Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Communiqué de la F L A C

Publié le par Ricard Bruno

 Chers amis,

La corrida est bien conforme à la constitution. La torture animale pour le divertissement est bien dans notre constitution... Voilà ce que les "sages" ont décidé... Le retentissement médiatique fut sans précédent. Voir le site du CRAC Europe. "Rêve ou cauchemar ?": il s'agit du titre de l'article du Midi Libre ci-dessous.

http://www.midilibre.fr/2012/09/13/les-corridas-interdites-entre-reve-et-cauchemar,561764.php

Devant un tel scandale, nous appelons à une forte mobilisation !

En conséquence de quoi, 3 manifestations sont prévues le 20 octobre prochain:  à Nîmes (Alliance anti corrida), à Paris (CRAC Europe) et à Toulouse. Venez nombreux ! Voir lien ci-dessous.

http://www.flac-anticorrida.org/actions-anti-corrida-20-octobre/

1-copie-1

1-copie-1.jpg

http://www.flac-anticorrida.org/ensemble-citoyens/

2-copie-1.jpg

http://www.allianceanticorrida.fr/actions.html

Le 16 octobre prochain, Animavie organise un rassemblement pacifique devant les arènes de Mont-de-Marsan. Il y sera question du scandale des enfants qui se rendent aux corridas. Soyons nombreux ! Voir lien ci-dessous.

http://www.flac-anticorrida.org/anticorrida-mont-de-marsan/

3.png

Bonne nouvelle ! Suite à notre assemblée générale qui s'est déroulée le 29 septembre dernier à Paris, nous avons le plaisir de vous annoncer l'adhésion de 7 nouvelles associations à notre Fédération. Voir lien ci-dessous.

http://www.flac-anticorrida.org/bienvenue-nouveaux-membres/  

Pensez aussi à nous aider en adhérant à la FLAC. Voir lien ci-dessous.

http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/

Amitiés et à très bientôt dans la lutte !

 

Thierry Hély

Pour le bureau de la FLAC

www.flac-anticorrida.org  

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Corrida : Jean-Claude Gayssot face à Thierry Hély dans un débat !

Publié le par Ricard Bruno

 

 

un-debat-passionne-et-passionnant-anime-par-adrien-delgrang.jpgLe 4 octobre dernier, j'ai été confronté, lors d'un débat contradictoire d'une heure sur la corrida, à l'ancien ministre communiste des transports Jean-Claude Gayssot. Voir lien ci-dessous.

http://www.midilibre.fr/2012/10/08/pro-et-anti-corrida-le-dialogue-de-sourds,574477.php

Lors de ce débat très "chaud" où beaucoup d'aspects de cette barbarie furent évoqués, j'ai pu mesurer l'ampleur de la passion complètement irrationnelle et parfois délirante de mon contradicteur. N'hésitez pas à laisser un commentaire sur l'article du Midi Libre. Vous pourrez écouter l'intégralité de ce débat le 14 octobre prochain sur "Radio Pays de l'Hérault" (89 FM). Et dès que nous aurons son lien, nous le mettrons sur notre site.

Merci et à très bientôt dans la lutte !

Thierry Hély

Chargé de communication de la FLAC

www.flac-anticorrida.org

 

Partager cet article
Repost0

Ouverture du "e shop" Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

banniere1.jpg

Ouverture de la boutique de la collection « Brigitte Bardot » Pour le lancement du « e shop » et à cette occasion 100 tee-shirts offerts au 100 premières commandes ! 

Bruno Ricard

 banniere3

Partager cet article
Repost0

Fête du monde animal à Biarritz

Publié le par Ricard Bruno

affichefma

Animal cross organise à Biarritz la fête du monde animal, samedi 6 octobre, à la maison des associations de Biarritz, de 10h à 18h30

Dans le cadre de la journée mondiale des animaux, 15 associations de protection animale ont répondu présentes.

Programme de la journée du 6 octobre

10h : Accueil des visiteurs
10h15 : La corrida : l'Espagne recule, mais qu'en est-il de la France ?
Intervention de l’Alliance Anticorrida
10h45 : Les animaux de ferme : longs transports - élevage intensif -
surconsommation de viande et de poisson : l'impasse
Interventions de la PMAF et d’Animal Cross
11h30 : La protection animale
Intervention de Henry-Jean Servat, écrivain et journaliste
14h : La sauvegarde des gibbons et de leur habitat en Indonésie
Intervention de l’association Kalaweit
14h45 : Défendre les animaux marins à tout prix
Intervention de Sea Shepherd
15h30 : Les animaux de compagnie : adoptions et abandons, législation, chiens
de première catégorie, euthanasie
interventions de Venus, Refuge de Bayonne, Enthanavie, Roth winners
16h : La protection animale
Intervention de Henry-Jean Servat, écrivain et journaliste
16h30 : Fourrure : stop à la torture
Intervention de la Fondation Brigitte Bardot
16h30 : Film-documentaire “L’ours, une histoire d’Homme”
Une production Altaïr Nature, en présence de l’auteur Frantz Breitenbach
17h45 : Respect de la vie animale et de la biodiversité
Interventions de Ferus, CVN et Planet it’s up to you.

Partager cet article
Repost0

La corrida est conforme à la constitution : à quand le changement ?

Publié le par Ricard Bruno

 

 

Avatar de Christophe MariePar 
Fondation Bardot

LE PLUS. Les aficionados ont triomphé dans l'arène constitutionnelle : le 21 septembre, les Sages ont débouté les associations souhaitant interdire la tauromachie. Une décision de "lâches", selon Brigitte Bardot. Et lorsque le Premier ministre envoie une missive aux maires des villes taurines en soutien à la corrida, Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, n'y tient plus.

Le Conseil constitutionnel a rejeté le 21 septembre le recours d'associations qui militent contre la tauromachie (ANIMAUX EN PÉRIL).

 

MALTRAITANCE ANIMALE. En France, la corrida espagnole est considérée, par le code pénal, comme relevant de sévices graves envers un animal, comme un acte de cruauté puni de deux ans d’emprisonnement et de 30.000 euros d’amende. Une exception est toutefois prévue lorsqu’une "tradition locale ininterrompue" peut être invoquée.

 

L'avocat des taurins devant les Sages

 

Saisi par les associations Crac Europe et Droit des animaux, le Conseil constitutionnel devait répondre, le 21 septembre dernier, à une question prioritaire de constitutionnalité sur la conformité de cette dérogation à la loi pénale, instituée en 1951.

 

Lors de l’audition devant les Sages, l’émissaire du Premier ministre s’est fait l’avocat des taurins, un choix revendiqué et assumé par le gouvernement. Les déclarations du ministre de l’Intérieur en faveur de la corrida espagnole "une culture qu’il faut préserver" étaient, elles aussi, en total décalage avec l’attente des Français, majoritairement opposés aux actes de cruauté.

 

Le Conseil constitutionnel a choisi de ne pas trancher sur la question, pourtant, aucun juriste digne de ce nom n’admettra cette aberration d’une exception reposant sur une notion de "tradition locale ininterrompue" non définie. La preuve, des corridas ont pu être organisées à Alès après 70 ans d’interruption ou à Carcassonne après 50 ans… Dès lors, quel est donc le sens donné à cette "tradition locale ininterrompue" ?

 

Le gouvernement, premier des aficionados

 

En théorie, en France la séparation du pouvoir législatif et du pouvoir exécutif est reconnue, c’est même l’un des principes qui régit les libertés fondamentales des individus… En théorie seulement.

 

Alors que le sénateur PS Roland Povinelli a déposé une proposition de loi visant à punir, sans exception, tous les actes de cruauté commis envers les animaux et que la députée PS Geneviève Gaillard s’apprête à faire de même à l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur prévient, dans une interview accordée le 18 septembre au "Midi Libre" que "plusieurs membres du gouvernement sont aficionados, on a une capacité à bloquer tout projet éventuel"… Une nouvelle manière de balayer les institutions, au mépris des règles démocratiques.

 

La corrida, patrimoine immatériel ?

 

Autre sujet sensible, l’inscription en 2011 de la corrida espagnole à l’inventaire du patrimoine immatériel de la France. Cette inscription s’est faite dans une totale opacité et de façon arbitraire, sans aucune consultation, par le précédent ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand.

 

Cette inscription est contraire à la convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui définit le patrimoine culturel immatériel comme étant un "facteur de rapprochement, d’échange et de compréhension entre les êtres humains". La corrida est aux antipodes de cette définition, puisqu’elle provoque, très clairement, une forte dissension et une totale incompréhension entre les êtres humains.

 

Quant aux échanges, ils sont d’une rare violence, comme nous avons pu le constater, le 8 octobre 2011, à Rodilhan lorsque les aficionados sont venus lyncher des opposants à la torture animale – je peux en témoigner pour avoir participé à cette action d’opposition et de résistance.

 

Filippetti réduite au silence

 

Avec l’arrivée d’Aurélie Filippetti au ministère de la Culture, l’espoir était permis… Il ne l’est plus aujourd’hui car la ministre refuse, systématiquement, tout contact avec les opposants à la torture animale. Elle ferme sa porte au dialogue, refuse les demandes d’entretien alors que j’avais pu être reçu, le 12 janvier 2012, par le directeur de cabinet de Frédéric Mitterrand et son conseiller en charge des patrimoines immatériels, qui m’avaient présenté un arrêté fixant de nouvelles directives pour encadrer toute inscription au patrimoine immatériel français. Cet arrêté, qui aurait permis de revenir sur l’inscription de la corrida espagnole à l’inventaire du patrimoine immatériel français, était alors signé par le ministre ; il n’a pourtant curieusement jamais été publié.

 

Ce silence de la ministre trouve une réponse aujourd’hui avec l’annonce du soutien direct du Premier ministre aux maires de villes taurines, Jean-Marc Ayrault leur ayant écrit :

 

"Je tiens à vous confirmer que je n’ai pas l’intention de demander à Madame Filippetti de revenir sur la décision prise par son prédécesseur."

 

Citoyens scandalisés, rassemblez-vous

 

Lorsqu’un acte de cruauté est avéré, lorsque des sévices graves entraînant la mort sont infligés volontairement à un être vivant, un être sensible, la règle doit s’appliquer à tous, de la même manière et avec la même sévérité. Les Français doivent être égaux en droit, la législation doit être la même pour tous, sans distinction ni discrimination. La corrida espagnole ne fait pas partie de la culture française, de son patrimoine, c’est un fait.

 

Les Français sont nombreux à être scandalisés par le soutien affiché des politiques à la torture animale, ils seront nombreux à protester le 20 octobre prochain. Un rassemblement citoyen est en effet prévu place du Palais-Royal, à Paris, à deux pas du Conseil constitutionnel. Le 20 octobre également, une marche unitaire sera organisée à Nîmes, devant les arènes, deux symboles forts.

 

Face à la barbarie des jeux du cirque, nos voix seront unies pour réclamer le changement promis !

 

Source : Cliquez ici

Partager cet article
Repost0

L'icône beauté de la semaine : Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Résumer Brigitte Bardot n'est pas une tâche facile, et pourtant tout tient en deux lettres: BB. Deux initiales, un symbole.

Née en 1934, tour à tour actrice, chanteuse, égérie, elle est le reflet des années 50/60 portant avec elle le vent d'émancipation des femmes et la liberté sexuelle qui régnaient sur cette période.

Et Dieu créa Brigitte Bardot

Devenue star planétaire, notamment grâce à son rôle dans le film mythique "Et Dieu créa la femme", l'ébouissante Bardot s'est érigée presque à son insu comme un véritable sex-symbol, inspirant une lumineuse tentation.

Sa blondeur légendaire en a fait une icône ambivalente, mi-candide, mi-fatale. Une femme-enfant au potentiel séduction démultiplié.

Elle en impose par une moue joueuse, une plastique irréprochable, des formes affolantes et une féminité libérée.

Et Brigitte créa le style

Hymne à la sensualité, Brigitte Bardot usait finalement de peu d'artifices. Des bandeaux dans ses cheveux si blonds, de jolis traits d'eye-liner pour des yeux de biche, elle insufflait à l'époque un esprit bohème chic bien avant notre "génération bobo". Elle laissait parler sa féminité exacerbée, tout en laissant plâner derrière elle un air de volupté. Tout un art et un talent que seules possèdent les plus grandes icônes.

Et du style naît le mythe

En chanson(s) faussement frivole(s), et en Harley Davidson, la belle n'avait besoin de personne et nous a toutes conduites vers cette indépendance assumée.

En véritable muse, elle inspira les plus grands artistes et réalisateurs.

Mais de ses amours médiatisés jusqu'au moindre de ses faits et gestes, la belle n'avait qu'une intimité... limitée. Tous les yeux étaient rivés sur elle.

En 1973, elle met fin à sa carrière et se consacre totalement à la protection de la cause de la cause animale en créant une fondation à son nom.

Aujourd'hui femme âgée, elle fait parler d'elle pour ses "coups de gueule" et sa personnalité bien trempée. Mais jamais on ne pourra oublier son aura d'antan, qui traversera les temps.

 

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

LE TROU NORMAND CE SOIR SUR PARIS PREMIRE A 20H40

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot  dans "LE TROU NORMAND"

CE SOIR SUR PARIS PREMIRE A 20H40

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Phoques : menace sur l'embargo européen

Publié le par Ricard Bruno

                                                                  

Important

 

Le Canada et la Norvège tentent actuellement de casser l’embargo européen sur le commerce des produits dérivés du phoque via une plainte auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce… La France doit impérativement se montrer ferme !

 

 

La fondation Brigitte Bardot est intervenue, ce jour, auprès de la ministre de l’Ecologie (mais aussi auprès d’une conseillère de François Hollande) pour demander à la France de défendre le règlement européen et rejeter la pression exercée par le Canada et la Norvège.

 

 

 

Toutes les infos ici (avec modèle de lettre à adresser à la ministre de l’Ecologie) :

 

http://www.fondationbrigittebardot.fr/chassephoques-plainte-omc

 

 

 

Merci de faire circuler, c’est important…

 

Bruno Ricard

 

 

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot : Collection hiver 2012

Publié le par Ricard Bruno

Retrouvez la collection Hiver de la marque "Brigitte Bardot", la styliste Sarah Ohana et toute son équipe on créé des modèles inspirés de la mode des années 60 et bien sur de la néanmoins et superbe Brigitte Bardot.

 

Retrouvez la collection en cliquant sur : Brigitte Bardot

 

Bruno Ricard

 

whosbbDSC_0156_JPG_effected.png
Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>