Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment s’engager contre la fourrure ?

Publié le par Ricard Bruno

Vous êtes contre la vente de fourrure, mais ne savez pas vraiment comment agir ? Voici les principales associations à contacter, et leurs actions.

L´association AnimaNaturalis organise SinPiel 2010, la plus importante manifestation contre la fourrure en Espagne. La septième édition est programmée le 5 décembre prochain à Barcelone. Des centaines d´activistes de tout le pays poseront nus, peints en rouge. Ils attendent aussi votre participation sur leur site Internet. Pour leur rejoindre ? Il faut juste remplir un petit formulaire !

Marche Contre La Fourrure a organisé le 23 octobre dernier une manifestation anti-fourrure à Paris. Cette organisation est un collectif informel d´associations, de militants et de citoyens qui se rassemblent chaque automne contre cette industrie. Le même jour, Brigitte Bardot a adressé une lettre au Ministre de l´Agriculture, Bruno Le Maire, en demandant la fermeture de tous les élevages d´animaux pour la fourrure. Plusieurs pays européens, comme le Royaume Uni ou l´Autriche, ont déjà interdit ces élevages ! Mais la Fondation Brigitte Bardot n´est pas la seule à se battre en France. L´association Fourrure-Torture a fait la même demande.

En Suède, l´association Djurens Rätt –« pour les droits des animaux »- a lancé une pétition internationale, soutenue par One Voice. L´objectif ? L´interdiction des élevages dans le pays scandinave, comme le souhaite la majorité des Suédois.

Contre la fourrure des animaux domestiques !

L´association 30 millions d´amis s’engage aussi via des pétitions. Actuellement, elle demande des signatures contre le massacre des phoques. Cette organisation a aussi été d’un grand soutien pour réclamer l´interdiction de la fourrure de chats et de chiens en Europe. La loi, qui est entrée en vigueur en 2009, a été également appuyée par la Société Protectrice d´Animaux (SPA) et l´AFIPA. Ces deux organisations ont contribué à l´adoption d´un arrêté ministériel par le gouvernement français et d´un texte de loi par l´Union Européen.

L´industrie de la fourrure de chiens et de chats tue 2 millions de ces animaux de compagnie par an. Ce type de fourrure est arrivé sur les marchés en 1998 et depuis beaucoup de voix se lèvent contre elle. En Europe elle est interdite depuis 2009. Mais pas en Suisse, qui échappe à la loi communautaire. L´actrice française Corinne Touzet, au nom de l´AFIPA et de la SPA, a alerté personnellement Micheline Calmy-Rey, Présidente de la Confédération Suisse, pour qu´elle prenne les dispositions nécessaires. Pour venir à bout de ce marché en Suisse, la SPA vous invite à signer une pétition en ligne.

Toujours en Suisse, la Protection Suisse des Animaux (PSA) a lancé il y a à peine deux ans un label pour une mode sans fourrure. Il valorise les producteurs, les créateurs de mode et les commerces sans fourrure naturelle en Suisse. La certification est un autocollant de la PSA avec l´inscription « Ici on ne vend pas de fourrure naturelle ».

L´art pour défendre nos amis à poils

We Animals est un projet ambitieux créé en 1998 par l´artiste anglo-saxonne Jo-Anne McCarthur. L´idée est de montrer des photos d´animaux dans l´environnement humain qui dénoncent les abus de l’homme envers nos amis à quatre pattes. Une de ses dénonce justement la fourrure. Dès l´apparition du projet We Animals, ses photos ont été utilisées dans plus de 40 pays, notamment pour illustrer des douzaines de campagnes contre la fourrure et la souffrance animale !

Enfin, si vous êtes étudiant et que vous voulez joindre votre fibre artistique  à votre engagement, participez au concours « Design Against Fur »  proposé par The Fur Free Alliance ! Le gagnant est choisi par un jury international. Mais il y a aussi un prix décerné par le public qui vote en ligne. L´édition 2010 a été gagnée par Joe Stayle, un étudiant du Gloucestershire College au Royaume Uni. Wang Shuai, étudiante au Xiamen University of Technology China, a eu le prix du public.

Source : http://www.neo-planete.com/2010/12/02/comment-s%E2%80%99engager-contre-la-fourrure/

Partager cet article
Repost0

Les daims du domaine de Chantilly qui devaient être abattus sont désormais hors de danger.

Publié le par Ricard Bruno

Début octobre, la Fondation Brigitte Bardot est contactée afin d’empêcher l’abattage des daims vivants sur le domaine de Chantilly. Le personnel du domaine, qui compte environ 200 personnes, s’oppose à la décision d’abattage diligentée par la direction en faisant signer une pétition demandant qu’une solution plus humaine soit trouvée mais sans succès…

En effet, 4 daims sont abattus. En désespoir de cause, la Fondation Brigitte Bardot est appelée au secours pour sauver les daims restants.

Pourtant il existe des solutions comme la stérilisation des individus mâles et l’aménagement d’enclos spacieux. Cette décision est d’autant plus incompréhensible que c’est le Domaine qui a lui-même introduit ces daims pour agrémenter le site il y a quelques années.

Dans un 1er temps, nous essayons d’intervenir auprès du Directeur Marketing afin de stopper cette décision. Malheureusement, on nous répond que le développement des populations de cervidés menace gravement les démarches environnementales menées par le domaine depuis 3 ans (plantation de 2,5ha de prairies, plantation d’arbres et arbustes dans le jardin anglais…). Bref, le Domaine veut bien faciliter la survie des abeilles, papillons, orchidées ou oiseaux mais pas celle des cervidés du site s’étalant sur près de 8000ha.

Nous nous adressons dans un deuxième temps au Directeur de la Fondation pour la sauvegarde du Domaine de Chantilly en lui proposant de sauver les derniers daims du domaine.

Nous décidons également d’alerter la princesse Catherine Aga Khan dont la famille est mécène de la Fondation pour la sauvegarde du Domaine de Chantilly. Nos internautes sont aussi informés et invités à se manifester auprès de la Direction.

Malgré l’absence de réponse officielle, nous venons d’apprendre que la décision d’abattage a été annulée et qu’aucun report n’a été programmé. Une belle victoire !

Nous espérons que les daims et autres cervidés pourront continuer à vivre en toute quiétude sur ce magnifique domaine.

scene pitoyable de chasse à courre en milieu naturel sensible sur la plaine de Sorques
Les daims de chantilly sont désormais hors de danger.

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40290

Partager cet article
Repost0

Une chasse à courre ravage un milieu naturel sensible en Plaine de Sorques.

Publié le par Ricard Bruno

Chasse
Une chasse à courre ravage un milieu naturel sensible en Plaine de Sorques.


La mise à mort d’un cerf sur la plaine de Sorques a suscité de vives réactions de désapprobation de la part de plusieurs témoins choqués par cette scène et qui ont alerté la Fondation Brigitte Bardot.

En effet, un tel incident est tout à fait inimaginable sur un site classé ENS (Espace Naturel Sensible) où la réglementation est très stricte et vise essentiellement à protéger la faune et la flore sauvages de notre patrimoine.

Nous sommes particulièrement scandalisés que les chasses à courre soient encore autorisées sur la plaine de Sorques alors que l’on connaît très bien leurs effets ravageurs sur la faune. En effet, la tranquillité de ce site remarquable a été bafouée par la présence des chiens de meute ainsi que d’une trentaine de suiveurs bruyants massés dans l’observatoire pour assister à la mise à mort du cerf. L’animal a été pourchassé dans l’eau alors qu’il s’y était réfugié et a été abattu au fusil après avoir été rabattu sur la berge par deux chasseurs montés dans une barque. Tout cela sous les yeux de témoins ahuris et scandalisés.

D’après nos informations, il s’agit de l’équipage du Rallye de Fontainebleau qui n’en est pas à son premier incident de chasse à courre…

Devant cet acte inacceptable, la Fondation Brigitte Bardot demande au Président du Conseil Général de Seine-et-Marne d’interdire l’accès de la plaine de Sorques à la chasse à courre afin que cet écosystème privilégié soit sauvegardé.

scene pitoyable de chasse à courre en milieu naturel sensible sur la plaine de Sorques
Scene pitoyable de chasse à courre en milieu naturel sensible sur la plaine de Sorques

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40289
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot « Le Mépris » Alberto Moravia

Publié le par Ricard Bruno

« Le Mépris » Alberto Moravia

Ce court roman d’Alberto Moravia (Il Disprezzo, titre original) est bien sûr connu, aussi, pour l’adaptation cinématographique réalisée par Jean-Luc Godard, sortie en 1963 avec dans les rôles principaux : Brigitte Bardot et Michel Piccoli. Toutefois, Godard transpose le couple italien de Moravia en un couple français, et mène une réflexion sur le film Voyage en Italie de Rossellini. Le thème principal, du roman comme du film, est le couple, et comment celui-ci peut voler en éclat.

Le narrateur de Moravia, Molteni, couche par écrit la décomposition de son couple, opère une analyse des évènements qui ont, petit à petit, conduit le couple à se séparer. Roman d’introspection donc avant tout, de réflexion, d’analyse. Les faits sont racontés du point de vue de l’homme. Sa femme, Emilia, est présentée comme une belle femme, très attachée à son mari, dépendante même de la présence de l’homme, soucieuse de son intérieur. Le roman fut écrit en 1954, et la perception du rôle de la femme en est symptomatique. Emilia est la Femme italienne des années 50, du moins est-ce la perception qu’en donne Molteni. Elle reprochera d’ailleurs à son mari de ne pas se comporter en Homme. S’opposent donc deux perceptions de l’homme et de la femme. Quel est le rôle de l’homme, quel est la place de la femme dans le couple ? Chaque chapitre révèle la progressive rupture du couple et les tentatives de Molteni pour comprendre le changement de comportement de sa femme.

En parallèle, et dans une mise en abyme assez bien orchestrée, Molteni se voit charger d’écrire le scénario d’un film, adaptation de l’Ulysse de Homère. Un deuxième couple vient donc s’immiscer dans le roman, celui de Pénélope et d’Ulysse. Pourquoi Ulysse tarde-t-il tant à rentrer auprès de Pénélope ? ou comment l’analyse de ce couple mythologique finit par donner la solution aux problèmes de couple de Molteni.

L’adaptation moderne de Godard donne une vision partielle du roman de Moravia. Ce dernier est particulièrement intéressant pour son aspect psychologique, pour son analyse du couple, et comment, par certains malentendus, attitudes non réfléchies, l’amour peut être remplacé par le mépris. Emilia est une figure féminine marquante, même si elle incarne une féminité un peu démodée. Femme soumise, entièrement abandonnée à l’homme, incapable de vivre une journée loin de son mari, Emilia va petit à petit se libérer. Molteni, sûr de l’amour de sa femme, ne se rend pas compte qu’il fait jouer à sa femme un rôle dégradant, contre lequel elle va se révolter.

Cette lecture fut pour moi à la fois agréable et par moment un peu lassante. Les réflexions de Molteni tournent parfois en rond, la perception de la femme ne pouvant exister que dans l’amour et le regard admiratif de l’homme m’a paru quelque peu démodée, il faut donc bien prendre en considération l’époque de l’écriture. Godard en prenant BB pour incarner Emilia (rebaptisée Camille Javal dans le film) modernise incontestablement le roman, l’aspect sulfureux et séducteur de l’actrice ne sont pas évoqués dans le roman, bien au contraire, Emilia ne cesse de baisser les yeux, de se taire, et Godard a effacé (du moins dans mon souvenir du film) l’aspect bonne ménagère d’Emilia.

Ce fut toutefois une lecture intéressante, et pour moi l’occasion de me replonger dans la littérature italienne.

Source : http://leslivresdegeorgesandetmoi.wordpress.com/2010/12/01/le-mepris-alberto-moravia/

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Fondation Brigitte Bardot pour les jeunes...

Publié le par Ricard Bruno

Fondation Brigitte Bardot: Abonnez gratuitement votre enfant à l'Info Journal Junior.

 

Site junior de la fondation Brigitte BARDOT


Coup de coeur Davydepoche: Vous l'avez compris chers amis parents, le bon plan du jour est consacré au site junior de la fondation Brigitte Bardot qui est reconnu d'utilité publique pour ses informations utiles face au respect des animaux.

Le site junior de la fondation BB va faire le bonheur de nos chères petites têtes blondes grâce à ses nombreux jeux, quizz, test et autres grands dossiers consacrés aux animaux.

Pour vous y rendre dès maintenant, c'est par ici que ça se passe.

Mais ce n'est pas tout !!!

Gratuit: Le site vous propose d'abonner gratuitement votre enfant afin qu'il reçoive chaque trimestre l’Info-Journal Junior à votre domicile.

Il vous suffit de remplir le bulletin d’abonnement !

Pour l'abonner gratuitement dès maintenant, il vous suffit de cliquer ici.


Vous pouvez également télécharger l’Info-Journal Junior, ainsi que les numéros déjà parus en cliquant par là.
Source : http://www.monde-gratuit.fr/2010/12/fondation-brigitte-bardot-abonnez.html
Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5