Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brigitte Bardot Bardot !...

Publié le par Ricard Bruno

J’ai profité de ma p’tite virée parisienne pour aller voir l’expo sur Brigitte Bardot à Boulogne.

Steph avait pris son RTT pour passer sa journée avec sa belge préférée (sic) et notre programme était fait: Quai Branly et déjeuner dans sa sublime cafette! C’était sans compter notre super Geraldine qui alléchée par cette journée nous a proposé Bardot.

C”atait, contre toute attente géniale! Plein mais plein de photos, d’infos. Une expo super moderne où l’on découvre une Bardaot super travailleuse, qui a fait des tonnes de films, de la musique. Une fêtarde a St Trop, et surtout mais vraiment une bombe!

Elle est belle, féminine et avec sa manière si particulière d’articuler, on ne pouvait que fondre.

Encore une: une star. Dès ses 16 ans, elle a participé à un défilé (non rémunéré pour ne pas passer pour une mannequin) ce qui lui a permis d’étre choisie par Elle pour des photos, puis une deuxième série puis son premier film..; Et voilà, dès 17 ans elle était lance.

Une star. Une étoile qui dès son plus jeune âge a réussi et a continué. Bien sûr alle a ramé avec son succès, a fait une tentative de suicide mais quelle vie!

Pas de galère, on l’a choisi et ça a perduré. Peut être une ou deux femmes par génération ont eu des vies aussi chanceuses et limpides….

bardot

Source : http://www.balivernes.be/blog/2009/12/brigitte-bardot-bardot/
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot dans "Célébrité"

Publié le par Ricard Bruno

 

Image
      Le vrai visage de la
première Dame de France
Dans l'intimité de Carla Bruni

JEANNE MAS
DERNIER RETOUR
EN ROUGE ET NOIR

BB
STAR ETERNELLE

KENNEDY
SES AMOURS
CACHEES

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Le bourreau de Mambo condamné à 2 mois ferme...

Publié le par Ricard Bruno

DR
Un adolescent de 16 ans a été condamné hier par le tribunal pour enfants pour avoir aspergé d’essence et mis le feu à l’animal le 10 août dernier à Espira-de-l’Agly. Des "actes de cruauté" qui ont suscité émotion et mobilisation.

Le froid n’aura pas eu raison des sympathisants de Mambo, ce tristement célèbre petit chien dont la photo, le corps à moitié mutilé par ses terribles brûlures, a fait le tour de France. Sévèrement brûlé par des jeunes le 10août dernier à Espira-de-l’Agly.  Bravant le mauvais temps, les représentants d’associations de défense des animaux et autres "fans" anonymes se sont rassemblés devant le tribunal pour enfants tout l’après-midi afin d’accompagner leur "mascotte". Tandis qu’à l’intérieur, un adolescent de 16 ans, répondait à huis clos d’"actes de cruauté envers un animal".

En clair, pour avoir aspergé d’essence et avoir incendié l’animal après avoir demandé à sa petite-amie de le capturer et de le lui emmener. La jeune fille, âgée de 22 ans, avait été jugée la première pour complicité le 15septembre dernier devant le tribunal correctionnel et condamnée à un an de prison dont six mois ferme. L’adolescent a quant à lui écopé d’une peine d’un an de prison dont deux mois ferme assortie d'une mise à l'épreuve pendant 18 mois avec obligation de soins. Il devra en outre verser 500 euros de dommages et intérêts. Le parquet avait requis un an dont trois mois ferme.

"C’est une peine effective et c’est bien. Ceci signifie que lorsqu’il aura purgé ces deux mois, il sera placé directement dans un centre éducatif fermé pour une durée qui peut aller jusqu'à 18 mois. Il est au final plus sévèrement condamné que sa complice", expliquait hier Me Ferré (Paris) au nom de la SPA nationale, qui s’est constituée partie civile comme la Fondation Brigitte Bardot, 30Millions d’amis et d’autres associations de défense des animaux.

Et l’avocat de poursuivre: "Je suis satisfait dans la mesure où la loi ne me permet pas d’aller au-delà Pour ces faits de cruauté, la peine maximale prévue est de 2 ans de prison. Mais il bénéficie de l’excuse de minorité. Reste que d’explication, aujourd’hui encore, nous n’en avons pas".

"Je ne peux pas l’expliquer"

"Je ne sais pas. Je ne peux pas l’expliquer. J’avais bu 6 à 7 verres de whisky et j’avais fumé du cannabis" s’est, selon nos sources, contenté de justifier l’adolescent pressé de questions par les avocats de la partie adverse. Tandis que son conseil, appuyait sa plaidoirie de défense sur son enfance difficile, entouré d’un père alcoolique qui frappait sa mère.

"Il y  à un aspect médical qui intervient manifestement dans ce dossier. L’obligation de soins prévoit d’ailleurs qu’il fasse l’objet d’une expertise psychiatrique par des spécialistes ce qui n’a pu encore se faire", ajoute Me Ferré. "Le psychologue a d’ailleurs précisé que "la gradation dans l’horreur était de nature à inquiéter". Ce jeune garçon est délibérément passé à l’action A trois reprises, il avait la possibilité d’interrompre sa bêtise et il ne l’a pas fait. Pourquoi? La prise de conscience demeure nulle et ça, c’est terrible. "

Devant le tribunal, les amis de Mambo se voulaient, eux, moins modérés. Et, en un mot: "déçus".  "Nous attendions une peine exemplaire", expliquaient les bénévoles du refuge SPA du polygone nord, venus montrer des photos de Mambo à son arrivée au dispensaire.  "Non, ce n’est pas assez pour ce qu’il a fait", regrette aussi la famille Goizé, qui a recueilli le petit chien après le drame. "C’est dégueulasse. Il aurait dû prendre plus de prison ferme. C’est étonnant qu’il est moins que sa complice car c’est l’auteur principal. Mais il est mineur… On se réserve la possibilité de faire appel. On va voir". 

Source : http://www.midilibre.com/articles/2009/12/14/A-LA-UNE-Le-bourreau-de-Mambo-condamne-a-2-mois-ferme-1036050.php5
Partager cet article
Repost0

MERCREDI 16 DECEMBRE A 22H50 NE MANQUEZ PAS VIVE LA TELE SPECIAL BRIGITTE BARDOT PRESENTE PAR MAREVA GALANTER

Publié le par Ricard Bruno

VIVE LA TÉLÉ BRIGITTE BARDOT // PRÉSENTÉ PAR MAREVA GALANTER

 

À l’occasion de l’exposition “Brigitte Bardot les années insouciance” dont Paris Première est partenaire, retrouvez un

Vive la Télé dédié à notre B.B. nationale.

 

 

bb_vivelatele.jpg

 

 

ÉMISSION “SPÉCIAL BARDOT” // À 22H50


Un spectacle entièrement consacré à Brigitte Bardot pour la nouvelle année 1968. Filmée chez elle à la Madrague, elle

chante ses plus grands succès seule ou en duo... Découvrez aussi une séance photos où elle apparait tour à tour dans

des tenues plus sexy les unes que les autres. Produit par Bob Zagury (1969) Réalisé par François Reichenbach et Eddy Matalon.

 

FILM “ET DIEU... CRÉA LA FEMME” // À 23H45


Un film culte qui propulse Brigitte Bardot, Roger Vadim et

Jean-Louis Trintignant au rang de stars internationales du

cinéma Français. Brigitte Bardot devient ave c ce film un

mythe et un sex-symbol mondial !

Juliette est une belle jeune femme ingénue totalement

insouciante. Tous les hommes du petit village de Saint-Tropez

sont fous d’elle. Mais elle ne pense qu'à s'amuser et sème

la pagaille en confondant maris et amants.

Réalisé par Roger Vadim (1956). Avec Brigitte Bardot et Jean-Louis Trintignant.

 

DOCUMENTAIRE “BRIGITTE BARDOT : FEMME OU MYTHE” // À 01H30


Sur un plateau présenté par Jean-Pierre Elkabbach, Brigitte Bardot est interviewée par Claude Saraute, René Barjavel

et François Nourissier entre autres...

Source : http://parispremiereleblog.m6blog.fr/archive/2009/12/14/mercredi-16-decembre-a-22h50-ne-manquez-pas-vive-la-tele-spe.html
Partager cet article
Repost0

Abattage rituel: 72% des Français contre la mise à mort...

Publié le par Ricard Bruno

Abattage rituel: 72% des Français contre la mise à mort sans étourdissement préalable, selon un sondage
AP | 14.12.2009 | 13:43

Une large majorité de Français dit désapprouver la dérogation permettant de ne pas étourdir les animaux tués dans le cadre de l'abattage rituel, selon un sondage IFOP réalisé pour quatre associations de protection animale et rendu public lundi par la Fondation Brigitte Bardot.

Priés de dire s'ils approuvent ou non la dérogation accordée pour les animaux tués dans le cadre de l'abattage rituel sans avoir été étourdis, 72% des sondés disent désapprouver cette dérogation, quand 12% l'approuvent et 16% ne se prononcent pas.

Depuis 1974, une réglementation européenne impose l'étourdissement des animaux avant leur abattage, une dérogation ayant été accordée à l'abattage rituel, essentiellement pratiqué dans les rites musulman et juif.

Le même sondage indique que 59% des Français interrogés disent s'opposer à l'abattage rituel d'animaux pour les fêtes religieuses, alors que 30% d'entre eux "ne s'y opposent pas" au motif qu'"il est nécessaire de respecter la pratique religieuse de chacun". Enfin, 11% des sondés ne se prononcent pas.

- sondage réalisé du 8 au 10 décembre auprès d'un échantillon de 1.015 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. AP

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20091214.FAP7952/societe/societe/

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Expositions Brigitte Bardot « Les années insouciance »

Publié le par Ricard Bruno

Dimanche 13 décembre 2009

La magnifique exposition Brigitte Bardot « Les années insouciance » vous plonge dans le virage à 180° d’une génération. Jusqu’au 31 janvier 2010 à Boulogne-Billancourt Espace Landowski.

impression Envoyer l'article � un ami title=
 

Exposition Brigitte Bardot « Les années insouciance »

tresse rose ©Ghislain Dussart

Depuis le 29 septembre 2009, jour anniversaire des 75 ans de Brigitte Bardot, et jusqu’au au 31 janvier 2010, Boulogne-Billancourt ouvre les portes de l’espace Landowski sur l’exposition Brigitte Bardot « Les années insouciance ». Sur près de 1000 m2, photos, videos, extraits de films, textes, tableaux et objets divers permettent de suivre la vie et la carrière de la plus grande star française.

Dès les premiers pas vous êtes « dedans : scandale, cris, rejets, passion, férocité. Intitulée « Haine, amour et trahison », la première salle abrite des projections en boucle de deux extraits les plus célèbres du film quasi biographique de Louis Malle « Vie privée » : BB-Joy insultée dans l’ascenseur par une femme, l’émeute de Cannes. Cette dernière est diffusée à côté de la scène réelle survenue… six ans après le film, en 1967. Des scènes terrifiantes. A l’instar de la jeune actrice, le visiteur est jeté brutalement au coeur du phénomène BB, qui fut à la fois bardotlatrie et bardot-phobie.

Une passerelle entre deux France
profil bandeau © Ministère de la culture - Médiathèque du PatrimoineSam Lévindist.RMN

Puis vous suivez, dans l’ordre chronologique, la vie de Brigitte Bardot, qui n’est jamais dissociée du phénomène de société. Ainsi, des scènettes filmées lors de sa petite enfance avaient été agrémentées de musique suggestive pour être diffusées lors d’une émission de télévision, dans les années 60. Ensuite, la toute jeune fille, presque enfant et encore élève de danse classique, commence à faire la couverture des magazines. Des images éblouissantes de fraîcheur. Entre-temps, vous aurez franchi la passerelle « La France de René Coty », histoire de vous remémorer l’esprit de cette France d’alors, austère et conservatrice.

Puis l’exposition se poursuit film par film, avec musiques, extraits videos, photos et textes. Où l’on réalise que BB tourna avec les plus grands : Roger Vadim, Claude Autant-Lara, Louis Malle, Julien Duvivier, Henri-Georges Clouzot, Marc Allégret , Jean-Luc Godart, Michel Deville… Des espaces thématiques présentent : « Si Don Juan était une femme » pour BB et ses amours, « Coquillages et crustacés » pour la Madrague, « La belle et le blues » pour BB et la musique, « Le Bardot show » pour BB et la TV, et d’autres encore. Dans « L’éternité BB », une série de tableaux montre qu’elle inspira aussi de grands artistes, tels Kees Van Dongen, Sam Levin, Pierre et Gilles, Christo...

En effeuillant BB
Brigitte Bardot, 1968 © Jacques Héripret

Peu de tenues de la star sont visibles. Son corps prend tant de place. Présent tout au long du parcours, il est vite « effeuillé » des tenues de jeune fille de bonne famille des débuts. « Brigitte Bardot - Les années insouciance » est un hommage à la beauté, à la joie de vivre et à la liberté. Deux heures vous sont nécessaire pour vivre pleinement cette magnifique exposition qui vous plonge dans le virage à 180° d’une génération. La société qui retrouvait doucement ses marques et un confort douillet au sortir des années sombres fut emportée sans y rien comprendre par une tornade dont le surnom jaillit aussi naturellement qu’elle : BB.

Le parcours s’arrête avec la fin de la carrière cinématographique de la star. La suite de sa vie, consacrée à la défense des droits des animaux, fait l’objet d’une seule salle, suivie d’une deuxième montrant des images et des videos difficilement soutenables. Le film « l’Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-Chemise » éloigna en effet à jamais Bardot du cinéma. Car, comme l’écrivit si joliment Françoise Sagan : « En 1954 il s’agissait d’être vertueuse et Bardot ne l’était pas. En 1975, il s’agit d’être licencieuse et Bardot ne l’est toujours pas. Elle ignore ces deux termes. Comme tout animal doué de raison, elle n’a rien à voir avec la civilisation chrétienne et ses tabous et en même temps rien à voir avec la destruction ou la haine de ces tabous. »

Pendant toute la durée de l’exposition, le cinéma de l’Espace Landowski invite à (re)découvrir les plus grands films de B.B. Programmation, tarifs et informations pratiques sur :

www.cinemaboulogne.com

Pourquoi Boulogne ?

Avec ses studios mythiques créés en 1942, la ville de Boulogne-Billancourt est intimement liée à l’histoire du cinéma français. Dans le cadre d’une nouvelle politique culturelle, elle lance un cycle d’expositions sur le thème « Acteurs et Société » et inaugure ce programme avec une première exposition consacrée à Brigitte Bardot. Fruit de la rencontre entre Pascal Fournier, maire-adjoint à la culture, Bruno Ricard, collectionneur, et Jean-Marc Philippe, cinéaste, l’idée et le concept de cette exposition sont nés à Boulogne-Billancourt.

Lire aussi
- Exposition Brigitte Bardot
- « Brigitte Bardot, par amour...et c’est tout »
- Brigitte Bardot, le mythe éternel
- Bardot, la légende
- Brigitte Bardot, les films

Exposition Brigitte Bardot « Les années insouciance »
 Jusqu’ au 31 janvier 2010
 Entrée : de 8 à 3 €
 Espace Landowski : 28, avenue André Morizet 92100 Boulogne Billancourt
 Du lundi au dimanche de 11h0 à 19h30
 M° Marcel sambat 
 
Source : http://www.toutpourlesfemmes.com/conseil/Bardot-Les-annees-insouciance.html?xtor=RSS-2
Partager cet article
Repost0

Exposition Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

ATTENTION FERMETURE EXCEPTIONELLE DE L'EXPOSITION LE 25 DECEMBRE 2009 
ET
LE 01 JANVIER 2010


Partager cet article
Repost0

Adoption : Pensez fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Créé en 1995, le service des adoptions de la Fondation s'occupe de faire adopter des animaux abandonnés. Le service des adoptions de la Fondation propose environ 200 chiens et 240 chats à l'adoption.

Tous attendent une famille à la Mare Auzou, notre refuge de 8 hectares dans l'Eure ou au sein de familles d'accueil provisoire. En raison de changements de situation familiale (divorce, expulsion etc.), de déménagements à l'étranger, d'un décès, de problèmes de santé de leurs maîtres (hospitalisation), ces animaux ont été abandonnés. D'autres ont été retirés suite à une procédure juridique pour mauvais traitements.


D'autres encore, proviennent d'élevages en liquidation. Chaque trimestre, l'Info-Journal de la Fondation consacre une double page à leur présentation.

Pour adopter un animal, contactez le service adoption au 01 45 05 14 60 - Fax 01 45 05 14 80.

adopter un chien 
 
 
 
   
adopter un chat
 

 Adoption cliquez ci dessous pour découvrir votre futur compagnon :
http://www.fondationbrigittebardot.fr/adoption
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot, scandalisée par le massacre de dromadaires en Australie

Publié le par Ricard Bruno

Nous vous l'annoncions la semaine dernière, l'Australie a décidé d'abattre un troupeau de 6.000 dromadaires. Une mesure radicale et prise dans l'urgence que dénonce aujourd'hui Brigitte Bardot.

 

"Vous perpétuez vos erreurs sans cesse, après les lapins, les chevaux, maintenant les dromadaires ! C'est indigne d'une nation comme l'Australie", a déclaré la star.

Ce n'est pas la première fois que Brigitte Bardot et sa fondation se mobilisent contre certaines pratiques australiennes. Il y a quelques mois déjà, l'actrice avait été choquée par la décision du gouvernement de Queensland qui a décidé de tuer 6.000 Brumbies (des chevaux sauvages) au cours des cinq prochaines années. La raison de ce massacre? Ces animaux détruiraient la flore sauvage et seraient donc nuisibles à l'écosystème.

Les dromadaires, eux, sont accusés de détruire le petit village de Docker River, dans le centre du pays. Victimes de la sécheresse, ils sont assoiffés et pour se désaltérer, ils n'hésitent pas à déterrer les canalisations, à accéder aux réservoirs d'eau et même à essayer de s'introduire dans les habitations.

Selon la Fondation Brigitte Bardot, l'Australie est responsable de cette prolifération et n’a jamais rien entrepris pour réguler la population. L’argent consacré à cette tuerie devrait plutôt l’être à des programmes de délocalisation et de gestion humaine de ces populations animales.

"Vos pratiques sont scandaleuses et je reçois de nombreux courriers indignés de particuliers qui me demandent de réagir et d’alerter l’opinion publique mondiale, comme je l’avais fait pour dénoncer le massacre des phoques au Canada", conclut Brigitte Bardot.

Dromadaires-starnimo





























Source : http://www.starnimo.com/2009/12/10/188-actu-people/brigitte-bardot-scandalisee-par-massacre-dromadaires-australie.html
Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>