Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brigitte Bardot : Lettre ouverte au ministre de l'agriculture...

Publié le par Ricard Bruno

Le 18 10 2012 Aid-el-Kebir-Le-Foll

Monsieur le Ministre,

J’ai suivi attentivement votre prestation lors de l’émission de Laurent Ruquier, il y a 15 jours, et j’ai remarqué que, pas une seule fois, vous n’avez évoqué les problèmes que subissent les animaux. C’est un comble pour un ministre de l’Agriculture responsable de tout le cheptel de France qui subit actuellement les pires conditions d’élevage, de transport et d’abattage !

Si vous n’êtes pas au courant, sachez que les animaux sacrifiés dans les abattoirs français sont, majoritairement, égorgés à vif pour répondre aux exigences du marché halal et casher. Les consommateurs sont pris en otage, les lois françaises et européennes sont ouvertement bafouées puisque l’étourdissement préalable,obligatoire, n’est plus pratiqué.

Cette situation n’a fait qu’empirer sous la présidence de Nicolas Sarkozy qui m’a reçue, m’a fait des promesses pour finalement trahir ceux qui avaient placé leur espoir en lui.

Monsieur le Ministre, la France est un pays civilisé, un état laïque, nous ne devons pas nous soumettre à des rituels religieux archaïques d’égorgements douloureux pour ces pauvres bêtes. Cette barbarie nous ramène aux époques des sacrifices voués aux Dieux que nous avions bannis depuis des siècles !

Le vendredi 26 octobre aura lieu la tradition musulmane sanglante de l’Aïd-el-Kebir, « la fête du mouton », qui consiste à égorger dans la même journée des dizaines de milliers de béliers, brebis n’importe comment sur des sites mis à la disposition des pratiquants par les différentes préfectures de France.

Les abattoirs vétustes sont ouverts pour l’occasion mais, vu le nombre de bêtes sacrifiées, ces structures ne suffisent plus alors il se passe des abominations un peu partout, dans les campagnes, les cours d’immeuble, parfois même dans les baignoires, sur des terrains où, comme à Marseille, les forces de l’ordre et services vétérinaires n’interviennent plus faute d’effectif… et de courage aussi. C’est une honte et il vous revient d’agir !

Depuis des années cette tradition atroce est admise, subie en France, ce qui est scandaleux, et comme la population musulmane augmente, les sacrifices sont toujours plus nombreux.

Pour moi, et pour une immense partie de la population française, ce jour de l’Aïd est un cauchemar. Personne ne peut admettre qu’un gouvernement accepte un sacrilège d’une terrifiante décadence, ensanglantant un pays qui ne le supporte plus.

En tant que ministre de l’Agriculture, vous devriez vous rendre compte par vous-même de l’horreur des sacrifices et de la souffrance des bêtes. Ayez le courage d’accompagner mon équipe sur un site d’abattage. Ensuite, j’ose espérer que vous serez en mesure de prendre une décision qui ira dans le sens du bon sens…

Brigitte Bardot

Présidente

 

Partager cet article
Repost0

Collection privée Bruno Ricard, suite...

Publié le par Ricard Bruno

collection-personelle-1794.jpgcollection-personelle-1795.jpg

collection-personelle-1797.jpg

collection-personelle-1798.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Collection...passion Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Collection privée Bruno Ricard

 

Photo 002Photo 003

 

 Plv Brigitte Bardot

Photo-004.jpg

Plv et composition fait par Bruno Ricard

Photo-171.jpgPhoto-173.jpg

Ma collection de tableaux et de Photographies

Photo-175.jpgPhoto-176.jpg

Suite de ma collection..

Photo-177.jpgPhoto-178.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

PARIS manifestations anti corrida 20 octobre

Publié le par Ricard Bruno

Un rassemblement citoyen réunira le 20 octobre, à partir de 14 heures, place du Palais-Royal à Paris, les Français en colère contre la scandaleuse réponse du Conseil constitutionnel, qui entérine l’impunité pénale dont bénéficie la corrida dans certaines localités du sud de la France.

corrida20oct

 -Face à cette infamie, les Français rappelleront qu’ils sont en grande majorité pour l’abolition de la corrida. Ils exigeront que la proposition de loi que va déposer, de façon imminente, Geneviève Gaillard, députée PS des Deux-Sèvres, soit débattue à l’Assemblée nationale, et que soit instauré parallèlement un référendum national. Ils demanderont également à Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, de confirmer son engagement pour l’abolition et pour le retrait de la corrida du PCI, patrimoine culturel immatériel.

Bien entendu la fondation Brigitte Bardot sera présente

 

Bruno Ricard

Partager cet article
Repost0

Communiqué de presse

Publié le par Ricard Bruno

Corrida:

Le journaliste-écrivain Henry-Jean Servat écrit à Manuel Valls

Suite aux propos tenus par le Ministre de l'Intérieur sur la corrida, le journaliste-écrivain Henry-Jean Servat a interpelé à plusieurs reprises Manuel Valls pour l'inviter à débattre sur la corrida à la télévision ou à la radio. Sans réponse du Ministre, Henry-Jean Servat - soutenu par la Fondation Brigitte Bardot, l'Alliance Anti-corrida, la Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas (FLAC) et le Comité Radicalement Anti Corrida (CRAC) -  lance un dernier appel à Manuel Valls.

Monsieur le ministre,

Je rédige ces quelques lignes de façon aussi ferme que courtoise et dénuée de toute recherche de publicité personnelle.

Je vous les écris sous couvert et au nom des dizaines de milliers de citoyens et de citoyennes françaises, tous membres et sympathisants d'associations de protection animale connues, reconnues, agissantes et efficaces. La Fondation Brigitte Bardot, l'Alliance anti-corrida, le CRAC Europe (Comité Radicalement anti-corrida) et la Fédération des Luttes pour l'abolition de la corrida, ce qui représente beaucoup de monde, pour ne citer qu'elles, m'ont accordé leur confiance en soutenant pleinement ma démarche. 

Vous avez étonné et choqué des centaines de milliers de français en intervenant de façon plutôt déplaisante et assez déplacée dans le débat national lancé autour de la corrida. Que vous ayez une opinion sur le sujet et qu'elle y soit favorable ne regarde que vous et votre conscience mais que, au moment précis où les membres du Conseil Constitutionnel débattaient de la question (QPC présentée par le CRAC Europe et Droits des Animaux), vous soyez intervenu de manière à faire, délibérément, pression sur eux pose question. Grave question.

Est-il normal, pour le ministre de l'Intérieur de l'actuel gouvernement, de livrer ainsi son opinion personelle? Est-il normal que, au sein d'un gouvernement qui n'a jamais fait mention, fut-ce au moins une fois, du mot animal, vous ayez cru utile et intelligent d'énoncer des propos faisant état d'une activité commerciale et sanglante qui révulse, au-delà du dicible, toute personne éprise de justice, de compassion et de paix?

Le sujet de votre discorde et divorce avec une majorité de citoyens français dépasse allégrement le cadre de la corrida. Il concerne la place à accorder à l'animal dans la société actuelle.

J'attire également votre attention sur vos propos, rapportés par plusieurs journalistes et imprimés dans le quotidien régional Midi-Libre du 18 septembre 2012, selon lesquels vous affirmiez que «plusieurs membres de l'actuel gouvernement sont favorables à la corrida» et que «en nombre, vous pouviez donc bloquer tout projet visant à la faire disparaître».

Vous comprendrez que les centaines de milliers d'opposants légaux à la corrida ne peuvent vous entendre sans réagir, avec autant d'interrogation que d'indignation.

Je vous propose donc d'en parler avec vous, calmement. Il n'est plus acceptable d'avancer que vous n'avez pas le temps d'en débattre, ainsi que me l'a déjà annoncé votre chargé de presse. Les sympathisants de la cause animale prendraient ce refus de mettre les choses au clair pour une dérobade évidente et un manque de courage certain. Est-il concevable que le ministre de l'Intérieur doublé d'un fervent militant pro-corrida ne taisant pas sa fascination pour un spectacle d'horreur ne puisse venir en parler, comme s'il en avait honte? Je vous propose donc, à nouveau, et pour la seconde fois, selon vos conditions, au jour et à l'heure de votre choix, un débat qu'une radio nationale a proposé d'accueillir. Les centaines de milliers de militants et de sympathisants de la cause animale, que j'ai l'honneur de représenter pour cette occasion, attendent avec impatience de vous lire.

Je porte à votre connaissance que je rendrai publique cette lettre en début de semaine prochaine.

Je vous prie de croire, Monsieur le ministre, en l'assurance de nos salutations distinguées,

Henry-Jean Servat

Contact Henry-Jean Servat :

relationspresse@eimbert.com

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot aux enchères...

Publié le par Ricard Bruno

LOT MIS AUX ENCHERES PUBLIQUES

Huile-sur-toile-par-Andre-Quellier-146cm-x-113cm.jpg

Description : n° 47 - André QUELLIER (1925-2010) Brigitte Bardot, 2000 Huile sur panneau. Signée et datée en bas à droite. 146 x 113 cm 

Estimation : 2500/3000€

Pour la vente : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot : Sortie littéraire...

Publié le par Ricard Bruno

Nouveauté à venir, le livre de « Ginette Vincendeau » que vous pourrez commander sur Amazon.fr qui propose un envoie gratuit :

 

Cliquez sur le visuel pour être dirigé sur le site!

Livre-Brigitte-Bardot-par-Ginette-Vincendeau-sorti-en-fevr.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

A.L.F. Film évènement sortira le 7 novembre 2012 !

Publié le par Ricard Bruno

A.L.F. Film événement : pour la première fois, une fiction traite du militantisme de la cause animale.
A.L.F. Film événement : pour la première fois, une fiction traite du militantisme de la cause animale.

Ce film, tout en nuance et en émotion, rend hommage aux militants de la cause animale qui luttent contre les souffrances infligées aux « sans-voix ».

Ce film de Jérôme Lescure, déjà largement primé, est à faire connaître sans modération.

« A.L.F » sortira le 7 novembre 2012 dans les salles françaises.

>> Consulter la liste des villes qui l’ont déjà programmé.

Pour la première fois, un scénario rendant hommage au militantisme de la cause animale sera traité sous la forme d’une fiction. Contrairement à ce que peut laisser supposer son affiche, c’est tout sauf un film « choc ». L’action se déroule avec beaucoup d’humanisme, de nuances et d’émotions. Les actrices et les acteurs sont remarquables.

Nous en profitons pour féliciter son auteur, Jérôme Lescure ; militant actif de la cause des « sans-voix ». Jérôme est aussi connu pour son court-métrage anti-corrida accablant « Alinéa 3″.

Jérôme a bien compris que les animaux ne peuvent exprimer leur souffrance par la parole.Heureusement il existe des femmes et des hommes qui les défendent de manière désintéressée, malgré l’ironie et une forme de mépris de la part de certains…En cela, cette cause est noble, courageuse et généreuse.

Bonne chance au film « A.L.F. » et à Jérôme Lescure ! Son succès sera amplement mérité, et il ne dépend que de votre présence en salle.

Tout sur ce film évènement grâce au lien ci-dessous :

 ICI : www.alf-lefilm.fr

Partager cet article
Repost0

Ce soir sur la 5 "EMPREINTES - ET BRIGITTE CREA BARDOT"

Publié le par Ricard Bruno

Le Resume

La star revient sur les grands moments d'un destin unique : son enfance parisienne, ses débuts au cinéma, ses rencontres - Roger Vadim, Gunter Sachs, Serge Gainsbourg - ses chansons, sa vie publique et privée qui ont construit la légende de BB. 

Mais au-delà de ses confidences sur un parcours hors norme, Brigitte Bardot tire les leçons d'une vie longtemps sur le fil du rasoir. Pression des paparazzi, solitude du statut d'icône, désespoirs amoureux et amicaux, tentatives de suicide... " Si je n'avais pas bâti la Fondation qui porte mon nom, je serais morte aujourd'hui... ". 

En donnant un sens à sa vie après avoir arrêté le cinéma à 39 ans dont le documentaire propose des extraits - "Le Mépris" de Jean-Luc Godard, "Vie Privée" de Louis Malle, "La Vérité" de Henri-Georges Clouzot - Brigitte Bardot laisse entendre que son passé extraordinaire de star aura eu des conséquences indélébiles sur ses jugements tranchés d'aujourd'hui. 

La pression des curieux, la traque des photographes, les faux sentiments de quelques hommes et l'attente des médias expliquent sans doute pourquoi elle juge durement aujourd'hui le genre humain : "Si je suis si proche des animaux et si j'ai décidé de leur consacrer ma vie, c'est aussi parce que j'ai été pourchassée comme un animal traqué. Je peux les comprendre mieux que quiconque..." 

Auteur : JEAN-LOUIS REMILLEUX
Durée : 52 minutes 
Realisateur : BENJAMIN ROUSSEL
Production : FRANCE 5, SOCIÉTÉ EUROPÉENNE DE PRODUCTION
Participation : CNC (CENTRE NATIONAL DU CINEMA)

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>