Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

la fondation b.b souhaite réagir aux propos mensongers de monsieur longuépée

Publié le par Ricard Bruno

Paris, le 30 aout 2010

Lettre ouverte à Denis Longuépée, Président de l’Association des chasseurs de phoques des Îles-de-la-Madeleine

Monsieur,

Vos récentes déclarations concernant les tueurs des îles Féroé sont mensongères. Vous déclarez : "Ils savent qu’ils ont besoin de tous les revenus imaginables. Que ce soit pour la chasse aux phoques ou la pêche, c’est un tout qui fait leur rémunération à la fin de l’année".

En quoi le massacre des globicéphales, dans des conditions d’extrême cruauté, participe à la rémunération des Féringiens ?

C’est vraiment mal connaître le sujet que dire de telles stupidités. Je reviens d’une mission de 4 semaines au large des Féroé, au nom de la Fondation Brigitte Bardot et en partenariat avec l’organisation Sea Shepherd, et je peux vous assurer que l’unique objectif de cette tuerie est d’assouvir la soif de sang de certains dégénérés qui tentent d’affirmer leur "virilité" en tuant des mammifères marins (globicéphales et autres cétacés) dans les pires conditions.

Après avoir rabattu des groupes entiers de globicéphales vers la côte, après leur avoir enfoncé un crochet dans l’évent, les avoir achevés à coups de couteau, tous ces animaux sont rejetés à la mer où ils pourrissent dans des charniers que nous avons découverts et que nous allons dénoncer, notamment auprès des autorités européennes qui doivent sanctionner la complicité du Danemark.

Cet effroyable gâchis, cette insulte à la vie sauvage, nous rappelle les cadavres dépiautés de phoques empilés sur la banquise, abandonnés sur place par leurs assassins.

Vous annoncez partir en bataille contre les "animalistes", Brigitte Bardot et sa Fondation en tête, qui veulent abolir toutes les chasses. Mais renseignez-vous Monsieur Languépée sur la barbarie de ces tueries, les globicéphales se font rares au large des îles Féroé et lorsqu’un groupe apparaît, il est décimé dans sa totalité : adultes, femelles gestantes, juvéniles... Ce n’est pas une "chasse" mais bien un génocide animalier !

"Ces gens-là sont comme nous autres" dites-vous, c’est bien possible en effet car les îles Féroé comptaient, il n’y a pas si longtemps encore, une population de phoques qui a été exterminée. En 4 semaines de mission au large des côtes, nous n’avons vu qu’un seul phoque, rescapé des tueries organisées aux Féroé !

Les Canadiens sont aujourd’hui très nombreux à dénoncer l’inhumanité de la chasse aux phoques, ils sont nombreux à avoir honte des massacres organisés aux îles de la Madeleine, ils ne se reconnaissent pas en vous, d’autant moins lorsque vous affichez vos sympathies pour les actes barbares perpétrés aux îles Féroé.

Monsieur, vous nous qualifiez "d’animalistes" probablement en opposition aux "humanistes", mais NOTRE démarche est, précisément, de veiller à ce que l’homme fasse preuve d’humanité envers l’ensemble des espèces et cela passe par l’abolition de la barbarie. La chasse aux phoques, le massacre des globicéphales, les corridas, le gavage des palmipèdes, etc., il est de notre devoir "d’humanistes/animalistes" de les dénoncer, de nous y opposer... Soyez certain que nous le ferons jusqu’à la victoire !

Christophe Marie Directeur Bureau Protection Animale http://www.fondationbrigittebardot....

P.-S.

M. Christophe Marie Directeur Bureau Protection Animale Fondation Brigitte Bardot 28 rue Vineuse 75116 Paris

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Interdiction du commerce de la fourrure : Israël sur le point de voter une loi exemplaire

Publié le par Ricard Bruno

B R A V O Israël !

Israël est sur le point de rejoindre le petit cercle des pays exemplaires en matière de législation contre la fourrure. Le 2 septembre prochain, le parlement israélien doit examiner un projet de loi visant à interdire le commerce de la fourrure sur son territoire. Si la loi est votée, Israël serait, avec l’Angleterre et l’Autriche, parmi les trois pays les plus avant-gardistes en matière de législation pour la protection et le respect des animaux.


Les lobbies pro-fourrure en action
Toutefois, il semblerait que les lobbies pro-fourrure mènent actuellement campagne contre cette loi, aidés notamment par un membre de la Knesset lié à l’ambassadeur du Danemark par son mariage.  En tant que plus grand producteur de fourrure au monde, le Danemark  a tout intérêt à ce qu’une telle loi ne voit pas le jour. Ce nouvel exemple pourrait conduire d’autres pays à adopter des textes de loi prohibant ce que beaucoup considère comme « une offense à la morale publique ». Et remettrait en cause non seulement l’attitude danoise en matière des droits des animaux mais aussi ses intérêts économiques au détriment de la vie animale.


Un commerce cruel et meurtrier
Pour rappel, près de 70 millions d'animaux sont tués chaque année pour leur fourrure, soit plus d'un animal exécuté chaque seconde, jour et nuit, durant pendant 365 jours… Ces animaux sont capturés dans la nature ou élevés dans des conditions dramatiques : cages exiguës ne disposant d’aucun des éléments nécessaires au développement normal des animaux, ce qui entraine de nombreux comportements stéréotypés et anormaux, tel le cannibalisme et l’automutilation.


Agir vite
 Le temps presse, il ne reste plus qu’une poignée de jours avant le vote de la loi. Mobilisons-nous et écrivons !

Exemple de courrier à adresser à :

Binyamin Ben-Eliezer
Minister of industry, trade and employment
5 Bank Israël street
Jérusalem - Israël

Binyaminb@Knesset.gov.il
Lishka.sar@moital.gov.il

Monsieur le Ministre,

J’apporte mon soutien le plus total à l’interdiction du commerce de la fourrure en Israël. Le commerce de la fourrure est cruel et inutile. Il est responsable de la souffrance et de la mort de plus de 70 millions d’animaux chaque année.

Si la loi interdisant le commerce de la fourrure passe, Israël sera l’exemple à suivre par toutes les autres nations. Vous serez vu par le monde entier comme le pays de la compassion et de la bonté.

Je suis certain(e) que les lobbies pro-fourrure internationaux travaillent d’arrache-pied pour protéger leur commerce. Mais il s’agit là d’intérêts de groupes privés peu scrupuleux qui ont eu maintes fois l’occasion d’être mis face à leurs responsabilités en matière de cruauté.

Le fait est que la cruauté est inhérente à la production de fourrure et seule son interdiction peut mettre fin à cette inutile souffrance.

Au nom de tous ceux qui défendent le droit des animaux dans mon pays, je vous demande d’agir dans le bon sens et d’apporter votre soutien à l’interdiction du commerce de la fourrure et de faire en sorte que cette loi soit mise en application le plus rapidement possible de façon à ce que beaucoup d’autres pays suivent votre exemple.

Avec tous mes remerciements, veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

 

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot dans le magazine "L'initiation"

Publié le par Ricard Bruno

 

Très bel Interview de Brigitte Bardot sur quatre pages!

 

Brigitte Bardot "Et Dieu créa la femme"!

 

Notre ciel est envahi de belles pensées en tout genre, mais à quoi sert une pensée non réalisée, si belle soit-elle? Pour les spiritualistes, les pensées sont des êtres qui nous visitent et qui souhaiteraient prendre corps dans la réalité terrestre.
Or nous les accueillons le plus souvent quelques instants, voire de temps en temps, mais nous allons rarement au bout des choses. Nous sommes pour la majeure partie des idéalistes. Pourtant il existe des êtres qui se donnent corps et âme pour défendre leurs convictions. La plus impressionnante est certainement Brigitte Bardot.


Adulée pendant des dizaines d’années, proclamée femme la plus belle du monde par les médias du monde entier, en pleine gloire elle quitta le cinéma pour se dévouer entièrement à la cause animale. Son parcours est parsemé d’embûches, de joies et de peines.

C’est une petite chèvre qui lui fit abandonner sa carrière pour se mettre au service de la protection animale. Dans son dernier film « Colinot trousse chemise », son sang ne fit qu’un tour quand elle vit, tenue en laisse par une figurante, une petite chèvre destinée à être rôtie en méchoui pour la communion de son fils. Elle lui acheta la petite chèvre qui ne la quitta plus pendant quinze ans. Ce jour là, ce fut le déclic, plus rien ne compta désormais que son amour, son combat pour les animaux -tous les animaux.
« Beaucoup de gens sont ignorants de la profonde détresse des animaux et pour le commun des mortels un animal n’est qu’un animal », « Malgré tous mes efforts auprès de nombreux ministres et présidents de la république pour que soit ôté du code civil - qui date de Napoléon - le fait qu’un animal soit considéré comme un ‘bien-meuble’ et devienne un animal sensible et vivant : ‘C’est parle à mon cul, ma tête est malade’ » -nous dit-elle dans son franc parler. Elle a conscience que la plupart de ceux qui disent aimer les animaux, ce sont leur animal, leur chien, leur chat uniquement, pour le reste ce n’est qu’indifférence. « Ils n’auront aucune commisération pour un animal perdu, blessé, affamé ».

Son intérêt pour les animaux l’a très vite confrontée aux horreurs des abattoirs, aux expériences de laboratoire, à l’indifférence des humains vis-à-vis des animaux qui n’étaient pour eux qu’une source de profit. A 26 ans, elle devient végétarienne après avoir vu les photos qu’un de ses amis avait prises -de façon cachée- en s’étant fait embaucher dans un abattoir. Elle aimerait une prise de conscience de ce qui se passe dans « ces enfers sanglants où les bêtes horrifiées d’épouvante sont traînées les unes devant les autres pour être pendues la tête en bas, le cou tranché, prêtes à être découpées par une scie électrique, alors qu’elles sont encore conscientes ».
Traumatisée à vie, armée de son courage et de son écœurement, elle a plaidé la cause des animaux dans une célèbre émission de télé « 5 colonnes à la une » pour que les animaux soient au préalable ‘étourdi au couteau’. Grâce à son intervention, à 26 ans, elle obtint de Roger Frey, alors Ministre de l’intérieur une loi plus humaine pour les animaux de consommation, loi votée après 10 ans d’attente. « Mais aujourd’hui, les promesses faites par Sarkozy, dit-elle, en tant que ministre de l’intérieur puis en tant que président n’ont pas été tenues au contraire, c’est de pire en pire. La loi française est bafouée au profit des égorgements rituels musulmans et juifs ». « De même pour les expérimentations où l’on inflige des douleurs inhumaines aux animaux pour constater leur seuil de tolérance, sans parler des mutilations et autres atrocités dignes des plus terrifiants films d’épouvante », c’est pour elle une révolte profonde qui lui fait saigner le cœur mais qui lui donne le courage de se battre.

De nos jours, ce n’est pas la cruauté, la barbarie qui dérangent mais des femmes ou des hommes comme elle qui se battent pour LA VIE sous toutes ses formes : « Oui me répond elle, je dérange énormément, je donne des coups de pieds dans la fourmilière, je n’envoie pas dire ce que j’ai à dire, je dénonce crument et j’attaque ! Du reste j’ai été traînée 5 fois devant les tribunaux et j’ai à chaque fois perdu parce que je ne me plie pas au ‘politiquement correct’. J’ai reçu des menaces de mort plusieurs fois, à tel point que les RG m’ont raccompagnée à l’aéroport d’Orly pour me protéger des bouchers chevalins qui voulaient m’attaquer suite à ma dénonciation publique de l’horreur de la viande de cheval »...
Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : 3ème plus belle blonde du showbiz!

Publié le par Ricard Bruno

Les 20 plus belles blondes du showbiz
Les 20 plus belles blondes du showbiz

Les blondes ont toujours la cote mais certaines plus que d'autres. Marilyn Monroe arrive en tête du classement alors que Paris Hilton termine dernière.

Ce sondage original est le fait du site Onpoll.com.

Si l'on dit que les hommes préferent les blondes, toutes les blondes ne se valent pas !

Ce que l'on remarque, c'est que les femmes aux cheveux couleur de blé ont perdu de leur aura puisque la star de cette catégorie reste l'indétrônable Marilyn Monroe, même 48 ans après sa mort, suivie par Grace Kelly et Brigitte Bardot!

Cameron Diaz en 4ème position est la plus belle blonde des temps modernes.

Scarlett Johansson elle arrive 7ème, devant Madonna qui obtient tout de même une honorable 11ème position.

Gwen Stefani est 14ème, devant Charlize Theron qui n'arrive qu'à la 19ème position.

Vous n'avez pas l'impression qu'une blonde manque à l'appel ?

Paris Hilton, la fana de shopping, bien sûr, qui clôt le classement en 20ème position !

Comme quoi, le chemin est vraiment long avant que l'héritière n'arrive à la hauteur de son icône

Source : http://www.staragora.com/news/les-20-plus-belles-blondes-du-showbiz/403349

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Les visiteurs commentent le mythe Brigitte Bardot !

Publié le par Ricard Bruno

Les visiteurs commentent le mythe Brigitte Bardot

 Saint-Tropez Tourisme espère atteindre les 80 000 entrées payantes.<br /> : Photo Sophie Louvet et Marie Deghetto Saint-Tropez Tourisme espère atteindre les 80 000 entrées payantes.
: Photo Sophie Louvet et Marie Deghetto

« Depuis que Botticelli a peint sa Vénus flottant sur une coquille de nacre, on n'avait plus revu la déesse de l'amour sortant de l'onde ». Cette phrase du réalisateur Roger Vadim, affichée parmi celles des amis de BB, donne le ton à l'entrée de l'exposition qui lui est dédiée.

Avec des dizaines de milliers de visiteurs en deux mois, cette rétrospective est devenue le lieu incontournable de l'été après l'emblématique gendarmerie de Saint-Tropez. Aimée ou détestée, en tout cas, Brigitte Bardot fait toujours des ravages ! Certains ne s'en lassent pas, comme Line, du Var, très enthousiaste à sa sortie : « C'est superbe, pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de faire cette expo ? J'adore cette femme, elle est passionnante, elle oeuvre pour les animaux, toutes les photos sont belles, c'est bien organisé, j'ai beaucoup aimé. »

L'exposition ne fait pas l'unanimité

D'autres, comme André de Paris, sur le livre d'or, s'interrogent sur la portée de ce genre de manifestation : « C'est une belle exposition, ça nous permet de nous remémorer comment et pourquoi elle est devenue ce qu'elle est, on s'est également replongé dans le monde des années 60. Mais la question est de savoir si ça intéresse les jeunes... »

Les visiteurs réticents ou déçus ne sont pas très nombreux, mais ne sont pas moins virulents, « C'est un peu ennuyeux, il y a trop de photos, les formats sont trop petits, on se tord le cou pour les voir. Les vitrines sont morbides, les choses intéressantes ne sont pas mises en valeur. On s'attend à quelque chose de beaucoup plus frais, de beaucoup plus sensuel. Ce n'est pas réussi, je suis déçue. », dit Félicia, artiste peintre, venue tout spécialement d'Ardèche pour voir l'exposition.

Source : http://www.golfedesainttropez.maville.com/actu/actudet_--Les-visiteurs-commentent-le-mythe-Brigitte-Bardot-_loc-1487714_actu.Htm

Partager cet article

Repost 0

BRIGITTE BARDOT : Israël bannit les fourrures importées

Publié le par Ricard Bruno

Vous pouvez envoyer vos félicitations à l'état d'Israël :Ambassade d'Israël à Paris : information@paris.mfa.gov.il

            OU

Directement à Mr Benyamin Ben Eliezer, le ministre du commerce et de l'industrie de l'état d'Israël : binyaminb@knesset.gov.il

 


Brigitte Bardot a converti Israël à son combat. Une des lettres de l'actrice française a convaincu Benyamin Ben Eliezer, le Ministre du Commerce et de l'Industrie, de lever son opposition à l'interdiction d'importation de fourrures animales dans le pays. , Désormais, la voie est libre pour le vote d'une loi à la Knesseth, dès cet automne.
Israël devrait ainsi devenir le premier pays dans le monde à prendre une telle mesure. La bataille a été rude. Des pays producteurs tels que le Danemark ou le Canada, se sont livrés à un discret lobbying auprès de Benjamin Ben Eliezer pour empêcher un dangereux précédent qui risquerait de donner des idées à d'autres Parlemnts dans le monde.
"Mais, d'un autre côté, nous avons reçu de très nombreux appuis de la part de Brigitte Bardot, de Paul Mc Cartney et de nombreuxdéputés de pays européens"souligne Gina Lévy, qui préside une association de défense des animaux.
Sur le front intérieur, les partisans du banissement de l'importation des fourrures ont du également manoeuvrer pour parvenir àleur fin. Le projet de loi prévoit ainsi une exception "culturelle" autorisant des importations très limitées de fourrrures pour certains juifs ultra-orthodoxes portant un schtreimel, un chapeau originaire de l'Europe de l'Est entouré de fourrures de martre de zébeline ou de renard argenté.


Source : http://diasporablogj.blogspot.com/2010/08/brigittebardot-asuseduire.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Signez la pétition : Il faut empêcher la lapidation de Sakineh

Publié le par Ricard Bruno

La tribune « Il faut empêcher la lapidation de Sakineh » publiée, hier soir, sur le site de la Règle du jeu et, ce matin, dans Libération, a suscité une vive émotion chez nos lecteurs.
Nombreux sont ceux qui nous écrivent en nous demandant ce qu’ils peuvent faire, et comment ils peuvent se mobiliser, pour tenter de sauver Sakineh et, par-delà même Sakineh, manifester leur horreur de cette pratique barbare, presque impensable, qu’est la lapidation.
Eh bien ce qu’ils peuvent faire est très simple et, en même temps, très important : c’est signer à leur tour, relayer, faire signer autour d’eux le texte rendu public par Elisabeth Badinter, Juliette Binoche, Rachida Dati, Sussan Deyhim, Mia Farrow, Bob Geldof, Ayaan Hirsi Ali, Milan Kundera, Bernard-Henri Lévy, Patrick Modiano, Taslima Nasrin, Yann Richard, Ségolène Royal, Marjane Satrapi, Jorge Semprun, Wole Soyinka, Simone Veil et Jody Williams.
C’est une véritable chaîne humaine, une chaîne de solidarité et d’espoir, qui doit s’organiser, en France et hors de France, autour de Sakineh et de tous les hommes et femmes qui, comme Sakineh, risquent aujourd’hui cette peine atroce, barbare, qu’est la lapidation.
Pour dire votre refus de la lapidation, pour dire à Sakineh qu’elle n’est pas seule et qu’elle a, dans le monde entier, des amis inconnus mais fervents, signez à votre tour, ici, l’appel international « Il faut empêcher la lapidation de Sakineh ».
Maria de França.
SIGNEZ la pétition : http://laregledujeu.org/2010/08/16/2616/signez-la-petition-il-faut-empecher-la-lapidation-de-sakineh/?etape=inscription&etat=ok&prenom=Bruno&nom=Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Iles Feroe : Le massacre de mammifères marins!

Publié le par Ricard Bruno

Faune sauvage
Iles Feroe : Sea Shepherd et la Fondation Brigitte Bardot témoignent, sous la menace des autorités danoises, du plus grand massacre de mammifères marins en Europe.

 

Depuis plusieurs semaines, l'association Sea Shepherd et la Fondation Brigitte Bardot assistent sur place et témoignent, sous la menace de la Navy Danoise, au plus grand massacre de mammifères marins d'Europe. Les deux organisations demandent dans une lettre ouverte datée du 19 août 2010, adressée à la Reine Margrethe II du Danemark, de mettre un terme à cette boucherie qui fait la honte de l'Europe.

vignette tract

« Votre Majesté,

Depuis plusieurs semaines, nos deux organisations (Fondation Brigitte Bardot ; Sea Shepherd) sont présentes au large des îles Féroé pour combattre le massacre de centaines de globicéphales.

Notre équipe, à terre et en mer, peut témoigner de la violence de ces tueries qui font des fjords féringiens un immense et sanglant cimetière marin. Nous en témoignerons d'ailleurs prochainement, au Parlement, et alerterons les députés européens sur la barbarie perpétrée aux îles Féroé sous la protection active des autorités danoises.

Au large des Féroé, la marine danoise talonne de près notre équipe, navire et hélicoptère harcèlent et tentent d’intimider notre équipage. Le Danemark contrôle ainsi le territoire de pêche et protège les navires qui rabattent les globicéphales vers les baies où ils seront massacrés à coups de couteaux et de crochets.

Nous sommes en 2010 et parlons d'un pays de l'Union européenne, le Danemark, signataire de la convention de Berne, tenu de faire appliquer la directive "habitat" censée, notamment, protéger les cétacés !

Par ailleurs, le Danemark octroie de très généreuses subventions aux féringiens.

Il ne s'agit nullement d'une « chasse » de subsistance, une recommandation de 2008 proscrit même la consommation de la viande et de la graisse du globicéphale qui présentent des taux très élevés de mercure, de pesticides et de divers polluants.

Des morceaux de viande ont été retrouvés par nos équipes dans des décharges à ciel ouvert. Certains des cétacés massacrés sont rejetés à la mer, notre navire s’est d’ailleurs retrouvé encerclé de cadavres flottants.

Ce spectacle macabre est une honte pour le Danemark et les iles Féroé.

Les Iles Féroé et le Danemark se prétendent indépendants et sans influence l’un sur l’autre. L’archipel bénéficie pourtant d’importantes subventions directement versées par votre pays…

Le Danemark sait utiliser ce levier monétaire lorsqu’il s’agit de rappeler à l’ordre les Féroé sur l’utilisation des ressources gazières et pétrolières à proximité des îles.

Afin d’abolir enfin une pratique aussi cruelle qu’inutile, le Danemark, en qualité de grande nation européenne, se doit de faire preuve de la même volonté de persuasion que celle déployée pour protéger ses intérêts économiques.

Des études scientifiques menées par des pays chasseurs et sans aucun protocole valable, ont évalué à 800.000 le nombre de globicéphales de la région, et prétendent de manière arrangeante que l’espèce n’est pas menacée.

Mais notre équipage, conduit par un cétologue expérimenté, a sillonné l'archipel, s'est rendu dans des zones supposées riches en globicéphales, mais partout un même constat de désolation : la mer est devenue anormalement silencieuse.

Les féringiens ont fait taire les chanteurs des mers.

Les chasseurs prétendent accomplir un acte communautaire en pratiquant un massacre qui décime sans discernement et sans exception tous les individus, adultes, femelles gestantes et juvéniles, retournant contre eux le caractère particulièrement solidaire des globicéphales.

Il ne s'agit pas d'une « chasse » mais d'un véritable génocide animalier. Il devient urgent de protéger cette « richesse » inestimable et irremplaçable. Le Danemark et les iles Féroé se doivent de privilégier l’avenir sur une tradition passéiste qui ne trouve plus aucune justification acceptable ds le monde d’aujourd’hui.

Votre Majesté, et à défaut d'une réaction de votre part, nos deux organisations ont décidé de s'unir pour mener une campagne internationale contre le Danemark, coupable et complice d'actes de barbarie



Brigitte Bardot & Paul Watson
Présidente Fondation Brigitte Bardot - Président Sea Shepherd

vignette tract

vignette tract

vignette tract
© Peter Hammarstedt Sea Shepherd Conservation Society

vignette tract
© Peter Hammarstedt Sea Shepherd Conservation Society

vignette tract     vignette tract
   © Peter Hammarstedt Sea Shepherd Conservation Society

Source :http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40273

Partager cet article

Repost 0

Expo Bardot à Saint-Tropez, et Dieu créa la Femme !

Publié le par Ricard Bruno

Juillet-2010--108---1600x1200-.JPG

J’aime les mythes et ce que Roland Barthes appelle les « mythologies », à savoir ces figures contemporaines porteuses d’une nouveauté foudroyante à l’époque où il écrit son livre : la DS, le visage de Garbo, l’abbé Pierre…

                       Nous ne sommes plus en 60 (les « Mythologies » datent de 1957) mais, en ce temps de nostalgie qui caractérise notre époque, certaines figures ont augmenté leur potentiel de légende. Bardot incarne l’une de ces légendes… et l’exposition qui lui est consacrée jusqu’au 31 octobre prochain à Saint-Tropez va bien dans ce sens.

                       La cité de Saint-Tropez, sertie entre mer et montagne, est un berceau idéal pour entretenir le rêve. Les grands yachts qui oscillent sur tout l’horizon de la baie projettent leur part d’artifice et de paillettes sur le village enluminé. Village de l’origine, (en cela je lui trouve un côté Cefalu en Sicile, village de pêcheurs immortalisé dans « Cinema Paradiso »), village de carte postale, rusticité des façades, petits pans de murs qu’on croirait colorés par le pinceau d’un aquarelliste inspiré, silhouette bien tracée d’un décor de cinéma, « Et Dieu créa la femme »...

                       L’impertinence de BB dans les rues endormies à la fin des années 60… Le soleil de ses cheveux blonds qui brûle le goudron, qui fait passer l’électricité dans les masures, qui enflamme les mâts des bateaux. Saint-Tropez s’allume, Saint Tropez s’électrise, Saint-Tropez rayonne. Chargées à bloc par la chaleur de l’été, les cigales disjonctent aux limites du port, et les couleurs de la mer jettent un éclat bleu sur les mailles des ruelles où s’exhibent la pelote de fils dénudés de la Frime : yachts, bolides, motos, sappes…

 

Juillet-2010--97---1600x1200-.JPG 

Source : http://www.paperblog.fr/3546622/expo-bardot-a-saint-tropez-et-dieu-crea-la-femme-12/

Partager cet article

Repost 0

Les plages des sixties : Brigitte Bardot et Saint Tropez...

Publié le par Ricard Bruno

Lundi 23 août sur ARTE

RESUME

Caché dans les replis de la French Riviera, le petit port de Saint-Tropez était un secret jalousement gardé par quelques initiés. Jusqu'à ce que Brigitte Bardot, sex-symbol planétaire depuis Et Dieu créa la femme, achète la Madrague. Saint-Trop' devient alors une zone franche de la dolce vita dans la France étriquée du général de Gaulle...
Horaire : 19:50 Lundi 23 août sur ARTE
Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 > >>