Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brigitte Bardot en couverture de Gala n°892 du 14 au 21 juillet 2010!

Publié le par Ricard Bruno

gala couverture n°892 du 14 au 21 07 2010

Quand B.B. nous écrit… 

Comme dit la chanson, elle nous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… De son écriture ronde et féminine, Brigitte nous invite sur les sentiers tropéziens de sa jeunesse.

 

Source : http://www.gala.fr/l_actu/le_mag_en_kiosque/gala_n_892_du_14_au_21_juillet_2010_206040

Lettre de Brigitte Bardot :

Ah comme je l'ai aimé le St Tropez authentique de mes années folles!

On y marchait pieds nus, tout le monde connaisait tout le monde, les boutiques comme Vachon, choses ou Peau d' âne vendaient de jolis modèles en tissus de provence, les restaurants aux tables de bois servaient "la Barriboule, oules beignets de fleur de courgettes avec des sardines grillées au feu de bois.

Le marché regorgeait de produits du pays et de" l'accent"qui fleurait bon le thym des collines.

Je quittais "La Madrague" en bateau, j'accostais au quai comme je pouvais, tout le monde me donnait un coup de main , c'était rigolo et sympa, simple et bon enfant...

.................................la suite de cette belle lettre dans GALA que je vous invite à découvrir ainsi qu'un magnifique reportage sur Brigitte Bardot accompagné de belles photographies de la Madrague!

Bruno Ricard 

Ps : Pour votre information il existe aussi un numéro collector du magazine "GALA" "Saint Tropez intime" où le visuele est différent.

prix : 2,20 euros 

 

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Gala : Brigitte Bardot se confie...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot confie au magazine Gala, à paraître mercredi, qu'elle vit "retranchée" à la Madrague, sa maison de Saint-Tropez (Var), pour échapper aux "milliardaires" et aux touristes.

"Je me suis retranchée dans ce qui reste encore de vrai, de pur et de protégé: ma Madrague, que je protège farouchement mais qui est le but des visites des bateaux touristiques", écrit Brigitte Bardot dans une lettre manuscrite envoyée et publiée cette semaine par le magazine "Gala".

Elle y accuse les "milliardaires, les stars, les producteurs et les chanteurs" d'avoir dénaturé le village de pêcheurs où elle est installée depuis 1958.

"Insidieusement, les milliardaires se sont infiltrés, les stars, les producteurs, les chanteurs, les palais de marbre ont remplacé les bastides et les maisons de pêcheurs ont atteint des prix faramineux. Les Tropéziens ont déserté pour aller s'installer plus loin", déplore l'ancienne actrice.

"Les pointus (ndlr : barques de pêche) ont été remplacés par des yachts somptueux avec hélicoptères, les petites boutiques ont été chassées par les grandes marques de la mode internationale, les restaurants servent dans des plats d'argent la cuisine nouvelle sans goût", fustige la star.

Elle se décrit "victime à (son) corps défendant d'une curiosité, d'un viol d'une intimité qui devrait (lui) appartenir encore".

"Ah, comme je l'ai aimé le Saint-Tropez de mes années folles ! On marchait pieds nus, tout le monde connaissait tout le monde. Je quittais la Madrague en bateau, j'accostais au quai comme je pouvais. Tout le monde me donnait un coup de main. C'était rigolo et sympa, simple et bon enfant", regrette-t-elle.

Mon commentaire : je comprend parfaitement Brigitte, on devrai s'interrésser à ses combats pour les animaux, et qu'on lui foute la paix une bonne fois pour toute!

 

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Au pré de Brigitte, tombola au profit de la fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Au pré de Brigitte

 

J’ai crée l’ association “Au pré de Brigitte”, afin de mettre en place une tombola au profit de la Fondation Brigitte Bardot, pour la cause animale.
Les lots sont des tableaux (huile sur toile) exposés dans divers commerces Bandolais :Rendez-vous en Provence, place L.Artaud, Le Tastevin, rue de la République , la Pharmacie de la Porte d’Azur, route de Marseille ainsi qu’à la Société nautique de Bandol plage centrale, au club-house, premier étage.
Je tiendrai une permanence pour la vente des billets le mardi matin, à la S.N.B.
Le tirage au sort se fera le 14 août, à 19h, à la S.N.B.lors d’une début de soirée animé par D.J. UGO (qui est aux platines pour l’animation musicale des rencontres de basket).
J’espère que vous serez nombreux à acheter des billets et que l’Association “au pré de Brigitte” pourra faire un joli chèque à la Fondation Brigitte bardot à l’issue de cette Tombola!
Je remercie M.Le Maire de Bandol qui a accordé à l’ association la salle de la S.N.B., les commerçants qui ont accepté de prendre les tableaux en exposition, la SNB pour son accueil ,UGO pour sa participation, M. Viala qui m’a gentiment proposé la vitrine de son Blog pour faire connaitre cette action caritative… et tout ceux qui par l’achat de billets apporteront leur soutien à cette opération pour la cause animale!
Si vous êtes sur facebook, n’hésitez pas à partager cet article!
Merci!
Brigitte Marzo

Source : http://srv05.admin.over-blog.com/index.php?module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=401279052652

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Campagne trash et choc de Brigitte Bardot contre les abandons

Publié le par Ricard Bruno

Campagne trash et choc de Brigitte Bardot contre les abandons

Un foyer sur deux possède un animal de compagnie. Mais en période de vacances, des chiens et des chats qui seront abandonnés par dizaines de milliers sur la route. Et la mort attend la plupart d'entre eux… Et la campagne de la fondation Brigitte Bardot n'y va pas de main morte pour illustrer cette triste réalité.

Rédaction en ligne

 

Trop peu savent ce que représente un abandon pour un chien ou un chat. La mort, tout simplement, et bien souvent dans des conditions monstrueuses : de faim et de froid pour les malheureux attachés à un arbre, euthanasiés pour ceux que personne n'ira sortir de la fourrière, torturé dans les laboratoires, écrasés ou gravement blessés dans une collision avec une voiture.

Pour ceux qui échappent à cet enfer, la vie n'est pas rose pour autant. Combien d'années devront- ils attendre derrières les barreaux d'un refuge avant de retrouver une famille ? Vieux ou malades, qui finira par s'intéresser à eux ? Et la fervente militante de la protection animale se charge de le leur rappeler avec véhémence.

La crise et la précarité ne sont pas seules en cause. Profits, irresponsabilité et ignorance contribuent largement au drame. Beaucoup oublient que l'adoption ou l'achat d'un animal engage pour de longues années et que cet engagement à un coût financier : on estime qu'un chien coûte à ses propriétaires entre 800 et 1.500 € par an…

Source : http://www.lanouvellegazette.be/culture/medias/2010-07-08/campagne-trash-et-choc-de-brigitte-bardot-contre-les-abandons-794637.shtml

 

voir la campagne contre les abandons directement sur le site de la fondation Brigitte Bardot : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40266

Partager cet article
Repost0

Corrida...Basta...sang et violence envers des anti corrida...

Publié le par Ricard Bruno

Déchaînement d'une hyperviolence de la part des pro-torture : le mundillo montre son vrai visage!

 

Le 11 juillet 2010 à 17h30, 22 militants abolitionnistes entament une action dans les arènes de Céret. Objectif : dérouler au sommet des arènes deux banderoles de 3 mètres sur 1 avec les inscriptions suivantes : CORRIDA = BARBARIE et CORRIDA = TORTURE. Dans le même temps, 16 militants sautent ou tentent de sauter dans l'arène afin de s'enchaîner au centre. La configuration des lieux est difficile. Il faut sauter plus de deux mètres pour se retrouver dans le callejon et sauter à nouveau une barrière de 1,5 mètre pour arriver sur le sable de l'arène. Les premiers militants passent les obstacles grâce à l'effet de surprise mais très vite des spectateurs bloquent des militants et les plaquent sans ménagement sur les gradins en béton, en les insultant copieusement et en les menaçant de les frapper. Les militants au sommet des gradins sont pris à partie très vite et les banderoles arrachées. La dizaine de militants qui se retrouvent au centre de l'arène est aussitôt agressée par les valets de piste. Ces derniers tordent les bras et le cou des militants, arrachent et déchirent des chemises et des tee-shirts. La haine et la rage du monde taurin se déchaînent contre nous. Nous sommes entraînés individuellement ou par "grappes" de deux ou trois si nous avons eu le temps de nous enchaîner à notre camarade le plus proche. Mais le pire est à venir. Dans un couloir sombre, les tortionnaires attendent pour leur "paseo" (faire les beaux avant le massacre des innocents). Nous recevons alors des coups de pied de la part des toreros tout en étant traînés au sol. La violence et la haine ne sont que d'un seul côté : celui des barbares. Nous ne répliquons pas, ni aux coups, ni aux insultes. C'est alors au tour d'un service d'ordre privé de nous prendre en charge sans aucun ménagement et de nous éjecter de l'enceinte extérieure des arènes.

 

Nous avons constaté qu'aucune force de police n'était présente à l'intérieur des arènes. Les organisateurs ont appliqué leur propre loi : celle de la corrida, à 10 contre 1, avec la haine et le plaisir de faire mal. Ainsi un militant stoppé dans le callejon par quelques "gros bras" a été littéralement passé à tabac avant d'être expulsé. Sonné, il a été examiné par les pompiers et a pu rentrer chez lui hier soir. Nous espérons qu'il n'y aura pas de séquelles.

 

Je précise au passage que nous étions toutes et tous rentrés tout à fait légalement dans l'arène en achetant nos billets...

 

Aujourd'hui, des militants font constater leurs traumatismes par des médecins. Le petit monde de la torture tauromachique qui juge "intolérable" notre action pacifique et non violente ferait mieux de faire profil bas et de faire le ménage dans ses rangs car nous avons des images de ce qui s’est passé. Le mundillo perd son calme. En effet, comment continuer de torturer tranquillement en Catalogne française des herbivores paisibles alors que la Catalogne espagnole est sur le point d'abolir cette pratique ignoble? Verdict les 28 et 29 juillet de l'autre côté des Pyrénées!

 

A bientôt pour la suite. Très bientôt sur notre site, des photos et vidéos de l'événement! Et merci à la FLAC 66 pour son accueil chaleureux à la sortie des arènes !

 

Pour le CRAC Europe

Jean-Pierre Garrigues

Vice-président

www.anticorrida.com

Partager cet article
Repost0

Pamela Anderson à Montréal...

Publié le par Ricard Bruno

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Et Brigitte créa Bardot : Emission sur arte ce soir à 21h30

Publié le par Ricard Bruno

RÉSUMÉ

Brigitte Bardot, c'est d'abord BB, deux initiales mythiques connues dans le monde entier. Dans les années 60, grâce à ses photos, ses films et ses fans qui l'idolâtrent, Brigitte Bardot est une star incontestée. Aujourd'hui septuagénaire, celle qui a fait ses adieux au cinéma à 39 ans, souffre d'arthrose et a fait de la protection des animaux son combat de tous les jours. Devant la caméra de Benjamin Roussel, elle se montre à la fois drôle et émouvante. Ce portrait sans fard présente toutes les facettes d'un destin exceptionnel : ses bonheurs, mais aussi ses déchirures, ses blessures et ses souffrances.
Arte ce soir à 21h30

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Vidéo officielle de la soirée Lancel : Sac modèle "Brigitte Bardot"

Publié le par Ricard Bruno

Bruno Ricard

Publié dans Lancel

Partager cet article
Repost0

BB, deux initiales qui ont fait le tour du monde, Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

BB, deux initiales qui ont fait le tour du monde, Brigitte Bardot est fêtée du 23 Juin au 31 Octobre dans la ville mythique de St Tropez.

Madame a 75 ans, pourtant dans l'esprit de tout le monde elle reste BB, ingénue et provocante, une des plus belles femmes du monde. Si aujourd'hui elle reste discrète, sauf pour la cause animale, sa vie entière est mise en scène à travers des photos qui font l'objet d'une exposition superbe, à St Tropez, qui lui vaut tout.

 

Pourquoi cette femme est-elle devenue une vraie icône ? Cette actrice a commencé sa carrière au cinéma grâce à son mari Roger Vadim dans « Et dieu créa la femme », un rôle sulfureux où elle enflamme le spectateur, inédit pour l'époque.

On ne peut pas dire qu'elle a crevé l'écran à travers des rôles phares, mais elle a toujours créé l'événement même en chanson en susurrant les paroles provocantes de Gainsbourg. Rebelle, libre, elle a vite trouvé refuge dans la Madrague à St Tropez , un petit port du sud de la France qui est devenue un haut lieu de la jet set grâce à BB.

Pourtant, la vie pour elle là-bas n'est pas simple, des dizaines de bateaux pleins de touristes mitraillent sa maison de la mer, qui fait partie d'un circuit touristique incontournable.

 Recluse, elle continue de profiter de cette maison nichée les pieds dans la méditerranée, mais n'en a que l'usufruit, car elle appartient à sa fondation, St Tropez a décidé donc de lui rendre hommage, avec une exposition de photos prises par des photographes connus, mais qui sont devenus ses amis.

Ses photos la montrent à la Madrague, vivant le plus simplement possible, ou prenant la pose comme elle savait si bien le faire. St Tropez existe grâce à cette star internationale, une façon de dire merci à cette beauté intemporelle.

Source : http://www.come4news.com/bb-fait-toujours-rever-713981
badge bouton 45mm visage BB (3,30 euros)

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>