Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Béatrice Rosen : Une égérie glamour et sexy pour le nouveau BB de Lancel !

Publié le par Ricard Bruno

Béatrice Rosen a su charmer le monde grâce à son air mutin et ses lèvres pulpeuses... Une combinaison secrète qui a emmené la ravissante actrice au statut d'égérie d'une des maisons les plus luxueuses et élégantes : Lancel ! Fondée en 1876 par Angèle Lancel et aujourd'hui présidée par Marc Lelandais, la maison Lancel a choisi la belle Béatrice pour incarner leur sac Premier Flirt et le dernier modèle en date le BB.

Si Brigitte Bardot a imaginé un sac en adéquation avec sa personnalité et les causes qu'elle défend, c'est Béatrice qui joue les égéries pour ce nouveau modèle. Ainsi, on a pu retrouver la pétillante comédienne hier au Salon France Amérique de Paris pour la soirée de lancement du dernier sac Lancel.

Pour l'occasion, Béatrice portait une tenue très sexy et complètement BB. Jolie robe blanche épurée et très printanière signée DSquared, rouge à lèvres rouge et chevelure blonde comme les blés, elle était à croquer et tout le monde fut charmé. Notez qu'elle arborait également des bijoux Van Cleef & Arpels et une montre Jaeger-LeCoultre. Assurant la relève après Laure Manaudou ou encore Isabelle Adjani, Béatrice Rosen est la plus parfaite des égéries.

Alors que nous la découvrirons bientôt sur la campagne du BB - qui a été shootée à Saint Tropez -, la comédienne sera également dans la pièce Sept ans de réflexion au côté de Bernard Tapie à partir de septembre

Source : http://www.purepeople.com/article/beatrice-rosen-une-egerie-glamour-et-sexy-pour-le-nouveau-bb-de-lancel_a58037/1

 

 

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

BB à l’honneur chez Lancel...

Publié le par Ricard Bruno

PHOTOS soirée de lancement du sac BB de Lancel

 

BB à l’honneur chez Lancel

Hier soir à Paris, Lancel organisait sa soirée de lancement du sac BB. Les membres du jury de Nouvelle Star, anciens et nouveaux, ont répondu présents à l’appel.

Lancel a toujours aimé les actrices. Après avoir lancé le modèle Isabelle Adjani, c’est l’icône glamour des années 60 Brigitte Bardot qui est mise à l’honneur par la marque de maroquinerie. Cultivant le mystère, jusqu’à présent la maison française avait pris soin de ne laisser filtrer que très peu d’infos sur ce nouveau modèle décrit comme « à l'image des goûts, de la vie et de la silhouette » de l'actrice.

Mais hier, le voile a été levé au cours d’une soirée spéciale organisée à Paris. Pour l’occasion, bien évidemment, de nombreux people ont été invités. On a ainsi pu voir plusieurs éléments du jury de Nouvelle Star : une ancienne en la personne de Marianne James et deux actuels venus en charmante compagnie : Philippe Manœuvre et Marco Prince.

Le BB bag s’adresse à « chaque femme qui veut avoir un peu de Bardot en elle »... et qui pour cela sera prête à débourser 680 euros pour la version tweed entièrement biologique, 880 euros pour l'alcantara.

Source : http://www.voici.fr/potins-people/les-photos-star/photos-soiree-de-lancement-du-sac-bb-de-lancel-361216

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Je veux le même beauty look que Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

je veux le meme volume que brigitte

Icône des années 60, est devenue le sex-symbol de toute une génération et l'incarnation de l'émancipation de la femme. Femme-enfant dans les pages mode du Elle dans les années 50 ou bombe sexuelle dans Et Dieu...créa la femme en 1956, B.B reste un des fantasmes absolus pour les hommes.

Alors que Lancel sort ce mois-ci un sac hommage à la star, découvrez toutes les astuces pour copier le beauty look de la blonde sulfureuse.

Lèvres rosées, regard ourlet de noir et crinière sauvage, le look sensuel de B.B est toujours au top.

Source: http://www.leparisien.fr/laparisienne/beaute/je-veux-le-meme-beauty-look-que-brigitte-bardot-15-06-2010-965570.php

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Exposition Brigitte Bardot à Saint Tropez : Jour J-moins 7 jours!

Publié le par Ricard Bruno

Exposition  

 

 

Exposition Brigitte Bardot
Exposition

  affiche exposition brigitte bardot saint tropez-copie-1
 
   
 

PRESENTATION

La première exposition consacrée à BB, star mondiale, égérie des plus grands artistes de son temps, immortalisée par les plus grands photographes, est un voyage unique dans le cinéma glamour et festif des années 50 à 70. Une exposition immersive

Construite en trois parties, sur la base d’un parcours chronologique, l’exposition plonge le visiteur au cœur d’une promenade dans la vie tumultueuse de Brigitte Bardot. Une succession d’alcôves thématiques présentant les moments clés de la vie de B.B, chacune d’entre elle évoquant une chanson, un film, une émission de télé...

800 mètres carrés d'éblouissement sur le mythe Bardot, vue par les plus grands artistes, peintres, photographes, sculpteurs et créateurs de mode.
B.B est incontestablement l’impératrice du rêve. Elle nous invite à rêver une fois de plus.

Laissez-vous séduire...

« Exposition Brigitte Bardot » à l’Espace Rendez-vous des Lices à Saint-Tropez – Du 23 juin 2010 au 31 octobre 2010

 

INFOS PRATIQUES  
   
  Infos pratiques

Place des Lices
83990 Saint-Tropez

Horaires Juin Septembre Octobre : de 11h à 20h
Horaires Juillet Aout : de 11h à 0h00

Horaires : de 11h à 21h (fermé le mardi)
Partager cet article
Repost0

Lancel : Sac Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

P_sacbb LUDOVIC
Le Figaro
Quand Bardot inspire Lancel
Après le succès de l’Adjani, le maroquinier présente le Brigitte Bardot, un sac inspiré par l’icône qui marchait pieds nus. Un lancement minuté.

Paru le 14.06.2010 , par Nolwenn Le Blevennec

(1/2)

Demain est un grand jour pour Lancel. Les vitrines de tous ses magasins vont revêtir un ensemble vichy et c’est à travers un œilleton que les clients pourront, pour la première fois, apercevoir le Brigitte Bardot, le sac noué à devenir l’un des grands classiques de la marque, avec le Premier Flirt et l’Adjani. L’événement exigeait une communication à sa mesure. Pendant des semaines, le Bardot est allé de mensuel en hebdomadaire, en taxi (métro interdit), incognito dans une grande poche rouge et dorée. Les rédactions avaient la formelle interdiction de le « shooter »… qu’elles ont pour beaucoup outrepassée. Seules deux photos du fameux sac ont été mises à la disposition de la presse. On les a vues ces dernières semaines dans Gala, L’Express Style, Grazia… Et la plupart des journalistes ne disposaient que de quelques minutes pour palper l’objet, l’examiner, l’essayer.

Si Lancel a multiplié les mystères, c’est que l’enjeu est capital : après Isabelle Adjani, le maroquinier s’attaque à la muse absolue. C’est à Leonello Borghi (ex-Armani et Ralph Lauren), le directeur artistique nommé en janvier dernier, que la marque a confié cette tâche ardue. L’exercice, type portrait chinois, s’apparentait à un défi anthropomorphique. Le jeune styliste a donc aussi été missionné pour expliquer aux journalistes sa démarche artistique.

Dans le bar d’un hôtel parisien, fin mai, le designer italien ouvre son carnet d’inspiration, d’un air convaincu. « Il a fallu que je me plonge dans des milliers de photos pour faire des choix d’allures et de traits de caractère », explique-t-il dans un français parfait. Comme l’actrice est connue pour avoir de la personnalité, on le croit quand il raconte : « Brigitte s’est investie à toutes les étapes de la création. Elle appelait, jour et nuit, pour donner une idée, apporter telle précision. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d'articles It list pour papas starsQuand Bardot inspire LancelLa Coupe du monde vue du vestiaireBio topsTous au carré !Même le jean s'embourgeoiseSo chic tropiquesBelle de matchCouper court à la chemisette ?Ralph Lauren : portrait d'un ho...Mélanie Laurent, la muse du cré...La croisière Chanel s'amuse !Mon idée de la mode : Mathieu C...2010, l'année du chinoChopard : glamour et grandes m...Le luxe sous pavillon Dior à S...Déesses des sablesMaillots, comment se jeter à l'eauMon idée de la mode : IziaL'uniforme sur tous les frontsSéries télé : la mode en guest...Interview express : Christian L...L'or éthique fait ses premiers...Vanessa ou l'instinct du styleVanessa cocoone chez KarlMon idée de la mode : Alysson P...Factory storyLe « kitten heel » ou le charme...Diamants sur denimIsabel Marant, reine de la PommeTalents d'Hyères et de demainChaumet sous l'empire de JoséphineVictoire, la révolutionnaireMode in ChinaLe sacre du PrintempsUltramoderne éléganceRêves de sableMon idée de la mode : Kasia Smu...Un seul produit, mais le meille...Féminin sensuelL'exotisme sur le bitumePetit précis d'élégance à l'usa...Eva Herzigova sur toute la ligneRalph Lauren ouvre une ambassad...Lapo Elkann : business classeMon idée de la mode : Joséphin...Le sabot s'urbaniseLe destin de Pierre CardinChemise culteLe blouson collège, bon élève d...Farida Khelfa et Marine Delterm...Carla rédac' chefLe Paris de Vanessa SewardÉté indienLes tissus donnent le "la"Le chic italien, mamma mia !Le costume prend une vesteCachez cette cheville que je ne...Faut-il sortir les femmes du pl...À la verticale de l'étéLes métamorphoses de John GallianoMon idée de la mode : Irina La...Internet, nouvelle fashion vit...Sacs de (jeunes) damesCes égéries qui nous ressemblentUn hiver sous influencesDerniers défilés à ParisAlexander McQueen, derniers che...Le beige se radicaliseLes irréductibles du styleParis et ses monstres sacrésLes divas du dressingNéo drapésLe week-end de Loïc PrigentTribal mixDessous dessusGlam kakiUltra graphiqueL'été, tendre est le cuirUrban countryLe rouge et le roseBlanc absoluParis à toute allureCes créateurs qui nous veulent...C'est quoi une pièce qui marqu...De la suite dans les idéesMasculin féminin, par Véronique...Aux racines du Made in ItalyRegards vers le futurLuxe, libido et vestiaire domin...Dures dehors, fragile dedansL'élégance essentielle, par Cha...Un concentré de mode italienneMarion Cotillard : “Je crois av...L’english touch a encore frappéMon idée de la mode : Pauline L...Défilés à l'anglaiseUne belle allure cosmopoliteUne mode sous haute protectionGlamour parade

 

Sacbb Lancel

« Il me ressemble parce qu’il fait la moue, est à la fois tendre et inattendu et ne se galvaude pas n’importe où. C’est mignon d’être un porte-secret », nous confie de son écriture ronde Brigitte Bardot.

 
Le Figaro
Quand Bardot inspire Lancel

Une poche extérieure inspirée du décolleté

Dessins et photos à l’appui, le DA nous montre les ressemblances entre sa création et l’icône des années 1960, n’hésitant pas, pour les besoins de sa démonstration, à mettre Bardot en pièces. Ses longs cheveux blonds deviennent des pompons qui pendent de chaque
côté (très Lancel). L’anse torsadée s’inspire de ce large bandeau noir qu’elle portait si souvent. Tandis que l’anatomie de Bardot, ses courbes et son sex-appeal ont été « récupérés » pour dessiner le corps du sac. Sans oublier la poche extérieure, inspirée du décolleté plongeant qu’affectionnait la blonde explosive.

Enfin, comme sa muse aime la musique, le BB se pare aussi d’une bandoulière de guitare et d’une ceinture bohémienne. « Il me ressemble parce qu’il fait la moue, est à la fois tendre et inattendu et ne se galvaude pas n’importe où. C’est mignon d’être un porte-secret », nous confie de son écriture ronde Brigitte Bardot, qui n’utilise pas Internet. « C’est une femme très sauvage et sensuelle. Son sac ne pouvait pas être une boîte carrée et dépouillée ! », s’exclame Leonello Borghi. L’Adjani étant rectangulaire, quelles conclusions en tirer ?

À l’intérieur, c’est l’univers de l’actrice que l’on retrouve. Le vichy rose vif de la doublure, la fameuse marguerite en métal, qui accompagne la signature de Bardot encore aujourd’hui. Tandis que les poches intérieures s’appellent place des Lys, Madrague… Comme en écho, Lancel vient d’ailleurs d’ouvrir sa première boutique à Saint-Tropez. À deux pas de chez l’actrice, pour que les deux Bardot ne se perdent pas de vue.

Mais surtout, surtout, si le sac est fidèle à l’ardente alliée des animaux, c’est parce qu’il n’est évidemment pas en cuir. Quelle incohérence, sinon ! Le BB existe en deux versions : l’une en tweed (coton biologique), l’autre en alcantara, une fibre synthétique souple conçue à base de polyester. Les finitions sont en cuir… de synthèse. Même les couleurs ont été élaborées avec des teintures à base de fruits et de légumes. « J’espère de tout mon cœur qu’il sera un sac “nouvelle vague”, qui donnera un exemple à la mode, afin qu’on en termine avec les crocodiles, les serpents et le cuir en général dans la maroquinerie », poursuit Bardot dans sa lettre au Figaro. Mais l’éthique a un prix (à partir de 680 euros pour le modèle tweed, 880 euros en alcantara), car la mise au point des matières de synthèse coûte cher. Peu importe, avec le BB, Lancel a l’intention de s’installer dans la cour du club fermé de la très haute maroquinerie.

 

Source : http://madame.lefigaro.fr/mode/en-kiosque/2903-quand-bardot-inspire-lancel/2

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot inspire Lancel...

Publié le par Ricard Bruno

Imaginé avec la complicité de l'actrice, le sac B. Bardot de Lancel qui sort ce mardi rend hommage la star.

La révolution Bardot côté style comme côté moeurs advint sans prévenir. Pourtant il y eut des signes prémonitoires. Elle fut d'abord mannequin. Sa première couverture d'un magazine date de 1950, pour Elle. Cheveux courts, maintien de danseuse, ce n'était plus une enfant et pas encore une femme. C'était la jeune fille moderne, dont Bonjour tristesse, de Françoise Sagan (1954), préciserait les contours. L'allure de la demoiselle, déjà, était inspirante. Sur son modèle valsèrent les petites robes vichy à Saint-Germain-des-Prés. A 16 ans à peine, Brigitte avait conquis la rue.

 

Elle tourna quelques films, convola avant l'âge légal. Au Festival de Cannes, l'année 1955, celle qui était devenue une starlette éclipsa même Sophia Loren... Un an plus tard, le monde entier découvrit son pouvoir subversif avec Et Dieu... créa la femme (1956), de son mari Roger Vadim.

Dans le rôle sur mesure de Juliette, mi-sauvageonne, mi-déesse, Brigitte Bardot donnait les preuves de sa plastique parfaite, de sa sensualité torride. Une scène devait entrer dans l'anthologie de l'érotisme au cinéma. Pieds nus, cheveux défaits, la peau luisante de sueur, l'actrice danse sur de la musique carioca comme possédée par un feu intérieur. Cinq longues minutes paroxystiques telles que la caméra n'en avait jamais connu jusqu'alors.

Dans la France corsetée des années 1950, une atmosphère d'incrédulité teintée d'un parfum de scandale accueillit la sortie du film. Les réactions furent plus violentes encore en Amérique, où des dirigeants de salles à Memphis, Cleveland ou Philadelphie furent poursuivis en justice. Résultat: un succès phénoménal. Le mythe Bardot était né.

Lancel/DR

Le sac B.Bardot en tweed ivoire.

Car on allait vite s'apercevoir de ceci: l'image sulfureuse de la star ne cachait rien d'autre... que la vérité. L'égérie des metteurs en scène (Clouzot, Godard, Malle, etc.), le sex-symbol traqué par les paparazzis était avant tout une femme libre. Sa règle de vie: aimer, quitter, choisir, sans souci de morale. Dans son sillage, une vague de naturel chamboula les rouages intimes de la société. "Brigitte Bardot est une nouvelle Eve", dira Simone de Beauvoir, fascinée. Outre la beauté d'une icône, c'est le tempérament d'une affranchie que la marque Lancel a voulu célébrer en lançant, en collaboration étroite avec l'ex-actrice, le sac Brigitte Bardot, d'une forme seau généreuse et conçu (défense des animaux oblige) sans cuir mais en tweed ou en alcantara.

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Lancel crée le B.B Bag, un sac qui se veut à l'image de Brigitte Bardo!

Publié le par Ricard Bruno

PARIS | Comme le Birkin d'Hermès ou le Kate Moss de Longchamp, la maison Lancel s'est offert la collaboration d'un mythe, Brigitte Bardot, pour lancer mardi le B.B Bag, un sac "à l'image des goûts, de la vie et de la silhouette" de l'actrice.

Photo datée des années 50 de l'actrice française Brigitte Bardot.
© AFP | Photo datée des années 50 de l'actrice française Brigitte Bardot.


AFP | 14.06.2010 | 15:16

La maroquinier français pour lequel "le sac à main est la clé d'entrée de la séduction féminine" a déjà réalisé une collection avec Isabelle Adjani.

Le B.B Bag en tweed ou en alcantara s'adresse, souligne la maison fondée en 1876, à "chaque femme qui veut avoir un peu de Bardot en elle".

D'un coût de 680 euros pour la version tweed entièrement biologique et 880 euros pour l'alcantara, le "Bardot" est fabriqué sans peaux, ni procédé chimique de coloration ou de tannage, sa marraine étant une fervente militante de la protection animale.

Ce sac "qui respecte la nature et les animaux" et se décline en bleu, rose, abricot, gris, ivoire ou moka, vise une clientèle éclectique de femmes.

L'Adjani de Lancel, caba en cuir façon croco de près de 1.000 euros, est un succès et se vend aujourd'hui sur liste d'attente.Source : http://www.tdg.ch/depeches/courrier-lecteurs/lancel-cree-bb-bag-sac-veut-image-brigitte-bardot

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Philippe Bouvard...Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

"Portrait pour la galerie" - par Philippe Bouvard.

Pendant un demi-siècle - et c'est long quand on est un journaliste chargé de confesser des stars -, j'ai cru que je ne parviendrais jamais à la rencontrer.

24051-brigitte-bardot-637x0-1.jpg

Jeune chroniqueur du Figaro et alors qu'elle bénéficiait déjà d'une renommée quasi planétaire, j'en avais fait ma tête de Turc, déduisant d'une élocution simplette et chantonnante qu'elle devait avoir un pois chiche en guise de cervelle.

Elle m'en avait voulu. Et j'avais fini par lui en vouloir aussi de m'avoir involontairement forcé à dire du mal de quelqu'un que, d'en mon for intérieur, j'appréciais énormément.

D'autant que ses interviews, ses croisades et ses interventions révélaient une grande sensibilité, doublée d'une solide intelligence.

Il lui en avait fallu de la finesse et du caractère pour affronter sa célébrité, défendre son droit aux amours avant de prendre en pleine gloire, une retraite très précoce.

Quand on m'interrogeait sur nos relations, je croyais m'en tirer par de méchantes pirouettes. Et puis un jour, je dis la vérité :

"J'éprouve beaucoup d'admiration à l'égard de Brigitte Bardot. Et pas seulement pour sa carrière mais parce que, depuis ses débuts, elle a réussi à m'éviter".

La boutade la fit rire. Je l'appris par un ami commun. Du coup, j'osais l'inconcevable. Je l'invitais aux "Grosses têtes". Et, plus inattendu encore, elle accepta mon invitation.

J'avais tort d'appréhender cette rencontre entre deux personnes qui ne s'étaient jamais vues car, d'emblée, elle me tomba dans les bras.

bardot-now.jpg

Marchant difficilement et refusant de se faire opérer de la hanche, elle se montra d'une grande vivacité durant notre entretien, faisant preuve d'une belle franchise, me taclant à propos de questions un peu maladroites, défendant la cause de ses chers animaux...

Elle repartit comme elle était venue, ainsi qu'un mirage...

Elle ne sait sans doute pas, qu'elle m'a causé ma plus grande émotion professionnelle...

(Ph. Bouvard).

Source : http://bienvenuschezmoi.blog50.com/archive/2010/06/12/brigitte-bardot.html#comments

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Exposition de Brigitte Bardot du 23 juin au 31 octobre 2010 à Saint-Tropez

Publié le par Ricard Bruno

 
Photo 001Photo 001 Sac brigitte Bardot par la maison Lancel

..................................................................................................................................
Cette exposition autour de Bardot propose une immersion dans sa vie tumultueuse.
Construite en trois parties, sur la base d’un parcours chronologique, cette exposition plonge le visiteur au cœur d’une promenade dans dans l'intimité Brigitte Bardot. Une succession d’alcôves thématiques présentant les moments clés de la vie de B.B, chacune d’entre elle évoquant une chanson, un film, une émission de télé…

Brigitte Bardot a prêté pour cette occasion quelques effets personnels dont des lettres inédites, des œuvres de prestigieux photographes, peintres et sculpteurs.

Découvrez un parcours, ponctué de films, d’images d’archives et d’interviews rares, auquel les visiteurs ne devraient pas rester insensibles.

Source : http://fr.franceguide.com/Saint-Tropez-recoit-Brigitte-Bardot.html?NodeID=1&EditoID=223625

affiche exposition brigitte bardot saint tropez-copie-1

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>