Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EXPOSITION BRIGITTE BARDOT AUX USA !

Publié le par Ricard Bruno

I LOVE BB !

 

Brigitte Bardot aux Etats-Unis

 

Le 21 février 2012, quelques jours avant la 84ème Cérémonie des Oscars, une exposition exceptionnelle de photographies de Brigitte Bardot sera inaugurée dans les hôtels Sofitel américains. De superbes clichés de la star française traverseront tous les Etats-Unis entre le 21 février 2012 et la fin décembre 2012.

 

Henry-Jean Servat, commissaire de l'exposition « Brigitte Bardot, Les Années Insouciance » (Boulogne-Billancourt du 29 septembre 2009 au 7 mars 2010 - Saint-Tropez Eté 2010) a orchestré l'exposition américaine. Contacté par la direction des hôtels Sofitel, il a réuni une quarantaine des plus belles photographies de l'actrice pour les faire découvrir au public américain. Inaugurée le 21 février à l'hôtel Sofitel de Los Angeles, l'exposition composée par Henry-Jean Servat sillonnera les plus belles villes américaines via les hôtels Sofitel de Chicago (avril-mai 2012), Washington (juin-septembre 2012) et New York (octobre-décembre 2012)

 

Attaché à faire resplendir éternellement l'image de Brigitte Bardot sur tout le continent américain, Henry-Jean Servat donnera une conférence le 22 février 2012 à l'hôtel Sofitel de Los Angeles. De nombreuses stars américaines captivées par le parcours glorieux et cinématographique de Brigitte Bardot, ainsi qu'à son combat en faveur de la cause animale, participeront aux soirées organisées autour de l'exposition et de la personnalité de la star. Par ailleurs, le célèbre magazine américain, Vanity Fair, consacrera huit pages à Brigitte Bardot autour de cet événement.

 

Après l'exposition « Brigitte Bardot, Les Années Insouciance » organisée en France, ce nouvel hommage redonne une fois encore son statut de star à l'actrice et immortalise le mythe BB pour toujours.

 

Brigitte Bardot est évidemment enchantée de l'hommage initié par les hôtels Sofitel saluant une carrière qu'elle a délaissée mais qui l'encourage dans son combat pour le respect des animaux. Pour Henri-Jean Servat,  participer à la mise en place de cette exposition, est un grand privilège.

 

Un très beau catalogue collector, unissant notamment une lettre de Brigitte Bardot et la majorité des photographies de l'exposition, a été édité aux Etats-Unis, spécialement pour l'occasion.

 

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Film sur la Corrida à voir absolument !

Publié le par Ricard Bruno

Download.png  

Ce film réalisé discrètement avec une caméra d'amateur présente les deux particularités suivantes: 

 

Première particularité:   le jour de son tournage, le 12 août 2000 à Béziers, nous ne nous doutions pas que nous filmions les deux plus "grands" matadors à l'heure actuelle: il s'agissait de l'alternative de Sébastien Castella donnée par José Tomas devant 13000 personnes en liesse. Ce court métrage intitulé "Juste pour le plaisir" fut diffusé en plein Festival de Cannes, hors sélection en 2002.

 

Deuxième particularité:   ce document filmé met l'accent, entre autre, sur le comportement d'un public se réjouissant devant des scènes d'une cruauté inouïe sans l'ombre d'une compassion... Le moment peut-être le plus hallucinant de ce film est le suivant: on peut y entendre des applaudissements accompagnant crescendo l'agonie jusqu'à sa mort d'un taureau exsangue. Malgré cela, les aficionados prétendent que pour eux, la mort n'a aucune importance. Seule, la gestuelle des toreros et du taureau les intéressent. Cette fameuse scène prouve de manière spectaculaire exactement le contraire ! Et pourtant, ces spectateurs en transe n'ont pas l'apparence de barbares; ce sont des gens parfaitement normaux qui pourraient être de vos proches. Mais dans un tel environnement de foule et d'apparat, ce même public perd tout sens critique et tout discernement. C'est cela qui est fascinant et effrayant à la fois !  A la vision de ce document, il n'y a aucun doute, les jeux du cirque n'ont pas disparu !

 

Et nous sommes au 21ème siècle...

 

http://www.flac-anticorrida.org/juste-pour-le-plaisir-nouvelle-version-remasterisee/

 

Ce lien est à diffuser sans modération !

 

N'hésitez pas non plus à laisser un commentaire sur notre site et à nous rejoindre.

 

Amitiés dans la lutte !

 

Thierry Hély

Chargé de communication de la FLAC

www.flac-anticorrida.org

 

 

Partager cet article

Repost0

Communiqué de presse de la fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

 

20 février 2012                                     COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Abattage rituel :

 

Après les attaques visant les propos de Marine Le Pen,

La Fondation Brigitte Bardot affirme : Claude Guéant est un menteur !

 

 

L’actuel ministre de l’Intérieur chargé des Cultes a osé déclarer, ce dimanche au Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro : « Les services vétérinaires veillent à ce que les abattoirs acheminent leur production halal vers le public qui souhaite consommer halal ». Soit le ministre ne connaît pas ce sujet qui relève pourtant de ses compétences, c’est grave, soit il trompe délibérément les Français, c’est inacceptable !

 

Plus grave encore, Mme Alliot-Marie puis M. Hortefeux sont responsables et coupables de cette situation. Ce sont eux qui ont exercé un lobby acharné pour mettre en échec la proposition d’étiquetage européen sur les viandes issues d’un abattage rituel.

 

En Ile-de-France, tous les moutons, veaux, vaches laitières, bœufs… sont égorgés en toute conscience et dans des douleurs extrêmes. C’est un fait et nous attendons du ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, qu’il apporte la preuve du contraire !

 

Les bovins, égorgés, peuvent mettre jusqu’à 14 minutes avant de perdre conscience¹…

14 minutes d’agonie et de souffrance inhumaine !

 

60 % de la viande issue d’animaux abattus selon le rite musulman (halal) et plus de 70 % de la viande issue du rite juif (casher) se retrouvent dans le circuit classique² à l’insu des consommateurs !

Les syndicats des viandes et professionnels des abattoirs imposent leur dictature en généralisant l’égorgement sans étourdissement, avec la complicité du gouvernement.

 

Si les Juifs et Musulmans ont le choix de consommer casher ou halal en toute connaissance de cause, la discrimination s’exerce à l’encontre de tous les autres consommateurs qui, eux, sont trompés et volontairement laissés dans l’ignorance.

 

C’est ce que la Fondation Brigitte Bardot dénonce depuis des années et c’est ce qui a motivé la plainte de Brigitte Bardot, déposée en février 2011, contre le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire et le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux. Nous ne pouvons donc qu’être favorables à la levée de l’omerta qui entoure la distribution des viandes provenant de l’abattage rituel.

 

Toutes ces infractions et l’état lamentable des abattoirs français ont aussi été dénoncés, en 2010, dans un rapport de la Cour des Comptes.

 

On ne peut pas accepter, dans un pays laïque, que soit imposée à tous les consommateurs une viande provenant d’abattages religieux alors que la loi française, républicaine, impose l’étourdissement des bêtes depuis 40 ans ! …Quelle régression !..

Partager cet article

Repost0

Viande halal: la Fondation Brigitte Bardot accuse Claude Guéant de mensonge

Publié le par Ricard Bruno

Dans un communiqué de presse, Brigitte Bardot a vivement réagit aux déclarations de Mr Claude Guéant, ce dimanche. Elle n’hésite pas à dire tout le mal qu’elle pense du Ministre de l’intérieur et affirme que ce dernier parle d’un sujet qu’il est loin de maîtriser.

 

“Claude Guéant est un menteur ! Soit le ministre ne connaît pas ce sujet qui relève pourtant de ses compétences, c’est grave, soit il trompe délibérément les Français, c’est inacceptable !”

 

Pour, ensuite, s’en prendre à Michèle Alliot-Marie et Brice Hortefeux:

 

“Plus grave encore, Mme Alliot-Marie puis M. Hortefeux sont responsables et coupables de cette situation. Ce sont eux qui ont exercé un lobby acharné pour mettre en échec la proposition d’étiquetage européen sur les viandes issues d’un abattage rituel.

 

En Ile-de-France, tous les moutons, veaux, vaches laitières, bœufs… sont égorgés en toute conscience et dans des douleurs extrêmes. C’est un fait et nous attendons du ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, qu’il apporte la preuve du contraire !

 

Les bovins, égorgés, peuvent mettre jusqu’à 14 minutes avant de perdre conscience… 14 minutes d’agonie et de souffrance inhumaine !

 

60 % de la viande issue d’animaux abattus selon le rite musulman (halal) et plus de 70 % de la viande issue du rite juif (casher) se retrouvent dans le circuit classique à l’insu des consommateurs !

 

Les syndicats des viandes et professionnels des abattoirs imposent leur dictature en généralisant l’égorgement sans étourdissement, avec la complicité du gouvernement.

 

Si les Juifs et Musulmans ont le choix de consommer casher ou halal en toute connaissance de cause, la discrimination s’exerce à l’encontre de tous les autres consommateurs qui, eux, sont trompés et volontairement laissés dans l’ignorance.

 

C’est ce que la Fondation Brigitte Bardot dénonce depuis des années et c’est ce qui a motivé la plainte de Brigitte Bardot, déposée en février 2011, contre le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire et le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux. Nous ne pouvons donc qu’être favorables à la levée de l’omerta qui entoure la distribution des viandes provenant de l’abattage rituel.

 

Toutes ces infractions et l’état lamentable des abattoirs français ont aussi été dénoncés, en 2010, dans un rapport de la Cour des Comptes.

 

On ne peut pas accepter, dans un pays laïque, que soit imposée à tous les consommateurs une viande provenant d’abattages religieux alors que la loi française, républicaine, impose l’étourdissement des bêtes depuis 40 ans ! …Quelle régression !“

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot aurait pu finir comme Marilyn Monroe...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot aurait pu finir comme Marilyn Monroe

Le sex-symbol des années 50 se confie en interview

 

La plus discrète des icônes sort de son silence le temps d’une interview pour le magazine américain Vanity Fair. A l’occasion d’une exposition photo sur sa vie organisée par Henry-Jean Servat aux Etats-Unis, Brigitte Bardot se confie à l'écrivain journaliste sur sa carrière, La Madrague, sa maison à Saint-Tropez, et son combat pour les animaux.

 

Brigitte Bardot se fait rare en public et pour cause, elle ne quitte que très rarement sa villa de Saint-Tropez baptisée La Madrague. Une maison que l’actrice emblématique a achetée en 1958. Depuis, elle vit presque recluse dans son havre de paix avec son mari depuis 20 ans, Bernard d’Ormale, et ses animaux.

Lorsqu’elle revient sur sa carrière qui a débuté en 1952, l’actrice se veut très critique: «Je ne pense pas que j’étais une bonne comédienne. Je me contentais d’exprimer ce que les gens me demandaient d’interpréter, et de donner le meilleur.»

L’ex-épouse du réalisateur Roger Vadim revient aussi sur le film qui l’a propulsée au sommet en 1956 à 22 ans, Et Dieu… créa la femme. «Pendant ce film, avant et après, je n’étais jamais ce que je voulais être à savoir franche, honnête et directe. J’étais scandaleuse.»

Avant d’ajouter: «L’autre jour, je suis tombée sur Et Dieu… créa la femme à la télévision, film que je n’avais pas vu depuis des années. Je me suis dit que cette fille n’était pas si mal. Mais c’était comme si ce n’était pas moi. J’ai des choses plus intéressantes à faire que de m’étudier à l’écran.»

Après cette consécration, le sex-symbol multiplie les rôles à succès... Mais pas facile pour la Parisienne née en 1934 d’accepter la célébrité: «J’étais malade de tout cela. C’est une bonne chose que j’aie arrêté parce que ce qui est arrivé à Marilyn Monroe et Romy Schneider aurait aussi pu m’arriver.»

Résultat: Brigitte Bardot met brutalement un terme à sa carrière en 1973. Après avoir conquis le monde avec sa plastique et son talent, la figure incontournable des années 50 et 60 se consacre entièrement à la cause animale. BB ne vit que pour les animaux. Elle confie d’ailleurs dans l’interview de Vanity Fair qu’elle ne pense pas même aux conséquences du temps qui passe, l’icône est totalement dévouée à son combat.

«Je ne me sens pas vieille ni mal en point. Je n’ai pas le temps à perdre avec les questions d’âge parce que je vis seulement pour ma cause. Aujourd’hui, il existe plus de régulations pour les voitures que pour les animaux. (…)Tous mes combats sont motivés par la défense des animaux.»

Le message est donc très clair. Même si le monde continue de saluer la beauté de Brigitte Bardot avec des expositions photos ou encore des collections de mode baptisées au nom de BB, l'actrice de 77 ans préfère poursuivre une vie modeste loin des strass et paillettes, avec comme seul centre d'intérêt son combat pour les animaux.

 

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Communiqué de la FLAC...

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,




Pierre RABHI, agroécologiste et philosophe de notoriété mondiale, intègre le Comité d'Honneur de la FLAC.
>> lire l'article "Pierre RABHI réaffirme son soutien à la FLAC"

Nous en sommes actuellement à 32 personnalités de tous horizons.
>> voir notre comite d'honneur

La lutte avance à grand pas, la mobilisation est de plus en plus forte, preuve en est, entre autre, cet article paru dans le journal "L'Indépendant". Bravo au FLAC 66 pour ses résultats et sa ténacité.
>> lire l'article de l'indépendant



Le trésorier de la FLAC et la représentante du CRAC interpellent Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie Les Verts, lors d'un meeting de campagne à Paris. Ses réponses à nos questions sont riches en enseignement... Nous vous laissons juges.
http://www.flac-anticorrida.org/analyse-reponses-cecile-duflot-corrida/

Et n'oubliez-pas :

Soyons le plus nombreux possible à Marseille le 3 mars prochain.
http://www.flac-anticorrida.org/conference-a-marseille-le-3-mars-2012-corrida-limposture/

Et à Nîmes le 24 mars prochain.

http://www.flac-anticorrida.org/2012-nos-voix-pour-les-animaux/

Amitiés et à très bientôt dans la lutte !

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC
06 23 94 84 83
 www.flac-anticorrida.org

>> retrouvez la FLAC sur Facebook

Nous avons besoin de votre soutien pour continuer nos actions. Avez-vous pensé à renouveler votre adhésion pour 2012, ou bien à faire un don ? Vous pouvez le faire directement sur Internet ou en nous retournant le bulletin ci-joint. Merci d'avance pour votre aide.
L'augmentation de l'importance de nos activités nous amène à recruter de nouvelles compétences, si vous souhaitez vous investir dans notre cause, n'hésitez pas à nous rejoindre !

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot dans "Vanity fair" (USA) de mars 2012 spécial Hollywood

Publié le par Ricard Bruno

 

 

Brigitte Bardot  est dans "Vanity fair" (USA) spécial Hollywood de mars 2012, sur 8 pages!

 Vanity-fair-de-mars-2012--usa--copie-1.jpg

Vanity fair est aux USA le magazine haut de gamme de la mode le plus vendu! Et lu par des millions d'Américains!

Vanity Fair, qui est aujourd’hui l’une des revues américaines les plus glamour, a été publié pour la première fois en 1913.

Ce magazine américain publié par Condé Nast Publications.

Ce mensuel, dont l’actuel rédacteur en chef est E. Graydon Carter, propose des articles sur l'actualité et les personnalités du monde du spectacle et de la politique.

 

Il existe trois éditions internationales de ce magazine au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie. La version italienne est publiée chaque semaine.

 

A noter : chaque année, le magazine organise une réception à l'issue de la cérémonie des Oscars afin de réunir les lauréats, les nominés et des personnalités du monde du cinéma.

Histoire de Vanity Fair

Condé Nast Publications a bâti son empire en achetant le magazine de mode masculine Dress en 1913 et en le rebaptisant "Dress and Vanity Fair".

Le magazine a pris son nom actuel inspiré du roman britannique La Foire aux vanités en 1914.

A partir de 1925, Vanity Fair est entré en concurrence avec le New Yorker parmi l’élite de la presse culturelle américaine. Il publiait alors des écrits de Thomas Wolfe , TS Eliot and PG Wodehouse, des critiques de théâtre de Dorothy Parker et des photographies signées Edward Steichen.

Sa parution, interrompue en 1936 au moment de la Grande Dépression, a repris en 1983.

 

Un magazine synonyme de glamour

Vanity Fair est une référence absolue et un passage obligé pour les personnalités qui font l'actualité et animent le monde de la politique, de la mode et de la culture.

 

Au cours de son histoire, de grands photographes comme Edward Steichen, Annie Leibovitz, Helmut Newton, Nan Goldin, Herb Ritts, Mario Testino ou encore Bruce Weber ont collaboré à cette publication

 

Ils ont réalisé de magnifiques couvertures et certains des plus beaux portraits de personnalités.

Parmi les clichés les plus célèbres, la couverture du numéro d’août 1991, intitulée "More Demi Moore", représentait Demi Moore nue et enceinte.

Dans le numéro d’octobre 2006, Annie Leibovitz a photographié Tom cruise et Katie Holmes avec leur fille Suri qui avait jusque là était cachée au public.

 

Outre ses photos controversées, le magazine est également connu pour la qualité de ses articles et pour ses interviews de célébrités, comme la première interview de Jennifer Aniston après son divorce.

 

Bruno Ricard

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Envoyé Spécial ose parler "abattage rituel"

Publié le par Ricard Bruno

Envoyé Spécial ose parler "abattage rituel"

Vos réactions sont très nombreuses.

Il y a tout juste 50 ans, Brigitte Bardot intervenait à la télévision pour réclamer l’étourdissement des animaux avant leur abattage. Le 16 février 2012 l'émission de France 2 a présenté un sujet sur l'hygiène dans les abattoirs, les dangers de la bactérie E-Coli et de l'abattage rituel.

Vous avez été plus de 3.500.000 à regarder « Envoyé Spécial » le 16 février sur France 2 et vos nombreux appels téléphoniques, mails… témoignent d’une vive émotion.

La Fondation Brigitte Bardot dénonce depuis de nombreuses années les dérives constatées en France avec l’abattage des animaux sans étourdissement et la distribution, dans les circuits classiques, de viandes provenant d’un abattage rituel sans aucune indication pour le consommateur.

 

Nos donateurs connaissent bien le combat quotidien de notre Fondation dans ce domaine car nous les en informons via notre « Info-Journal » trimestriel. Toutefois, vous pourrez trouver de plus amples informations sur notre page Abattage rituel.

 

Les principales organisations françaises de défense des animaux mènent désormais une action commune sur ce sujet difficile, notamment en informant le consommateur sur les conditions d’abattage des animaux pour le « Halal » et le « Casher » via une vaste campagne d’affichage, diverses insertions dans la presse et par la création d’un site dédié : http://www.abattagerituel.com/

 

Par ailleurs, la Fondation Brigitte Bardot s’est rapprochée de tous les candidats aux élections présidentielles afin de leur présenter cette situation scandaleuse et leur demander de se positionner clairement. Nous publierons, au fur et à mesure de leur réception, les réponses des candidats ICI.

 

Mais le moyen le plus sûr encore de ne pas participer à l’exploitation animale et toutes les horreurs que nous dénonçons, est de refuser la consommation de viande dans son ensemble et de tout produit d’origine animale, voir la page qui y est consacrée sur notre site : végétarisme.

 

Communiqué de presse de Brigitte Bardot

 

Après la diffusion, dans « Envoyé Spécial », d’une enquête sur l’horreur des abattoirs, les Français ouvrent enfin les yeux et sont scandalisés, écœurés. Ils sont des milliers aujourd’hui à appeler ma Fondation pour me demander d’agir encore et toujours contre cet enfer.

 

Cette émission créait un nouvel électrochoc comme lorsque j’étais venue, il y a 50 ans, sur le plateau de « 5 colonnes à la Une » pour dénoncer l’égorgement des bêtes, sacrifiées en toute conscience et dans une souffrance extrême.

 

J’ai l’impression que rien ne change, que ma vie dédiée aux animaux aura été inutile si, chaque jour, la condition animale ne fait que reculer. Aujourd’hui c’est aux responsables politiques d’agir, ils le doivent, et ma Fondation a adressé à tous les candidats aux élections présidentielles un questionnaire sur 9 thèmes de protection animale.

Nous ferons connaître aux Français (plus d’un million à soutenir les organisations de défense des animaux) les réponses reçues pour que la voix de nos sympathisants soit adressée à celui ou à celle qui s’engagera pour faire que les animaux ne soient plus considérés comme de la marchandise, des objets de consommation, des esclaves ou des cobayes.

 

Les Français en colère après les images diffusées hier sur France 2, attendent maintenant un signe des candidats et des engagements qui seront tenus !

 

Brigitte Bardot

Présidente

Partager cet article

Repost0

URGENT : Ferme-usine de 1000 vaches laitières, demain manifestation!

Publié le par Ricard Bruno

 

 

18 février 2012 - Manifestation à Abbeville contre le projet

La Fondation Brigitte Bardot appelle à manifester pour soutenir l'action du collectif local Novissen* qui organise une marche, le 18 février à 14h30, en direction de la sous-préfecture de la Somme.

Rendez-vous à Abbeville, à 14h30 Boulevard Vauban (angle rue Edouard Branly) devant le théâtre de la ville.

 

Ferme-usine de 1000 vaches laitières

Lettre ouverte au Préfet de la Somme

Projet d'élevage intensif dans la Somme : 1000 vaches laitières et 750 veaux enfermés dans un bâtiment !

Condition animale, pollution, santé publique, environnement… Tous les arguments sont bons pour condamner le projet de ferme-usine dans la Somme, plus gros élevage intensif de vaches laitières en France !

 

Vendredi 17 février - Brigitte Bardot écrit au Préfet de la Somme

"Monsieur le Préfet,

Le 18 février, de nombreux Picards manifesteront près de la sous-préfecture d’Abbeville contre un projet d’élevage intensif condamnant 1000 vaches laitières et 750 veaux à « vivre » dans des conditions carcérales et de souffrance insupportables.

Cette « ferme-usine » symbolise la dérive de l’élevage intensif en France, tuant au passage les petits producteurs et condamnant les animaux à l’enfer.

Selon l’Art. L214-1 du Code rural « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ». L’usine prévue sur les communes de Drucat et Buigny-Saint-Maclou ne répond pas à cette exigence.

Il n’est pas tolérable d’enfermer 1000 vaches dans un bâtiment, sur une surface individuelle ridicule. Tous ces ruminants privés de pâturage ne sortiront de leur « usine » que pour être transportés dans des conditions indignes puis égorgés dans un abattoir, c’est dégueulasse !

Idem pour les veaux arrachés à leur mère puis entassés dans des camions qui les conduiront à la mort. Nous n’avons pas le droit de fermer les yeux sur cette exploitation scandaleuse, quotidienne, cette épouvante pour les animaux et cette honte pour l’humanité.

C’est pourquoi je tiens à m’associer aux Picards qui se mobilisent actuellement contre ce projet. Je vous demande d’entendre leurs revendications, leur colère, on ne doit plus tolérer l’intolérable, la France ne doit pas recréer des camps de concentration animaliers !

Je compte sur votre humanité et vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’assurance de mes sentiments écœurés.

Brigitte Bardot"

 

Partager cet article

Repost0

Communiqué de Brigitte Bardot à propos de l’abattage rituel

Publié le par Ricard Bruno

Communiqué de Brigitte Bardot à propos de l'abattage rituel

Le 16 février 2012, « Envoyé Spécial » diffusait un reportage choc dans les abattoirs. Brigitte Bardot sort de sa réserve, sa Fondation vient d’interpeller tous les candidats à l’élection présidentielle sur 9 thèmes de protection animale et lance un site internet où seront publiées les réponses reçues.

"Après la diffusion, à « Envoyé Spécial », d’une enquête sur l’horreur des abattoirs, les Français ouvrent enfin les yeux et sont scandalisés, écœurés. Ils sont des milliers à appeler ma Fondation pour me demander d’agir encore et toujours contre cet enfer.

Cette émission créait un nouvel électrochoc comme lorsque j’étais venue, il y a 50 ans, sur le plateau de « 5 colonnes à la Une » pour dénoncer l’égorgement des bêtes, sacrifiées en toute conscience et dans une souffrance extrême.

J’ai l’impression que rien ne change, que ma vie dédiée aux animaux aura été inutile si, chaque jour, la condition animale ne fait que reculer. Aujourd’hui c’est aux responsables politiques d’agir, ils le doivent, et ma Fondation a adressé à tous les candidats aux élections présidentielles un questionnaire* sur 9 thèmes de protection animale.

Nous ferons connaître aux Français (plus d’un million à soutenir les organisation de défense des animaux) les réponses reçues pour que la voix de nos sympathisants soit adressée à celui ou à celle qui s’engagera pour faire que les animaux ne soient plus considérés comme de la marchandise, des objets de consommation, des esclaves ou des cobayes.

Les Français en colère après les images diffusées hier sur France 2, attendent maintenant un signe des candidats et des engagements qui seront tenus !"

Brigitte Bardot

* Le questionnaire adressé, vendredi 17 février, à tous les candidats à l’élection présidentielle : http://www.fondationbrigittebardot....

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>