Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Doit-on encore manger des animaux ?

Publié le par Ricard Bruno

Pour retrouver la soirée ARTE « Doit-on encore manger des animaux ? », l’enquête et le débat ont été mis en ligne sur le site de la FBB :

http://www.fondationbrigittebardot.fr/s-informer/animaux-de-ferme/elevage/actualites/l-adieu-austeak

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de la FLAC...

Publié le par Ricard Bruno

 

 Chers amis,

Nous vous demandons un service. Ci-dessous, vous découvrirez un article du média Hérault Tribune. Il faut savoir que ce journal/internet est très lu par la classe politique héraultaise. Toutes les sensibilités peuvent s'y exprimer. Il y est question de la nouvelle adresse du siège de la FLAC à Agde et de la scandaleuse liste falsifiée des psychiatres.

http://www.herault-tribune.com/articles/12381/-agde-la-flac-federation-anti-corrida-a-desormais-son-siege-a-agde/


En bas à gauche, vous pouvez réagir en cliquant sur "réagir à l'article". Plus il y aura de réactions au sujet de cette liste fallacieuse et plus l'impact sera fort auprès des politiques. Ensuite, cet article sera inclus dans notre site afin que la FLAC dénonce ces méthodes honteuses auprès du Ministère de la Culture. Car il faut savoir que l'Observatoire taurin qui a initié ce Collectif de psychiatres est à l'origine de l'inscription de la corrida à notre Patrimoine culturel...

Un grand merci à l'avance pour votre contribution !

Pensez aussi à nous soutenir et à adhérer à la FLAC.

Je soutiens les actions contre le lobby taurin, j'adhère à la FLAC


Amitiés et à très bientôt !

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC

www.flac-anticorrida.org


 retrouvez-nous aussi sur Facebook

 

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot?...Non Claudia Schiffer !

Publié le par Ricard Bruno

claudia-schiffer.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Un staff pourtant reconnu a été euthanasié un scandale !

Publié le par Ricard Bruno

- Une autre affaire a été gérée par l'association Brigitte Bardot. Il s'agit là aussi d'un couple d'Artésiens qui a vu son chien euthanasié par le refuge intercommunal de Lens.

Depuis huit ans, ce couple a adopté Lena*, un staff de catégorie 2. Une catégorie qui engendre forcément des obligations : détention d'un permis canin, évaluation comportementale annuelle, déclaration en mairie, port de la muselière pour les sorties... Mais pendant des années, le chien n'a jamais été en règles. S'il a bien été vacciné ou tatoué, il n'a pas été déclaré en mairie. Et les propriétaires n'ont pas de permis !
Un jour, pour la première fois en huit ans, le fils du couple a oublié de refermer la porte, laissant s'échapper le staff de la maison. Seul, sans muselière, le chien divaguait dans les rues jusqu'à ce que la fourrière intervienne. Comme le veut la loi d'ailleurs. À son retour au domicile, le couple s'aperçoit de l'erreur et appelle directement la fourrière. « Là-bas, on leur a répondu qu'il y avait un chien qui correspondait au signalement mais sans plus, explique-t-on au service juridique de l'association Brigitte Bardot à Paris. La famille s'est alors rendue sur place et a reconnu son chien, qui était à la fête d'ailleurs ».

La famille montre
des photos des
enfants avec Lena

Mais la fourrière n'a jamais voulu rendre le chien à la famille. Pourquoi ? Parce que le tatouage du staff est illisible. Donc impossible de confirmer son identité et son appartenance à cette famille. « Oui, sauf que nous avons ramené des photos de la famille où les enfants jouent avec le chien. C'est un animal qui est facilement identifiable avec les tâches et une excroissance de chair... » Sauf que, là aussi, le refuge refuse de libérer le chien. On parle même de l'euthanasier. Après quelques recherches, l'association Brigitte Bardot s'aperçoit qu'il s'agit d'un chien lofé. Mieux, ils retrouvent le vétérinaire qu'il l'avait tatoué huit ans auparavant pour une vérification. Mais là encore, l'association et la famille se retrouvent face au mutisme du refuge. « Ils nous disent que c'est la loi et je suis d'accord, mais il faut un peu de souplesse pour ces animaux et ces familles. Finalement, on n'a rien pu faire. Le chien a été euthanasié. »

Source : Cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

A Katie qui nous a quittée aujourd’hui...adieu la belle

Publié le par Ricard Bruno

IMGP0010.JPG

Tu étais la lumière de notre maison, nous t’avons accueillis au sein de notre foyer.

C’était il y a 11 années, ce ne fût que 11 années de bonheur...

C’était lors du premier Noël des animaux de la fondation Brigitte Bardot à la porte d’Auteuil, je donnais un coup de main par ci par là.

Un appel d’une amie des animaux me dit qu’un chien allais traverser le périphérique à la hauteur de la porte d’Auteuil, que le hasard fait bien les choses, ni une, ni deux je fonce sous une pluie battante et j’aperçois un semblant de chien dans un état épouvantable trempé jusqu’aux os, avec beaucoup de tact mais assez rapidement je l’ai attrapé dans mes bras, elle était totalement apeurée.

Demi tour, retour à la maison, il fût décidé qu’on la garderais et ce fût le cas, Katie pesais à peine 12 kilos, elle faisait peur à voir mais en quelques mois elle repris du polis de la bête.

Nous l’avons toujours amenés avec nous pour les vacances, avec ses compagnons chiens, Bob, Eliot, Tuckson, Cobra, il y avait aussi souvent d’autres animaux qui nous accompagnais durant cette période estivale, piou-piou le pigeon ou encore une pie qui nous a fait les 400 coups et souvent durant notre séjour nous sauvions des animaux abandonnés qu’on ramenais avec nous.

 

J’en suis malade que ma Katie m’ai quitté aujourd’hui, elle qui était si discrète, ne demandais rien à personne, simplement qu’on l’aime.

Je l’ai amené hier chez son vétérinaire car elle n’allait pas bien du tout, le diagnostique ne fût vraiment pas bon et hélas ce matin 3 appels du cabinet vétérinaire me confirmais qu’il n’y avait plus rien à faire, je me suis précipité et je l’ai vu là par terre sur sa couverture complètement amorphe les yeux dans le vague total, je me suis penché sur elle et je l’ai caressé durant de longues minutes, je l’ai embrassé, je ne sais même plus si elle a eut une réaction tant elle était ailleurs, il n’y avait plus rien à faire, je ne savais plus quoi faire mais hélas il fallut se résoudre à ce qu’elle parte sans souffrir....

 

Chez nous les animaux sont sacrés, et Katie faisait partie intégrante de notre famille et de notre vie, de ma vie.

 

Je ne sais pas comment exprimé ma douleur par cette perte...je suis perdu, j’ai perdu un être qui était mon double, mon ombre..

 

Adieu la belle, JAMAIS je ne t’oublierais...jamais.

Partager cet article

Repost 0

Bouvard : « BB, ma plus grande émotion »

Publié le par Ricard Bruno

Les grosses têtes, de Philippe Bouvard, soufflent aujourd'hui leurs trente-cinq bougies sur RTL

Bouvard : « BB, ma plus grande émotion »

À l'heure de la célébrité éphémère, Les grosses têtes demeurent un cas d'école, un exemple de longévité unique. Imperméable aux modes et au temps qui passe, la mythique émission de Philippe Bouvard, sur RTL, fête aujourd'hui ses trente-cinq ans.
Philippe Bouvard, quel est le contenu de cette émission spéciale ?
Nous rendrons hommage aux grandes voix qui nous sont chères et qui se sont tues. Je réunirai autour de moi mes complices au micro, les fameux panélistes, mais aussi les complices qui se trouvent de l'autre côté de la radio et sans qui nous ne serions rien, les auditeurs.

Quelles ont été vos plus belles rencontres durant toutes ces années ?
Le métier de journaliste est formidable en ce qu'il nous permet de rencontrer des gens que l'on n'aurait pas rencontrés autrement. En trente-cinq ans, il y en a eu beaucoup. Je pense notamment à Jean d'Ormesson, quelqu'un de pétillant, d'inattendu, de cultivé. Il y a quinze jours, j'ai eu la chance de découvrir Nicole Le Douarin, la plus grande chercheuse française. Tous deux sont les parfaits exemples des gens que j'adore inviter : des personnes qui, par leur réussite professionnelle, auraient toutes les raisons de se prendre au sérieux et qui, en notre compagnie, jouent le jeu des Grosses têtes en ne se prenant pas au sérieux.

Votre plus grand moment d'émotion ?
La visite de Brigitte Bardot. Quand j'étais jeune journaliste au Figaro, il fallait être un peu méchant pour se faire connaître. J'en avais fait ma tête de turc. Inutile de dire qu'elle ne l'avait pas très bien pris. Un jour, dans mon Bloc-notes, du Figaro Magazine, j'ai écrit que je l'adorais, car cela faisait un demi-siècle qu'elle m'évitait ! Ça l'a tellement fait rire qu'elle a finalement accepté de venir. Ce jour-là, j'ai été ému comme jamais je ne l'ai été de ma vie professionnelle. Nous avons effacé un demi-siècle de bêtise et d'incompréhension mutuelles. J'ai découvert à cette occasion une femme intelligente. Malgré mes 80 ans, j'étais dans mes petits souliers, comme un gamin !

Votre plus grand regret n'est-il pas le départ d'Olivier de Kersauson, l'un de vos sociétaires historiques, en 2009 ?
Je ne parle plus de ce monsieur. Il y a des noms qui s'effacent d'eux-mêmes.


À savoir
Ce n'est pas un poisson d'avril : Les grosses têtes ont vu le jour, sur RTL, le 1er avril 1977. L'émission attire en moyenne deux millions d'auditeurs chaque après-midi, entre 16 et 18 heures. C'est aussi l'une des plus podcastées de la station (1,1 million par mois), après le rendez-vous d'humour de Laurent Gerra.
Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Euro 2012 Les massacres de chiens se poursuivent en Ukraine!

Publié le par Ricard Bruno

Le 19 Mars, Brigitte Bardot écrit au Président au Président de la Fédération Française de Football.

En 2009 et 2011 Brigitte Bardot avait déjà saisi les autorités Ukrainienne (copie des courriers ci-contre). Le 19 Mars, Notre présidente s'adresse cette fois au Pésident de la Fédération Français de Football, à quelques semaines de l'Euro 2012.

Monsieur le Président,

Malgré mes appels répétés et la promesse écrite du gouvernement ukrainien, les tueries de chiens continuent à Kiev, Odessa et d’autres villes. Rien ne semble pouvoir faire arrêter ces massacres accélérés par la prochaine venue des équipes de foot et de leurs supporters.

Je vous supplie donc d’intervenir pour condamner les massacres d’animaux errants provoqués en grande partie par le désir de nettoyer les rues avant le ‘grand évènement’ de juin. Ce n’est pas un geste politique mais d’humanité que je vous demande. Les photos que je vous joins attestent de ce carnage. Elles ont été prises à Odessa, je viens de les recevoir… Empoisonnements et agonie sous les yeux des enfants. Avez-vous vraiment envie d’y aller et faire comme si de rien n’était ?

Des milliers de personnes se déchaînent sur les réseaux sociaux, la presse internationale est alertée et la voix de millions de protecteurs partout dans le monde s’élève contre de tels actes. L’Ukraine est maintenant réputée pour sa cruauté et son indifférence. Ne rien dire est se faire complice d’une telle situation dénoncée publiquement et internationalement.

Dans l’attente de votre réaction, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.

 

Brigitte Bardot

Présidente

 

Source : Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0

Deux articles intéressants sur la manif de Nîmes !

Publié le par Ricard Bruno

Entre 1.500 et 3.000 manifestants pour la défense des animaux à Nîmes

 

Près de 1.500 personnes, selon la préfecture, 3.000 selon les organisateurs ont participé samedi à Nîmes à une "marche pour les animaux", dans le cadre de la campagne présidentielle, à l'appel de sept associations de protection animale.

En tête du cortège avait été disposée une banderole où l'on pouvait lire : "Nos voix pour les animaux". Les manifestants avaient été appelés à se vêtir de noir et nombre d'entre eux portaient un tee-shirt de cette couleur sur lequel était inscrit en blanc "ma voix pour les animaux".

Dans le cortège qui s'est ébranlé de la gare avant de contourner le centre-ville par les boulevards, on pouvait également voir des comédiens déguisés en lapin ou en grenouille montés sur échasses ou encore ayant enfilé des masques, grandeur nature, de têtes de taureaux.

Plusieurs dizaines d'associations étaient représentées lors de cette marche organisée notamment par la Société protectrice des animaux (SPA), l'alliance anticorrida, la fondation Brigitte Bardot, l'OABA (Oeuvre d'assistance aux bêtes d'abattoirs), l'association de protection animale L214 et la fondation assistance des animaux.

Brigitte Bardot a adressé un message écrit aux participants de cette marche dans lequel elle a fait part du "ras-le-bol des animaux qui ne votent pas, sont exterminés sans aucune idée politique selon les us et coutumes des uns ou des autres".

"Je souhaite que cette formidable levée de boucliers contre l'inadmissible manière dont sont traités les animaux dans notre pays ait une répercussion auprès des élections présidentielles", a-t-elle ajouté en concluant sur une citation de Gandhi : "on juge aussi une nation à la manière dont elle traite ses animaux".

Source : Cliquez ici

                        ......................................

        Nîmes : les défenseurs des animaux entrent en campagne

 

Leur objectif était de mettre la pression sur les candidats à l’élection présidentielle. Et la démonstration de force n’est pas passée inaperçue, hier après-midi dans le centre-ville de Nîmes. Pancartes revendicatives en main, tee-shirts noirs arborant l’inscription "Ma voix pour les animaux" pour la plupart, ils sont venus nombreux (800 selon les premiers décomptes des forces de l’ordre, presque 3000 pour Claire Starozinski, fondatrice de l’alliance anti corrida) pour exiger du futur Président une franche amélioration de la condition animale.

"Ce qu’on attend c’est qu’il ne soit plus considéré comme un objet mais comme un être vivant en tant que tel, assène Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot. Derrière chaque défenseur de la cause animale, il y a un électeur. S’il manque 1 ou 2% à certains candidats au soir du premier tour, c’est qu’ils n’auront pas répondu à  nos attentes."

Unis pour la cause



Leurs attentes justement, les organisateurs de la manifestation les avaient communiquées aux différents candidats, sous la forme d’un manifeste commun, malgré le côté hétéroclite des associations présentes, de la confédération nationale des SPA à l’association végétarienne de France en passant par C.ré.do pigeon, qui milite pour une régulation douce de ces volatiles. "Ce qui est important, c’est qu’on est uni pour défendre cette cause, on est là pour que les candidats se rendent comptent qu’on a une base commune, souligne Christophe Marie. Et aujourd’hui, la mobilisation est très intéressante."

Les réponses -quand il y en a eu-, sur les thèmes notamment de l’application plus rigoureuse des lois existantes, sur l’expérimentation animale, sur la corrida, sur l’éducation animale à l’école ou sur la chasse, ont été diffusées à la fin de la manifestation, sur le parvis de la Maison carrée. "Nous ne sommes pas là pour dire pour qui voter, mais pour dire sur ce sujet-là Monsieur Sarkozy a dit ça, ou Monsieur Poutou a dit ça, et après ce sera aux gens de se déterminer, explique Claire Starozinski. Chacun son libre arbitre." Q

Quant à ceux qui répondent que la cause animale ne fait pas forcément partie des priorités du pays, la réplique des associations fuse : "À chaque fois, il y a toujours plus important, déplore Claire Starozinski. Mais la douleur des animaux, c’est intolérable, il faut faire entendre leur voix." "On n’est pas là pour dire que c’est prioritaire sur le reste, mais la détresse animale existe, et on doit la combattre comme on combat les autres détresses", conclut Christophe Marie.

Détails sur le manifeste et les réponses des candidats à la présidentielle sur le site www.allianceanticorrida.fr

Source : Cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

Exploitation des animaux pour la mendicité : le trafic s’organise !

Publié le par Ricard Bruno

La Fondation Brigitte Bardot qui mène des actions de terrain afin de venir en aide aux animaux exploités pour la mendicité, vient de saisir à nouveau la Préfecture de Police pour la mise en place d’opérations « coup de poing » dans les rues de Paris.

Des dizaines de chiots saisis

Les opérations menées par la FBB sont très lourdes car chaque animal (chien le plus souvent) récupéré doit être isolé pour une quarantaine de 6 mois, avant de pouvoir être proposé à l’adoption. Ces derniers mois, plus de 50 chiens ont été retirés des trottoirs parisiens et pris en charge par notre Fondation, mais il en reste beaucoup d’autres dans la détresse…

En juin 2011, le Préfet de police de Paris avait accepté d’organiser une réunion spécifique sur ce problème grave (de protection animale et de salubrité publique) en conviant, outre la Fondation Brigitte Bardot, l’ensemble des services concernés. De cette réunion de travail, plusieurs pistes avaient été tracées pour combattre l’exploitation des animaux pour la mendicité.

Le 22 mars 2012, la Fondation Brigitte Bardot intervient de nouveau auprès de la Préfecture pour avoir des informations sur la mise en œuvre effective de ces pistes :

Renforcement des contrôles

Après avoir mené 50 opérations, de novembre 2009 à juin 2011, les services vétérinaires nous précisaient que le rythme allait s’accentuer pour atteindre l’objectif d’une opération par semaine. Des opérations "coup de poing" étant prévues, mobilisant l’ensemble des vétérinaires inspecteurs de la DDPP. Ainsi, il était prévu de faire intervenir trois groupes simultanément dans plusieurs secteurs de Paris afin d’anticiper les déplacements de Roms avec les animaux. La FBB demande au Préfet de confirmer la mise en place de ces opérations et leur résultat ?

Formation des personnels

Au cours de l’entretien, nous avions également attiré l’attention du Préfet sur la nécessité de mieux former les policiers sur cette problématique spécifique, pour une meilleure connaissance des textes et un contrôle efficient des passeports européens. Sur ce point, une réponse en deux temps avait été apportée. D’abord avec la mise en œuvre d’une circulaire (du 13 mai 2011) des ministres de l’Intérieur et de l’Agriculture, adressée aux Préfets, "relative à l’exploitation animale à des fins de mendicité" (cette circulaire ayant pour objet "d’actualiser le dispositif juridique qui peut être mis en œuvre pour prévenir l’utilisation des animaux domestiques sur la voie publique à des fins de mendicités").

Ensuite, un "vade-mecum" plus ciblé sur la problématique chiens de « Roms » devait être remis aux forces de l’ordre (avant l’été 2011) afin de les encourager à multiplier les contrôles.

Pour faciliter les interventions, un policier roumain, actuellement rattaché à la préfecture de police de Paris, devait être missionné spécifiquement sur l’exploitation des animaux par les Roms à des fins de mendicité… La FBB demande si ce point a pu être mis en place ?

Plus de chienne allaitante ou gestante sur le trottoir

Lors de la réunion du 11 juin en préfecture, le Préfet nous annonçait vouloir travailler sur un arrêté interdisant la présentation sur la voie publique de chiennes gestantes ou allaitantes (il faudrait d’ailleurs veiller à ce que cette disposition soit élargie aux chats, lapins si ces derniers ne peuvent pas être purement et simplement interdits à la présentation sur la voie publique). Nous mettons beaucoup d’espoir sur cet arrêté très attendu et souhaitons savoir si le projet à pu aboutir.

 

Immersion au coeur du trafic (interview FBB)

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot au secours du programme VALITOX/Evatox...

Publié le par Ricard Bruno

Une lettre de la Fondation Brigitte Bardot et signée par sa célèbre fondatrice, Brigitte Bardot, a été envoyée à Mr John Dalli Commissaire Européen (Santé et politique des consommateurs) afin de presser la validation du programme VALITOX/Evatox.

 

Fichier PDF : Cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>