Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les stars vues par Terry O'Neill...

Publié le par Ricard Bruno

Un bon plan pour cet été si vous passez près de Saint Rémy de Provence : l'Hôtel de l'Image vous propose une exposition photos de Terry O'Neill, le célèbre photographe des stars.

Du 1er juillet au 30 septembre, l'Hôtel de l'Image à Saint Rémy de Provence vous propose de plonger dans l'ambiance des sixties avec une trentaine de photos de Terry O'Neill, le photographe anglais qui a fait poser les plus grands.

Vous retrouverez tous les artistes qui ont fait les beaux jours des années 60 : Audrey Hepburn, Brigitte Bardot, Steve McQueen, Paul Newman, ou encore les Beatles, mais aussi des stars contemporaines comme Amy Winehouse et même la famille royale d'Angleterre !

Le lieu ne vous décevra pas non plus. L'Hôtel de l'Image est niché dans un parc verdoyant avec vue sur les Alpilles et la photographie se décline dans tous les espaces de l'hôtel.

> Informations pratiques :
Hôtel de l'Image ****
36, bd Victor Hugo
13210 Saint Rémy de Provence
Tél. : 04.90.92.51.50

Nuit à partir de 165€ en chambre double.

Plus d'informations sur le site de l'hôtel : www.hotelphoto.com

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Rassemblement à MIMIZAN....

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

Le 23 juillet prochain, pour la première fois, un rassemblement anti-corrida aura lieu à Mimizan. Le but: dénoncer l'apparition soudaine de la corrida dans cette célèbre station balnéaire. Voir la pièce jointe.

Rendez-vous à 15 heures devant la plage de la Garluche. Avenue de la côte d'Argent. Buffet offert et animation musicale.

En présence du Magistrat Gérard Charollois, Président de la CVN et membre du Comité d'Honneur de la FLAC. Venez nombreux ! Mimizan, station paisible et familiale, ne peut pas être une ville de sang ! Animavie, l'organisatrice de cette manifestation, est soutenue par la FLAC et la Fondation Brigitte Bardot, entre-autres.


Ci-dessous, excellent article sur notre cause. Vous pouvez bien évidemment réagir.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/146521;corrida-le-debat-mis-a-mort.html

Source : http://www.lepost.fr/article/2011/07/03/2539765_rassemblement-a-mimizan.html

Partager cet article
Repost0

Des associations au service de nos animaux...

Publié le par Ricard Bruno

Il existe actuellement environ 53 00 associations animales dans le monde. Qui sont-elles ? Que font-elles ? Comment les aider ? La réponse avec trois des plus grands groupes de défense et de protection animale en France.
Des associations au service de nos animaux

Un animal meurt torturé toutes les douze secondes en France, un toutes les trois secondes en Europe et vingt-cinq (au minimum) chaque seconde dans le monde (d’après International Campaigns qui milite, entre autres, pour la libération des animaux de laboratoire). Ces chiffres alarmants conduisent les amoureux des animaux à se battre bec et ongles pour protéger nos amies les bêtes. Pétitions, campagnes de sensibilisation, images chocs… tous les moyens sont bons pour attirer l’attention des citoyens et des autorités afin de punir les crimes et de venir à bout des pratiques abusives qui ne répondent pas au respect de la protection animale. Car, en effet, le Code rural est clair : « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ». Désigné comme responsable de son animal, le propriétaire doit entretenir son compagnon, le faire évoluer dans un environnement sain et veiller à son alimentation ainsi qu'à son hygiène.


Petite-fleche2 SPA

En France, la SPA (Société protectrice des animaux) fait office de leader dans le domaine de la protection animale, plus particulièrement contre l’abandon et la maltraitance. D’abord exclusivement dédiée à la protection des chevaux, l’association s’est très vite étendue aux animaux de compagnie, notamment aux chiens et aux chats. À son actif, elle cumule aujourd'hui une charte de l’animal déposée en 1976, la création d’une revue, Animaux Magazine, en 1983, un groupe parlementaire créé à l’Assemblée nationale en 1987, une cellule anti-trafic, un service européen, un site internet (www.spa.asso.fr), sans oublier ses nombreux refuges et dispensaires. Les cinquante-six refuges de l’Hexagone recueillent chaque année quarante cinq mille chiens et chats, les soignent, les stérilisent et les aident à retrouver une famille. Une dizaine de dispensaires sont entretenus par plus de trois mille bénévoles, mille cent délégués enquêteurs et des centaines de jeunes ambassadeurs qui s’investissent dans la vie de l’association, particulièrement contre le trafic d’animaux, la chasse aux phoques, le commerce de la fourrure et, bien sûr, en faveur du bien-être des bêtes. Soutenir financièrement la SPA, c’est lui donner les moyens de créer des campagnes de sensibilisation fortes visant à modifier des textes de loi ou à en créer de nouveaux, et assurer concrètement les soins quotidiens aux animaux recueillis dans les centres.

Petite-fleche2 30 millions d’amis
30 millions d’amis

La fondation 30 millions d'amis se bat également pour la protection des bêtes et agit en faveur des animaux en danger, qu’ils soient sauvages ou domestiques, par le biais d’une émission de télévision, mais aussi d’une revue (depuis 1978). Cette association vise à informer le plus large public possible que les animaux ont des droits et que les hommes ont des devoirs envers eux. À titre d’exemple, la fondation sauve des animaux (lions, hippopotames…) détenus illégalement dans les cirques ; elle a mis fin au commerce des peaux de chats, créé un Visa cinématographique qui garantit les bonnes conditions de tournage des films animaliers, limité à huit heures la durée de transport des animaux d’abattoirs, mis fin au scandale des chiens martyrs qui servaient d’appât à la pêche aux requins sur l’île de La Réunion et participe activement au développement du programme Valitox®, une méthode alternative à l’expérimentation animale.

Petite-fleche2 Fondation Brigitte Bardot
Fondation Brigitte Bardot

L’ex-icône du cinéma français a créé une fondation qui lutte contre la souffrance animale en France et à l’étranger. Cette structure participe entre autres à la réintroduction d’espèces animales dans leur milieu naturel, crée des centres de réhabilitation pour la faune sauvage et tente de mettre en place de nouvelles lois visant à la protection des animaux. En France, la fondation Brigitte Bardot se bat contre les animaux captifs des cirques, vient en aide aux sans-abri et à leurs animaux de compagnie, recueille et soigne les animaux abandonnés ou en danger, combat l’hippophagie (consommation de viande de cheval), l’élevage des poules en batterie et la vivisection (dissection d’un animal vivant à visée expérimentale).
Thinkstock

D’autres associations (WWF, PETA, LPO…) se consacrent à différentes causes animales spécialisées. Si vous remarquez un comportement anormal envers un animal dans votre entourage ou votre voisinage (hurlements, pleurs, malnutrition, combat…), vous devez le signaler à la gendarmerie qui se rendra sur place, éventuellement accompagnée d’une de ces associations.

Partager cet article
Repost0

Communiqué de la FLAC...

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

Il y a quelques années, le journaliste Henry-Jean Servat (membre du Comité d'Honneur de la FLAC), nous demandait d'écrire en masse à Paris Mach afin de dénoncer leur propagande tauromachique. Etant chroniqueur dans cet hebdomadaire, il nous précisait que 80 % de ce magazine était pro-taurin. Rien que ça ! C'est pour cette raison qu'il comptait sur nous ! Et là, dans le numéro 3241 de cette semaine, ils en remettent une couche (page 90) en consacrant deux pages entières au torero français Juan Bautista. Sans l'ombre d'une critique sur cette pratique cruelle si controversée.
Les deux tiers des français qui sont pour l'interdiction de la corrida (sondage IPSOS 2010), ils s'en contrefoutent complètement !  Bonjour l'honnêteté professionnelle !  CA SUFFIT !!!

Par ailleurs, jusqu'à maintenant, l'émission tauromachique de France 3/sud "Signe du taureau", était mensuelle et dotée de la signalétique "Interdit aux moins de 10 ans".  Désormais, non seulement la signalétique a disparu, mais en plus, cette émission sur la torture tauromachique est devenue hebdomadaire...  Encore un effet pernicieux de l'inscription de la corrida à notre Patrimoine... Merci le Ministère de la Culture...

Adresses mail pour écrire à Paris Match:

pminfo@hfp.fr

benoit.leprince@lagardere-active.com

Merci à l'avance pour votre contribution !

Amitiés dans la lutte

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

Partager cet article
Repost0

Les Estivales de la question animale...

Publié le par Ricard Bruno

 
Communiqué
Les Estivales de la question animale
à Marlhes dans la Loire (42), à 25 km de Saint-Étienne, du samedi 30 juillet au samedi 6 août

Bonjour,

je vous envoie la présentation ci-dessous des Estivales de la question animale qui débutent à la fin de ce mois, dont je trouve le programme très intéressant ; chaque année, ces rencontres donnent lieu à des discussions passionnantes et des riches rencontres entre individus, et confrontent pacifiquement des manières parfois très différentes de voir le monde. Il n’est pas besoin d’être militant-e pour être intéressé-e par les questions abordées, bien sûr, et les Estivales sont ouvertes à toute personne, animaliste ou non.

Bref, je vous encourage à venir : ce sont des vacances ­ tant il est vrai que réfléchir ensemble avec bienveillance peut constituer des vacances de l’esprit, lorsque celui-ci se sent à l’aise pour vagabonder et aborder des contrées inhabituelles et de manière inusuelle ! Mais aux Estivales, on ne fait pas que réfléchir, à vrai dire, si on le souhaite on vit plus ou moins ensemble et on gère collectivement les repas ou le ménage, par exemple (il est bien évidemment possible de ne participer qu’aux discussions).

Au plaisir j’espère de vous y rencontrer !

yves

Les Estivales de la question animale

Les Estivales de la question animale sont des rencontres organisées chaque été en France depuis 2002, dans une ambiance à la fois studieuse et détendue. L’événement est ouvert à toute personne intéressée par la question animale, c’est-à-dire celle de l’ensemble des êtres sensibles ou sentients.

Les Estivales 2011 se dérouleront à Marlhes dans la Loire (42), à 25 km de Saint-Étienne, du samedi 30 juillet au samedi 6 août.

Le programme 2011 est en ligne, mais je vous le livre aussi ci-dessous.

Samedi 30 juillet

Accueil des participants

Dimanche 31 juillet

- "Point sur l’action menée en Europe et au Canada, qui a conduit à l’adoption du règlement européen fermant les portes de l’UE aux produits issus de la chasse aux phoques et autres pinnipèdes.", par Christophe Marie, directeur du bureau de la protection animale de la Fondation Brigitte Bardot.

- "La droite et les animaux", par David Olivier, militant, co-fondateur des Cahiers antispécistes.

Lundi 1er août

- "La question animale en Colombie", plus particulièrement à travers la relation aux ânes dans la région nord atlantique, par Nicolas Roman Borre, réalisateur.

- Projection du court-métrage "Le compagnon déloyal" en présence du réalisateur. Les chiens sont-ils devenus les nouveaux maîtres des hommes, prêts à céder à tous leurs caprices et à dépenser des fortunes pour eux ? Au-delà des apparences, quelle est la réelle nature sociologique de notre relation avec les canidés et quel lien éthique unit notre espèce à la leur ? Projections d’autres courts-métrages : "Déchirement" (expérimental) ; "Laissez l’iguane tranquille" (Reportage) ; "Ludique macabre" (Fiction).

Mardi 2 août

- "Réflexion sur le rôle des élevages bio, "éthiques", développement durable, etc., en tant que secteur crucial de l’esclavage animal", par Marco Reggio, militant italien pour la libération animale.

- "Les poules pondeuses en France : conditions de vie, lois, recherche scientifique, situation européenne...", par Brigitte Gothière, porte-parole de L214.

Mercredi 3 août

- "La violence sociale à l’encontre du végétarisme pour les animaux. État des lieux et analyse de la végéphobie", par Sara Fergé et Yves Bonnardel, militants contre le spécisme.

- "L’Initiative Citoyenne pour les Droits des Végétariens", présentation.

Jeudi 4 août

- "Débat pour l’abolition de la viande : quelle pertinence ? quelles stratégies ?", présentation et débat collectifs.

- après-midi libre

Vendredi 5 août

- "Réflexions et discussions sur la sentience des invertébrés", discussion collective.

- "Spécisme, sexisme, racisme. Intersectionnalité des discriminations." par Jonathan, militant de Lausanimaliste, auteur d’une recherche en sociologie dans ce domaine.

Samedi 6 août

Bilan des Estivales 2011 et perspectives...

Informations pratiques

Cette année, les Estivales auront lieu à la Maison Familiale et Rurale de Marlhes, dans la Loire, à 25 km de Saint-Etienne et à 80 km de Lyon, du 30 Juillet au 6 Août.
Des TGV sont directs de Paris jusqu’à Saint-Etienne (3h).
A partir de St Etienne, il est possible de prendre un car pour Marlhes au prix de 2 euros.

Il est fortement conseillé de réserver, par téléphone ou par mail.
- Logement

Dormir sur place
Il est possible de dormir sur place, dans des chambres d’internat, de quatre à six lits (certains lits sont superposés) pour 10 euros/nuit. Il faut apporter vos draps et vos couvertures. Les animaux ne sont pas acceptés dans les chambres.

Dormir en camping
Vous pouvez également dormir sous tente, dans le camping situé à 6 km de la MFR pour 10 euros/nuit pour une tente de deux personnes. Vous pouvez contacter M. ou Mme Guichard pour réserver dès maintenant au 04 77 61 04 37 ou au 04 77 39 08 27. Les animaux sont acceptés.

Dormir en gîte
Plusieurs gîtes sont situés sur la commune de Marlhes. Vous pouvez d’ores et déjà joindre les propriétaires pour obtenir des informations sur les tarifs et réserver. Pour des informations plus précises, rendez-vous sur ce site.

- Tarifs
Pass accès toutes conférences : 10 euros
Logement dans une chambre sur place : 10 euros/personne et par nuit
Repas : 5 euros/jour (petit déjeuner inclus)

Il n’est pas obligatoire de réserver mais c’est plus confortable pour l’équipe d’organisation de prévoir votre venue. Vous pouvez téléphoner ou envoyer un message.
Il est possible de payer d’avance, en envoyant un chèque à l’ordre des Editions Sentience à l’adresse suivante : Editions Sentience, 9 Place Colbert, 69001 Lyon.

Pour les enfants et les personnes à faibles revenus qui en font la demande, un tarif réduit est proposé.

Contacts

Site : http://question-animale.org
Courriel : info(at)question-animale.org
Téléphone : 06.15.11.18.80.
Page facebook : les estivales de la question animale

 

Source : http://www.millebabords.org/spip.php?article18010

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6