigitte Bardot, qui travaille activement pour l'amélioration de la condition animale, ne peut qu'être scandalisée devant cette pratique, interdite depuis 2004 et assimilée à de la mutilation, et face aux argumentaires ridicules développés par cet élu.

Mutiler l’animal pour répondre à une mode

Dans son texte, Jean-Jacques Candelier semble regretter le temps où l’on pouvait allègrement faire couper les oreilles de son chien afin de répondre à des critères de mode. Il ose même déplorer « l’abandon du standard historique des chiens de race » et souhaiter que les autorités puissent « promouvoir le vrai chien de race issu de la sélection, seule garantie d’équilibre et de caractère »… L’otectomie serait-elle devenue un critère de race à part entière ? Doit-on en déduire qu’un chien sans pedigree est un sous-chien, un danger pour l’homme et la société, et qu’il faudrait encourager à son éradication ? Vient ensuite un amalgame d’idées archaïques et non avérées…

Non, M. Candelier ! Il n’y a aucun lien entre coupe des oreilles et dangerosité

! M. Candelier affirme avec aplomb – mais sans citer aucune source – que l’otectomie doit être réalisée pour des raisons de santé animale et de sécurité publique, puisque « les oreilles naturelles seraient source de souffrance », « et qu’un chien qui souffre peut devenir agressif, et donc dangereux ». L’agressivité d’un chien peut être due à un ensemble de facteurs divers (conditions de traitement, d’élevage, d’éducation, etc), mais sûrement pas au fait que les oreilles soient coupées ou non. A l’heure où la Fondation Brigitte Bardot initie, auprès du président de la République et de son gouvernement, la mise en place des « Assises de la protection animale », cette proposition de loi montre combien la route est encore longue avant d’arriver à une relation harmonieuse et respectueuse entre l’homme et l’animal.

Lire la proposition de loi : http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion0595.asp  

Source : Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Pamela Anderson s'effeuillera au Crazy Horse ...

Publié le par Ricard Bruno

Avis aux amoureux en mal d'inspiration: Pamela Anderson s'effeuillera sur la scène du cabaret parisien Crazy Horse pour quatre prestations exceptionnelles les 13 et 14 février.

"C'est plus qu'un honneur d'accueillir une artiste de la trempe de Pamela Anderson, depuis notre volonté ouvrir la scène à des guest-stars révélant les différentes facettes d'un 'absolu féminin'", a expliqué vendredi Andrée Deissenberg, directrice générale de l'établissement interrogée par l'Associated Press.

Pamela Anderson se produira deux fois par jour (à 20h30 et à 23h00). Elle sera mise en scène dans un effeuillage spécialement créé à son intention sur le tube de Serge Gainsbourg, "Harley Davidson", immortalisé dès sa création par Brigitte Bardot.

Les deux actrices se connaissent bien, notamment à travers leur implication en faveur de la protection animale. Pamela Anderson est membre honoraire de People for Ethical Treatment of Animals (PETA), la puissante association américaine qui a déjà récompensé Bardot pour son action militante.

Le Crazy Horse, qui se veut le "temple du nu féminin", a déjà accueilli dans le cadre de sa nouvelle politique, qui consiste faire se rencontrer effeuillage et célébrité, la star du burlesque Dita Von Teese (octobre 2006) et Arielle Dombasle 

Source : Le nouvel observateur
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20080201.FAP3959/pamela_anderson_seffeuillera_au_crazy_horse_pour_la_sai.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

La Fondation Brigitte Bardot pour un droit à l'objection de conscience

Publié le par Ricard Bruno

La Fondation Brigitte Bardot pour un droit à l'objection de conscience

La Fondation Brigitte Bardot remercie Lionnel Luca, député des Alpes-Maritimes, d’avoir déposé à l’Assemblée nationale, le 29 janvier, une proposition de loi pour un « droit d’objection de conscience à l’expérimentation animale ».

Ce texte, rédigé avec le concours de la Fondation, prévoit notamment que « tout citoyen qui refuse, pour des raisons d’ordre éthique, le recours à l’animal doit pouvoir bénéficier d’un droit d’objection de conscience et pouvoir orienter sa formation ou ses recherches vers d’autres méthodes expérimentales ».

 

Rappelons que dans le droit européen et national, l’expérimentation animale n’est licite que si elle ne peut être remplacée par d’autres méthodes expérimentales. Avec le développement et la validation de méthodes substitutives au modèle animal, nous disposons désormais d’alternatives fiables qui rendent le recours à l’animal inutile et obsolète.

L’un des objectifs de cette proposition de loi est donc d’encourager les étudiants qui souhaitent travailler sur des méthodes scientifiques en phase avec l’évolution observée dans les laboratoires de recherche.

Pour Christophe Marie, Coordinateur du Bureau de Protection Animale de la Fondation Brigitte Bardot et membre du Comité national de réflexion éthique sur l’expérimentation animale : « Les étudiants sont de plus en plus nombreux à condamner ces expérimentations jugées, à la fois, moralement inacceptables et inutiles dans la poursuite de leur cursus scolaire ou dans leur vie professionnelle. Il nous paraît légitime et important de respecter cette liberté individuelle de pensée, se refus de recourir à la violence sur des êtres sensibles. C’est pourquoi il est urgent d’adopter en France un droit d’objection de conscience à l’expérimentation animale comme l’ont déjà fait les Pays-Bas et l’Italie. »

La Fondation Brigitte Bardot soutiendra le texte auprès de tous les députés. Elle est également intervenue, le 30 janvier, auprès de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour lui présenter la proposition de loi et lui demander de l’appuyer.

Ce thème devrait être débattu lors des « assises de la Protection Animale » qui seront prochainement annoncées par le gouvernement et qui font suite à l’entretien accordé par le Président Nicolas Sarkozy à Brigitte Bardot et son équipe.

Source : Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot serait la 2ème plus belle femme du monde !

Publié le par Ricard Bruno

 

Laissez votre commentaire sur le site voir le lien en bas de page!
BRUNO RICARD

La société de cosmétiques « Nephria Cosmetics » a livré un sondage étonnant sur la « plus belle du monde ». 8000 femmes ont été interrogés à travers le monde pour donner leur point de vue et Brigitte Bardot arrive en 2ème position !

 

photo-couleur-de-BB--73--F.jpg

Ce sondage a t-il été réalisé en 1960 et seulement révélé 50 ans plus tard ? On pourrait le croire en lisant le résultat pour le moins surprenant. A moins que le fabricant de cosmétiques sélectionna une majorité de plus de 80 ans !

Voici le classement des trois premières : Catherine Zeta-Jones serait la plus belle femme du monde devant Brigitte Bardot, 73 ans, et Audrey Hepburn, décédé il y a 15 ans ! Pas très contemporain tout ça ! Et où sont les Jennifer Lopez, Halle Berry, Eva Mendès, Charlize Théron ou Angélina Jolie ? Ben, pas dans le top 50. Autant dire qu’il va falloir réviser nos classiques et se mettre au goût du « vintage » pour avoir l’air dans le coup.

Source : http://www.surftheinfo.com/spip.php?page=article&article=1368&lang=fr#forum4326

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2