Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Eternelle BB...

Publié le par Ricard Bruno

Composition de votre serviteur en hommage à Brigitte Bardot...

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Découverte du Kenya...

Publié le par Ricard Bruno

Vous souhaitez découvrir l'Afrique de l'est d'une façon originale et hors des sentiers battus, contactez mon ami" Alexis Pelletier" de ma part !

Le Pilote :

Alexis Peltier, 44 ans, Français, est pilote de brousse spécialisé dans la prise de vues aériennes. Il vit depuis 33 années en Afrique, dont 23 ans d'expérience au Kenya. Il a effectué plus de 6.000 heures de vols en tout terrain.
Il est le Président fondateur de Wings for Earth Maisha Trust, organisme de protection de l'environnement. Dont un des objectifs est "une meilleure compréhension des interactions entre humains et environnement". 
 

Il est organisateur et accompagnateur pour la production de films, de longs-métrage, de documentaires et de catalogues de mode. Il est aussi créateur, organisateur et animateur de safaris aériens personnalisés et de "voyages incentive", en dehors des routes touristiques.


Vous désirez un Safari exceptionnel accompagné d'Alexis Peltier. Un Safari en avion, sur mesure et  personnalisé, possible aussi en ULM, loin des sentiers battus... Venez vivre votre aventure dans un contexte de protection de l'environnement, au Kenya, Tanzanie ou en Ouganda, avec au programme : survol du Kilimanjaro, de la vallée du Grand Rift, des lacs Natron et Turkana, des éléphants d'Amboseli, de la grande migration du Masai-mara.

Le Kenya


Introduction :

Le Kenya est un pays où l'on parle Anglais et Swahili. Le Kenya est traversé par l'équateur, sa superficie est de 582 644 km2, donc à peine un peu plus grand que la superficie de la France. Le Kenya commence par une superbe bande côtière de 440 Kilomètres (en ligne droite), sur l'océan Indien; en bien des endroits encore intacts et remplis d'histoires. Jusqu'à des sommets enneigés toute l'année, en passant par des fôrets luxuriantes, des déserts, des lacs de toutes sortes, de la savane, du bush, des hauts plateaux, canyons, montagnes, volcans actifs ou non... Le tout traversé par la vallée du grand rift de plus de quatre milles kilomètres de long !

http://www.safariavion.com/index.html
info@air-adventures.fr


Pour avoir été au Kenya, à plusieurs reprises je puis vous assurez que vous en garderez un merveilleux souvenir !(Bruno Ricard)

Partager cet article

Repost 0

Une clinique mobile pour les chiens de la rue

Publié le par Ricard Bruno

Jouant à la fois le rôle d'amis et de gardiens, les animaux domestiques sont très souvent la seule compagnie qu'il reste aux sans-abri. Malheureusement, pour subvenir aux besoins de leur chien ou chat, nombreux sont ceux qui sont contraints de se priver de nourriture.

A l'initiative de la fondation Brigitte Bardot, un "bus-clinique" a donc vu le jour cet hiver à Paris, pour permettre aux plus démunis de bichonner leurs compagnons à quatre pattes. Deux fois par semaine, cette clinique mobile s'installe rue Saint-Denis dans le Ier arrondissement et rue Froidevaux dans le XIVe arrondissement et ce pendant trois heures. Des volontaires de l'association s'y relayent pour conseiller les maîtres et soigner les animaux, qui disposent non seulement de caisses pleines de croquettes, d'accessoires et de friandises pour chiens mais également de consultations vétérinaires gratuites.

Pour la fondation Brigitte Bardot, cette opération est une véritable réussite. Elle permet, comme l'explique la porte-parole de cette organisation Constance Cluzet, d'aider le propriétaire à travers l'aide apportée à son chien. Compte tenu du besoin des maîtres, cette action devrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'année.

Source : http://www.europe1.fr/Decouverte/Tendances/Faits-de-societe/Une-clinique-mobile-pour-les-chiens-de-la-rue/(gid)/213048

Partager cet article

Repost 0

Andy Warhol. L'homme aux 1.000 portraits

Publié le par Ricard Bruno

Après Picasso, c'est au tour de l'autre artiste mythique du XXesiècle, Andy Warhol, d'investir le Grand Palais. 250 portraits éclairent la personnalité du «Pape du pop».



Sur les murs blancs, les portraits réalisent une explosion de couleurs. Oranges, rouges, roses, bleus... illuminent les 15 salles de l'exposition. Andy Warhol a immortalisé les personnalités du monde du cinéma (Elizabeth Taylor, Brigitte Bardot), de la musique (Mick Jagger, Elvis Presley), de l'art (Man Ray, Keith Haring), de la politique (Mao, Nixon), de la mode (Sonia Rykiel, Armani)... Pour l'artiste, ces portraits devaient former un grand tableau intitulé: «Portrait de la société». Ce fils d'immigrés tchèques, pratiquants catholiques, est né en 1928 aux États-Unis, à Pittsburgh, au début de la crise économique.

Machine à peindre

Il s'installe à New York où il devient publicitaire. En 1962, il crée ses fameuses boîtes de soupes Campbell. Mais c'est aussi l'année de la mort de Marilyn Monroe. Il peint alors le portrait de celle qui a toujours été son idole. Désormais, tout le monde, célébrités et inconnus, veut avoir son portrait peint par Andy Warhol. Travailleur acharné, il ne s'arrêtera plus, hormis un bref passage par le cinéma. Il réalisera plus d'un millier de portraits de commande dans la célèbre Factory où il engage de nombreux collaborateurs. Son atelier est transformé en machine à peindre. Warhol prend les photos de ses modèles avec un Polaroïd. Une fois les photos agrandies à la taille standard (un carré d'environ un mètre de côté), le travail sérigraphique sur la toile commence. Le procédé permet de réaliser plusieurs versions du modèle avec des couleurs différentes. Brouillant l'identité du modèle, ces tableaux inédits bouleversent les codes traditionnels du portrait. Andy Warhol meurt le 22février 1987 à la suite d'une banale intervention chirurgicale. Une messe est célébrée à la cathédrale Saint-Patrick de New York où il aimait prier. «Toute son oeuvre est marquée par la religion», explique Alain Cueff, le commissaire de l'exposition. De fait, à la fin de la rétrospective, des têtes de mort laissant apparaître le profil d'un nouveau-né et 112 représentations du Christ laissent le visiteur perplexe...

Provocateur mais...

Pour beaucoup, Andy Warhol n'est qu'un provocateur qui a toujours choisi l'argent et la facilité. Mais derrière cette apparence superficielle, l'exposition révèle un grand artiste insaisissable et tourmenté. À la fois timide et audacieux, mondain et sauvage, généreux et radin, glamour et mystique, la personnalité d'Andy Warhol est remplie de paradoxes. Dans son autoportrait, on peut lire ses rêves d'enfant pauvre épris de lumière et ses angoisses d'homme vieillissant. Il se révèle drôle, attentif et modeste dans son livre «Ma philosophie de A à B (et vice versa)».Exposition pratique Galeries nationales du Grand Palais. Jusqu'au 13juillet. Réservations: www.rmn.fr

Source : http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/andy-warhol-l-homme-aux-1-000-portraits-29-03-2009-311836.php

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot pour l'amour des animaux...

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost 0

Paris-Match souffle ses 60 bougies...

Publié le par Ricard Bruno

Le magazine français de photoreportage Paris-Match souffle ses 60 bougies!

Paris-Match souffle ses 60 bougies et, pour l'occasion, le magazine français rendu célèbre par sa devise " le poids des mots, le choc des photos" publie un numéro spécial soulignant l'événement.

Les amoureux du célèbre papier glacé retrouveront des reportages dans les sujets qui font le succès de la publication depuis 1949, la politique internationale, les célébrités, et depuis quelques années, l'écologie.

Cette semaine, un reportage sur la préparation du sommet du G20, une alerte rouge pour le réchauffement climatique et une séance photo avec 34 actrices sont à l'honneur, dont la Québécoise Marie-Josée Croze, Isabelle Huppert et Monica Bellucci.

Pour prouver qu'il sait s'adapter aux évolutions du temps et à la technologie, Paris-Match vient tout juste de lancer sa version numérique, "e-Match" qui pourra être gratuitement consultée sur l'Internet pendant une semaine.

Le magazine réserve également une place spéciale à Brigitte Bardot, dont il a accompagné la carrière au cinéma, au point qu'elle sera surnommée " la petite fiancée de Paris-Match". Depuis, la célèbre actrice et protectrice des animaux, des bébés phoques notamment, a occupé 39 couvertures hebdomadaires au fil des soixante dernières années.

Le magazine, qui avait frôlé les deux millions de tirage sous l'ère "B.B." (les initiales qui ont rendu célèbre Brigitte Bardot), avoisinait les 630 000 exemplaires en 2008.

Paris-Match est distribué dans 120 pays, dont le Canada et les Etats-Unis.

Source : http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5hN8Dkd-NspuwofEUjgLu8rRxK8qg

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Lot-et-Garonne : les services vétérinaires sont intervenus ...

Publié le par Ricard Bruno

Lot-et-Garonne : les services vétérinaires sont intervenus chez un éleveur de chevaux suite à un arrêté préfectoral


Lot-et-Garonne : les services vétérinaires sont intervenus chez un éleveur de chevaux de course suite à un arrêté préfectoral du 6 mars dernier, a-t-on pu lire sur le journal en ligne du sudouest. Les animaux ont été saisis et confiés à la Fondation Brigitte Bardot.

Le rapport de la direction départementale des services vétérinaires (DDSV) étayé par celui des militants de la fondation Brigitte Bardot, indique clairement que l’éleveur a manqué à son obligation. Les animaux mal nourris, non entretenus affichent un taux de mortalité préoccupant. Aussi le jeudi 12 mars dernier, les services vétérinaires sont-ils intervenus chez l’éleveur et ont saisi 17 chevaux dont 13 poulains les plus mal en point sur les 55 de la ferme. Ceux-ci vont être pris en charge par la Fondation Brigitte Bardot dont les membres, lors de leur déplacement sur les lieux, n’ont pas manqué d’indiquer que l’éleveur sera désormais placé sous l’œil vigilant d’un comité de suivi qui va veiller à son activité.

De leur côté par contre, les membres du syndicat des éleveurs d'anglo-arabes et chevaux de sport du département de Lot-et-Garonne affichent leur désaccord quant à cette procédure. Bien que les syndicalistes, par la voix de son président Aurélien Lafargue, reconnaissent le problème de malnutrition, ils réfutent au contraire celui de la maltraitance. Selon eux, il y a lieu de soutenir l’éleveur dans l’entretien de son cheptel et que les poulains doivent être placés chez d’autres éleveurs et non confiés à la Fondation BB. 

Source : http://www.waliboo.com/chevaux/news/lot-et-garonne-les-services-veterinaires-sont-intervenus-chez-un-eleveur-de-chevaux-suite-un-arrete-/37590

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : les confidences de BB

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot a accordé une longue interview au magazine Paris Match. Carrière, amours, maternité... BB dévoile des facettes méconnues de sa vie.

Et Dieu créa la femme, et Dieu créa Bardot... Brigitte Bardot est l'icône glamour par excellence dans les années 60. Par sa blondeur et sa sensualité, elle a longtemps incarné l'idéal féminin. Au-delà du sex-symbol, Brigitte Bardot a dissimulé bien des joies mais aussi des peines. Exceptionnellement, l'actrice âgée de 74 ans a accepté de livrer une interview-vérité à Paris Match. L'hebdomadaire, qui célèbre cette semaine son 60e anniversaire, suit Brigitte Bardot depuis ses débuts.
 
Paris Match a accordé à BB sa première couverture, avant même qu'elle ne se lance dans le cinéma. A 16 ans, elle succombe au charme de Roger Vadim, alors reporter au célèbre magazine, d'où son attachement à Match : "J'étais chez moi. C'était ma deuxième maison". Puis Brigitte Bardot a très vite connu la consécration. Mais en devenant BB, elle a souffert des dérives de la médiatisation, notamment pendant sa grossesse.
 
"J'ai été traquée, manipulée, agressée, planquée jour et nuit (...). Les volets fermés, avec mon gros ventre, j'ai tourné en rond pendant deux mois sous la menace de téléobjectifs sortant de toutes les chambres de bonne, louées depuis des semaines, qui entouraient le 7e étage de mon immeuble", révèle la star.
 
Malheureusement cette surmédiatisation a contribué à ternir les relations de Brigitte Bardot avec son fils Nicolas, fils de l'acteur Jacques Charrier : "Ce fut une naissance d'une incroyable violence, à tous points de vue. J'avais l'impression que j'allais mourir ou devenir folle. Nicolas en a subi les retombées".
 
A propos de ses liens avec son fils, Brigitte Bardot confesse : "Quarante-neuf ans plus tard, je sais que la plus grande injustice que j'ai infligée à mon fils, c'est que je lui en ai voulu de naître dans des conditions pareilles. C'est pourquoi, dans mon bouquin, j'ai écrit ces lignes si dures concernant sa naissance. Je me disais : pourquoi dois-je mettre au monde un enfant qui me bouffe la vie à ce point-là ? Je sais que, pour lui, ce fut une injustice incroyable".
 
Très lucide, Brigitte Bardot reconnaît qu'elle n'est pas une "bonne grand-mère". Elle explique qu'elle ne voit jamais ses petites-filles car "elles vivent en Norvège avec leur père, elles ne parlent pas français". L'actrice conclut en disant "je n'ai jamais cru aux liens du sang". Brigitte Bardot préfère ainsi se consacrer à son combat en faveur de la protection animale. Elle souhaite d'ailleurs que Dieu lui "donne enfin du pouvoir pour (ses) combats et qu'il change l'homme". BB reste toujours égale à elle-même !   


Source : http://people.plurielles.fr/news-people/brigitte-bardot-les-confidences-de-bb-4317803-402.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

L'Europe veut bannir le commerce des phoques

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot ne va plus sur la banquise pour dénoncer le massacre des bébés phoques. Mais, plus de trente ans après les premières mobilisations organisées pour dénoncer cette "chasse cruelle", sa fondation et d'autres organisations non gouvernementales (ONG), comme le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) ou la Human Society International, restent mobilisées.

Le moment est décisif. Alors que le gouvernement canadien vient de sonner l'ouverture de la saison 2009 en fixant à 338 000 animaux le quota de prises autorisées, l'Union européenne se dirige à grand pas vers une interdiction quasi totale des importations de produits dérivés du phoque. Soit les peaux pour leur fourrure mais aussi des composés à base de graisse et d'huile dont les qualités nutritives sont prisées par l'industrie pharmaceutique.

L'Europe est le premier débouché de la chasse commerciale canadienne avec plus de 60 % de parts de marché. Parmi les pays "chasseurs", le Canada est en effet celui qui anime un commerce international dont la destination finale, après un transit par l'Europe, est de plus en plus asiatique.

Début mars, la commission pour le marché intérieur et la protection des consommateurs du Parlement de Strasbourg a adopté, en le durcissant, le projet de règlement proposé par la Commission européenne. Le Parlement pourrait adopter ce texte dans les premiers jours d'avril.

Le règlement proposé par Bruxelles prévoit d'interdire toutes les importations de produits issus du phoque sauf lorsqu'ils proviennent d'une chasse traditionnelle - celle des Inuits notamment - et lorsqu'il aura pu être prouvé que l'animal a été abattu sans souffrances inutiles. C'est la difficulté à établir cette preuve qui a conduit les eurodéputés à exclure cette possibilité.

Les conditions d'abattage des phoques sont le principal argument mis en avant par la Commission pour imposer cette sanction commerciale. Au nom du respect du bien-être animal. Cette préoccupation montante se traduit notamment par l'instauration progressive de normes sur les conditions d'élevage et de transports des animaux. Elle n'a jamais été utilisée pour bloquer l'importation de produits dérivés d'une espèce sauvage, espèce dont la survie n'est de surcroît pas menacée. Ce serait donc un précédent dans le droit commercial international.

Les ONG ont largement contribué à construire le plaidoyer de la Commission qui s'appuie aussi sur un rapport publié en 2007 par l'Autorité européenne de sécurité des aliments. "Les jeunes phoques sont assommés à grands coups d'hakapik (une massue d'environ 1,50 m munie d'un percuteur en métal) puis dépecés sur place, parfois encore conscients. La réglementation impose pourtant au chasseur de vérifier, après avoir frappé un phoque,que l'animal est bien mort avant de passer à un autre. Dans les faits, il faut tuer un maximum de phoques en un minimum de temps en veillant à ce qu'ils ne puissent pas s'échapper", dénonce Christophe Marie, de la Fondation Brigitte-Bardot.

Le gouvernement canadien réfute cette présentation et met en avant le durcissement récent de la législation pour éliminer les pratiques les plus critiquées. Ainsi l'utilisation de l'hakapik a été restreinte. Les chasseurs avant de dépecer l'animal doivent s'assurer de sa mort non plus en vérifiant les réflexes oculaires, un critère jugé insuffisant par les vétérinaires, mais par une palpation du crâne.

Le ministère des pêches et des océans canadien a vivement critiqué la décision du Parlement européen, laissant entendre un probable recours devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) si le projet devait être adopté, ce qui suppose qu'il obtienne l'aval du Conseil européen. La Norvège a fait savoir qu'elle envisageait de faire de même.

A ce jour, les partisans d'une interdiction des importations assouplie de dérogations - parmi lesquels la Suède, la Finlande et les pays baltes - l'emporteraient de quelques voix au sein du Conseil. De son côté, la France vient de se rallier à la ligne plus dure emmenée par l'Allemagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni...

Il n'y a pas qu'en Europe que le vent tourne pour les chasseurs de phoques. En Russie, Vladimir Poutine a interdit, il y a quelques jours, la chasse sur les animaux de moins d'un an. Au Canada même, le sénateur de l'Ontario Mac Harb vient de déposer un projet de loi visant à interdire la chasse commerciale dont il juge l'image déplorable pour son pays. Mac Harb dénie tout avenir à cette activité dont il estime qu'elle coûte plus en subventions qu'elle apporte de revenus aux chasseurs.

Source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/03/26/l-europe-veut-bannir-le-commerce-des-phoques_1172837_3244.html

Partager cet article

Repost 0

La France s'apprête à se prononcer pour une interdiction de la chasse aux phoques

Publié le par Ricard Bruno

PARIS - La France s'apprête à se prononcer pour une interdiction totale du commerce des produits dérivés du phoque dans l'Union européenne, a-t-on appris jeudi auprès du ministère du Développement durable et de la fondation Brigitte Bardot.

Le ministre Jean-Louis Borloo "a donné un avis favorable à l'interdiction quasi totale du commerce des produits dérivés du phoque, avec une petite exception pour ceux issus de la chasse traditionnelle des Inuit", indique-t-on au ministère.

Une telle mesure, si elle était adoptée par Bruxelles, marquerait pour Brigitte Bardot, "l'aboutissement de 33 ans de combat", a souligné Christophe Marie, un des responsables de la fondation créée par l'actrice française.

Un vote doit avoir lieu au Parlement européen sur cette question lors de la prochaine session plénière de l'assemblée, en avril.

Les pays européens se sont prononcés fin octobre pour une interdiction du commerce des peaux de phoques tués dans des conditions cruelles mais ont différé leur décision définitive.

Une commission du Parlement européen (PE) a endossé début mars un projet de règlement prévoyant l'interdiction totale de tout commerce dans l'UE de produits dérivés de la chasse aux phoques, rejetant toute dérogation pour les produits issus d'une chasse "non cruelle".

Selon Christophe Marie, "il y a une majorité qui se dégage" en faveur d'une telle interdiction. Outre la France, le Royaume Uni, la Belgique le Portugal, la Hongrie, la Pologne, la Grèce, les Pays-Bas, l'Italie, l'Autriche, font partie des pays qui y sont favorables.

La Finlande, la Suède, les pays baltes, l'Irlande et l'Espagne, entre autres, militent pour des dérogations concernant les produits issus d'une chasse "non cruelle".

La Norvège également, pays non membre de l'UE mais qui appartient à l'espace économique européen.

La mesure vise essentiellement le Canada, où la chasse aux phoques vient de s'ouvrir sur la côte atlantique, suivi du Groenland, l'Islande, la Namibie, la Norvège, la Russie et au sein de l'UE, la Suède, la Finlande et le Royaume-Uni.

L'Europe représente le principal débouché pour les peaux de phoques.

Source : http://www.romandie.com/ats/news/090326160317.j4uvb3yt.asp

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>