Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Calendrier mural Brigitte Bardot 2013...

Publié le par Ricard Bruno

Calendrier-2013-Brigitte-Bardot.jpg

Calendrier-2013-Brigitte-Bardot--dos-de-couverture-.jpg

 

Pour le commander : Boutique Office de tourisme de Saint-Tropez : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Une horreur de plus...signez les pétitions !

Publié le par Ricard Bruno

FILM INSOUTENABLE !

Bien sûr qu'il faut signer !

On se croirait revenu un siècle en arrière dans certains pays asiatiques où des humains étaient découpés vivants en public. Cette humanité, quelle engeance...

À VOMIR DONC SE BOUGER ET SIGNER  DIFFUSER UN MAX

2 pétitions importantes contre un rituel barbare au Vietnam!

Je communique cette photo en mémoire de ce malheureux et de tous ses frères !

Il existe au Vietnam un festival des plus barbares ! Il consiste, lors d'une cérémonie, à attacher et à écarteler un cochon qui hurle de peur et de souffrance ! Ensuite, un ou plusieurs tueurs le découpent vivant soit avec une hache, un couteau et même une tronçonneuse devant une foule hystérique!

Je vous remercie beaucoup de signer ces 2 pétitions et de les diffuser !

http://www.thepetitionsite.com/223/695/928/vietnamese-ritual-cut-in-half-alive-pig/

http://www.gopetition.com/petitions/ban-the-brutal-festival-at-nem-thuong-village-vietnam.html

Vous pouvez mettre un commentaire, même en français, sur le site, en joignant les 2 liens ci-dessous, pour exprimer votre indignation.

http://www.embassyworld.com/embassy/Vietnam/vietnam.htm

http://www.occupyforanimals.org/the-brutal-festival-at-nem-thuong-village-vietnam.html

http://youtu.be/n2KmVvgPkyc

Un grand merci à Thierry Hely pour cette information

Partager cet article
Repost0

"Je t'aime moi non plus..."

Publié le par Ricard Bruno

Aujourd'hui la chronique sera musicale,mais aussi dédicace, de multiples façons...


Je t'aime moi non plus...

 

Ce duo très "hot" a fait scandale en 1967, de par l'érotisme avant-gardiste du texte de Gainsbourg (au départ inspiré par Brigitte Bardot) qui ne peut déclarer son amour que par cette formule désormais célèbre, et en dit long sur les contradictions, la feinte ou vraie pudeur et les détours de nombre de relations amoureuses...

Si dans le non-dit réside l'interdit qui permet la transgression, d'aucuns joueront encore la valse-hésitation.

"J'avance d'un grand pas, tu recules de trois"... Mais à ce jeu de dupes beaucoup se sont perdus.

D'autres, dans ce jeu de l'amour et du hasard, se sont retrouvés, au prix "d'un temps perdu qui (pourtant!) ne se rattrape plus", comme l'a magnifiquement chanté Barbara.

"Voilà combien de jours, voilà combien de nuits,
Voilà combien de temps que tu es reparti,
Tu m´as dit cette fois, c´est le dernier voyage,
Pour nos cœurs déchirés, c´est le dernier naufrage,
Au printemps, tu verras, je serai de retour,
Le printemps, c´est joli pour se parler d´amour,
Nous irons voir ensemble les jardins refleuris,
Et déambulerons dans les rues de Paris,

Dis, quand reviendras-tu,
Dis, au moins le sais-tu,
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus,

Le printemps s´est enfui depuis longtemps déjà,
Craquent les feuilles mortes, brûlent les feux de bois,
A voir Paris si beau dans cette fin d´automne,
Soudain je m´alanguis, je rêve, je frissonne,
Je tangue, je chavire, et comme la rengaine,
Je vais, je viens, je vire, je me tourne, je me traîne,
Ton image me hante, je te parle tout bas,
Et j´ai le mal d´amour, et j´ai le mal de toi,

Dis, quand reviendras-tu,
Dis, au moins le sais-tu,
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus,

J´ai beau t´aimer encore, j´ai beau t´aimer toujours,
J´ai beau n´aimer que toi, j´ai beau t´aimer d´amour,
Si tu ne comprends pas qu´il te faut revenir,
Je ferai de nous deux mes plus beaux souvenirs,
Je reprendrai la route, le monde m´émerveille,
J´irai me réchauffer à un autre soleil,
Je ne suis pas de celles qui meurent de chagrin,
Je n´ai pas la vertu des femmes de marins,

Dis, quand reviendras-tu,
Dis, au moins le sais-tu,
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus..."

 

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot...une vraie marque !

Publié le par Ricard Bruno

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Troisième traversée réussie pour Didier Dérand !

Publié le par Ricard Bruno

Troisième traversée réussie pour Didier Dérand
Didier Dérand, le désormais célèbre délégué de la Fondation Brigitte Bardot, entamait ce matin sa troisième traversée en solitaire à la nage sur les côtes de l'Ouest. Parti d'Etang-Salé aux environ de 10 heures, il a effectué un peu plus de 4km de nage en 1h30 pour arriver à la Ravine des Sables, dans la commune de Saint-Leu.

"Les conditions étaient bonnes. J'ai été ralenti à cause du courant à la pointe des Avirons, du coup j'ai mis un peu plus de temps que prévu. Mais il n'y avait quasiment pas de poissons", regrette Didier Dérand. Qui n'a pas croisé de requins non plus...

Le nageur considère que son message "commence à bien passer auprès du public, moins auprès des surfeurs". Il persiste donc à dire qu'il n'y a "aucun risque à nager dans cet océan". Mis à part les journalistes, aucun comité d'accueil ne l'attendait, comme lors de sa dernière traversée, où Didier Dérand avait été chahuté par les surfeurs. "De toute façon, c'est pas le genre de choses qui m'inquiète. Chacun fait son cari dans son coin", dit-il.

Il prévoit de faire une autre traversée "dans quinze jours ou trois semaines", entre la Ravine de l'Ermitage et Trois-Bassins. Une nage qui sera la plus longue de toutes, puisqu'elle durera plus de 6,5 km. 
Source : Cliquez ici
Partager cet article
Repost0

Corrida : "Des lâches", estime Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

BB à bien raison ce sont tous des lâches !

Bruno Ricard

 

L'ancienne actrice se dit "désespérée" de la décision du Conseil constitutionnel, constitué, selon elle, de "lâches".

Source : cliquez sur Le Point

Vous pouvez laisser votre commentaire sur le site du Point cliquez ci dessus

BR

 

Voici mon commentaire que j'ai laissé sur le site :

 

Cette décision est à vomir comment peut on encore à l’heure actuelle laisser perdurer de telles horreurs ! C’est à ne rien y comprendre.
Quand aux commentaires de « Idefix » et bien je dois dire que c’est du grand n’importe quoi, comme le dit si bien Brigitte Bardot il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, pour votre information cela fait des décennies qu’elle ne porte plus de cuir ou de fourrure...
Concernant jeanphy71 il y en a marre de toujours voir de telles inepties écrites par des simples d’esprit que vous semblez être, il y a des associations formidables qui s’occupe des « humains » alors une bonne fois pour toute foutez lui la paix et à chacun son combat, je passe maintenant à LaureetLea, vous appelez cela du courage !quelle rigolade ce n’est ni plus ni moins que de la torture ! et à Dany le vert, non BB n’a pas comme vous l’insinuez passez les deux tires de sa vie dans un château doré, elle s’investie depuis de très nombreuses années pour la cause animale alors les donneurs de leçons qui restent le cul vissé sur leur chaise à rien faire que critiquer...passez votre chemin.
BR

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Corridas: les avis de Bernard Laporte et Brigite Bardot

Publié le par Ricard Bruno

corridasBBetLAPORTE 

Les corridas, essentiellement la mise à mort et le travail des picadors, ont toujours divisé l’opinion publique. Au matin du XXIe siècle, le camp des opposants semble gagner du terrain
 


>>Bernard Laporte manager général du RCT : POUR

Comment êtes-vous devenu aficionado ?

Dans un premier temps (j'avais 19-20 ans), je trouvais ce spectacle barbare. Et puis, je suis allé à la rencontre d'aficionados, de toreros. J'ai découvert tout un univers. On m'a expliqué le pourquoi du comment. J'ai vraiment commencé à aimer la corrida quand on me l'a bien expliquée. Après mais après seulement, j'ai été séduit.

Quel regard portez-vous sur le toro de combat ?

Les données sont assez simples : quelles chances a un toro dans l'arène ? À l'abattoir, il n'en a aucune. Et moi personnellement, je préfère voir un toro combattre et mourir sur scène qu'un bœuf se faire abattre dans une salle obscure et le retrouver dans mon assiette. Il ne faut pas oublier que la bête noble qui meurt dans l'arène a eu le privilège d'être sélectionnée. S'il pouvait parler, je suis sûr que le toro choisirait de périr dans l'arène plutôt qu'être tué à l'abattoir.

Comprenez-vous le combat mené par les anti-corridas ?

Quand on ne connaît pas, on ne comprend pas. Les opposants, qui sont par ailleurs respectables, mènent leur combat. Ils oublient parfois qu'il faut faire preuve de tolérance et de respect. Avant de s'attaquer à la corrida, je crois qu'il y a des problèmes bien plus sérieux et graves à résoudre.

Comprenez-vous qu'on puisse aimer les toros et les tuer ?

Ce qu'il y a de troublant, c'est de côtoyer des gens aussi passionnés et engagés dans ce petit monde particulier. Voir effectivement l'amour profond qu'ils portent au toro est étonnant. Vu de l'extérieur, on a du mal à comprendre. Les émotions qui se dégagent au cours d'une course sont incroyables. Quand on perçoit la connivence qui existe entre le toro et le torero, on ne peut que vibrer.

En tauromachie, l'intelligence prime sur la force brute. Selon vous, c'est une leçon de vie ?

Quand le toro tout en puissance et en muscle surgit du toril, le premier sentiment qui domine est la peur ressentie vis-à-vis du torero. Et puis, peu à peu la technique associée à l'intelligence prend le pas sur la force et la violence brutes du fauve. La plupart du temps, l'homme l'emporte sur le toro. Comme quoi dans l'arène ou la vie de tous les jours, l'intelligence prime sur tout le reste.
 


>>Brigite Bardot, comédienne : CONTRE

Un dialogue est-il possible avec les acteurs de la tauromachie ?

Certainement pas ! Ces gens-là sont cruels, inhumains. La mort du taureau est un acte d'une cruauté absolue. On lui transperce les poumons avec des pics avant de l'achever devant des milliers de gens. Vous trouvez cela acceptable ? Moi non !

Vous craignez que les Sages se prononcent en faveur du maintien ?

Absolument, d'autant que le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, faisant fi de son droit de réserve, s'est prononcé en faveur de la corrida. Sa prise de position est tout à la fois incroyable et intolérable. C'est à vomir.

Cette intervention du ministre vous fait-elle peur ?

Sans aucun doute. Car il bafoue les principes de la République et cherche à influencer les Sages. De plus, il est né à Barcelone où la tauromachie est désormais interdite. De quoi se mêle-t-il ?

La lettre ouverte que vous venez de cosigner avec Alain Delon et Jean-Paul Belmondo est un cri du cœur.

Trois stars face au lobby de la tauromachie peuvent-elles faire bouger les lignes ? Je l'espère. En tout cas, nous sommes des dizaines de millions à hurler notre colère à l'encontre de ces pratiques.

Vous avez défendu la cause animale auprès d'un grand nombre de Présidents. Quels souvenirs avez-vous?

J'ai rencontré le général De Gaulle, Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand et Jacques Chirac. Ont-ils entendu mes doléances ? Pour certains la réponse est, hélas, négative.

Et le Président Hollande ?

Je ne le connais pas. Mais cela ne change rien. Ces jeux du cirque ne font pas partie de nos traditions, de notre culture.

Vous avez rarement été aussi agacée, pourquoi ?

Je vais avoir 78 ans. Et lorsque je regarde autour de moi, j'ai l'impression de vivre dans un monde qui n'a jamais été aussi barbare, primaire et sanglant. Il y a des guerres partout. Cela fait froid dans le dos.

Source : Cliquez ici
Partager cet article
Repost0

Corrida : Sondage midi libre : Approuvez vous la décision du conseil constitutionnel

Publié le par Ricard Bruno

Jugée conforme à la Constitution, la corrida ne sera pas interdite : UNE HONTE !
 
Pour voter contre cliquez ICI
 
"Le critère de "tradition locale ininterrompue", inscrit dans le code pénal pour les exceptions à ces sanctions"
"Le critère de "tradition locale ininterrompue", inscrit dans le code pénal pour les exceptions à ces sanctions" (PIERRE SALIBA)

Organiser des corridas dans certaines régions françaises est conforme à la constitution, a jugé le Conseil constitutionnel, rejetant le recours d'associations qui militent contre la tauromachie.

Les juges du Palais Royal ont notamment établi qu'il n'est pas anticonstitutionnel de prévoir des "différences de traitement" entre les régions à tradition tauromachique et les autres. Les anti-corrida voulaient que les sanctions infligées pour cruauté envers les animaux s'appliquent partout, sans dérogations.

Le critère de "tradition locale ininterrompue", inscrit dans le code pénal pour les exceptions à ces sanctions, est "précis, objectif et rationnel", a-t-on commenté au Conseil constitutionnel, en relevant que ces exceptions s'appliquent aux régions de traditions taurine, mais aussi, par exemple, aux combats de coqs aux Antilles.

"Ces pratiques traditionnelles ainsi autorisées ne portent pas atteinte à des droits constitutionnels protégés", a estimé la haute juridiction présidée par Jean-Louis Debré. Au législateur de changer la loi s'il le souhaite. L'association Droits des animaux (DDA) et le comité radicalement anticorrida (Crac) Europe souhaitaient que les Sages proclament l'anticonstitutionnalité de l'article 7 du code pénal qui prévoit des dérogations locales, au nom de la tradition, à la répression d'actes de cruauté commis contre les animaux. Les plaignants y voyaient une atteinte au principe d'égalité.

 

Partager cet article
Repost0

Dvd "Les novices"...sortie nationale le 02 11 2012...

Publié le par Ricard Bruno

Dvd "Les novices"...sortie nationale le 02 11 2012...

Dvd-les-novices.jpg

(merci à François pour l'information)

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>