Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Il manque 200 signature seulement sur 15.000 ! Alors bougez vous!

Publié le par Ricard Bruno

 

 

Il manque seulement 200 signatures !

Face aux actes de cruauté et de barbarie envers les animaux(corridas, vivisection, maltraitance, trafics...), face à la détresse et à la souffrance animale; pour édicter et faire respecter de véritables droits en faveur de la cause animale; pour que l'homme, la nature et les animaux puissent vivre en parfaite harmonie, il est venu le temps de créer dans notre pays un ministère de la condition animale qui puisse enfin gérer toutes les questions relatives à la défense animale.
Victor Hugo a écrit:
"Lorsque son temps est venu, une idée est plus forte qu'une armée d'invasion..

 

Lien de la pétition cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

Six mois de prison ferme pour mauvais traitements sur des chiens

Publié le par Ricard Bruno

 

Un éleveur de chiens a été condamné le 17 août à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Chartres pour mauvais traitements sur des animaux, a indiqué mercredi la SPA, qui s'était constituée partie civile. Suite à une plainte de la cellule anti-trafic de la SPA, une saisie de 224 chiens, dont 12 chiennes avec leurs chiots, avait été diligentée par la justice sur la commune de Tremblay-les-Villages (Eure-et-Loir), près de Dreux, le 21 février 2011. La femme de l'éleveur a été condamnée, pour sa part, à six mois de prison dont trois assortis d'un sursis. "Le couple a été condamné à des peines de prison ferme car ils étaient récidivistes", a estimé Isabelle Faujour, directrice juridique de la SPA. Une amende de 2.000 euros et une interdiction d'exercer l'activité d'éleveur a été également prononcée à l'encontre des deux prévenus qui étaient connus de la SPA et de la justice pour avoir déjà été condamnés en mai 2005 pour mauvais traitements sur animaux.

 

Source cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

Annie Girardot et Brigitte Bardot pour les 50 ans de la mini-jupe

Publié le par Ricard Bruno

Photo Précédente

Annie Girardot et Brigitte Bardot en 1970 dans "Les novices"

Photo Suivante

La mini-jupe arrive au dessus du genou, notion absolument inenvisageable jusqu'à son arrivée dans la garde robe des femmes il y a 50 ans. C'est la styliste anglaise Mary Quant qui prendra l'initiative de libérer les genoux des dames et demoiselles pour une raison purement pratique. Habillées ainsi elle pourront courir pour ne pas manquer leur bus par exemple. L'année 1962 est celle de la naissance de la mini skirt de la Britannique, qui s'est popularisée à Carnaby Street. Plus bas il est possible de voir une vidéo vintage de Mary Quant au travail, de Twiggy et d'autres mannequins à Londres à l'époque de l'arrivée de la minijupe.

Cette nouvelle pièce vestimentaire a entraîné bien des choses, l'arrivée du collant et des cuissardes, mais aussi de fortes critiques envers celles qui la portent, estimées alors comme étant des femmes aux mœurs légères...

La minijupe est un des symboles de l'émancipation des femmes. Elle s'est diversifiée, s'est évasée chez Courrèges, a investi les terrains de tennis et les pistes de danse, elle a suivi les mêmes évolutions que la jupe longue. Elle existe dans toutes les formes et matières puis s'est encore raccourcie pour créer la microjupe.

La minijupe fête ses 50 ans très bientôt et elle n'a pas fini de faire parler d'elle. Pour cette occasion la chaîne Arte diffuse ce soir à 22h15 un documentaire intitulé "Mini-jupe, tout court !", qui nous raconte l'histoire de ce vêtement transgressif.


Source : http://www.people-looks.com/2589/Annie-Girardot-et-Brigitte-Bardot-pour-les-50-ans-de-la-mini-jupe/2011-08-30

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de la FLAC...

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

 

Jeudi 25 août 2011

 

Jean-Marc Governatori donne une conférence de presse à Nîmes sur la protection animale et sur la corrida en particulier. Dans ce but, il avait invité les 3 structures nationales anti-corridas. Ainsi, nous avons pu parler de barbarie de la corrida en plein fief tauromachique ! En liens-ci-dessous, deux articles du Midi Libre qui ont généré près de 200 réactions en très peu de temps.

 

Petit rappel:

 

La FLAC étant apolitique, elle n'apporte son soutien à aucun parti politique mais accepte le leur pour notre cause. Si le PS, Europe Ecologie/Les Verts, l'UMP, le PC ou les centristes, par exemple, nous demandent de participer à leur conférence pour parler de corrida, nous y allons bien évidemment.

 

 

http://www.midilibre.fr/2011/08/25/dma-jean-marc-governatori-depose-plainte-contre-la-feria-de-nimes,377068.php  

 

http://www.midilibre.fr/2011/08/25/corrida-governatori-depose-plainte,377146.php  

 

26 et 27 août 2011

 

Rassemblement anti-corrida à Mimizan initié par Animavie.

 

Malgré des problèmes d'organisation et quelques aléas, les médias furent au rendez-vous:  France 2, France 3, France Bleu Gascogne et le journal Sud Ouest. Voir lien ci-dessous.

 

http://www.sudouest.fr/2011/08/29/un-echec-et-une-deception-485246-3446.php  

 

Pour compenser le manque de militants espérés, partons du principe que la présence des médias a permis à des centaines de milliers de téléspectateurs, d'auditeurs et de lecteurs, d'apprendre l'existence d'une résistance contre l'apparition de la barbarie à Mimizan.  Un grand merci aux militants qui n'ont pas hésité à faire le voyage de Paris, entre autre !

 

Danger à Fréjus ?

 

Nous comptons sur vous pour voter ! Fréjus menacé ? Il ne manquerait plus que cela...

 

http://www.varmatin.com/taxonomy/term/547/sondage#poll-630215  

 

POUR INFO

 

A l'issue de leur présentation officielle aux primaires pour les prochaines élections présidentielles, une petite mise au point sur la position des candidats socialistes au sujet de la corrida s'impose:

 

Martine Aubry: elle n'est pas franchement pour la corrida mais on ne touche pas aux traditions...

François Hollande: ouvert au débat. Il fut le seul à s'opposer à la censure du spot anti-corrida/SPA destiné à la télévision.

Manuel Valls: indécrottable aficionado !

Ségolène Royal: elle trouve de la magnificence dans la corrida...

Arnaud Montebourg: même position que Martine Aubry. C'est ce qu'il a déclaré récemment à Patricia Zaradny lors d'un entretien récent.

 

D'ores et déjà, la FLAC leur demandera un positionnement officiel sur la corrida.

 

Amitié dans la lutte !

 

Thierry Hély

Chargé de communication de la FLAC




 

Partager cet article

Repost 0

Weekend anti corrida Mimizan (26,27.08.2011)

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost 0

Communiqué du CRAC

Publié le par Ricard Bruno

MERCI DE REDIFFUSER CE MESSAGE A TOUS VOS CONTACTS!

 

Chers amis de combat,

 

Comme vous le savez, nous avons enfin une chance de voir aboutir notre lutte ! Une nouvelle proposition de loi a été déposée le 13 juillet dernier à l’assemblée nationale par Madame Geneviève Gaillard. A ce jour 25 députés du groupe Socialiste, radical, citoyen et divers gauche l’ont déjà cosignée. Si nous obtenons la majorité au sein de ce groupe, soit 78 signatures à récupérer, la proposition de loi sera inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale et nos représentants seront face à leurs responsabilités : aller dans le sens des 66 à 75 % de français qui souhaitent l’abolition définitive de l’horreur tauromachique, ou se replier sur de petits intérêts privés profitant à une infime minorité : les membres de ce qu’il convient d’appeler la mafia des arènes.

 

Si il y a une action à faire au sein de cette lutte, c’est contacter les députés et leur demander de cosigner la proposition de loi n° 3695 (formulaire en pièce jointe).

 

Voici donc la marche à suivre :

 

1)    consulter la liste des députés de votre circonscription ou département (on peut bien entendu aller voir tous les députés de son département comme l’ont fait nos délégués en Alsace, obtenant ainsi le premier département 100% abolitionniste quant au positionnement des députés – voir l’article : http://www.anticorrida.com/les-medias-et-le-crac/le-haut-rhin-departement )

 

Liste des 577 députés du parlement et leurs coordonnées :

 

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/

 

2)    Vérifier si les députés que vous souhaitez contacter ont déjà signé la ppl 3695 dans la liste des 25 députés membres du Groupe Socialiste, radical, citoyen et divers gauche, déjà signataires de la proposition de loi n° 3695 :

 

http://www.anticorrida.com/politiques/genevieve-gaillard-depose-une

 

3) Vérifier qu’ils sont bien membres du groupe PS dans la liste des 204 députés membres du Groupe Socialiste, radical, citoyen et divers gauche :

 

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/organe.asp?id_organe=/13/tribun/xml/xml/organes/389507.xml

 

4)    Leur demander un rendez-vous et lors de l’entretien leur demander de signer le formulaire en pièce jointe et nous le renvoyer à l’adresse postale du CRAC Europe, BP 10244, 30105 Alès Cedex. Nous en conserverons une copie et enverrons l’original à Madame Gaillard. Nous pouvons vous fournir sur demande un exemplaire du DVD de Jérôme Lescure « Alinéa 3 » afin de montrer aux députés des images de la réalité tauromachique. C’est de cette façon que Sophie Aymé, notre co-déléguée pour l’Alsace a pu convaincre les plus réfractaires…

 

Toute l’équipe du CRAC est à votre disposition pour toute information complémentaire. Merci de prendre un peu de votre temps pour écrire aux députés et pour les rencontrer.

 

Pour rappel : liste actualisée des 108 députés abolitionnistes (tous partis politiques confondus) :

http://www.anticorrida.com/IMG/pdf/_deputes.pdf

 

Merci à vous ! Tous ensemble, nous pouvons y arriver ! Il faut agir en septembre pour pouvoir profiter des dernières niches parlementaires de la fin 2011 !

 

Bien à vous

 

Pour l’équipe du CRAC Europe

Jean-Pierre Garrigues

www.anticorrida.com

www.patrimoine-corrida.fr

Tél. 06 75 90 11 93

 

                                                            RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

                                                                                                                                           LIBERTÉ – ÉGALITÉ – FRATERNITÉ

 

Geneviève GAILLARD

Députée P.S. des Deux-Sèvres

1ère Circonscription

43 rue du 24 février

79003 NIORT CEDEX

Tél : 05 49 77 29 40

Fax : 05 49 77 29 44                                                                                    Paris, le 13 juillet 2011

 

 

Cher(e) Collègue,

 

Je vous prie de bien vouloir trouver une proposition de loi numéro 3695 visant à supprimer toute exception à la punition des sévices graves envers les animaux domestiques, apprivoisés, ou tenus en captivité. Elle reprend l’initiative commune menée dans le cadre du Groupe d’études sur la protection des animaux , enregistrée sous le numéro 2735 qui compte près de 80 députés cosignataires. En  s’adressant aux seuls députés du groupe SRC, elle vise à augmenter les chances d’obtenir enfin l’inscription de cette proposition de loi à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale par une mobilisation parlementaire encore plus large.

Nous devons avoir le courage de mettre fin à une tradition reconnue brutale et cruelle par les travaux scientifiques sur la sensibilité des l’animal. Nous devons aussi prendre soin des enfants spectateurs dans les arènes qui ont leurs repères brouillés par ces cruautés exercées en public.

L’argument économique ne doit pas être un prétexte à continuer cette exception « culturelle » sur une toute petite partie du territoire. C’est essentiellement la feria et non la corrida qui génère l’activité appréciée par les commerçants.

Enfin, les corridas suscitant de plus en plus de rejet parmi les citoyens, tôt ou tard, nos enfants s’indigneront massivement de l’inertie des élus à régler ce problème éthique, le refus des élus de s’opposer à cette barbarie sera interprétée comme une complicité.

Aussi, pour participer à ce combat en faveur de la cause animale, je vous serais très reconnaissante de soutenir ma proposition de loi.

 

Vous remerciant par avance, je vous prie de recevoir, Cher(e) Collègue, l’assurance de mes salutations les meilleures.

 

   Geneviève GAILLARD

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Coupon-Réponse

 

Mme./M. ______________________________  député(e) de _______________________

 

souhaite être co-signataire de la proposition de loi numéro 3695 visant à supprimer toute exception à la punition de tous les sévices graves envers les animaux domestiques, apprivoisés ou tenus en captivité.

 

Date :                                                                           Signature :

 

 

 

___________________________Assemblée Nationale_______________________________

 

Partager cet article

Repost 0

Mimizan 2011..."MIMISANG"...

Publié le par Ricard Bruno


 

Partager cet article

Repost 0

Laissez-vous inspirer par les icônes...et Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Laissez-vous inspirer par les icônes 

Certaines icônes sont parvenues à maintenir leur position de référence en matière de mode à travers le temps.
La preuve ? Leur look indémodable est éternellement remis au goût du jour !

Découvrez ces basiques retro indispensables à votre garde-robe pour jouer les vedettes.

Brigitte Bardot Brigitte Bardot

Sexy et sulfureuse, Brigitte Bardot a imposé son style dès les années 50. Le mythe BB a séduit le monde entier et continue à l’inspirer.
Longs cheveux blonds, bikini à imprimé vichy et décolleté pigeonnant, nous voilà prêtes pour une virée à Saint-Tropez.

Flower power

En version folk, BB a également marqué les années 70 avec ses robes volantées, son large chapeau et son allure babacool. Une silhouette qui est toujours d'actualité.

Source :  http://www.skynet.be/lili-fr/mode/dossier/detail_brigitte-bardot?articleId=851395

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

B.B. bien bronzée...

Publié le par Ricard Bruno

 

 Le sex-symbol Brigitte Bardot a connu un grand succès avec La Madrague, chanson estivale écrite par Jean-Max Rivière.

Le sex-symbol Brigitte Bardot a connu un grand succès avec La Madrague, chanson estivale écrite par Jean-Max Rivière.

 

Du 45 tours au walkman ou de la compilation CD au baladeur numérique, elles ont survécu. Nous avons voulu savoir ce qui a inspiré huit créateurs de chansons d'été marquantes pour comprendre ce qui fait qu'elles renaissent immanquablement avec l'arrivée du temps chaud.

Si l'on se fie à ses chansons, Brigitte Bardot en passait du temps nue au soleil dans les années 60. La plus marquante d'entre elles, La Madrague, a été écrite par un spécialiste des chansons d'été. Jean-Max Rivière lui a aussi donné Le soleil, Une histoire de plage, en plus de collaborer avec Serge Reggiani, Juliette Gréco, Françoise Hardy et France Gall. La Madrague marque, en 1963, le début du succès musical de l'ex-chanteuse et de son parolier.

 

Q. Jean-Max Rivière, aviez-vous en tête Brigitte Bardot en créant La Madrague?

 

 

R. On ne savait pas. C'est cette première chanson qui a déclenché ma collaboration avec le compositeur Gérard Bourgeois. Après notre première rencontre, lors d'une soirée soda et whisky, on s'est dit: «On va travailler ensemble». Le lendemain, comme on n'avait de piano ni chez lui ni chez moi, on a loué un studio place Clichy [Paris]. Il s'est mis au piano et j'avais comme point de départ le début de la chanson. On l'a faite dans la journée. On avait une envie commune de faire une chanson avec Brigitte, qui était mon amie. J'avais déjà travaillé avec Brigitte, pas lui. Il fallait donner un titre à la chanson. Et Brigitte, sa maison de Saint-Tropez s'appelait la Madrague.

 

Q. Elle a tout de suite voulu la chanter?

 

R. Tout à fait. Elle aimait la chanson. Et la Madrague la représente complètement : sa maison, après les animaux, la mer et le soleil, c'est ce qu'elle aimait le plus. Je dis souvent qu'elle a préféré les animaux aux hommes et la mer et le soleil au cinéma! J'ai connu Brigitte avant qu'elle n'achète la Madrague. C'est une chance inouïe, un plaisir fou d'avoir pu transmettre à Brigitte une chanson qui, j'imagine, garde le souvenir de cet endroit mythique et de son combat pour les animaux. Et puis, il y a tant de souvenirs. J'ai rencontré ma femme, que je connais depuis 50 ans, grâce à Brigitte qui me l'a présentée. Mon bonheur sur cette bonne vieille terre de la Madrague aura été complet.

 

Q. À la suite de ce succès, vous lui avez écrit d'autres chansons estivales?

 

R. Oui. Et la chanson de Juliette Gréco, Un petit poisson, un petit oiseau, je l'avais montrée à Brigitte. Mais elle l'a refusée. Elle m'a dit: «Je ne chante pas de chanson qui ridiculise les animaux!» Donc, c'est Gréco qui l'a enregistrée. Chaque fois que je vois Juliette, elle me dit: «Elle est complètement surréaliste, ta chanson!» Ben quoi, c'est correct. La preuve, c'est que les lions aiment les agneaux, même s'ils les mangent!

 

Q. Pourquoi l'été rime souvent avec nostalgie dans vos textes?

 

R. C'est normal. Il y a toujours un côté nostalgique à l'été. Il y a un temps formidable entre l'été et l'automne. Chez vous, ça s'appelle l'été indien. On est triste parce qu'on quitte le soleil pour retrouver l'hiver et le froid. Mais c'est court et on est toujours content de retrouver l'hiver.

 

Paroles: Jean-Max Rivière

 

Musique: Gérard Bourgeois

 

Extraits des paroles:

 

Sur la plage abandonnée

 

Coquillage et crustacés

 

Qui l'eût cru déplorent la perte de l'été

 

Qui depuis s'en est allé

 

On a rangé les vacances

 

Dans des valises en carton

 

Et c'est triste quand on pense à la saison

 

Du soleil et des chansons

 

Pourtant je sais bien l'année prochaine

 

Tout refleurira nous reviendrons

 

Mais en attendant je suis en peine

 

De quitter la mer et ma maison

 

Le mistral va s'habituer

 

À courir sans les voiliers

 

Et c'est dans ma chevelure ébouriffée

 

Qu'il va le plus me manquer

 

Le soleil mon grand copain

 

Ne me brûlera que de loin

 

Croyant que nous sommes ensemble un peu fâchés

 

D'être tous deux séparés

Source : http://www.cyberpresse.ca/arts/dossiers/un-air-dete/201108/26/01-4429093-bb-bien-bronzee.php

Partager cet article

Repost 0

Communiqué du CRAC Europe

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis de combat,

 

Il est possible jusqu’à demain samedi 27 août à 13h45 de poser des questions par internet aux candidats à la primaire du Parti Socialiste. C’est l’occasion de faire fortement entendre la voix des abolitionnistes, celle des 500 000 adhérents et sympathisants des 167 associations membres du collectif « Non à la honte française ! ».

 

Merci de vous connecter sur :

 

http://www.parti-socialiste.fr/articles/posez-vos-questions-aux-candidats-aux-primaires

 

Il suffit de remplir le formulaire en bas de page en ayant préalablement coché les noms des 5 candidats (en-dessous de : « à qui posez-vous la question ? »).  Pensez ensuite à cliquer sur « envoyer ».

 

Merci de demander aux candidats de se positionner clairement pour ou contre l’abolition de la corrida. Vous pouvez leur préciser que votre vote aux primaires et ensuite à l’élection présidentielle dépendra de leur réponse et que vous voterez pour un candidat abolitionniste. Si nous sommes très nombreux à poser la question, ce sera difficile pour les organisateurs d’ignorer le sujet.

 

Pour les taureaux et chevaux massacrés, un grand merci à vous !

 

Bien à vous

 

Pour le CRAC Europe

Jean-Pierre Garrigues

www.anticorrida.com

www.patrimoine-corrida.fr

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 > >>