Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour Brigitte Bardot la France est "le plus grand abattoir de l'Europe"

Publié le par Ricard Bruno

 

La France est devenu le "plus grand abattoir de l'Europe", "l'annexe sanglante de l'Europe", lance Brigitte Bardot dans une lettre ouverte envoyée vendredi à la presse alors que débute l'Aid-el-Kébir, la plus grande fête de l'islam pour laquelle de nombreux moutons sont sacrifiés.

"A 78 ans, je me retrouve dans un pays que je ne reconnais plus, qui est devenu 'l'hexagone du plus grand abattoir d'Europe'. On y abat sans discontinuer tous les animaux sauvages ou domestiques sans aucun discernement et de manière épouvantable, à croire que la France est devenue à son corps défendant l'annexe sanglante de l'Europe", écrit l'ancienne actrice. Et d'ajouter : "j'en ai ras le bol d'être le témoin des rituels primitifs d'égorgements d'animaux qui d'année en année se multiplient jusqu'à abreuver nos terres du sang d'innocentes victimes au nom d'une tradition abominable".

Par ailleurs, selon un communiqué de la fondation Bardot, Christophe Marie, son porte-parole aurait "interpellé" vendredi matin à la Courneuve, Claude Bartolone, le président de l'Assemblée Nationale et ancien élu de Saine-Saint-Denis, sur un site d'abattage temporaire pour "dénoncer l'égorgement des moutons sans étourdissement préalable".

"Le préfet de la Seine-Saint-Denis et le président du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, étaient présents lors de cet échange au cours duquel Claude Bartolone s'est dit ouvert à un débat, à l'Assemblée Nationale, sur l'étourdissement des animaux avant tout type d'abattage", indique le communiqué.

En France et dans l'Union européenne la dérogation concernant l'abattage rituel (juif et musulman) reste une exception. Mais selon les défenseurs de la cause animale, elle tend à devenir une règle, pour des motifs économiques. C'est ce que dénonce depuis longtemps Brigitte Bardot, auprès des autorités publiques, sous l'égide de sa fondation.

Source : Cliquez ici

Partager cet article
Repost0

Aïd-el-Kebir : le Président de l’Assemblée Nationale interpellé sur un site d’abattage

Publié le par Ricard Bruno

 

Alors que la Fondation Brigitte Bardot intervenait, à Gargenville (78), pour faire saisir 24 moutons d’un site clandestin, Christophe Marie, Porte-parole de la FBB, interpellait Claude Bartolone sur un site d’abattage temporaire à la Courneuve (93).

Témoignage de Christophe Marie :

Cette année encore, en France, plus de 120 000 moutons et 6000 bovins ont été égorgés durant le sacrifice rituel de l’Aïd-el-Kebir (en souvenir d’Abraham) les 26 et 27 octobre.

Moutons sortis de l’enfer

A Gargenville, dans les Yvelines, les services vétérinaires du département et les forces de l’ordre (alertés par la FBB) ont pu procéder à la saisie de 24 moutons détenus dans un sous-sol. Ces animaux devaient être vendus à différentes familles musulmanes en vue d’un abattage clandestin "à la maison". Parqués dans une fourrière temporaire, mise en place durant l’Aïd, les rescapés du sacrifice seront pris en charge par la Fondation et placés en sécurité dans l’ancienne propriété de Brigitte Bardot qui accueille de nombreux rescapés des abattoirs.

Sacrifices rituels financés par des fonds publics

En 2010, le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, alors présidé par Claude Bartolone, mettait à disposition, pour une durée de cinq ans et à titre gracieux, un terrain départemental de 25 hectares pour l’organisation de l’Aïd-el-Kebir (voir lettre colonne de droite).

Le 26 octobre 2012, Claude Bartolone, désormais Président de l’Assemblée Nationale, était présent pour le lancement de l’Aïd, entouré du Préfet de la Seine-Saint-Denis et du Président du Conseil Français du Culte Musulman, Mohammed Moussaoui… et du Porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot.

Un millier de moutons à la Courneuve

Plus de 900 moutons dans la "bergerie", une chaine mécanique (restrainer) happe chaque victime pour la conduire jusqu’au piège de contention, l’animal basculé sur le côté est alors égorgé en toute conscience avant d’être suspendu pour laisser la pace à un autre sacrifié.

Un millier d’ovins sur ce site (plus de 120 000 en France) égorgés dans l’indifférence la plus totale. Pour un défenseur des animaux, végétarien qui plus est, chaque regard croisé est insoutenable, le mouton est là, bien vivant, la mort est toute proche, implacable, alors on se sent terriblement coupable de ne pouvoir libérer tous ces êtres qui se retrouveront, bientôt, la gorge tranchée.

Et la condition animale monsieur le Président ?

Alors que le Président de l’Assemblée Nationale se félicitait de la gestion "sanitaire" des abattages, j’ai pu interroger Claude Bartolone sur la souffrance de l’animal égorgé en toute conscience et lui remettre un dossier complet réalisé par la FBB. A l’issue de ces échanges portant sur l'étourdissement des animaux avant leur abattage et l'ouverture d'un débat à l'Assemblée Nationale, Claude Bartolone s’est dit "toujours favorable à toutes les évolutions de la société"… Nous le vérifierons très vite car la Fondation travaille actuellement avec un parlementaire sur l’enregistrement d’une Proposition de Loi allant vers l’interdiction de l’égorgement des bêtes en toute conscience.

Aïd-el-Kebir – 26 octobre 2012

le Président de l’Assemblée Nationale interpellé, par la Fondation Brigitte Bardot, sur un site d’abattage temporaire à la Courneuve.

Partager cet article
Repost0

Aid El Adha en Belgique : Une association dénonce les conditions de l’abattage rituel

Publié le par Ricard Bruno

 

A l’approche de l’Aid El Kebir, une association de protection des animaux belge dénonce les conditions de l’abattage rituel musulman en Belgique. Assurant que son objectif n’est pas l’interdiction de cette pratique, elle réclame une modification à la loi pour que imposer l’étourdissement préalable aux abattoirs concernés. 

Brigitte Bardot n’est pas la seule à se soulever contre l’abattage rituel musulman des animaux. En Belgique, l’association GAIA, qui milite contre la maltraitance des animaux, vient de diffuser un communiqué dans lequel elle « tire la sonnette d’alarme » à l’approche de l’Aid El Kebir. L’association y dénonce les conditions d’abattage des animaux sacrifiés en Belgique et réclame ainsi une modification de la loi pour que les bêtes puissent être étourdies avant leur égorgement.

« Un enchainement de souffrance » ?

Pour GAIA, qui s’appuie sur un reportage qu’elle a tourné lors du précédent aïd en novembre 2011 dans 11 différents sites d'abattage temporaires, la « souffrance » qu’endurent les animaux est « inacceptable ». « Les animaux sont déchargés maladroitement des coffres de voitures, et tombent au sol. Des béliers, trop lourds pour la table de transport, en chutent également. Les animaux, encore conscients après l'égorgement, sont fortement malmenés », déplore, d’abord, l’association.

Et de poursuivre : « Au lieu d'un mouvement unique, les sacrificateurs, qu'ils soient expérimentés ou novices, effectuent l'égorgement en plusieurs va et vient, en faisant des mouvements de scie avec la lame. Après l'égorgement, certains continuent à mutiler la gorge tranchée avec le couteau, notamment afin d'éliminer les membranes de peau. Toujours sensibles à la douleur, les animaux réagissent avec vigueur ».

Le président de cette association, Michel Vandenbosche, est convaincu que « tout cela peut être évité en imposant l’étourdissement » préalable aux abattoirs rituels. « J'insiste sur le fait que notre volonté n'est pas d'interdire les abattages rituels, mais bien d'empêcher une souffrance animale inutile et évitable, qui est le résultat irréfutable des abattages sans étourdissement préalable », souligne-t-il.

« Aucune souffrance » si l’abattage est bien pratiqué.

Mais tout le monde n’est pas d’accord avec les conclusions faites par GAIA. A commencer par l’Exécutif des musulmans de Belgique. « La pratique de l’abattage en bonne et due forme ne provoque aucune souffrance », affirme Isabelle Praile, vice-présidente de l'exécutif, cité par RTBF. « Il n’y a aucune garantie que par rapport aux pratiques d’étourdissement, les règles soient respectées et que l’animal ne souffre pas », a-t-elle souligné.

Le président de l’EMB Semsettin Ugurlu, lui, en profite pour rappeler que cette fête comporte avant tout « un message à portée universelle selon lequel la vie humaine est sacrée et qu'aucun homme n'a le droit d'en tuer un autre, même s'il s'agit d'une volonté divine ». « Avant que le prophète n'exécute l'ordre divin, Dieu envoie un bélier qui se substitue au dernier moment à l'enfant pour servir d'offrande », rappelle Ugurlu.

81 sites d’abattage « temporairement agréés » seront, par ailleurs, mis en place par les autorités belges pour l’occasion, à savoir 63 en Flandre, 14 en Wallonie et 4 à Bruxelles. 

Source : Cliquez ici

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot aux enchères...

Publié le par Ricard Bruno

Description : n° 489 - Brigitte Bardot parTouchagues Dessin et Crayon de couleurs signé et situé à Saint Tropez Dessin au crayon signé de la main de l'artiste T.B.E. A 69 x 42 cm 

Lien du site : Cliquez ici

 

Dessin-au-crayon-par-Touchagues-69cm-x-42cm.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Naissance d'un bébé dauphin

Publié le par Ricard Bruno

Magnifique vidéo sur la naissance d'un bébé dauphin

bb-dauphin.jpg

Cliquez ici

 

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Classification des espèces « nuisibles »…

Publié le par Ricard Bruno

Suite à la condamnation de l’Etat français à payer une amende de 120 millions d’euros par an pour ne pas avoir su protéger le Grand Hamster d’Alsace, Brigitte Bardot adresse une lettre ouverte à Jean-Marc Ayrault le 18 octobre.

Monsieur le Premier Ministre,

En ces temps de crise et de restrictions budgétaires, il est révoltant de voir l’Etat français condamné à payer une amende de 120 millions d’euros par an pour ne pas avoir su protéger le Grand Hamster d’Alsace.

Cette condamnation, de la Cour européenne de Justice, montre combien la politique menée en France est catastrophique dans le domaine de la sauvegarde des espèces. Cette politique ruine à la fois la biodiversité et les contribuables français !

En France, les chasseurs sont présentés comme les « gestionnaires » de la nature, ce qui en dit long sur l’esprit qui anime le ministère de l’Ecologie. Le Grand Hamster a été classé espèce « nuisible », des primes ont été données pour favoriser sa destruction (piégeage, empoisonnement…), avant que l’espèce ne soit menacée d’extinction.

D’après les derniers recensements effectués cette année par l’ONCFS, il n’y aurait plus que 309 individus alors qu’il en faudrait 4 500 pour assurer la survie de l’espèce en Alsace.

Dans la nature il n’existe pas d’animaux « nuisibles », tous sont essentiels à l’équilibre des écosystèmes. Cette classification arbitraire ne sert qu’à justifier des destructions toute l’année, sans quota, dans des conditions plus barbares les unes que les autres.

Les renards ont fait l’objet de coûteuses et efficaces campagnes de vaccination contre la rage financées par le ministère de l’Agriculture et par l’Union européenne¹, alors pourquoi détruire ce lourd investissement en maintenant les renards dans la liste des « nuisibles » ? Cette classification n’a plus aucun sens et elle doit être supprimée dès que possible.

Le chasseur n’est pas un gestionnaire de la nature, il ne gère rien du tout mais ne fait que perturber le fragile équilibre naturel. On parle de surpopulation de sangliers mais la responsabilité en revient aux chasseurs qui ont favorisé les croisements avec des truies domestiques pour augmenter les portées, augmentant d’autant leur tableau de chasse…

Monsieur le Premier Ministre, on nous rabâche les oreilles avec la biodiversité mais il est temps de passer aux actions concrètes pour défendre les espèces. C’est pourquoi je vous demande, en première mesure urgente, de supprimer cette classification d’animaux « nuisibles » et de reconnaître le caractère d’être sensible aux animaux sauvages². Il est aberrant de considérer le faisan comme un être sensible lorsqu’il est dans sa cage et lui faire perdre toute reconnaissance lorsqu’il est lâché pour être chassé !

En France, la nature est fusillée, piégée, empoisonnée depuis trop longtemps par une politique du flingage systématique. Ce n’est pas tolérable et nous ne le tolérerons plus, je compte par conséquent sur vous, il y a urgence, ne nous décevez pas…

Brigitte Bardot

Présidente

 

¹ Le financement des campagnes de vaccination orale des renards est assuré par le ministère de l’Agriculture à hauteur de 60% et par l’Union européenne pour les 40% restants.

² Le caractère d’être sensible est déjà reconnu aux animaux domestiques ou sauvages captifs.

 

La polémique sur le grand hamster persiste

 

Source :  fondation Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Communiqué de la F L A C

Publié le par Ricard Bruno

Download-copie-3.jpg

Chers amis,

 

A propos du taureau:

 

"Je t'aime et je te respecte au delà de tout, c'est pour cette raison que je vais te torturer à mort à l'arme blanche !".

 

C'est ainsi que l'on pourrait résumer les arguments de l'ancien ministre aficionado Jean-Claude Gayssot à l'occasion du débat contradictoire sur la corrida qui l'a opposé à Thierry Hély le 4 octobre dernier.

 

Ecouter le débat ci-dessous.

 

http://www.flac-anticorrida.org/gayssot-hely-debat-muscle/

 

Voilà à quoi les anti-corridas sont confrontés... Comme le dit si bien Anne Caron, présidente de la FLAC, il est tout de même aberrant qu'il nous faille expliquer l'évidence: désigner un animal qui n'a rien demandé, le mettre à mort de manière extrêmement cruelle juste pour le plaisir et le divertissement, c'est indigne, dégradant et inconcevable !  Et bien non, pour certains, et pour notre gouvernement en particulier, ce n'est toujours pas évident... C'est incroyable ! Mais c'est ainsi...

 

Nous comptons sur vous pour qu'il y ait un maximum de réactions sur l'article de notre site au sujet de cette confrontation parfois surréaliste...

 

Merci à l'avance.

 

Pensez aussi à nous soutenir en adhérant à la FLAC.

 

http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/

 

Amitiés et à très bientôt dans la lutte !

 

Thierry Hély

Pour le bureau de la FLAC

www.flac-anticorrida.org  

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Nouveauté : Livre « Et la femme créa le style »

Publié le par Ricard Bruno

Nouveauté

 

Livre « Et la femme créa le style »

Livre-et-la-femme-crea-le-style-editions-sortie-le-17-10-.jpg

 

Belle reliure: 260 pages

Editeur : Atlas (Editions) (17 octobre 2012)

Collection : ATLAS GEO.BX LI

Langue : Français

ISBN-10: 2723491463

ISBN-13: 978-2723491464

 

Le + du livre...24 pages consacrées entièrement à Brigitte Bardot avec de magnifiques photographies pleine page...et le texte qui va avec décrivant les différentes tenues vestimentaires de celle qui un jour croisa mon chemin...Brigitte Bardot...de ses initiales mondialement connues..BB !

 

Bruno Ricard

Ps : Vous pouvez le commander chez Amazon

Partager cet article
Repost0

Communiqué de la F L A C

Publié le par Ricard Bruno

taureau-36190_185x185.jpg

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC
F
édération des Luttes pour l'Abolition des Corridas

Bonjour,

Pourquoi le Conseil Constitutionnel a-t-il validé le 21 septembre 2012 la constitutionnalité de la corrida ?

Pour cette raison, la FLAC appelle à une mobilisation le 20 octobre 2012 à Nîmes, Paris et Toulouse

Voir liens ci-dessous.

http://www.allianceanticorrida.fr/actions.html

http://www.flac-anticorrida.org/actions-anti-corrida-20-octobre/


Merci
Cordialement

Thierry Hély
Porte-parole de la
FLAC
www.flac-anticorrida.org

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>