Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

URGENT : Ferme-usine de 1000 vaches laitières, demain manifestation!

Publié le par Ricard Bruno

 
 

18 février 2012 - Manifestation à Abbeville contre le projet

La Fondation Brigitte Bardot appelle à manifester pour soutenir l'action du collectif local Novissen* qui organise une marche, le 18 février à 14h30, en direction de la sous-préfecture de la Somme.

Rendez-vous à Abbeville, à 14h30 Boulevard Vauban (angle rue Edouard Branly) devant le théâtre de la ville.

 
Ferme-usine de 1000 vaches laitières
Lettre ouverte au Préfet de la Somme

Projet d'élevage intensif dans la Somme : 1000 vaches laitières et 750 veaux enfermés dans un bâtiment !

Condition animale, pollution, santé publique, environnement… Tous les arguments sont bons pour condamner le projet de ferme-usine dans la Somme, plus gros élevage intensif de vaches laitières en France !

 

Vendredi 17 février - Brigitte Bardot écrit au Préfet de la Somme

"Monsieur le Préfet,

Le 18 février, de nombreux Picards manifesteront près de la sous-préfecture d’Abbeville contre un projet d’élevage intensif condamnant 1000 vaches laitières et 750 veaux à « vivre » dans des conditions carcérales et de souffrance insupportables.

Cette « ferme-usine » symbolise la dérive de l’élevage intensif en France, tuant au passage les petits producteurs et condamnant les animaux à l’enfer.

Selon l’Art. L214-1 du Code rural « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ». L’usine prévue sur les communes de Drucat et Buigny-Saint-Maclou ne répond pas à cette exigence.

Il n’est pas tolérable d’enfermer 1000 vaches dans un bâtiment, sur une surface individuelle ridicule. Tous ces ruminants privés de pâturage ne sortiront de leur « usine » que pour être transportés dans des conditions indignes puis égorgés dans un abattoir, c’est dégueulasse !

Idem pour les veaux arrachés à leur mère puis entassés dans des camions qui les conduiront à la mort. Nous n’avons pas le droit de fermer les yeux sur cette exploitation scandaleuse, quotidienne, cette épouvante pour les animaux et cette honte pour l’humanité.

C’est pourquoi je tiens à m’associer aux Picards qui se mobilisent actuellement contre ce projet. Je vous demande d’entendre leurs revendications, leur colère, on ne doit plus tolérer l’intolérable, la France ne doit pas recréer des camps de concentration animaliers !

Je compte sur votre humanité et vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’assurance de mes sentiments écœurés.

Brigitte Bardot"

 

Partager cet article
Repost0

Communiqué de Brigitte Bardot à propos de l’abattage rituel

Publié le par Ricard Bruno

Communiqué de Brigitte Bardot à propos de l'abattage rituel

Le 16 février 2012, « Envoyé Spécial » diffusait un reportage choc dans les abattoirs. Brigitte Bardot sort de sa réserve, sa Fondation vient d’interpeller tous les candidats à l’élection présidentielle sur 9 thèmes de protection animale et lance un site internet où seront publiées les réponses reçues.

"Après la diffusion, à « Envoyé Spécial », d’une enquête sur l’horreur des abattoirs, les Français ouvrent enfin les yeux et sont scandalisés, écœurés. Ils sont des milliers à appeler ma Fondation pour me demander d’agir encore et toujours contre cet enfer.

Cette émission créait un nouvel électrochoc comme lorsque j’étais venue, il y a 50 ans, sur le plateau de « 5 colonnes à la Une » pour dénoncer l’égorgement des bêtes, sacrifiées en toute conscience et dans une souffrance extrême.

J’ai l’impression que rien ne change, que ma vie dédiée aux animaux aura été inutile si, chaque jour, la condition animale ne fait que reculer. Aujourd’hui c’est aux responsables politiques d’agir, ils le doivent, et ma Fondation a adressé à tous les candidats aux élections présidentielles un questionnaire* sur 9 thèmes de protection animale.

Nous ferons connaître aux Français (plus d’un million à soutenir les organisation de défense des animaux) les réponses reçues pour que la voix de nos sympathisants soit adressée à celui ou à celle qui s’engagera pour faire que les animaux ne soient plus considérés comme de la marchandise, des objets de consommation, des esclaves ou des cobayes.

Les Français en colère après les images diffusées hier sur France 2, attendent maintenant un signe des candidats et des engagements qui seront tenus !"

Brigitte Bardot

* Le questionnaire adressé, vendredi 17 février, à tous les candidats à l’élection présidentielle : http://www.fondationbrigittebardot....

Partager cet article
Repost0

Lindsay Lohan, sexy en Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

L’artiste Richard Phillips fait appel aux talents d’actrice de Lindsay Lohan dans une œuvre filmique qui porte le même nom que la blonde sulfureuse !

Hommage à Brigitte Bardot dans « Le Mépris » de Jean-Luc Godar, ce trailer d’1,30 min immortalise les frasques judiciaires de Lindsay Lohan, actuellement assignée à résidence pour vol de bijoux.

Le film « Lindsay Lohan » de Richard Phillips dresse un portrait bipolaire de cette actrice sur la brèche. Le réalisateur éclaire sa muse encore davantage dans le New York Times : « Elle est un mélange de surnaturel et de réel et c’est ce qui la rend si charismatique. (…) D’une certaine manière, il y a un rapport entre mon art et la vidéo, mais c’est aussi un moyen d’imaginer un nouveau genre de portrait. ».

Élevée au rang de Brigitte Bardot de son époque l’espace d’un court-métrage, Lindsay Lohan feint l’indifférence et dévoile une nonchalance aussi sexy que sensuelle !

Ce film tourné à Malibu, sera présenté à la Biennale de Venise du 1er au 5 juin, au Garage Center for Contemporary Culture.

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot n'abandonne pas les chèvres de la Nerthe !

Publié le par Ricard Bruno

 

Au printemps prochain, d'autres tentatives de capture s'effectueront.

La fondation BB est sortie du silence.

La fondation BB est sortie du silence

 

L'article publié lundi dans La Provence a fait sortir le loup du bois... Restée jusqu'à présent muette à nos sollicitations, la fondation Brigitte Bardot a finalement apporté une réponse aux interrogations sur le sort du troupeau de chèvres sauvages qui divague dans le massif de la Nerthe.

Au printemps dernier, l'association de défense de la cause animale s'était en effet engagée à trouver une solution afin d'éviter l'abattage de cette centaine de caprins qui broutent dans la colline, provoquant des dégâts dans les vignes. Mais depuis, plus de nouvelles. "Nous avons rencontré quelques difficultés techniques dans ce dossier", reconnaît Christophe Marie, porte-parole de la fondation BB.

Des chèvres contre les feux de forêts

La capture des biquettes bondissantes s'avère en effet plus complexe que prévu. "L'utilisation des seringues hypodermiques n'est pas recommandée dans ce massif difficile d'accès, où l'on ne peut pas toujours récupérer les animaux endormis. Nous avons donc essayé d'attirer les chèvres avec du maïs, mais cela n'a pas marché." Le piège aurait sans doute mieux fonctionné en hiver, lorsque la nourriture vient à manquer dans les collines. Mais se pose alors le problème de l'hébergement des animaux. "Pour éliminer tout risque de maladie transmissible, ces chèvres doivent obligatoirement être placées en quarantaine. Des fermes de la Crau sont d'accord pour les accueillir, mais seulement en été, pendant l'estive de leurs propres troupeaux", explique Christophe Marie.

De nouvelles tentatives de capture devraient donc être programmées au printemps prochain... à moins que d'ici là, les biquettes réussissent à montrer patte blanche. D'après Christophe Marie, plusieurs viticulteurs ont révisé leur jugement sur le troupeau, qui agirait comme le meilleur des débroussailleurs contre les feux de forêts...

 

Source : Cliquez ici

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot indignée après l'abattage de daims devenus indésirables

Publié le par Ricard Bruno

 

 

Brigitte Bardot a exprimé sa "plus vive indignation" au préfet de Seine-Maritime après l'annonce de l'abattage de daims sur le site de l'Ecole de police d'Oissel où ils avaient été introduits il y a une quinzaine d'années.

Brigitte Bardot a exprimé sa "plus vive indignation" au préfet de Seine-Maritime après l'annonce de l'abattage de daims sur le site de l'Ecole de police d'Oissel où ils avaient été introduits il y a une quinzaine d'années.

Brigitte Bardot a exprimé sa "plus vive indignation" au préfet de Seine-Maritime après l'annonce de l'abattage de daims sur le site de l'Ecole de police d'Oissel où ils avaient été introduits il y a une quinzaine d'années.

"Je tiens à vous faire part de ma plus vivre indignation après l'abattage, ce samedi, des daims se trouvant sur l'école de police d'Oissel. Cet acte barbare a été effectué par des chasseurs qui ont, ainsi, pu faire un carton sur des animaux sauvages plutôt inhabituels", écrit l'actrice dans une lettre ouverte en date du 14 février dont l'AFP a eu connaissance jeudi.

"Alors que la Société normande de protection des animaux (SNPA) avait trouvé des placements pour tous les daims, je trouve intolérable que l'Ecole de police responsable de ces daims ne mette rien en place pour faciliter leur capture au fusil hypodermique (...) C'est quand même bien l'ancien directeur de l'Ecole qui a introduit les premiers animaux!", s'indigne "BB".

"Je suis écoeurée de constater que vos services, tout comme l'Ecole de police, n'aient pas pris la peine de participer aux opérations de recapture menées par la SPA pour sauvegarder la vie de ces animaux sans défense", écrit encore l'actrice à la tête de la Fondation Brigitte Bardot.

Ces daims vivaient dans la forêt de plusieurs dizaines d'hectares entourant l'Ecole de police. Ils ont été abattus "sur demande du directeur de l'école qui souhaitait mettre en sécurité et en conformité réglementaire son site", a indiqué dans un communiqué la préfecture de Seine-Maritime, rappelant que "l'élevage en toute liberté d'autant d'animaux de faune sauvage répond à des obligations sanitaires auxquelles l'école de police ne pouvait pas répondre".

Selon Christophe Marie, porte-parole de la Fondation, une vingtaine de daims ont été abattus samedi. Ces animaux étant farouches, quelques autres sont encore dans la forêt. La SNPA, a-t-il indiqué, avait identifié des lieux d'accueil pour ces daims s'ils avaient pu être évacués comme elle le souhaitait.

Selon la préfecture, "ces tirs interviennent à l'issue de tentatives longues mais infructueuses de placement de l'ensemble des animaux" adressées notamment aux associations de protection depuis le printemps 2011.

 

Source : Cliquez ici

Partager cet article
Repost0

Scoop : Brigitte Bardot honorée aux USA !

Publié le par Ricard Bruno

En exclusivité et uniquement sur ce blog !

 

Brigitte Bardot sera honorée aux  USA !

 

En même temps où se tiendra la 84ème cérémonie des Oscars se déroulant à partir du 26 février prochain, Brigitte Bardot  sera honorée lors du festival du film de Los Angeles qui se tient de janvier à Mai au Chinese Theater de Los Angeles.

 

Découvrez ci-dessous le courrier que Brigitte a adressé en décembre 2011 à Madame Hettrich.  

 

Publié dans Scoop

Partager cet article
Repost0

Jean-Pierre Pernaut, «trophée de plomb» pour son apologie de la chasse

Publié le par Ricard Bruno

 

Le présentateur du 13 heures de TF1 a reçu cette distinction ironique décernée par l'Association pour la protection des animaux sauvages.

 

 

Jean-Pierre Pernaut dans son bureau, le 17 février 2006 à Boulogne-Billancourt

L'Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) a décerné mardi le trophée de «plume», récompensant une action positive en faveur de la nature, au créateur du journal la Hulotte, Pierre Déom, et celui de «plomb», pour «son apologie de la chasse», au présentateur de TF1 Jean-Pierre Pernaut.

Depuis une quinzaine d'années, ces trophées, mis sous cadre, sont décernés par les adhérents de l'Aspas.

L'Aspas, qui «dénonce les atteintes à la nature et encourage ceux qui œuvrent pour sa protection», a récompensé «l'écologiste d'avant l'heure» Pierre Déom, fondateur, unique rédacteur et auteur depuis 1972 des dessins de la Hulotte qui compte plus de 160 000 abonnés.

«Véritable mine d'informations sur la faune et la flore de notre pays, la Hulotte passionne ses lecteurs par son savoureux mélange de rigueur scientifique et d'humour», a déclaré Pierre Athanaze, président de l'Aspas.

Le trophée de plomb a été attribué «à Jean-Pierre Pernaut, "qui l'a bien cherché", en diffusant de façon récurrente des reportages faisant l'apologie de la chasse dans son journal télévisé [...] méprisant des principes fondamentaux du journalisme que sont l'information et l'objectivité  a ajouté M. Athanaze.

Jean-Pierre Pernaut, a-t-il estimé, «prend en otage la ruralité en diffusant d'elle une image filtrée, déformant la réalité. Il se dispense trop facilement de donner la parole aux opposants à la chasse ou aux associations citoyennes de défense de l'écologie, qui sont une part de plus en plus représentative de la population rurale moderne».

 

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

La vérité :Festival du film judiciaire à Rouen

Publié le par Ricard Bruno

Festival du film judiciaire à Rouen
 

laveriteSamedi 18 février 2012, à 20h00
au Cinéma l'Omnia à Rouen, rue de la République
Dans le cadre du festival du film judiciaire, projection de "La vérité" de H.G. Clouzot avec Brigitte Bardot, suivie d'un débat avec un magistrat et un chroniqueur judiciaire.
Séance de dédicaces à la fin de la séance.
Soirée en partenariat avec la librairie l'Armitière et le magazine "Crimes et châtiments". 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Valence d'Albigeois Tarn : Brigitte Bardot fait honte au Procureur d'Albi en sauvant "de force" des animaux à Fabas !

Publié le par Ricard Bruno

2137764565_89a45434fa.jpgLe propriétaire était parti sans laisser d'adresse... 

Depuis juin 2011, ses bêtes, sans soins ni eau ni nourriture, seraient vraiment toutes  mortes sans Brigitte Bardot et la chaîne de solidarité. Merci à tous mais pas au procureur de la République d'Albi. Ce serait même un ban de déshonneur pour ce magistrat... antianimaliste. Un article de  La Dépêche du Midi de ce 13 février qui fait bien chaud au coeur. Malgré tout car deux animaux sont, hélas, absents de cette histoire qui se termine bien. 

Valence d'Albigeois: les animaux sauvés de la mort 

Le propriétaire, qui a disparu sans laisser d'adresse, ne s'est pas préoccupé de ses animaux. Depuis le mois de juin, les voisins ont pris la relève pour les nourrir. Samedi matin, petite opération commando à Villefranche pour enlever moutons, boucs et chèvres avec l'aide de la Fondation Bardot. Jean de La Fontaine en aurait tiré une fable et une morale. Adieu moutons, boucs et chèvres nains. Samedi (11 février), à la fraîche, dans la vallée du Tarn, une dizaine de personnes se sont mobilisées pour une opération commando, sous l'œil compatissant des gendarmes de la brigade de Villefranche d'Albigeois.

Les animaux, laissés à l'abandon depuis le mois de juin 2011, ont été embarqués dans un fourgon et confiés à une jeune femme qui possède des terres. Le propriétaire des lieux a disparu depuis plus de 7 mois, sans laisser d'adresse. Amis et voisins du hameau de Fabas, assistés d'un représentant de la Fondation Brigitte Bardot, ont pris le bouc par les cornes et sauvé les animaux d'une mort certaine.

La plainte, déposée au mois de juillet par la Fondation, pour abandon d'animaux, a été classée sans suite par le procureur de la République d'Albi. C'est, sans doute, ce qui a poussé tout le monde à agir dans l'urgence. Les animaux sont maintenant en lieu sûr.

« Lorsqu'après avoir envoyé un courrier au parquet pour avoir des nouvelles de la plainte, on nous a dit que l'infraction n'était pas caractérisée, nous avons décidé d'agir. Entre-temps, deux animaux sont morts dont un agneau, samedi dernier», explique Robert Torres, enquêteur auprès de la Fondation depuis plus de 12 ans.

La mort d'un agneau

Lætitia, qui demeure à Combefa, a pris en charge les trois moutons, le bouc, la chèvre et le bouc nain. Ils seront au chaud, avec de la nourriture dans une propriété de 2 ha.

Personne ne comptait en arriver là. « Depuis le mois de juin, le propriétaire ne venait plus à Fabas. Nous l'avons dépanné en nourrissant ses animaux mais le dépannage a duré pendant des mois, assure Sylviane Prime, une élue de Villefranche d'Albigeois.

Il a même fallu créer un enclos pour les empêcher de divaguer chez les voisins. Et puis on a sollicité la Fondation Brigitte Bardot qui nous a apporté son soutien et son expérience en la matière. » La mort d'un petit agneau, le lendemain de sa naissance, samedi dernier, n'a pas arrangé les choses. La direction des services vétérinaires a été informée des faits.

« Il y a eu une mobilisation générale pour tous les sauver. Il fallait absolument les récupérer. Si on ne les avait pas nourris depuis juin, ils seraient morts ou auraient disparu dans la nature. Au bout d'un moment, il fallait réagir ! »

Le propriétaire étant introuvable, les gendarmes ne se sont pas opposés à « l'enlèvement » des animaux abandonnés. Ils ont trouvé une nouvelle famille d'accueil et leur copain l'âne, recueilli lui aussi à Fabas, il y a quelque temps.

Source et voir la photo associée: La Dépêche du Midi 13 février 2012:

http://www.ladepeche.fr/article/2012/02/13/1283318-les-animaux-sauves-de-la-mort.html

Photo: sans rapport sur Flickr

La Fondation Brigitte Bardot est dans les liens d'Animalus. On mal au coeur pour les deux animaux  mais on pense à eux tout fort; d'ailleurs, on ne mange pas ses amis c'est ainsi qu'on les aime le mieux.

Bonne Saint-Valentin à Brigitte Bardot fidèle amoureuse des animaux! C'est incroyable de devoir faire le travail de la justice...

 

Source : Cliquez ici

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>