Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Abattage rituel sans étourdissement dénonciation de la duperie des consommateurs

Publié le par Ricard Bruno

Si les abattoirs ne sont pas, par définition, un lieu de bien-être pour les peu chanceux qui viennent y finir leur vie, des mesures ont néanmoins vu le jour pour adoucir leur sort, ou tout du moins éviter le maximum de stress et de douleurs aux animaux. Ainsi, il y a plus de 30 ans, le Droit français, de même qu’européen, édictait l’étourdissement préalable à l’abattage afin de limiter les souffrances lors de la mise à mort. Toutefois, une dérogation fut accordée aux abattages rituels israélite et musulman, lesquels n’incluent pas d’insensibilisation, les animaux étant égorgés conscients.
Malheureusement, une permissivité croissante fait qu’aujourd’hui cette exception en vient presque à se substituer à la règle. En France, elle concernerait ainsi à l’heure actuelle plus de 50 % des ovins et s’appliquerait, d’une manière générale, à des dizaines de millions d’animaux chaque année.

Pourtant, les experts scientifiques reconnaissent désormais la réalité des souffrances infligées aux animaux lors d’abattages rituels. Comme le relaie la Fondation Brigitte Bardot, la Fédération vétérinaire européenne considère que « l’abattage des animaux sans étourdissement préalable est inacceptable en toute circonstance ». Un point de vue parfaitement légitime alors qu’une récente expertise scientifique sur la souffrance animale, émanant de l’INRA (1), note que la perte de conscience après l’égorgement est lente chez bon nombre d’animaux, l’agonie pouvant aller jusqu’à 14 minutes en ce qui concerne les bovins.

Outre la question de la souffrance infligée à l’animal, se pose également le droit d’information des consommateurs qui, bien souvent, n’ont aucun moyen de savoir de quel mode d’abattage est issue la viande qu’ils consomment. Pour faire reconnaître ce droit fondamental, 11 organisations nationales de protection animale ont adressé une lettre ouverte, datée du 10 juin 2010, au président de la République, Nicolas Sarkozy afin que celui-ci prenne des mesures face à la généralisation de l’abattage rituel sans étourdissement.
En effet, si les organisations signataires reconnaissent que « la liberté religieuse doit être respectée », elles admettent également la réciprocité de cette marque de respect et de reconnaissance. Au regard de quoi, les consommateurs rejetant ce mode d’abattage doivent être libres de choisir de consommer de la viande issue d’un abattage classique. Or, à l’heure actuelle, « aucun étiquetage n’est prévu pour les carcasses d’animaux abattus sans être étourdis qui rejoignent le circuit de distribution classique », incluant boucheries, grandes surfaces, cantines, restaurants etc. Ce manque de transparence des filières de production rend donc inaccessible pour le consommateur toute information relative à la traçabilité de la viande commercialisée. Pourtant, d’après un sondage Ipsos, réalisé en décembre 2009, 72 % des Français se déclarent opposés à la dérogation permettant l’abattage d’animaux sans qu’ils soient étourdis.
Dans leur courrier, les organisations n’ont pas manqué de rappeler les propos tenus en décembre 2006 par Nicolas Sarkozy, exerçant alors en tant que Ministre de l’Intérieur. A cette époque, ce dernier avait, en effet, écrit à plusieurs associations de protection animale, déclarant : « Je souhaite que les animaux souffrent le moins possible lors de leur abattage. Je souhaite que, dans toute la mesure du possible, l’étourdissement préalable soit généralisé ».

L’initiative de cette lettre n’est certes pas le fruit du hasard, l’Union européenne devant se prononcer lundi prochain sur la question de l’étiquetage relatif à l’étourdissement des animaux abattus pour leur viande. Pour l’heure, les organisations ont d’ores et déjà annoncé qu’en l’absence de « mesures effectives et rapides », elles inaugureraient dès la rentrée « une campagne unitaire d’information et de sensibilisation auprès des citoyens français ».
La volonté de ces organisations de rétablir le droit élémentaire à l’information de tout consommateur semble bien légitime, d’autant que l’enjeu l’est tout autant dans la mesure où : « les motivations éthiques de ceux qui exigent l’insensibilisation des animaux ne sont pas respectées à l’égal des motifs davantage traditionnels que religieux de ceux qui la refusent ».


Source : http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=4264

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Sanglier « nageur » abattu : Brigitte Bardot s'en mêle!

Publié le par Ricard Bruno

Sanglier « nageur » abattu : Brigitte Bardot s'en mêle
 
Cette laie de 80 kg avait été repêchée à 2 km au large de Marina-Baie-des-Anges par la SNSM du Cros-de-Cagnes. : Photo archives Nice-Matin

« Une enquête doit impérativement être diligentée par vos services, afin de déterminer si l'abattage de cet animal était absolument nécessaire et si toutes les autres solutions avaient bien été étudiées avant d'en arriver à cette extrémité ».

La demande est signée Brigitte Bardot et s'adresse au préfet des Alpes-Maritimes, Francis Lamy. La mort de la laie repêchée par la SNSM le 10 avril dernier au large de Marina-Baie des Anges, puis abattue par un lieutenant de louveterie quelques heures plus tard, n'en finit pas de faire des vagues (Nice-Matin des 11 et 13 avril). Courriers, messages électroniques, commentaires sur nice-matin.com... par dizaines, nos lecteurs se sont indignés face au sort réservé au pauvre animal.

La DDTM sur le pont

C'est d'ailleurs ainsi que Brigitte Bardot débutait sa missive, datée du 29 avril, au représentant de l'Etat : « Ma Fondation reçoit de nombreux appels d'indignation (...). Je comprends et partage le ressentiment des bénévoles de la SNSM du Cros-de-Cagnes et les pompiers qui n'ont pas ménagé leurs efforts pour secourir cette laie en pleine mer et lui donner une chance de sortir indemne de cette escapade ».

Première satisfaction, dans sa réponse à Brigitte Bardot, datée du 3 juin, le préfet Lamy a confirmé l'ouverture d'une enquête par la Direction départementale des territoires et de la Mer (DDTM), structure qui depuis le 1er janvier dernier regroupe l'Agriculture et la Forêt, l'Equipement et les Affaires Maritimes.

Ainsi, les bénévoles de la SNSM du Cros-de-Cagnes qui ont participé au sauvetage de la laie ont été interrogés. Ils avaient bataillé plusieurs heures pour amener à terre l'animal sauvage, qui nageait deux kilomètres au large de Marina. Ils avaient ensuite patienté, maintenant la bête, très vivace, avant qu'un vétérinaire des sapeurs-pompiers intervienne et l'endorme. Ils avaient été certainement les plus déçus en apprenant que la laie avait finalement été abattue. Où ? Dans quelle condition ? Qui a pris la décision ? Pourquoi l'animal n'a pas été relâché dans une des réserves de chasse et de faune sauvage du département ? Autant de questions qui taraudent tous ceux choqués par ce dénouement et qui, on l'espère trouveront une réponse grâce à l'enquête. « Le préfet Francis Lamy a assuré nous tenir au courant des résultats de la procédure, confiait-on hier au siège parisien de la Fondation Brigitte Bardot. De toutes les façons, nous suivons attentivement l'affaire ».

Espèce nuisible : une longue bataille

Se pose pour la Fondation, une fois de plus, le statut d'espèce nuisible du sanglier. A l'instar, dans le département du renard et de l'étourneau sansonnet. Un statut contre lequel Brigitte Bardot se bat : « Depuis de nombreuses années, ma Fondation réclame l'abandon du terme nuisible attribué à certaines espèces animales soupçonnées à tort, par les chasseurs, de causer des dommages aux espèces chassables et aux récoltes agricoles ». Un arrêt préfectoral du 7 juillet 2009 a classé nuisible le sanglier sur 72 communes du département, jusqu'au 30 juin prochain.

Source : http://www.menton.maville.com/actu/actudet_--Sanglier-nageur-abattu-Brigitte-Bardot-s-en-mele-_dep-1406467_actu.Htm

Partager cet article
Repost0

Lancel sort son sac “B. Bardot” inspiré de l’actrice !!

Publié le par Ricard Bruno

Sac B. Bardot Lancel

La maison Lancel s’est inspiré de la célèbre actrice des années 60, Brigitte Bardot, en créant ce sac intitué “B. Bardot”.

Il s’agit d’une reprise du sac “Seau” de Lancel, revisité façon BB, en tissu vichy rose en doublure, et un grigri en or aux initiales de l’actrice. Le sac “B. Bardot” sera disponible en tweed ou alcantara, il est fabriqué en matières écologiques et sans peaux d’animaux, ni procédé chimique à la demande de Bardot.

Le sac “B. Bardot” sortira le 14 juin prochain.

Sac B. Bardot Lancel
Source : http://www.niuzy.com/2010/06/10/niuzy-fashion-lancel-sort-son-sac-b-bardot-inspire-de-lactrice/comment-page-1/#comment-601

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Abattage rituel

Publié le par Ricard Bruno

Abattage rituel sans étourdissement : Les organisations de protection animale dont la Fondation Brigitte Bardot rappellent ses promesses à Nicolas Sarkozy.
 

Abattage rituel sans étourdissement : assez de promesses, place aux actes !

Dans une lettre datée du 10 juin, onze organisations nationales de protection animale appellent le Président de la République à agir face à la généralisation de l’abattage rituel sans étourdissement.

Voir la publication>

L’étourdissement préalable à l’abattage a été introduit il y a plus de trente ans, aussi bien dans le Droit français qu’européen afin de limiter la souffrance des animaux lors de leur mise à mort. Une dérogation fut toutefois accordée aux abattages rituels israélite et musulman pour lesquels les animaux sont égorgés pleinement conscients, sans aucune insensibilisation. Cependant, cette exception à l’étourdissement tend à devenir une règle en matière d’abattage des animaux de boucherie en France. Plus de 50% des ovins sont ainsi déjà concernés.

Si la liberté religieuse doit être respectée, elle ne saurait justifier la violation de la liberté de conscience des millions de Français qui ne sont pas informés du mode d’abattage des viandes qu’ils consomment. En effet, aucun étiquetage n’est prévu pour les carcasses d’animaux abattus sans être étourdis qui rejoignent le circuit de distribution classique. Les consommateurs mangent donc sans le savoir de la viande pouvant provenir d’animaux qui étaient pleinement conscients lorsqu’ils ont été égorgés. Lundi prochain, l’Union européenne se prononcera sur ce sujet de l’étiquetage relatif à l’étourdissement des animaux abattus pour leur viande.

Les instances scientifiques sont nombreuses à dénoncer les douleurs ressenties par les animaux lors de l’abattage rituel. La Fédération vétérinaire européenne estime ainsi que « l’abattage des animaux sans étourdissement préalable est inacceptable en toute circonstance ». Selon la récente expertise scientifique collective de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) sur la douleur animale, un nombre significatif d’animaux perdent conscience lentement après leur égorgement : jusqu’à 14 minutes chez des bovins !

L’industrie de la viande est elle-même de plus en plus préoccupée par les difficultés rencontrées lors de la pratique de ces abattages rituels. Le SNIV-SNCP, syndicat des entreprises françaises de la viande sollicitait ainsi en décembre dernier Monsieur le ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche afin d’envisager « la généralisation de l’insensibilisation de l’animal (par assommage ou électronarcose) immédiatement après l’égorgement rituel, à l’identique de ce qui est pratiqué chez certains de nos voisins européens ».

L’abattage rituel concerne, chaque année, des dizaines de millions d’animaux qui agonisent la gorge tranchée pendant de longues minutes. Cela est inacceptable pour 72% de nos concitoyens qui, selon une enquête IFOP de décembre 2009, sont opposés à la dérogation permettant l’abattage d’animaux sans qu’ils soient étourdis.

Sans respect de la volonté de cette majorité de Français qui exige de voir réduites au minimum les souffrances des animaux lors de leur abattage, les organisations signataires lanceront dès la rentrée une vaste campagne d’information sur la réalité des pratiques de l’abattage rituel et inviteront les consommateurs à s’abstenir de consommer des produits carnés.


mouton égorgé lors d'un abattage rituel
PHOTO OABA

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40264

Partager cet article
Repost0

Sanglier sauvé puis abattu: Brigitte Bardot monte au créneau!

Publié le par Ricard Bruno

Sangliers nageurs : poussés par les incendies ?_1

Brigitte Bardot ne décolère pas. Alertée par courrier sur cette histoire insolite d'un sanglier sauvé des eaux puis abattu début avril, la défenseure du droit des animaux a écrit au préfet des Alpes-Maritimes, Francis Lamy, pour y exprimer toute son indignation.

En réponse à cette missive, la préfecture a décidé d'ouvrir une enquête, confiée à la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM). Les bénévoles de la SNSM du Cros-de-Cagnes, qui avaient secouru la laie, ont été entendu.

La mort du sanglier avait scandalisé de nombreux riverains, qui avaient lancé une pétition.

 

Source : http://www.nicematin.com/article/cote-dazur/sanglier-sauve-puis-abattu-brigitte-bardot-monte-au-creneau

................................................................................................................................................................

Sanglier sauvé puis abattu : la colère ne faiblit pas
 

 

 (Photo SNSM)

À Marina-Baie-des-Anges, là où un sanglier a été repêché en mer, il y a une dizaine de jours, les riverains sont en colère. À l’annonce de la mise à mort de cette laie, quelques heures après son sauvetage par la SNSM du Cros-de-Cagnes, le quartier a décidé de lancer une pétition (Nice-Matin des 11 et 13 avril). Pour dénoncer l’absurdité et la cruauté du sort réservé à cet animal. Un sentiment qui revient au fil des très nombreux messages adressés à notre titre et autres commentaires sur  nicematin.com.

« On sauve un animal pour le tuer ensuite. On déplace : 1 canot de sauvetage avec son équipage des pompiers (en fait la SNSM, ndlr) ; 1 vétérinaire et ensuite on fait venir un louvetier pour tuer cette pauvre bête… »

Sauveteurs dépités

L’équipage de la SNSM, lui aussi, est dépité : « Nous sommes repartis, l’animal était pris en charge par les pompiers, qui ont montré autant de bonne volonté que nous pour en prendre soin. Nous étions tous très fiers de notre intervention, et aussi choqué aujourd’hui du sort qui lui a été réservé… »

Patrick Mir, lui, interroge : « En quoi cet animal a-t-il été “ sauvé ” ? Il vaquait à une occupation certes surprenante mais qui ne regardait que lui. Il ne faisait aucun mal et l’intervention humaine avec les moyens que l’on sait était-elle justifiée ? »

Si la laie avait poursuivi sa route aurait-elle eu la vie sauve ? Beaucoup le pensent. Ainsi, Bernard Baudin, président de la Fédération départementale des chasseurs est formel : « Le sanglier, espèce robuste et puissante, n’hésite pas à se lancer à l’eau pour quelque motif que ce soit. Il y a fort à parier que la laie était en mesure de revenir sur la terre ferme par ses propres moyens. »

« Elle aurait du être relâchée »
Patrick Mir confirme la robustesse de l’espèce : « J’ai vu un sanglier de plus de 100 kg sur le glacier Blanc des Écrins dans le Parc des Écrins. Les traces laissées dans la neige prouvaient que l’animal venait de franchir le Col des Écrins à 3 500 m. »

Mais pourquoi la laie, visiblement en bonne santé, n’a-t-elle pas été relâchée : la question revient très souvent. Michel Silvy, ancien agent de l’Office national des forêts, précise que l’animal « aurait dû être relâché en forêt par les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. »

« Des structures d’accueil existent »

Idem pour Francis Sans : « Étant, à maintes reprises, intervenu au cours de ma carrière professionnelle dans le sauvetage d’animaux en danger, je trouve scandaleux la décision prise… Il existe des structures capables d’accueillir tout animal, même sauvage afin de le préserver de la prédation de l’homme ou d’un autre animal et le réintroduire ensuite dans son milieu naturel… »

Bernard Baudin confirme : « Il était possible que la laie soit relâchée dans une des nombreuses réserves de chasse et de faune sauvage du département… »

Source : http://www.nicematin.com/article/societe/sanglier-sauve-puis-abattu-la-colere-ne-faiblit-pas

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Obstruction à la chasse", un décret "honteux" selon Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Obstruction à la chasse", un décret "honteux" selon Brigitte Bardot

La publication d'un décret créant une infraction d'"obstruction à un acte de chasse" est "une honte" a écrit Brigitte Bardot dans une lettre adressée jeudi à François Fillon et rendue publique par son association.

Cette infraction, créée par un décret publié le 4 juin au Journal officiel et punissable d'une amende de 1.500 €, vise toute tentative d'empêcher le déroulement d'une partie de chasse.

"Le décret que vous venez de signer, visant à décourager certains opposants à la chasse, est une honte car vous prenez ainsi le parti des armes et de la destruction face à des personnes défendant +pacifiquement+ le droit de vivre dans un environnement qui ne soit pas guerrier", estime la présidente de la Fondation Bardot.

Brigitte Bardot juge "ce décret contraire à la liberté des Français de circuler librement et où bon leur semble sans qu'une horde de cavaliers costumés ne les en empêchent".

"La chasse à courre est une pratique archaïque que nous devons dénoncer (...) Arrêtez votre blablabla sur une écologie de salon et agissez plutôt que de défendre une écologie de terrain comme le font, avec courage, les opposants à la chasse", s'indigne Brigitte Bardot.

Mardi, ce décret avait déjà provoqué la colère des écologistes et des associations de défense des animaux, qui dénonçaient un texte "inutile", voire "scandaleux".

De son côté, la Fédération nationale des chasseurs (FNC) s'était félicitée de la parution de ce décret. "On était dans une situation devenue absurde avec des commandos qui débarquent encagoulés pendant les chasses à courre, s'interposent par la force, et, à chaque fois que nous portions plainte, c'était classé sans suite", avait expliqué à l'AFP Pierre de Boisguilbert, responsable de la communication de la FNC.

Source : http://www.romandie.com/ats/news/100610154606.35bv22r0.asp

...................................................................................................................................................

Mon commenaire

Madame Brigitte Bardot a entièrement raison, c'est une honte,comment dans un pays dit "civilisé" comme la France de tels décrets puissent être pris, c'est totalement incompréhensible!

Il faut agir et réagir et ne pas laisser en l'état de tels décrets s'appliquer.

ATTTENTION ON VA SE FAIRE FLINGUER A TOUT VA AVEC CES DINGUES DE LA GACHETTE!  

Partager cet article
Repost0

Entre Brigitte Bardot et la maison Lancel...une histoire d'amour

Publié le par Ricard Bruno

Lancel est une maison française de maroquinerie de luxe, née en 1876 à Paris et créée par Angèle et Alphonse Lancel.

Au départ, l'enseigne est spécialisée dans les pipes et accessoires pour fumeurs. Lancel va se développer dans la maroquinerie à la fin du 19ème siécle.
A la fin de la 1ère guerre mondiale, et avant le début de la seconde, l'enseigne Lancel innove en lançant le briquet automatique, ou encore le sac parapluie.
en 1900, Lancel montent un atelier de maroquinerie, afin de concevoir les premiers sacs à main, indispensables aux femmes du 20ème siècle qui fument et transportent de l'argent sur elle.
A partir des années 50, Lancel commence à utiliser des matières synthétiques pour certains bagages et sacs, afin de rendre la marque plus accessible.
En 1970, les frères Zorbide,alors sous-traitants de la maison Lancel, rachètent l'enseigne afin d'en faire une marque encore plus dynamique, axée sur la jeunesse et la proximité.
En 1987, l'enseigne commercialise le "sac Seau" d'Elsa Lancel. Il est aujourd'hui la plus grande réussite de la marque.
Dix ans plus tard Lancel rejoint le groupe Richemont, un groupe d'entreprises suisse spécialisé dans le luxe, qui va redonner à Lancel le côté luxueux qu'elle avait un peu perdu vers la fin des années 80.

Lancel

Gif objet sac 103101

Dernière nouvauté le sac modèle "Brigitte Bardot", je vous le conseille sans retenue!

C'est une magnifique création à laquelle Brigitte elle même a participé de très près, pour plus d'information connectez vous sur le site officiel de la maison Lancel : http://www.lancel.com

Bruno Ricard

Photo 001

Photo 002

Photo 006

Photo 003

Photo 007

Photo 004

Photo 008

Photo 005

Photo 009

Photo 010

Photo 011

Photo 012

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Pamela Anderson écrit à Poutine pour sauver les phoques!

Publié le par Ricard Bruno

Pamela Anderson est la deuxième blonde la plus impliquée dans la protection animale après Brigitte Bardot. La blonde siliconé copie un peu plus le modèle en luttant contre le massacre des phoques canadiens, dans une lettre adressée à Poutine.

On le sait, Pamela Anderson est très engagée envers la cause animale et ce n'est pas la première fois que la marraine de la PETA mouille le t-shirt pour défendre ses convictions.

Véritable Brigitte Bardot à la sauce barbecue, la blonde aux flotteurs a écrit au premier ministre russe Vladimir Poutine, afin de lutter contre la chasse aux phoques du Canada, pays dont elle est originaire.

En effet, les pauvres bêtes y sont tués dans des conditions plus que barbares, puis la fourrure est importées en Russie, le principal pays consommateur.

Voilà ce que contenait la lettre de la bimbo selon la presse russe : "Vous avez interdit de tuer les bébés phoques en Russie et je vous écris pour vous demander d'interdire les importations de peau de phoques de mon Canada natal où presque tous les phoques tués ont moins de trois mois".

Une lettre pleine de bon sens que l'on ne peut qu'appuyer !

Selon son porte-parole, Vladimir Poutine se serait déclaré "très sensible" à cette missive. Il faut dire que le politique est connu dans le monde pour ses prises de position en faveur des animaux comme les phoques, les ours polaires ou encore les léopards.

Et reconnaissance ultime dans le monde de la protection animale, Brigitte Bardot l'a décrété "Président de cœur".

Espérons que la plus connue des naïades mette tous ses arguments en avant pour convaincre monsieur Poutine.

Source : http://www.staragora.com/news/pamela-anderson-ecrit-a-poutine-pour-sauver-les-phoques/398111

Partager cet article
Repost0

Les premières images du sac BB de Lancel - La Parisienne

Publié le par Ricard Bruno

sac lancel brigitte bardot (1)

Lancel avait annoncé la sortie d'un nouveau sac hommage à , voilà désormais les photos du sac B.B.

Incarnation de la femme, le sac se veut en accord avec les principes écologiques et de défense des animaux défendus par Brigitte Bardot. Avec sa couleur sable et ses lanières torsadées, c'est tout l'esprit de la Madrague qui s'installe pour l'été.

Plus que logique puisque la création du sac a été en partie confiée à la star des années 60.

 

Naturel et griffé, le B.B deviendra sans aucun doute le it bag de l'été.

Source : http://www.leparisien.fr/laparisienne/mode/les-premieres-images-du-sac-bb-de-lancel-07-06-2010-955852.php#

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>